[150 musiques dramatesques m'ayant marquée] Numéros 4 à 6

Publié le 18 Août 2017

"Let’s go retro !"

 

Re-bienvenue dans cette série d’articles consacrés à des musiques dramatesques m’ayant marquée :D Aujourd’hui, puisque nous sommes dans la journée de la Semaine Anniversaire 2017 consacrée à la Corée du Sud, je n’ai bien sûr retenu que des dramas coréens, et le thème de cet article, c’est le retour dans le temps~ Mais pas en mode Retour vers le Futur, hein ! Et pas en mode « sageuk » non plus, on va remonter dans le 20ème siècle à la place ! Vous êtes prêt.es ? C’est parti !

 

 


 

 

Certainement le plus populaire des trois dramas dont j’ai choisi de parler aujourd’hui, Capital Scandal nous transporte dans les années 30, dans la Corée du Sud occupée par le Japon. Tout commence lorsqu’un playboy invétéré (interprété par le toujours charismatique et amusant Kang ‘Gourou’ Ji Hwan), qui a pour habitude de ne jamais rien prendre au sérieux (sinon sa contrebande de porno, c’est-à-dire), croise la route d’une jeune femme conservatrice (Han Ji Min) qui veut participer à la libération de son pays. Forcément ils clashent, mais suite à un pari, notre héro entreprend d’essayer de séduire la jeune femme. S’il échoue : il devra rejoindre la rébellion.

 

Capital Scandal n’est pas exactement parfait, dans le sens où il n’est pas toujours subtil, mais c’est un drama que j’aime beaucoup. L’ambiance est colorée, vive, les deux leads sont attachants et adorables ensemble, la romance embarque aisément, tandis que le drama balance son côté romcom et ses aspects plus sérieux. Après tout : il est question d’occupation et révolution, ça ne va pas se passer entièrement sans casser un peu, on ne fait pas d’omelette sans couper des champignons (à moins de faire une omelette sans champignons, certes). Et dans ce drama, on a droit à un de mes seconds rôles féminins favoris : Cha Song Joo *O*

[150 musiques dramatesques m'ayant marquée] Numéros 4 à 6[150 musiques dramatesques m'ayant marquée] Numéros 4 à 6
[150 musiques dramatesques m'ayant marquée] Numéros 4 à 6[150 musiques dramatesques m'ayant marquée] Numéros 4 à 6[150 musiques dramatesques m'ayant marquée] Numéros 4 à 6

A vrai dire, je parle de « second rôle » parce qu’elle est sur la troisième ligne de casting, mais je ne la vois pas comme un second rôle, c’est un premier rôle pour moi, et elle a volé la vedette au reste des personnages à mes yeux. Et pas juste parce qu’elle est magnifique et nous fait un très joli défilé de mode. Non, elle est aussi un personnage très fort, qui est une véritable source motrice du scénario, et touche autant qu’elle impressionne. Je ne peux pas en dire trop car je ne voudrais pas vous spoiler, mais j’adore ce personnage, et cerise sur le gâteau : elle et Wan (le héros) ont une relation amicale extrêmement proche (ils sont « âmes sœurs », comme ils le disent eux-mêmes) et sans une once de romance au tableau. Oui, Capital Scandal fait partie de ces rares Kdramas à nous offrir une véritable amitié homme/femme, une amitié intense même, sans que jamais la romance ou jalousie pointe son nez dans l’affaire. Le seul moment où c’est évoqué, est une scène où Wan, qui est vaguement narcissique, s’étonne qu’ils soient tous deux si attirants, et pourtant pas du tout attirés l’un par l’autre…. *on applaudit Capital Scandal*

 

Bref, de mon côté, je vous recommande Capital Scandal. En plus, la musique est cool !! C’est simple, après le générique, on entre en gros (il y a juste quelques notes avant) dans le drama sur l’air de Sing sing sing, et des gens en beaux costumes qui dansent (pendant qu’un assassinat a lieu, ce qui est moins festif, certes, surtout pour la victime). Pour moi, c’est = win, direct.

Cela dit, avant, il y a donc l’opening, pourvu que vous ayez une version du drama qui ne l’ait pas coupé, et ça tape aussi dans le jazz big band, juste, avec du chant dessus (mais y a aussi une version instrumentale), et c’est LE morceau auquel je pense, quand je pense à Capital Scandal (bon ça et Elegy Tango14, à vrai dire, parce que celle-là non plus, elle ne m’est jamais sortie de la tête, elle revient souvent dans le drama ! mais je l’aime moins), et le morceau que je me retrouve à fredonner, comme ça, sorti de nulle part (je fredonne aussi Sing sing sing (with a swing), mais sans penser à Capital Scandal, je le fredonnais déjà avant de voir le drama, donc ça compte pas).

Ca vous donne pas envie de danser, à vous ? Parce qu’à moi si, et quand le morceau se lance, je me retrouve toujours à me dandiner de façon un peu ridicule, que je sois assise ou debout. Sans oublier de chanter le refrain.

 

L’OST de Capital Scandal fait, à vrai dire, partie de mes OSTs dramatesques favoris. On y trouve les ballades classiques, et quelques pistes moins bonnes que d’autres, mais honnêtement très peu, et il y a des tas de bonnes choses dessus, que vous soyez d’humeur à danser de façon romantique avec le poster de votre bias ou un coussin (ou une vraie personne, mais il parait qu’il faut écrire sur ce qu’on connait, alors je m’inspire de ma vie…perso je pencherais pour le coussin, cela dit, car les posters ça se froisse), que, au contraire, vous vouliez continuer à faire bouger vos hanches enthousiastes d’avoir profité de l’opening du drama, qu’après avoir bien dansé vous vouliez faire une petite ballade romantique avec votre poster/coussin, ou que vous vouliez regarder la lune d’un air triste parce que vous avez subitement réalisé que votre poster/coussin ne vous rend pas votre amour (en tout cas, les miens, non… mais je suis une personne très peu aimable, en même temps).

Bref, il y a de tout sur l’OST de Capital Scandal, et il y a surtout du bon. Et quand on sort de l’OST, y a du bon aussi (Sing Sing Sing = ). Et quand on sort de tout ce qui est musical, y a du bon ENCORE. Donc en fait, regardez Capital Scandal, écoutez Capital Scandal, et moi si je pouvais m’habiller comme Cha Song Joo dans Capital Scandal, je serais au comble du bonheur.

Et si vous avez envie de vous trémousser plus (parce que je sais que c’est toujours mon cas), vous pouvez aussi gaiement cliquer sur tous ces liens et faire bouger vos popotins :

 

Parov Stellar - Booty Swing
Glenn Miller - In the mood
Christina Aguilera - Candyman
Cissie Redgwick - Gimme that swing
Caravan Palace - Suzy

 

 


 

 

A parier (sans mise d’argent par contre, parce que j’aime pas les risques… ce qui ne fait pas de moi une parieuse bien fun, j’admets) je dirais que Fashion 70s est certainement le drama dont vous avez le moins de chance d’avoir entendu parler, parce qu’il est un chouïa plus vieux que les deux autres (pas de beaucoup, il n’a que deux ans de moins que Capital Scandal) et me semble moins populaire dans la dramasphère. Je vais être honnête avec vous : je m’en souviens mal. Je sais que je l’avais aimé, et qu’il y avait une bromance au centre qui m’avait fait palpiter le cœur, en plus d’un carré amoureux, de secrets de naissance, et des défilés de mode… mais mes souvenirs sont flous, et à présent, finalement, ce qui me reste le plus de ce drama, c’est sa musique (forcément)(il est pas là par hasard, après tout), et par musique, je veux dire qu’il y a deux morceaux en particulier qui me sont restés ancré dans le crâne, surtout une chanson de Bobby Kim, qui arrive à un moment précis, qui m’est resté en tête.

 

Sinon, c’est un peu le trou noir au niveau du drama… Mon ancien moi vous le recommanderait (et vous l’a recommandé), mon nouveau moi est un peu dans le flou. Du coup, pour me citer approximativement moi-même (cf. ici) :

 

« Ce drama commence pendant la guerre de Corée et on suit le destin de quatre enfants. Une petite fille insouciante et à la famille aisée, son amie à la situation nettement plus difficile, un fils de général qui cherche l'approbation de son père, et un petit garçon partageant une relation difficile avec sa mère styliste (Bin). Suite à une introduction qui vous brisera le cœur si vous en avez un, les deux gamines sont échangées, l’une grandissant donc avec toutes les richesses dont aurait dû profiter l’autre.»

 

OK, ça en fait, je m’en souvenais, quand même. En revanche, je ne me souvenais plus (au-delà de l’opening et de la chanson de Bobby Kim) de l’ambiance musicale de Fashion 70s du tout, et j’ai été étonnée de constater qu’en fait… ben… j’aime bien l’OST ! Du coup, maintenant, je me demande un peu pourquoi je ne l’ai pas écouté plus que cela après avoir vu le drama. Bon, okay, y a des pistes qui me parlent moins, du genre de 가슴 아파도/Even if my heart hurts par Hwan Hee, la sempiternelle ballade, dont je ne suis pas fan… encore que je l’aime mieux chantée par Brian Joo (pardon Hwan Hee, apparemment Brian est mon bias vocal du duo T.T). Bref il n’y a pas que des pistes que je surkiffe, mais il y en a que j’aime beaucoup, comme beaucoup 넌 모르지/You don’t know de Bobby Kim (qui n’est pas la chanson dont je parlais dans l’intro) parce que je kiffe la voix de Bobby Kim lui-même, 슬픔/Sorrow qui tire sur ma corde sensible, Bin’s Theme qui est en plus le thème accompagnant mon personnage favori du drama (celui de Chun Jung Myung… mais l’autre chanson de Bobby Kim l’accompagne également souvent !) ou, surtout, 사랑과 감동/Love and Emotion à laquelle je trouve vraiment de la majesté quand le morceau « décolle ». J’ai redécouvert cet OST pour cet article, et j’y ai trouvé des morceaux qui me plaisent, donc yay.

Mais oui, il y a tout de même deux pistes qui m’ont marquée plus que d’autres. La première, c’est simplement l’opening. Ce qui n’a rien d’étonnant, vu que c’est le morceau que j’ai entendu à chaque début d’épisode… il se trouve qu’en plus, je l’aime bien ! Je le trouve tout de suite entrainant, et subitement il s’intensifie, et il donne envie, je trouve, de se lancer dans la série, parce qu’elle a l’air excitante, comme ça, à l’écoute ! *ne se souvient pas du drama, mais a très envie de le regarder à nouveau*

Et l’autre morceau, c’est 약한 남자/Weak man de Bobby Kim. Et c’est grandement lié à la scène où je l’ai entendu pour la première fois (du moins où je l’ai remarqué pour la première fois). Dans cette scène, à la fin de l’épisode 5, Bin (mon personnage favori donc) émerge, en tenue de plongée, de l’océan sur une plage, en pleine nuit (parce qu’il donne dans la contrebande) et cette scène de met à jouer. Ce passage, qui est l’introduction au Bin adulte, m’est resté gravé en mémoire et… je sais pas pourquoi. En la revoyant, vraiment, je sais pas oO Si cela se trouve, c’est la musique qui a fait que la scène m’a interpellée, et la scène « interpelante » qui a fait que je me suis souvenue de la musique, pour ce que j’en sais.

 

La scène :

… je ne sais pas.

 

Je veux dire, certes, c’est plutôt cool comme intro dans l’idée, mais je ne trouve pas la scène particulièrement réalisée de façon classe à présent, et on voit à peine Chun Jung Myun donc ?! En tout cas, quand je repense à Fashion 70s, généralement, je repense à cette chanson, et cette scène. Pour la chanson en entier, d’ailleurs :

Comme précédemment établi, j’aime la voix de Bobby Kim, donc ~

Bon, en vérité, j’aime pas tout ce qu’il fait, donc je l’écoute à petite dose. Mais une chanson = petite dose, donc ~

 

Et si vous voulez entendre plus de la voix de Bobby Kim :

 

Let me say goodbye (avec Gain)
사랑할 수 있을때/When I can love (feat. Jeong In)
최면/Hypnosis (feat. Tablo)

 

 


 

 

Bravo aux gens qui avaient reconnu la screencap dans l'article précédent ! ... Et désolée si ça signifie que vous avez regardé le drama. Car contrairement à Capital Scandal et Fashion 70s, Basketball n’est pas un drama que je vous recommande, ni en tant que moi-présent, ni en tant que moi-passé. Bien entendu, les goûts, les couleurs, tout ça, donc ça pourrait vous plaire, on sait jamais, et je ne peux pas vous dire « ne le regardez absolument pas, parce que c’est évident que vous perdrez votre temps »… mais… quand même, ne perdez pas votre temps ? Ou plutôt mettons-le comme ça : j’ai perdu le mien. J’ai suivi ce drama pendant sa diffusion, jusqu’à sa fin rageante (le drama a été amputé de six épisodes parce qu’il ne marchait pas… j’en voudrais au public parce que la fin m’a énervée, du coup, mais d’un autre côté les gens qui ne regardaient pas avaient clairement plus de discernement que moi). Parce qu’au fond de moi, j’avais cet espoir à la con qu’à un moment donné le drama allait devenir bon, qu’il allait exploiter les quelques trucs qui avaient du potentiel. Mais en fait, non.

 

Bon mais de quoi ça cause ? Eh bien, très peu de basket, finalement, déjà. L’histoire est celle de Kang San (et malheureusement pas celle de son rival Min Chi Oh),  un jeune homme pauvre voulant se sortir de sa condition, et elle se déroule dans les années 40, peu de temps avant la séparation des deux Corées, alors que le pays est sous l’occupation japonaise. Et il y a un triangle amoureux. Parce que bien sûr. Et ce triangle amoureux est une des raisons principales (mais pas la seule) pour lesquelles ce drama a coulé à mes yeux : il me sortait pas les yeux. Déjà parce qu’il prenait beaucoup trop de place, éclipsant d’autres choses plus intéressantes, mais aussi parce que des trois personnes concernes, je n’en appréciais qu’une. Oui, Basketball c’est un de ces dramas où j’ai ressenti un profond Second Lead Syndrome, mais sans pour autant shipper le second lead avec l’héroïne. En fait c’était pas que je voulais que Chi Oh et Shin Young (l’héroïne) finissent ensemble, c’est que je voulais que le drama et Chi Oh finissent ensemble, et que les deux autres leads soient oubliés. Enfin… à vrai dire, j’aurais été intéressée par la relation entre Kang San (s’il avait été mieux écrit) et Chi Oh, si le drama avait pris la peine d’en parler, mais c’est vraiment le fait de les forcer dans un triangle amoureux, avec un des personnages féminins les plus fades et rageants que j’ai rencontrés, qui a coincé. Bref pour me citer moi-même : « Basketball est un drama qui a commencé moyen, est devenu mauvais et a fini de façon catastrophique ». Donc nope, je ne vous le conseille pas.

 

En revanche… j’aime beaucoup la musique :D  Sur le moment, ma frustration l’emportait, mais après coup, je me suis retrouvée à aller chercher l’OST, et le drama m’aura au moins laissé une chose de bien (deux en fait, parce que j’ai vraiment bien aimé Chi Ho, mais du coup je suis triste, car l’acteur, Jung Dong Hyun n’a joué dans rien, sinon un sp de deux épisodes, après ça T.T). A vrai dire, il n’y a aucune piste sur cet OST que je n’aime vraiment pas ! Et puis il s’ouvre quand même sur un morceau qui fout bien la hype :

En écoutant cette chanson, c’est limite si je me sentirais de lancer un épisode du drama.

 

Après je me rappelle du drama et je change d’avis…

 

Mais sur le moment !

 

Si la série avait été aussi bonne que cette chanson… mais bon, avec des si, on mettrait Naples dans une gourde.

 

En tout cas, cette chanson est la principale raison pour laquelle le drama est sur ma liste, car elle m’est beaucoup restée en tête, avec également la ballade de KCM, Let me cry, qu’il se trouve que j’aime beaucoup, car j’aime beaucoup la voix de KCM. C’est très classique comme ballade OSTesques de Kdrama, on pourrait probablement la jouer sur Heirs ou My love from another star ou tout ce que vous voulez, parce qu’il y a ce grand élan d’émotion à la Love is the moment, mais il se trouve que celle-là, je l’aime bien.

En fait, c’est con, mais l’OST a toute l’ampleur que le drama n’a jamais réussi à avoir à mes yeux. Il était tellement concentré sur son triangle amoureux à la con (non, jamais je ne m’en remettrai, voilà). Basket a de la gueule par exemple ! Omega Point est tendue et pressée comme il faut, j’aime beaucoup Ready for anything, avec ce qu’elle a de légèrement menaçant, The Coup a un parfum d’aventure entrainant et extra…

(si les vidéos ne marchent pas, car apparemment y a des râtés pour certaines personnes, voici : celle de The Coup et celle de Ready for anything)

Cet OST BOUGE LES GENS. Contrairement à la série.

Et il n’y a aucune piste que je veuille sauter. Alors que j’aurais dû sauter la série.

Pardon, je m’acharne… en vrai c’est même pas le pire drama que j’ai vu de ma vie. Retenez donc juste que je kiffe cet OST. Et pas juste pour les morceaux qui bougent (même si ce sont mes favoris). Parce que j’aime également la langueur triste de Misty, ou la tranquillité un peu épurée d’Alone, qui laissent souffler au milieu du tout.

 

(Lien vers la vidéo au cas où)

Et vu que je ne m’étais pas spécialement décidée sur les musiques à partager en bonus, j’ai tapé « basketball song » dans youtube et je suis tombée là-dessus :

 

Kurtis Blow - Basketball

 

Ca a éclairé 3 minutes et 47 secondes de ma vie, et je me suis dit que je vous devais bien de partager ça avec vous. Oh, et bien entendu, je ne serais pas moi-même si je n’ajoutais pas que

 

High School Musical - Get'cha Head In The Game

 

Of course.

 

LET’S MAKE IT RAIN BASKET BALLS ! (vu qu’on en manquait dans le drama)(et celle-là je la mets en grand, je m'en fous, je fais ce que je veux)

 


 

 

Sur ce, c’est tout :D

 

Et dans notre prochain article, on parlera (entre autres) de l’OST d’un drama dont est tiré cette screencap :

 

 

Vous reconnaissez ? :)

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :