Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Musketeers

 

 

Une saison pour le moment

 

Diffusée en 2014

 

Adaptation libre du roman d'Alexandre Dumas

 

 

Avec :

 

Luke Pasqualino >>> D'Artagnan

Tom Burke >>> Athos

Santiago Cabrera >>> Aramis

Howard Charles >>> Porthos

Peter Capaldi >>> Cardinal Richelieu

Maimie Mc Coy >>> Milady de Winter

Tamia Kari >>> Constance Bonacieux

Ryan Gage >>> Louis XI

Alexandra Dowling >>> Anne d'Autriche

 

 

Dontesque ?

 

Alors que D'Artagnan faisait route avec son père pour Paris, celui-ci est assassiné en chemin. Après avoir fait la rencontre de la mystérieuse Milady, D'Artagnan débarque seul à Paris et rencontre les trois mousquetaires qui deviendront ses amis et compagnons d'armes : Athos, Aramis et Porthos.

 

 

6,5/10

 

Les gens, je reviens non pas avec des Cernes ce soir mais avec un article sur une petite série de la BBC que contre absolument toute raison, j'ai avalée en deux jours avant de partir en « retraite de santé ». Je réserve les Cernes à demain ou lundi, comme je le disais, vu que je n'ai pas pu encore regarder tous les épisodes de la semaine -heureusement il y en a peu vu que You're all Surrounded ne diffuse qu'un épisode cette semaine-. En attendant néanmoins, je peux vous parler de cette série que j'ai pris énormément de plaisir à découvrir sous les conseils d'une copine twitter. De toute façon, la seule raison pour laquelle je ne l'avais pas regardée était que je n'en avais pas enregistré l'existence -je ne vous ressors pas le couplet sur ma mémoire, vous finissez par le connaître... ou alors cela veut dire que votre mémoire est pareille à la mienne auquel cas il n'y a pas vraiment d'intérêt à vous refaire le couplet malgré tout vu que vous l'aurez oublié à la fin de l'article-. En effet si j'avais su/m'étais rappelée de l'existence de cette série, bien sûr, je l'aurais regardée, étant une grande fan du roman d'Alexandre Dumas. Beaucoup moins de certaines de ses adaptions en revanche.... cela dit les libertés ne me gênent généralement pas. Contrairement à ce que je peux ressentir pour certaines œuvres, je ne ressens pas vraiment d'instinct de « protection » envers les Trois Mousquetaires. Ce n'est pas faute d'adorer le roman que j'ai lu bon nombre de fois mais disons que des adaptations il y en a eu PLEIN donc à ce stade, voir quelque chose de différent ne me déplait pas. Et comme le livre lui-même est surtout une aventure fun avec des personnages hauts en couleurs, j'estime que les adaptations doivent avant tout être également être funs et à partir de là, je veux bien leur pardonner beaucoup de choses -pas tout-. Il faut aussi que Milady ne craigne pas -c'était mon personnage favori et, bien qu'il ne soit pas très original, mon pseudo vient de là- et qu'Aramis soit beau vu qu'il était mon idole de jeunesse et que j'y suis, du coup, attachée. Si une adaptation est fun, a une bonne Milady -ou pas de Milady, du moment qu'ils ne foirent pas le perso cela me va-, et un Aramis agréable à regarder, elle part plutôt bien à mes yeux.

 

J'en viens donc à la série qui nous intéresse aujourd'hui. Et franchement, j'aime vraiment bien ce qu'ils ont fait avec les mousquetaires. Oh c'est LOIN, très très loin d'être parfait, mais cela reste vraiment agréable et tandis que le soleil tape, que la chaleur s'installe et que l'air se fait étrangement très rare, ce type de séries est tout à fait parfait. Si on veut parler des défauts, puisqu'il faut bien, je dirais que la plus grande faiblesse de la série est très clairement un certain manque de subtilité dans l'écriture. Les ficelles sont très très grosses et à chaque épisode je ne pouvais m'empêcher de sourire -ou soupirer parfois, d'accord- devant le caractère très convenu, prévisible et assez mécanique du script. Beaucoup de coïncidences, beaucoup de facilités scénaristiques et, par ailleurs, la série n'est pas aidée par le fait que ses épisodes aient véritablement des histoires très « contenues ». Bien entendu il y a plusieurs fils rouges -en gros les mousquetaires vs le Cardinal et Milady ainsi que la romance entre D'Artagnan et Constance de Bonacieux- mais chaque épisode a une intrigue qui lui est propre et parfois cela peut s'avérer handicapant pour la série car elle doit essayer de faire évoluer ses personnages mais que les choses ne semblent pas forcément s'additionner d'un épisode à l'autre. On va nous développer un personnage lors d'un épisode mais les évènements ne seront pas mentionnés par la suite et c'est dommage. Par ailleurs la série nous balance des couples en veux-tu en voilà et c'est bien sympathique mais comment suis-je censée ressentir absolument toute passion d'un tel pour une telle lorsqu'il y a deux épisodes il était avec une autre. Pas que je leur nie le droit d'avoir des aventures et de passer à autre chose mais les intrigues amoureuses écrites comme des « grandes histoires d'amour » sont tout de même plus efficaces quand elles n'arrivent pas à tous les épisodes. Par ailleurs certaines lignes de dialogue sont tout à fait risibles et je ne sais pas si les acteurs s'en rendent compte ou pas mais de temps en temps on sent bien que le jeu n'est pas tout à fait au top.

[Chacun pour soi] The Musketeers[Chacun pour soi] The Musketeers
[Chacun pour soi] The Musketeers[Chacun pour soi] The Musketeers

Okay, c'était pour le négatif. Maintenant, j'en viens à ce qui me fait aimer la série. Bon déjà, j'aime beaucoup la musique. Ce n'est pas ce qui m'a fait avaler les dix épisodes mais c'est toujours bon à prendre et puis j'aime aussi bien le générique : encore une fois, un bonus. Mais déjà, je trouve qu'il y a quelque chose d'attachant et de divertissant dans la maladresse parce qu'elle est colorée et bien intentionnée. Je ne suis pas en train de dire que toute série qui veut bien faire trouve forcément grâce à mes yeux mais celle-ci a quelque chose de désarmant. Elle a le même effet sur moi, on va dire, que les premières saisons de Merlin qui étaient également maladroites et pas toujours finement écrites mais avaient une maladresse touchante et portée par les bonnes volontés derrière et le charme du casting. The Musketeers semble un peu moins naïve mais je lui porte un attachement un peu similaire. Par ailleurs j'aime vraiment beaucoup les personnages et je trouve que leur dynamique fonctionne.

 

Au centre, bien entendu, nous avons nos mousquetaires et D'Artagnan. Je retrouve en eux les caractères des personnages que j'appréciais dans le roman même s'ils ont été un peu réécrits. Porthos n'a jamais été mon favori et, dans les adaptations j'ai l'impression que bien souvent il sert de « comic-relief », probablement parce qu'il est le « bon vivant » de la bande mais dans cette adaptation je l'apprécie beaucoup. Il conserve un goût pour les « bouffoneries » mais il a également droit à son lot de scènes sérieuses et c'est un personnage attachant. Il n'en reste cela dit pas moins que les trois autres ont ma préférence. D'Artagnan est parfois légèèèèrement tête à claque avec son côté petit prodige venu de province mais cela reste heureusement léger et il est un protagoniste agréable à suivre. Le personnage ne manque ni de charme ni d'humour et j'apprécie bien sa relation avec Constance qui a été rendue un petit peu plus vive que dans le roman. Disons que, j'imagine que le côté « je me fais enlever à répétition » était un peu trop « damoiselle en détresse » pour les goûts actuels. Du coup à la place Constance a plus de répondant et devient suffisamment abile à l'épé pour défendre Aramis contre un sbire lorsqu'Aramis est occupé. Et heureusement la transition est plutôt réussie car on ne lui met pas juste une épée entre les mains en disant « hop, tu es un personnage fort maintenant, c'est bon », elle conserve un certain caractère et sa personnalité a plusieurs facettes. L'écriture de la série, comme je le disais, n'est pas très subtile mais le personnage, à son échelle, est réussi et je me suis attachée à sa romance avec d'Artagnan.

[Chacun pour soi] The Musketeers[Chacun pour soi] The Musketeers
[Chacun pour soi] The Musketeers[Chacun pour soi] The Musketeers

Athos fait preuve de charisme et a toujours été un de mes personnages favoris grâce à son histoire avec Milady. Dans cette adaptation néanmoins leur passé a été un peu modifié afin d'offrir à Athos un rôle un peu plus reluisant, ce que je trouve dommage car cela enlève une certaine dimension au personnage. Cela dit Athos reste un personnage tiraillé et, donc, intéressant, de même que Milady fait une antagoniste très appréciable. Je trouve du coup un petit peu dommage que la série l'oublie pendant une grande partie de sa saison 1, j'aurais aimé la voir un petit peu plus. Heureusement la série ne met au moins jamais au placard le Cardinal Richelieu, interprété de façon particulièrement charismatiique, je trouve, par Peter Cabaldi. Sa version du cardinal est intimidante mais il ne joue pas le personnage comme un « pur méchant » non plus. Le personnage peut se montrer cruel et est clairement un antagoniste mais, malgré tout, c'est un personnage que je prends plaisir à voir agir. J'avoue être en revanche un peu plus déçue par le roi Louis XII qui, selon les épisodes, peut faire un roi tout à fait décent -immature, certes, mais pas ridicule et conscient de sa position- ou être joué avec bouffonerie pour faire rire le public. J'aimerais que son portrait soit un petit peu plus « constant ».

 

Ce qui nous laisse Aramis... et la BBC a bien compris qu'elle avait un beau gosse à exploiter pour le coup. Aramis se taille une bonne part du scénario avec même une romance à la clé à laquelle je ne m'attendais pas -mais qui n'a pas tardé à me parler... probablement parce que je me laisserais convaincre par n'importe quoi pourvu qu'Aramis fasse les yeux doux à quelqu'un-. Aramis est le séducteur du quatuor et il ne laisse clairement ni les dames ni moi indifférentes. On a droit à également à plusieurs regards sur son passé qui ne sont pas toujours très bien gérés -rapport à ce que je disais sur les histoires « contenues »- mais qui, malgré tout, sont les bienvenues puisqu'elles nous procurent plus d'Aramis. De manière générale, cela dit, je trouve que le temps d'écran est plutôt bien réparti, on a pas trop l'impression que les mousquetaires servent de faire valoir à D'Artagnan -ce qui arrive souvent- ou quelque chose d'autre dans ce goût-là. C'est l'avantage d'une série j'imagine.

 

D'un point de vue un peu superficiel, bien sûr, le festival des jolis visages n'est pas sans me plaire. Et l'utilisation des mots français avec les accents parle à mon oreille également. Et comme la réalisation, malgré certaines erreurs, est plutôt jolie, finalement cette série est un divertissement très sympa. Elle ne va pas plus loin que cela mais comme je ne lui en demandais pas plus, je suis contente et j'attends de pied ferme la saison 2 =)

[Chacun pour soi] The Musketeers[Chacun pour soi] The Musketeers[Chacun pour soi] The Musketeers
[Chacun pour soi] The Musketeers
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0