Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blood and Ties

공범

 

 

Sorti en 2013

 

Réalisé par Guk Dong Suk

 

 

Avec :

 

Son Ye Jin >>> Da Eun

Kim Gab Soo >>> Son Man

Lim Hyung Joon >>> Joon Young

Lee Kyu Han >>> Jae Kyoung

Jo An >>> Bo Ra

 

 

 

Dontesque ?

 

Depuis qu'elle est toute petite, Da Eun a été élevée par son père qui lui a consacré sa vie entière depuis la mort de sa mère. Mais un jour, dans un film retraçant une affaire de meurtre d'enfant dont le délai de prescription va bientôt arriver à son terme, Da Eun entend la voix du tueur et celle-ci ressemble énormément à celle de son père.

 

 

 

6/10

 

Comme je vous le disais il y a deux articles de cela, je regarde nettement moins de films qu'avant et c'est triste. Heureusement il y a un remède simple : regarder plus de films o.o Eh oui. Avouez que ça vous la coupe ! Bref, j'ai donc pris cette bonne résolution et pour commencer, après A liar and a broken girl, je me suis dit que j'allais regarder Blood and Ties -ou Accomplices- parce que j'aime beaucoup Kim Gab Soo, que j'aime bien Son Ye Jin également et que le synopsis me plaisait. J'avais un peu peur car ce synopsis laissait présager de quelque chose de très sombre mais j'ai pris mon courage à deux mains et avec toute ma bonne volonté, j'ai lancé le film. Malheureusement, je n'ai pas été convaincue et je vous avoue m'être pas mal ennuyée. Et c'est vraiment dommage parce que je pense vraiment que le film aurait pu être passionant en corrigeant juste quelques petites choses. Cela n'aurait vraiment pas demandé grand-chose !

 

Car, en effet, le film possède beaucoup de qualités. Par exemple, bien que je n'aie pas spécialement noté de coups de génie, la réalisation est propre et efficace. Il n'y a pas de problèmes de montage, de mise en scène ridicule, le réalisateur sait utiliser l'éclairage pour rendre une scène inquiétante voire carrément flippante -brr la scène où Kim Gab Soo est à moitié dans l'ombre et demande à sa fille où elle était m'a sérieusement donné froid dans le dos-. A la limite parfois le film semble manquer un petit peu de budget mais ce n'est jamais dérangeant. Par ailleurs, les acteurs sont très bons, ce qui ne surprendra personne. Son Ye Jin n'a pas un personnage que j'ai trouvé particulièrement bien écrit mais elle fait tout ce qu'elle peut avec ce qu'elle a et elle trouve toujours la bonne note. Elle dépeind le tiraillement du personnage avec justesse et livre une performance meilleure que son personnage en soi. Ah et à ses côtés, bien qu'il n'ait pas un grand rôle, j'ai eu le plaisir de retrouver Lee Kyu Han dans le rôle du petit ami de l'héroïne. J'apprécie toujours cet acteur que je trouve très sympathique et c'était donc une très bonne surprise que de le trouver au casting de ce film. Mais, de loin, l'attraction principale du casting est Kim Gab Soo. Kim Gab Soo est un acteur qui a énormément de présence de manière générale et dans ce film, il a réussi à la fois à me terrifier et à me toucher. Parfois je voyais en lui un homme fatigué mais aimant sa fille de tout son cœur et se sacrifiant pour la rendre heureuse, parfois je voyais en lui une menace, et parfois -souvent même- les deux en même temps. S'il y a vraiment une chose à tirer du film, c'est lui.

 

Mais en vérité, il y a tellement de choses qui auraient pu fonctionner ! L'idée de base est vraiment intéressante et la majorité du scénario se tient également. L'idée que subitement Da Eun, notre héroïne, se retrouve confrontée à la possibilité que son père, la personne qui l'a élevée, la personne qu'elle aime le plus au monde, la personne en qui elle a le plus confiance, soit un meurtrier est une bonne idée. Voir le personnage à la fois essayer de trouver la vérité tout en redoutant de la découvrir est un conflit intéressant et j'aime le thème de la « découverte du père ». Sans même parler forcément du meurtre, le personnage principal se rend compte peu à peu que son père est aussi un homme dont elle ne sait pas tout. Et c'est une réalisation à laquelle la plupart des enfants doivent arriver un jour. Il arrive un jour de notre vie où on réalise que les parents n'ont pas toutes les réponses et qu'ils sont des êtres humains en dehors de leur rôle par rapport à nous. Ainsi notre héroïne découvre t-elle par exemple que son père regarde des vidéos pornographiques en cachette parce que lui aussi a des besoins sexuels. Je trouve le thème intéressant et le meurtre, finalement -que le père en ait été coupable ou pas-, peut servir de métaphore et représenter tout ce que nous ne voulons pas savoir sur nos parents mais finissons, la plupart du temps, par découvrir tôt ou tard.

 

Si on veut rester au niveau du thriller, le scénario n'en est pas moins intéressant. La tension est palpable tandis que notre héroïne doit non seulement découvrir la vérité sur la personne dont elle est le plus proche mais également, dans l'éventualité où son père serait coupable, décider de faire part ou non de ses découvertes aux autorités. Tout cela avec un compte à rebours, le délai de prescription tombant dans moins de deux semaines. Bref la situation est tendue et beaucoup de twists attendent notre héroïne. Et chaque twist fonctionne et apporte quelque chose au film. Et c'est là que vous vous dites : si le thème est intéressant, si le scénario et la réalisation se tiennent, et si le casting est bon alors quel est le problème ?

[La face cachée du père] Blood and Ties  공범[La face cachée du père] Blood and Ties  공범
[La face cachée du père] Blood and Ties  공범[La face cachée du père] Blood and Ties  공범

Le problème c'est qu'il manque le facteur émotion. Oui, en effet, le scénario se tient et s'enchaine de façon logique mais je me moquais pas mal de ce qu'il se passait à l'écran. L'héroïne ne m'intéressait pas et je n'étais pas plus touchée que cela non plus par sa relation avec son père. Le conflit en soi avait du potentiel mais c'était le conflit d'un personnage qui me laissait de marbre et tout découle de la façon dont le film commence. Ou plus exactement de la façon dont le conflit se lance. En effet le film commence avec rapidement quelques scènes de l'enfance de Da Eun puis on la retrouve plus âgée et en pleine quête d'un travail. Jusque là tout allait bien et je commençais à comprendre la dynamique de Da Eun et son père. Ils semblaient être une famille aimante et je commençais à les trouver attachants. Puis Da Eun va voir un film au cinéma et, dedans, entend l'enregistrement du tueur qui lui fait tout de suite penser à la voix de son père et là tout bascule. Bon déjà je trouve carrément étrange qu'un film sorti en salle contienne un enregistrement étant la principale et quasi-seule preuve d'une enquête encore non-terminée. C'est légal ça en Corée du Sud ? Apparemment mais en tous cas la police n'a pas l'air d'apprécier du tout. Mais en même temps la seule autre preuve sera ensuite remise à Da Eun sans trop lui poser de questions donc bon, clairement, les preuves sont un peu gérées n'importe comment dans ce film. Mais ce qui me dérange surtout est que Da Eun, après être sortie du cinéma, commence tout de suite à s'inquiéter, à cauchemarder de son père voulant la tuer, à virer parano.

 

Et moi, ça, cela m'a bloquée. Certaines personnes ont des voix similaires, l'enregistrement n'était pas forcément de bonne qualité et oui, c'est vrai, le tueur utilise une expression - « Ce n'est pas la fin tant que ce n'est pas fini », une citation de Yogi Berra, un joueur de baseball, et que bizarrement j'attribuais à Slam Dunk :s- que le père utilise souvent mais c'est une expression que j'ai entendue dans dix milles films/dramas donc c'est bien qu'elle n'est pas si obscure que cela. Da Eun, tout de suite, commence à douter, balayant plus de vingt ans de confiance du revers de la main, comme cela, d'un coup. S'il y avait eu un flash-back un peu louche en plus ou si Da Eun avait déjà eu des raisons de douter de son père, j'aurais mieux compris mais Da Eun doute puis interroge -un peu plus tard- son père beaucoup trop tôt dans le film et cela entame beaucoup la solidité de la relation perçue par le spectateur, je trouve. Si Da Eun est si prompte à douter de son père, quelle valeur avait leur relation au juste ? Et si leur relation a si peu de valeur aux yeux du script, pourquoi devrait-elle en avoir aux miens ? Et pour tout ce que Kim Gab Soo et Son Ye Jin étaient bons chacun de leur côté, leur association -à cause des problèmes d'écriture et peut-être juste des acteurs également- n'a jamais vraiment pris avec moi. Ils manquaient d'alchimie.

 

Le problème pour moi vient de là, du fait que la relation entre les deux personnages ne m'a jamais touchée et qu'à cause de cela, je n'aie pas pu m'impliquer complètement dans le film. Alors, oui, il y a des tas de choses qui sont bien faites mais malheureusement cela ne suffit pas et je me suis ennuyée. Blood and Ties n'est pas un film terriblement mauvais mais ce n'est ni un film que je reverrais ni un film que je recommanderais vraiment.

[La face cachée du père] Blood and Ties  공범
[La face cachée du père] Blood and Ties  공범[La face cachée du père] Blood and Ties  공범[La face cachée du père] Blood and Ties  공범
[La face cachée du père] Blood and Ties  공범[La face cachée du père] Blood and Ties  공범
Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0