Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gokuaku Ganbo

極悪がんぼ

 

 

Diffusé en 2014

 

12 épisodes

 

 

Avec :

 

Ono Machiko >>> Kanzaki Kaoru

Shiina Kippei >>> Fuyutsuki Hiraku

Miura Shohei >>>> Takemoto Kazuma

Miura Tomokazu >>> Kaneko Chiaki

Naka Riisa >>> Mayakashi Kiriko

Takeuchi Riki >>> Natsume Daisaku

Itao Itsuji >>>> Nukemichi Takumi

Odagiri Joe >>> Ijuin Tamotsu

 

 

A regarder sur

 

 

Dontesque ?

 

Lorsqu'elle était enfant, Kaoru a vu sa vie basculer dans la pauvreté lorsque sa mère a perdu leur restaurant. En tant qu'adulte, Kaoru travaille dur et économise beaucoup mais voit toutes ses économies englouties par son petit ami qui la laisse une fois de plus dans la misère. N'ayant plus nulle part vers où se trouver, Kaoru se retrouve à travailler dans un cabinet d'escrocs qui gagnent de grosses somnes d'argent en arnaquant les autres.

 

 

7/10

 

Ce drama fait partie de ceux que j'avais suivis pendant leur diffusion en 2014 et pour tout vous dire, même si ce n'était pas le drama sur lequel j'avais misé, finalement c'est peut-être le Jdrama qui m'avait le plus plu des trois que je regardais à ce moment-là - Alice no Toge que j'ai fini par terminer était une grosse déception, Bitter Blood que j'ai trouvé fun et charmant à défaut d'être très bon et celui-là-. Pas que ce soit un drama grandiose mais il était sympathique je trouve. En revanche, il n'a pas satisfait ma « soif » de base. En effet j'avais essentiellement commencé GokuBo pour la même raison qu'Alice no Toge : parce qu'Odagiri Joe était au casting et que j'avais vraiment envie de le voir à l'écran. La différence c'est que malgré la présence d'Odagiri Joe sur le poster du drama, finalement il n'apparait qu'une minute par épisode... lorsqu'il apparaît...  ce qui n'est pas toujours le cas....si je voulais faire une fanvid d'Odagiri Joe dans ce drama je pense qu'il faudrait que j'utilise absolument toutes ses scènes pour obtenir une vidéo de cinq minutes. Bref Odagiri Joe n'était pas la bonne raison de regarder ce drama mais heureusement j'ai trouvé d'autres raisons de continuer et Odagiri Joe est devenu un bonus carrément sexy malgré ses chemises d'assez mauvais goût -oh oui, de très mauvais goût pour certaines, il aurait mieux fait de ne pas en porter du tout... en général d'ailleurs...-

 

Le drama, comme souvent, répond à la formule « un épisode, un cas », sauf lors de certains cas qui s'étendent un petit peu plus. Et le risque dans ce genre de drama est toujours le même : la répétition du schéma et son usure jusqu'à atteindre le stade Gokusen de la lassitude -mais faut le vouloir quand même, d'autant que GokuBo part quand même avec plus d'Odagiri Joe et moins de Yankumi que Gokusen-. Je n'ai pas eu l'impression ici néanmoins que la formule était particulièrement stricte. Certains éléments revenaient, bien entendu, -comme par exemple l'appel à Loser-kun à chaque épisode- mais ce n'était pas trop répétitif. Après je ne sais pas ce que cela aurait donné si j'avais regardé le drama d'une traite mais en tous cas à raison d'un épisode par semaine, j'avais toujours envie de voir la suite et je ne m'ennuyais pas. En revanche j'ai un petit regret au niveau des thèmes du drama et de la façon dont ils sont traités. Comme vous le savez si vous avez lu le synopsis -et je ne doute pas que vous buvez chacun de mes mots comme un élixir précieux-, l'histoire se déroule dans le monde tout à fait illégal de personnes dont le métier est d'escroquer les gens et de leur soutirer de l'argent. Et le drama met en scène beaucoup de situations illégales -et l'illégalité c'est MAL, même que le drama n'arrête pas de le nous rappeler avec un petit message à chaque fin de drama qui m'a fait sourire... "Ne faites pas comme dans le drama les gens, n'essayez pas d'escroquer le gouvernement ou de réduire des gens à la prostitution, c'est pas cool"- mais malgré tout, il reste assez sage. Enfin les personnages arnaquent, soutirent, menacent, etc, mais au final j'ai toujours eu l'impression que la « morale » restait généralement plutôt sauve parce que les victimes étaient de « mauvaises personnes » de toute façon. Alors je n'ai pas été surprise, c'est quelque chose que les Jdramas font la plupart du temps mais à chaque fois je suis un petit peu déçue que le drama ne puisse pas être drôle tout en étant plus sombre. Enfin bon, malgré tout cela, j'ai vraiment bien apprécié GokuBo. Les intrigues ponctuelles étaient généralement suffisamment intéressantes et puis surtout j'ai apprécié l'évolution de l'héroïne petit à petit.

[Anarques et Odagiri Joe nous faisant un remake de "Mais où est Charlie?"] Gokuaku Ganbo  極悪がんぼ
[Anarques et Odagiri Joe nous faisant un remake de "Mais où est Charlie?"] Gokuaku Ganbo  極悪がんぼ
[Anarques et Odagiri Joe nous faisant un remake de "Mais où est Charlie?"] Gokuaku Ganbo  極悪がんぼ

Au début elle est cette débutante qui a de la résolution à en revendre mais est embarassée par ses considérations morales et sa méconnaissance du monde dans lequel elle vient d'entrer mais, au fil du drama, elle se transforme vraiment. Bien sûr, GokuBo n'est pas l'étude de personnage la plus fine que j'ai vue mais j'ai trouvé que l'héroïne s'en sortait quand même vraiment bien. Petit à petit mais sans perdre son sens de la compassion, elle s'endurcit, comprend mieux les règles et à la fin, elle a gagné l'estime de ses collègues. J'avais peur qu'elle me frustre car je trouvais difficile à accepter la façon dont elle semblait peu à peu pardonner à Loser-kun d'avoir en gros ruiné sa vie, mais finalement vers la fin j'aimais bien leur association et j'étais juste contente de voir que notre héroïne avait pris le contrôle de sa vie. L'actrice, par ailleurs, avait du charisme. Apparemment dans le manga de base le personnage principal était un homme mais je suis contente que les scénaristes du drama aient choisi plutôt d'avoir un personnage féminin parce que c'est vrai que sinon il y aurait eu un petit peu trop de testostérone. Le risque était de commencer à développer des romances dans tous les sens mais heureusement le drama s'en tient loin. En revanche le piège qu'il évite nettement moins est l'overdose de personnages. Il y a un nombre de personnages principaux assez élevé et il est difficile de s'intéresser à tous.

 

Dans l'épisode 1 c'est d'ailleurs d'autant plus perturbant que tous les personnages, même les personnages temporaires et secondaires ont droit à la même introduction « image figée, effet manga, affichage du nom » -c'est pareil dans les suivants mais on est prévenu cette fois- si bien que je me demandais si tous les personnages étaient des personnages principaux et commençais déjà à pleurer sur l'exercice cérébral à venir -il m'a fallu des années pour retenir cinq Super Junior, le drama ne peut pas s'attendre à ce que je retienne 15 personnages en 15 minutes ><-. Au final néanmoins les personnages principaux ne sont pas nombreux au point qu'on ne puisse pas les identifier, heureusement, mais ils sont en revanche trop nombreux pour être tous intéressants. Personnellement je n'ai par exemple pas fait trop attention à Natsume -qui de toute façon surjouait d'une façon qui ne me plaisait pas- et Nukemichi qui était très effacé. Non au delà de notre héroïne, Kaoru, j'ai surtout retenu Fuyutsuki, Kaneko et Kazuma -Loser-kun- car, à mon sens, ils étaient les personnages ayant les relations les plus intéressantes avec l'héroïne. Fuyutsuki et Kaneko lui servent de mentors récalcitrants. Fuyutsuki lui fait bien sentir qu'elle n'a rien à faire dans ce monde et ne cesse de souligner ses faiblesses mais il la méprise de façon moins évidente et, surtout, lui fait directement la leçon. Kaneko a plutôt tendance à indirectement l'éduquer et la motiver. Par ailleurs il est « l'homme à séduire » -profesionnellement- et c'est lorsqu'elle obtient son approbation et sa confiance qu'on peut dire de Kaoru qu'elle fait partie du groupe. Quant à Loser-kun, leur association me faisait rire tout simplement. Dans un drama plus sérieux le personnage m'aurait probablement horripilée avec son égoïsme et son irresponsabilité mais dans celui-là, c'était plus drôle qu'agaçant. D'autant que, c'est vrai, j'ai un faible pour cet acteur. Cela m'est venu progressivement mais plus je vois Miura Shohei et plus il me plait ce petit. Question bisho -vu que la question, c'est vrai, se pose toujours par ici, superficialité de l'auteur oblige- il est ce que le drama a de principal à offrir et je ne crache absolument pas dessus. Odagiri Joe vient en bonus et même s'il est peu présent -sérieusement T.O.P. dans IRIS avait plus de scènes que lui-, il est quand même un concentré de sex-appeal sur pieds donc je ne me plains pas.

 

Après au niveau de la forme, le drama se tient plutôt bien. L'opening est un peu étrange mais entraînant et la réalisation est dynamique et colorée. Je dirais simplement que certains éléments sont un peu trop utilisés. Notamment la musique est un peu trop présente sur la fin et m'a parfois agacée. Ce n'était pas excessif au point que je veuille couper le son mais bon cela pouvait être agaçant. Et par ailleurs, si j'ai bien aimé l'idée des flash-backs mis en scène en animation, les mêmes images étaient trop souvent utilisées. Cela dit, encore une fois, ce n'était pas trop dérangeant et j'ai vraiment bien apprécié ce drama. Je suis désolée, pour le coup c'est un article assez court, ce drama rentrant dans la catégorie des dramas très sympas mais pas assez profonds pour en écrire plus. J'ai trouvé le casting très sympathique, j'ai beaucoup aimé l'héroïne et de manière générale l'intrigue m'a divertie et intéressée. Ce n'est pas un drama que je reverrais forcément -ou alors, comme on en parlait au début, je mettrai effectivement bout à bout toutes les scènes d'Odagiri Joe et cela me fera un clip de cinq minutes à rejouer encore et encore- mais en tous cas j'ai passé un bon moment devant.

[Anarques et Odagiri Joe nous faisant un remake de &quot;Mais où est Charlie?&quot;] Gokuaku Ganbo  極悪がんぼ
[Anarques et Odagiri Joe nous faisant un remake de &quot;Mais où est Charlie?&quot;] Gokuaku Ganbo  極悪がんぼ
[Anarques et Odagiri Joe nous faisant un remake de &quot;Mais où est Charlie?&quot;] Gokuaku Ganbo  極悪がんぼ
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0