[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings 감격시대 : 투신의 탄생

Publié le 6 Avril 2014

Age of Feelings / Inspiring Generation

감격시대 : 투신의 탄생

 

2014010200995 0

 

Diffusé en 2014

 

24 épisodes

 

 

Avec :

 

Kim Hyun Joong >>> Shin Jung Tae

Jin Se Yung >>> Kim Ok Ryung

Kim Jae Wook >>> Kim Soo Ok

 

Im Soo Hyang >>> Tekuchi Gaya

Yoon Hyun Min >>> Toyama Aoki

Jo Dong Hyuk >>> Shinichi

 

Song Jae Rim >>> Mo Il Hwa

Kim Sung Oh >>> Jung Hae Hwa

Uhm Tae Goo >>> Dokku

 

+ beaucoup beaucoup d'autres gens.

 

 

Dontesque ?

 

Situé dans les années 30 à Shanghai, le drama raconte l'histoire de Jung Tae, un jeune homme Coréen particulièrement doué au combat qui doit survivre dans un climat assez tendu. Les gangs s'affrontent dans Shanghai et, apparemment, tout le monde veut la peau de Jung Tae. Et il y a beaucoup de monde dans ce drama.

 

Il est passé de 8 à 4 sur 10... donc....

Mettons 6/10

 

Note: L'article de récap des Cernes dans lequel il y aura mon avis sur les deux derniers épisodes sera publié ce soir ou demain ^.^ J'attendais d'avoir mon pc pour pouoir prendre de jolies screencaps~

 

Oh Age of Feelings, tu étais si beau. Un magnifique papillon aux couleurs superbes mais tes couleurs n’étaient qu’une illusion, tu étais égaré et pour finir tu as perdu tes ailes et tu t’es crashé par terre, tes couleurs n’étant plus qu’un lointain souvenir. Bon ok, il est possible que je dramatise vaguement avec mes histoires de papillon, la métaphore n’est pas excellente en plus. Age of Feelings était un drama que j’attendais avec énormément d’impatience. J’avais vraiment très envie de voir un drama se déroulant à cette époque à cet endroit avec ce casting –en particulier Kim Jae Wook, Kim Sung Oh, Song Jae Rim et Kim Hyung Joon-, je parlais de ce drama avec des étoiles dans les yeux. Et lorsque le drama a commencé, au début, il était à peu près tout ce que j’avais espéré. Puis, malheureusement, le drama s’est perdu… jamais au point de devenir ennuyeux, j’ai toujours découvert chaque épisode avec plaisir, à part peut-être les quatre derniers, et honnêtement si je fais le bilan, j’ai aimé Age of Feelings, mais oh, il aurait pu être tellement plus ! Mon joli joli papillon, tu aurais pu être tellement plus qu’un éphémère insecte. Tu aurais pu être… un papillon bionique ? … okay, je n’aime plus cette métaphore >.< Parlons donc du drama.

 

Le souci c’est que c’est dur de parler du drama parce que je ne sais pas exactement ce que le drama lui-même essayait de me dire. En général une histoire a un thème, un axe, …. Parfois une histoire, volontairement, choisit de ne pas avoir de direction générale pour véhiculer une sensation mais le fait de ne pas avoir de direction générale est un parti pris et, donc, une direction en soi. Avec Age of Feelings c’est plus traître que cela car s’il est clair que le moteur de tout le drama est Jung Tae, Jung Tae lui-même n’est pas très bien défini. Oh on sait plein de choses à son sujet ! On sait d’où il vient, on connait sa situation familiale et son caractère, on a eu devant les yeux son complexe du héros à l’œuvre, on sait qu’il a tendance à foncer et réfléchir après, on sait aussi que sa vie se résume pas à mal à taper et se faire taper…On sait qui est Jung Tae, c’est juste qu’en revanche, ses motivations sont floues. Au début il déteste son père et veut retrouver sa petite sœur. Ensuite il aime apparemment son père et veut le venger, laissant sa petite sœur complètement de côté. Et puis finalement il veut protéger Bangsamtong parce qu’il se trouve une conscience patriotique ? Alors que les objectifs d’un personnage changent, c’est pas forcément un souci mais il faut quand même qu’il y ait des explications ! Le drama ne peut pas juste dire « bon ça c’est fini, on oublie » sur les axes importants ! Et pourtant c’est ce qu’il fait. Du coup il devient assez difficile de réellement s’intéresser à Jung Tae qui sonne plutôt creux. Après tout : pourquoi s’investir dans ses motivations si ces motivations ne sont pas suffisamment importantes pour ne pas disparaître d’une seconde à l’autre sans explication ?

 

Bref, je vais y revenir mais le drama manque d’une direction générale, ce qui signifie qu’il est difficile de l’évaluer par rapport à son but. En fait Age of Feelings ne vaut réellement que pour son cadre, son contexte, ses personnages secondaires… et tout cela est plutôt bien réussi mais cela ne peut pas donner un bon drama car, déjà, le contexte n’est pas réussi A CE POINT et ensuite parce que tu peux avoir le verre le plus magnifique du monde, c’est quand même mieux quand il y a quelque chose de bon à boire dedans. Tant qu’à faire… La réalisation du drama était vraiment jolie, les combats étaient agréables à regarder et j’ai beaucoup aimé le fait que les styles de combats des personnages soient si distincts et faciles à identifier les uns des autres, les costumes, les décors, c’était un plaisir à regarder. Le casting plein de jolis visages ne m’a pas dérangée non plus. Tout était en place pour faire d’Age of Feelings un super drama mais le scénario s’est cassé la gueule

[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생

Et vraiment, le plus gros défaut est le trio de personnages principaux : Jung Tae, Ok Ryeon et Gaya. Cela dit leurs soucis ne sont pas les mêmes. Du côté de Jung Tae, le personnage est ennuyeux parce qu’il manque d’une direction précise et suit une évolution très répétitive de « je me fais taper, je m’améliore au combat, je tape la personne qui m’avait tapée, je me fais taper par quelqu’un d’autre, etc…. ». Comme ses motivations ne sont pas suffisamment établies et ne sont pas constantes, au final Jung Tae m’a rappelé un héros de Shonen mais un héros de Shonen plus que basique qui devient plus fort juste pour devenir plus fort. Pas un personnage très intéressant donc. Et oui Kim Hyung Hoon a fait des progrès dans le jeu mais il n’a pas fait suffisamment de progrès pour rentre intéressant un personnage ennuyeux. En revanche il est plus qu’agréable à regarder et le drama semble faire une véritable fixation sur ses abdos, ce que je ne peux qu’approuver.

 

Ok Ryeon, quant à elle, n’est pas un personnage qui était passionnant à la base mais j’espérais que son arrivée à Shanghai et sa nouvelle carrière de chanteuse lui permettrait de devenir plus que « la copine du héros ». Le personnage de Kim Jae Wook aurait peut-être également pu participer à cela mais il a été très tôt –et très mal- évincé. Au final Ok Ryeon ne devient rapidement qu’une demoiselle en détresse tout juste bonne à se mettre en danger pour que le héros vienne la sauver. Et elle n’est même pas une « bonne » demoiselle en détresse car elle manque tout à fait de personnalité, en grande partie parce que l’actrice qui l’interprète, Jin Se Yeon, n'est vraiment pas meilleure que Kim Hyung Joon. 

 

Cela dit le plus gros gâchis dans ce trio principal reste Gaya. Ce n’était pas forcément mon personnage favori au début mais il s’est vite avéré que, finalement, elle était le personnage avec le plus de potentiel. Au cœur du repère de ses propres ennemis, tiraillée entre ses origines, sa nouvelle maison, ses anciens attachements, Gaya était un personnage qui se trouvait au centre de plein de conflits intéressants et avait le potentiel de devenir une héroïne tragique passionnante. Seulement, comme pour Jung Tae, le drama l’a peu à peu dépouillée de ses objectifs du jour au lendemain pour finalement n’en faire plus qu’une poupée tout juste bonne à faire les yeux doux à Jung Tae et à laisser les autres faire le travail. Dans l’épisode 22 il y a en fait une ligne qui résume très bien l’existence de Gaya dans le scénario. A ce moment-là, Aoki –un personnage de l’entourage de Gaya- lui sort en gros « Tu es la leader mais c’est moi qui vais faire le boulot et toi tu restes en retrait parce que tu es amoureuse de Jung Tae ». Traduction : « Tu es le personnage principal mais laisse le boulot aux hommes parce que comme tu es amoureuse du héros, bien entendu, tu ne peux être bonne qu’à cela ».. Arf. Au passage, comme il y a beaucoup de personnages, laissez-moi vous illustrer cela -et cliquez sur l'image pour la voir en grand- :

 

Evidemment je suis restée à la version qui ne spoile pas ^-^ Et puis j’ai omis des personnages parce que sinon on ne serait vraiment pas sorti de l’auberge -j'ai laissé les essentiels cela dit... chapeau de Jung Hwa compris, tout à fait-. Mais somme toute c’est un assez bon résumé je trouve. Et vous noterez sur le plan que mes trois personnages favoris, sans hésitation, ont été Mo Il Hwa, Doggu et Jung Jae Hwa. Chacun pour des raisons différentes d’ailleurs. Donc parlons en brièvement. Surtout de Jae Hwa. C’est simple, je sais que si je revois un jour Age of Feelings, ce ne sera que pour revoir Jae Hwa, du coup je n’ai gardé les épisodes qu’à partir de celui où il apparait. La partie enfance était également bien foutue mais maintenant que je sais ce sur quoi elle aboutit, je n’ai plus spécialement envie de la revoir donc, non, j’ai juste gardé les épisodes où il y a Jae Hwa. De toute façon c’est un des seuls personnages de front –si ce n’est le seul- dont l’histoire a un début, une fin et un développement qui fonctionnent les uns avec les autres et s’enchainent de façon logique. Mais ne commençons pas tout de suite par lui. Non commençons plutôt par parler de Mo Il Hwa, qui clairement, a été le personnage le plus généralement apprécié du public. Mo Il Hwa est un personnage qui capte l’attention dès sa première apparition, je pense parce qu’on ne sait pas exactement ce qu’il veut. Il vient en aide à Jung Tae mais on ne peut pas réellement dire qu’il soit un allié et ses motivations sont floues. Par ailleurs il a quand même souvent l’air inquiétant avec son sourire et son regard penché, du coup il a toujours l’air de pouvoir basculer d’un côté ou de l’autre. Quand sa position devient plus claire néanmoins, il conserve son charisme, en grande partie grâce à Song Jae Rim qui fait de l’excellent travail. En revanche j’ai trouvé que le personnage se trouvait parfois un petit peu trop en retrait mais au moins il était là, c’est déjà cela.

[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생

Pour ce qui est de Doggu, malheureusement je pense que mon affection pour lui était surtout un « résidu d’affection ». Doggu avait un personnage très intéressant dans le sens où il représentait un peu ce que l’humanité a de plus vil. Il n’était pas inhumain mais son instinct de survie le poussait à toutes les bassesses, il était comme un chien piégé dans un coin, aboyant dans toutes les directions, mordant à tout va et n’hésitant pas à changer de maître pour survivre un peu plus longtemps. Après cela malheureusement, le personnage perd un petit peu de son intérêt lorsque sa rage semble soudainement passer au second plan. Ses motivations ne changent jamais réellement, il veut toujours survivre à tous prix, mais sa folie et sa rage semblent l’avoir désertés ce qui est vraiment dommage car c’était probablement l’aspect du personnage qui le rendait aussi fascinant. Cela dit j’ai particulièrement aimé l’acteur interprétant Doggu et ce jusqu’au bout, si bien que j’aimerais vraiment le revoir dans un autre drama, il va falloir que j’aille étudier sa dramagraphie/filmographie de près !

 

Bon bon mais tout cela ne fait que nous ramener à Jae Hwa. Ah Jae Hwa ♥ A la base je voulais carrément vous écrire un article spécialement sur lui mais après je me suis dit que, tout de même, il ne fallait pas que j’exagère trop donc j’ai calmé mes ardeurs et je vais juste tâcher dans cet article de vous exprimer tout l’amour que j’ai pour ce personnage. Je l’ai beaucoup répété mais la raison pour laquelle j’aime autant Jae Hwa est qu’à mes yeux c’était pratiquement le seul personnage consistant du début à la fin. Jae Hwa a des défauts et des qualités qui s’expriment dans chacune de ses actions et puis surtout il avait des objectifs constants que je pouvais comprendre si bien que cela me permettait également de le soutenir –bah oui hein, c’est plus facile de soutenir un personnage quand on le comprend et sait ce qu’il veut-. Jae Hwa voulait Club Shanghai et Bangsamdong parce qu’il aimait profondément cet endroit. Bien entendu la position de pouvoir le tentait également mais je pense que sa principale motivation restait quand même l’amour qu’il porte à Bangsamdong. Et il essayait vraiment d’en protéger les habitants. Ses méthodes n’étaient parfois pas vraiment héroïques, pas aussi « jolies » que celles de Jung Tae, mais il y mettait toujours toutes ses forces et, s’il acceptait de sacrifier sa fierté pour protéger les gens qu’il avait à protéger, pas une seule fois il n’a accepté de sacrifier la sécurité de ces personnages pour satisfaire ses propres envies. Il a plié la tête, il a soudoyé mais si on lui demandait de mettre en danger Bangsamdong et ses habitants, alors il n’était plus question d’accepter de plier. Par ailleurs, sur le côté il y avait également son histoire avec le Dr Sun et même si cette romance n’était pas vraiment développée, même pas une « vraie » romance tant elle est mise dans le fond, elle était là quand même et elle était touchante parce qu’elle est très représentative de Jae Hwa. Ce personnage part du principe que la fin justifie les moyens, que gagner est l’essentiel, peu importe comme on se bat. Et, en effet, il n’hésite pas à user de moyens peu louables pour atteindre ses objectifs mais ce sont justement les objectifs qu’il faut regarder.

[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생

Certes il a recours à des méthodes malhonnêtes mais, finalement, je n’ai pas l’impression de l’avoir vu réellement faire quoi que ce soit de cruel et son but ultime est de protéger les gens. Et avec le Dr Sun il pourrait facilement la forcer à sortir avec lui, il pourrait la forcer à coucher avec lui aussi, mais son but n’est pas de « posséder », il veut aimer le Dr Sun, il veut obtenir son respect, il veut la protéger, de même qu’il veut protéger et être respecté des gens de Bangsamtong. La possession n’est jamais le but ultime de Jae Hwa, l’amour est sa principale motivation. Et d’ailleurs une des raisons pour lesquelles il veut obtenir Bangsamdong est qu’il veut se sentir digne de Dr Sun. Et c’est cela qui est triste à propos de Jae Hwa : il n’a jamais l’impression d’être digne de ce qu’il a. [spoiler] Même après avoir obtenu Shanghai Club et Bangsamdong, même en sachant qu’il méritait de les obtenir après tous les efforts qu’il a fournis, il ne s’en sentait pas digne et c’est ce complexe qui fait qu’il a tout perdu en faveur de Jung Tae. Bien sûr cela n’a pas aidé que le peuple ait accueilli Jung Tae comme le messie sans que celui-ci ait fait quoi que ce soit mais Jae Hwa n’a écouté le peuple que parce qu’à la base il souffrait d’un complexe d’infériorité. Il a laissé ses insécurités le détruire. Et Jae Hwa est en cela un personnage assez tragique parce qu’il n’est parti de rien, il a consacré sa vie et a donné tous les efforts pour atteindre le « trône », tout cela pour se rendre compte que le « trône » ne lui avait jamais été destiné mais appartenait à quelqu’un d’autre né « au bon endroit ». Bon okay dans les deux derniers épisodes il a droit à une sorte de happy-end... et et je suis contente qu'il soit heureux mais je vais prétendre que cette fin n'existe pas parce qu'elle craignait en général >< Enfin au début elle est dans la logique du personnage qui ravale sa fierté pour protéger Bangsamtong mais dans le dernier épisode, ça se casse la gueule. [/spoiler] Par ailleurs, honnêtement je trouve que Kim Sung Oh fait partie de ce que le casting de Age of Feelings a de meilleur à nous offrir avec l’acteur interprétant Doggu et quelques autres personnages secondaires. Maintenant c’est vrai aussi qu’il a eu la chance de tomber sur un personnage intéressant donc ça aide. Mais bref, Jung Jae Hwa FTW pour résumer.

 

A côté de cela, vous avez pu le voir sur mon –superbe- dessin, il y a encore toute une flopée de personnages mais je ne peux pas vous parler de tout le monde ou bien on ne s’en sortirait pas. De toute façon je pense que j’ai dit l’essentiel, à savoir qu’Age of Feelings avait un joli contexte, un joli casting, une jolie réalisation et un bon point de départ mais s’est cassé la gueule côté scénario en oubliant d’avoir une véritable direction et en faisant fi de toute continuité. Malgré tout, j’ai pris plaisir à regarder ce drama, ne serait-ce que pour les personnages que j’appréciais. Je ne le reverrai probablement pas et il est rageant à bien des niveaux mais je suis contente de l’avoir vu~

[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생
[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생[La génération qui ne va nulle part] Age of Feelings  감격시대 : 투신의 탄생

Rédigé par Milady

Publié dans #Dramas - séries et animes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :