Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kyoukai no Kanata

Au delà de la frontière

境界の彼方

 

 

 

Diffusé en 2013

 

12 épisodes

 

D'après le Light Novel de Torii Nagomu & Kamoi Tomoyo

 

 

Avec :

 

Kenn >>> Kanbara Akihito

Taneda Risa >>> Kuriyama Mirai

Chihara Minori >>> Nase Mitsuki

Suzuki Tatsuhisa >>> Nase Hirumi

Shindou Naomi >>> Shindou Ayaka

Yamaoka Yuri >>> Shindou Ai

 

 

 

Dontesque ?

 

Kuriyama Mirai, une jeune fille d'apparence innofensive à cause de sa petite taille et de sa maladresse, est en vérité la descendante d'un clan craint de tous qui a le pouvoir de contrôler son propre sang pour en faire une arme capable de tuer les youmus, esprits maléfiques présents partout dans notre monde. Elle est un jour découverte sur le toit de l'école par Akihito qui pense qu'elle veut se suicider et décide d'intervenir. Akihito lui-même n'est pas un être humain normal car il est à moitié youmu et, en conséquence, immortel. La rencontre entre ces deux-là n'est-elle que le fruit du hasard ou bien est-elle bien plus que cela ?

 

 

7,75/10

 

Lorsque l'anime avait commencé sa diffusion, j'étais dans une phase « allez, je regarde des animes » et l'avais donc commencé. Au final, néanmoins, je n'étais jamais allée plus loin que l'épisode 1. Le fait est que je ne suis absolument pas faite pour les animes encore en cours de diffusion. Comme les animes me perdent très facilement, m'accrocher et me garder avec seulement vingt minutes par semaine, c'est quasiment mission impossible. Cela n'a rien à voir avec la qualité de l'anime d'ailleurs et j'avais plutôt bien apprécié l'épisode 1 de Kyoukai no Kanata mais, simplement, je décroche facilement des animes à moins de véritablement les regarder d'une traite -enfin pas forcément dans la même soirée mais pas en espaçant cela sur un mois entier quoi-. Cela dit Kyoukai no Kanata étant désormais terminé et puisque je suis à nouveau dans une phase « yay, animes », je me suis dit que ce coup-ci j'allais reprendre au début et finir l'anime. C'est donc ce que j'ai fait et j'ai vraiment bien aimé. Comme quoi, j'ai eu raison d'y revenir ! Et je vais vous expliquer pourquoi mais avant cela, comme une sorte de disclaimer, je tiens à dire que je ne connais pas grand-chose aux animes finalement. Du coup je ne connais pas tous les clichés du genre et c'est vrai que j'ai un regard « extérieur » sur Kyoukai no Kanata. Voilà, c'était mon petit disclaimer. Sur ce, causons de l'anime.

 

Et en premier lieu, cet anime, il est assez magnifique. Surtout pendant les combats qui sont particulièrement bien rythmés et nous offrent de véritables gerbes de couleurs vraiment superbes. A la fin je vous avoue que parfois je n'étais pas certaine de savoir exactement ce qu'il se passait sur l'écran mais une chose était certaine, c'était très joli à regarder et je n'en ai jamais détaché le regard. Et même en dehors des combats, même lorsqu'il n'y a pas d'action et que les personnages sont juste en train de parler, l'anime est vraiment joli avec des couleurs souvent chaudes qui rendent le tout « comfortable ». Je n'ai, sans doute à tort, pas fait trop attenton à la musique par contre je dois dire.... enfin à part celles de l'opening et l'ending bien entendu. Et justement parlons-en un peu ! Je n'ai eu de coup de cœur ni pour l'ending ni pour l'opening mais j'ai tout de même plutôt bien apprécié les deux. L'opening utilise une chanson qui est assez oubliable mais tout de même agréable et puis j'en aime vraiment bien les images. Je trouve un petit peu dommage qu'au milieu il y ait des images de l'anime coupant le fil de l'opening dont j'aimais bien l'idée du voyage en train tandis que les personnages vivent leur vie de tous les jours. Je comprends que l'anime voulait nous montrer des scènes plus impressionantes de combats et grosses explosions mais je pense que finalement j'aurais préféré l'opening sans cela. Néanmoins je trouve les images jolies avec une préférence, allez savoir pourquoi, pour le moment où le train sort du tunnel et où la lumière rentre subitement dans le train.

L'ending a une musique déjà plus sympa et j'aime également vraiment bien les images. Le personnage de Mirai reste assez statique mais les couleurs autour d'elle et les motifs sont très esthétiques et puis j'aime bien la fin de l'ending avec l'apparition d'Akihito et l'arrivée de la lumière qui fait un peu écho avec la sortie du tunnel dans l'opening -je trouve-.

Ni l'opening ni l'ending ne sont absolument géniaux mais je les trouve agréables malgré tout et ils sont une introduction/conclusion convenableà l'anime.

 

Si on commence à parler de l'histoire à présent, au début, c'est vrai que l'anime met du temps à s'installer mais pour ma part j'ai finalement été séduite assez rapidement. Je n'étais pas accroc mais je trouvais plutôt sympathique la rencontre entre la guerrière maladroite renfermée et le garçon qui ne peut pas mourir. Il faut néanmoins attendre en gros l'épisode 4 je dirais pour que les enjeux deviennent véritables et c'est là que véritablement je me suis prise au jeu à fond. Par contre je dois dire que la fin m'a laissée un peu dans la confusion et j'espère qu'il y aura une explication à tout cela quelque part parce que sinon je vais être frustrée. C'est bien joli de me balancer plein de choses à la figure -oh et oui, c'était TRES joli, il était magnifique ce dernier épisode- mais j'aimerais tout de même bien comprendre ce qu'il s'est passé. Enfin, en tous cas, le long de l'anime je n'ai pas décroché de l'histoire et plus les épisodes défilaient, plus il y avait de tension sur les personnages, ce que j'ai apprécié. Surtout du côté d'Ahikihito d'ailleurs car, au début du drama, il était probablement le personnage qui semblait le plus fade. Il m'était sympathique mais, simplement, il n'était pas très intéressant et j'ai apprécié le fait que ce soit corrigé. Cela dit, le personnage de Mirai, également, prend de l'épaisseur au fil de l'anime. Mais je vous avoue qu'elle ne m'a pas engagée jusqu'au bout. Akihito est un personnage qui semble un petit peu plat au début puis, lorsqu'on en explique le passé et lorsqu'on s'intéresse à ses failles, devient plus intéressant et également plus attachant car moins lisse. Mirai, sur le papier, est également attachante dès le début avec ce décalage entre son statut guerrier et sa maladresse et sa petite stature mignonne puis on en apprend plus sur le personnage et elle en devient plus complexe, allant au delà du côté « mignon » mais j'a eu un problème avec sa voix en fait. A la fin je ne supportais plus ses « senpai, senpai » et cela m'a pas mal empêchée d'apprécier pleinement le personnage. C'est dommage parce que sinon il y avait quelque chose d'admirable dans la résolution de cette jeune fille. Enfin voilà, du coup, j'ai moins accroché à ce personnage que j'aurais du et cela m'a également empêchée de tout à fait m'impliquer dans la relation Mirai/Akihito qui était pourtant jolie. Cela m'a empêchée de m'impliquer dans leur relation d'un point de vue « OTP-esque » en tous cas. Parce que sinon il y avait quelque chose de prenant dans la façon dont les deux personnages se construisaient l'un l'autre et j'ai beaucoup aimé ce qu'ils sont devenus, ce sur quoi on les laisse, par rapport à ce qu'ils sont au début de l'anime.

[La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方 [La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方
[La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方
[La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方 [La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方

A côté de cela, j'ai également apprécié les personnages secondaires. Ils ne sont pas tous développés à fond mais la plupart sont suffisamment intriguants ou sympathiques, voir les deux. Je pense que parmi ces personnages secondaires, clairement, Nase Mitsuki et Hirumi ont été mes favoris, probablement aussi parce que ce sont ceux que l'on voit le plus. La personnalité terre à terre et moqueuse de Mitsuki avait quelque chose d'engageant à mes yeux et Hirumi … je ne savais pas trop comment le prendre mais j'étais au moins certaine d'apprécier le personnage. Il y avait quelque chose de touchant dans son affection évidente pour Akihito, il m'a fait rire plus d'une fois et, en même temps, a droit à des scènes plus sérieuses mais, à côté de cela, il y avait son « sister complex » et je ne savais juste pas comment réagir à cela. Cela me faisait rire mais en même temps quand j'y pensais, c'était assez dérangeant quand même. Enfin bon, j'ai quand même vraiment bien aimé le personnage, de même qu'Ayaka et Ai, les deux youmu qui aident régulièrement notre petite bande. Je vous avoue en revanche que les « antagonistes » humains m'ont nettement moins passionnée pour le coup. Mais cela ne m'a pas gâché l'anime heureusement car les youmu et les démons intérieurs des personnages faisaient des antagonistes suffisants de toute façon.

 

Par ailleurs, à côté de toutes ces histoires de combats, de démons intérieurs, de larmes, etc, il y a quand même tout un pan de l'histoire qui est juste drôle. L'anime a beaucoup d'humour et si au début il ne faisait pas toujours mouche, j'avoue que je me suis prise au jeu, même à celui du fanservice qui me faisait vaguement grimacer au début -et puis de toute façon le fanservice fait partie du monde des animes, va juste falloir que je m'y habitue... ce n'est pas comme s'il n'y en avait pas dans les dramas en plus, c'est juste que dans les dramas j'y suis sensible alors cela passe mieux que dans les animes-. L'épisode 6 m'a particulièrement fait rire. Au début je le trouvais étrange mais plus il avançait, plus j'étais dedans et à la fin j'avoue que j'ai ri de bon cœur.

 

Somme toute, bien qu'il ne soit pas le meilleur anime que j'ai vu de toute ma vie, Kyoukai no Kanata était drôlement sympathique. Il gagnerait probablement à avoir une seconde saison pour explorer toutes les questions laissées en suspense mais même s'il n'en a jamais, je ne regretterai pas de l'avoir finalement regardé en entier car il y avait des tas de bons moments, aussi bien dans la comédie que l'émotion et, surtout, dans le combat. Et puis de toute façon l'animation était magnifique et rien que pour cela, ça valait carrément le coup~

[La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方
[La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方 [La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方
[La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方 [La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方
[La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方 [La jeune fille qui ne voulait pas tuer, le jeune homme qui ne pouvait pas mourir] Kyoukai no Kanata 境界の彼方
Tag(s) : #Anime

Partager cet article

Repost 0