Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BIENVENUE LES GENS DANS

LA JOURNEE DU MBISHO!!!!

 

Qu'est-ce qu'un Mbisho ? C'est un « Mila-bisho ». Donc c'est-à-dire qu'aujourd'hui est la journée où j'inclus les bishos que je veux et où je garde mes sujets favoris -même si honnêtement dans la SA il y a surtout mes favoris en plus des découvertes^^ donc les bishos qui sont dans les autres journées ne doivent pas se sentir abandonnés!-. Et pour lancer cette journée, j'ai décidé de parler de...

 

 

En effet j'ai décidé de mettre à l'honneur le Puppy Originel : Jung Kyung Ho. De la même façon que la Poupinette en tant que véritable titre trouve ses origines dans Kim Bum, le Puppy trouve ses origines en Jung Kyung Ho. Dans des temps reculés où l'homme se trainait à même le sol, s'éleva un guerrier... okay non. C'est juste qu'avec mes histoires de « trouver ses origines », j'avais envie d'écrire une intro à un film de fantasy. Mais bref, Puppy est le puppy originel. Encore qu'au final j'utilise peu le mot « puppy », juste de temps en temps. Donc en fait oubliez tout ce que vous venez de lire et au lieu de s'arrêter sur mes titres niais et leurs origines, penchons-nous un petit peu sur Jung Kyung Ho.

 

En fait je me rends compte que Jung Kyung Ho est rentré dans ma vie dramatesque assez rapidement. Enfin il lui a fallu un an -de trop- quand même... mais il a fait partie de ma première réelle vague de Kdramas et je crois bien que I'm sorry I love you était mon premier véritable Kdrama mélo... cela dit, ce n'est pas là-dedans que je l'ai vu en premier. En fait tout a commencé avec un correspondant Coréen que j'avais trouvé sur un site de correspondance. A la base je cherchais un correspondant Japonais mais bon, je n'étais pas fermée hein et un correspondant Coréen cela m'allait aussi pourvu qu'on ait des choses à se raconter~ Et ce gentil jeune homme m'a donc conseillé Iljimae ce qui, forcément, m'a donné envie de voir plus de Lee Jun Ki et m'a menée à Time Between Dog and Wolf dans lequel Jung Kyung Ho joue le frère de Lee Jun Ki. Puis quelques jours après avoir terminé TBDAW, je suis passée à I'm Sorry I Love You car, bizarrement, TBDAW m'avait donné envie de plus de vengeance et plus d'amours tragiques. J'ai donc retrouvé Jung Kyung Ho encore une fois dans le second rôle masculin. C'était en 2008. Et 6 ans plus tard, je suis véritablement tombée sous le charme. Oui parfois je suis longue à la détente comme cela. Pardon Puppy, vraiment. A ma décharge cela dit, entre 2007 et 2013, il a seulement joué dans quatre dramas dont l'un où il faisait juste un caméo et deux faisant respectivement 39 et 45 épisodes, ce qui était beaucoup pour moi à l'époque -même maintenant c'est beaucoup même si je prends plus souvent mon courage à deux mains-. Bref je suis pasée à côté mais je n'ai tout de même pas été aidée donc ce n'est pas complètement ma faute. D'abord. Pardonne moi Puppy ;A; Et depuis j'ai commencé à me rattraper en plus, j'ai vu plein de ses projets !

 

Et Jung Kyung Ho n'est qu'à ses débuts~ Enfin techniquement non, il n'est pas à ses débuts du tout, il a débuté en 2004 et a déjà eu plusieurs premiers rôles, mais j'ai l'impression qu' Heartless City en 2013 a été une véritable révélation et j'espère donc que ce sera un nouveau départ plein de rôles complexes et passionants pour lui. J'espère aussi qu'il sera dans plein de magazines. Parce que …

 

 

Parce que …

 

 

Parce que …

 

 

Oui, quand même.

 

Mais nous ne sommes pas là pour son physique -non, non- mais bien pour ses talents d'acteurs. Donc discutons de ses projets les gens ! Et j'ai classé ses projets de celui dans lequel il a le rôle que j'aime le moins à celui dans lequel il a le rôle que j'aime le plus. A ne pas confondre avec la qualité des dramas/films d'ailleurs. Encore que ce ne soit pas TROP éloigné mais ce n'est pas non plus parfaitement rangé. Bref, commençons avec ses dramas~

 

 

 

Lee Sang, that Lee Sang

-drama-

 

 

LSTLS n'est en fait pas un drama mais un épisode spécial d'une heure faisant partie du MBC Drama Festival 2013 -c'est-à-dire une série d'épisodes spéciaux ayant chacun une histoire indépendante des autres et un nouveau casting-. Je n'ai pas encore vu TOUS les autres épisodes spéciaux de ce Drama Festival, bien que ce soit prévu et que j'en aie déjà vu plusieurs, mais en tous cas j'ai vu LSTLS et c'était... joli. C'était joli à regarder. Mallheureusement le drama pêchait pas mal au niveau de l'écriture mais, au moins, c'était joli à regarder. L'histoire est celle d'un homme qui va vendre un tableau à un anquitaire. Ce faisant il se remémore ses jeunes années où il a côtoyé Lee Sang, célèbre poète Coréen, justement avant qu'il ne devienne célèbre, et a vécu avec lui une chasse au trésor improbable. Notez -histoire d'éviter la déception- que Puppy ne tient pas le rôle principal.

 

Non, le rôle principal de Lee Sang est tenu par Jo Seung Woo -qui interpréte notamment le personnage masculin principal de God's Gift- et Puppy joue un copain de Lee Sang, celui qui a peint le tableau. Honnêtement le personnage n'a pas de personnalité très développée à moins que vous considériez que boiter est une personnalité en soi. Ce n'est pas la faute de Puppy cela dit, les seuls personnages à avoir une personnalité sont Lee Sang et « l'héroïne » mais même eux évoluent de façon rapide et peu crédible. C'est triste à dire mais l'épisode ne vaut pas grand-chose question scénario. Pas que l'idée ne soit pas intéressante mais simplement elle est mal développée. En revanche la réalisation est vraiment jolie, de même que les acteurs qui fait au mieux avec ce qu'ils ont. Comme l'épisode ne dure qu'une heure, je suis contente de l'avoir regardé ne serait-ce que pour Puppy, Jo Seung Woo et la réalisation, mais je ne le recommanderais pas franchement, à moins que vous soyez fan d'un des membres du casting.

 

 

 

Running Turtle

-film-

 

 

En termes de qualité de film, celui-ci est loin d'être le moins bon auquel Puppy ait participé. En termes de rôle il ne s'en sort pas mal du tout non plus d'ailleurs mais il n'est pas très développé. Cela dit ce rôle-là est intéressant car un peu inhabituel pour Puppy : il s'agit de celui d'un meurtrier en fuite. Bon il arrive quand même à se rendre étrangement attendrissant parce que tel est le pouvoir du Puppy mais au final, c'est tout de même un criminel. Cela dit, il n'est pas au centre du film du tout, ce qui fait qu''il ne livre pas la meilleure prestation de sa carrière dirons-nous. Il sert de but au personnage principal mais, en soi, il n'est pas très développé. Mais, me direz-nous, qui est le personnage principal dans ce cas ? -parce que vous êtes curieuses comme cela- Eh bien il s'agit de Jo Pil Sung -interprété par Kim Yun Seok- un flic de campagne qui n'est pas très respecté ni de ses collègues ni de sa femme qui voit en lui un bon à rien. Il faut dire qu'il ne se foule pas des masses et gagne son argent « à côté » en pariant et arrêtant des proxénètes et gardant les recettes des prostituées. Néanmoins, Pil Sung n'est pas un mauvais homme et il a un certain sens de la fierté du coup, lorsqu'il est humilié par la faute d'un homme recherché pour meurtre, bien qu'il ait été suspendu de son poste, il se lance à la poursuite du criminel et n'a pas l'intention de s'arrêter avant de l'avoir arrêté.

 

Il semble que le film ait pas mal été comparé à The Chaser avec le même acteur principal mais, n'ayant pas vu The Chaser... je ne peux pas comparer o.o Cela dit, les deux sont donc souvent cités ensemble et généralement Running Turtle, bien qu'inférieur, est malgré tout complimenté donc si jamais vous avez vu The Chaser -qui est un film très populaire donc il y a des chances-, apparemment vous aimerez Running Turtle. Moi tout ce que je peux dire est que j'ai bien aimé Running Turtle. Malgré le titre étrange. J'étais persuadée que cela allait être une comédie à cause de ce tiitre ! En fait absolument pas. Ce n'est pas vraiment un drame mais ce n'est clairement pas une comédie. Sans être un flm d'action, le film a des scènes d'action réussies, la réalisation créé une ambiance plutôt réaliste grâce à sa sobriété, la tension est au rendez-vous et ne fait qu'augmenter au fil de l'histoire, le casting est très bon, le personnage principal se rend facilement attachant malgré ses torts et ne manque pas de complexité, et de manière générale Running Turtle est juste un bon film auquel je ne peux que vous encourager à jeter un œil ~

 

 

 

Fasten your seatbelt

-film-

 

 

Au moment où j'écris, j'ai vu ce film il y a à peine un mois et, déjà, les détails commencent à s'effacer de ma mémoire. Le fait est que ce film n'est pas très mémorable, en tous cas pas pour quelqu'un comme moi ayant la mémoire en forme de passoire -je ne sais pas si les mémoires ont une forme mais si la mienne en avait une, ce serait clairement une passoire-. Cela dit, cela ne signifie pas pour autant que le film était mauvais car, en vérité, je lui avais trouvé plusieurs points positifs et m'étais bien amusée devant. Puppy y tient le rôle principal d'une star de la hallyu dont la popularité a connu un boost récent. Il n'est pas méchant mais assez égocentrique et sujet aux crises d'angoisse. Du coup lorsque son vol commence à avoir des ennuis, forcément, il le vit assez mal, d'autant que les autres passagers sont plutôt étranges..

 

Avant toute chose, Fasten your seatbelt est une comédie et, en plus de cela, une comédie plutôt efficace. Sa dernière ligne droite, plus encombrée et brouillone, touche moins juste que le début mais l'humour fait mouche la plupart du temps malgré tout et j'ai beaucoup souri en regardant ce film. L'humour est moins farcesque que ce que l'on peut trouver dans d'autres comédies Coréennes, l'humour provenant souvent plutôt de la façon assez stoïque dont sont présentés les diverses situations absurdes auxquelles doit faire face notre personnage principal au fur et à mesure qu'il se perd dans son angoisse et révèle ses véritables couleurs -qui ne sont pas très sympathiques mais jamais détestables au point de nous donner envie d'arrêter le film ou au point de souhaiter que l'avion se crashe dans une montagne-. La réalisation est généralement plutôt « discrète » mas lors de scènes en particulier, j'ai beaucoup aimé l'utilisation de la musique. Par ailleurs, tout le casting est bon et Puppy, en particulier, donne du charme au personnage principal et évite de tomber dans le surjeu, ce que j'ai beaucoup apprécié. Au final, malgré que ce film ne soit pas absolument mémorable, c'était un bon moment à passer et une comédie très sympa que je ne regrette pas d'avoir vue. Ce n'est pas la comédie qui vous fera vous rouler par terre de rire mais n'hésitez pas à y jeter un œil à l'occasion !

 

 

 

I'm Sorry I Love You

-drama-

 

 

Comme je vous le disais, SILU a été mon premier véritable mélo. Enfin non techniquement, maintenant que j'y pense, Autumn Tale a été mon premier mélo... c'est même le Kdrama qui m'avait dissuadée de regarder d'autres Kdramas à l'époque.... mettons donc plutôt que SILY est le premier mélo que, sans avoir adoré, j'ai relativement apprécié et dont je n'ai pas ressenti le besoin d'effacer tout souvenir de ma mémoire après coup. Et bizarrement, Puppy y tenait le rôle de mon personnage favori... Alors à la revoyure -comme j'ai revu le drama rapidement pour écrire cet article- j'ai mieux apprécié le drama et les autres personnages de manière générale mais, à l'époque, Yoon -le personnage de Jung Kyung Ho donc- avait vraiment été mon personnage favori. Ce qui m'avait vaguement étonnée moi-même.

 

Histoire de vous situer tout cela, SILY est l'histoire d'un jeune homme -interprété par So Ji Sub- qui a été abandonné par sa mère et survit dans les rues de Sidney en faisant des choses pas très nettes. Puppy, lui interprète le rôle de Choi Yoon, qui, lui, a eu plus de chance que notre personnage principal et n'a pas été abandonné par leur mère commune. Au contraire, tous les deux sont vraiment très proches. L'héroïne, désespérément amoureuse de Yoon sans qu'il s'en soit jamais rendu compte, est sa meilleure amie qui vit égaement avec lui -sa famille travaille pour celle de Yoon et ils ont été élevés comme frère et sœur quasiment- et travaille comme maquilleuse/styliste pour Yoon qui est une idole. Lorsque notre personnage principal se fait tirer dessus pour protéger une femme qui l'avait trahi, la balle ne pouvant être retirée et ses jours à vivre se voyant subitement limités, il décide de rentrer en Corée du Sud pour retrouver sa mère. Mais en voyant la façon dont elle vit, il décide de se venger. Et au passage lui et l'héroïne tombent amoureux, bien entendu. Bref secrets de famille, héro n'ayant plus longtemps à vivre, carré amoureux, tout est en place pour faire pleurer dans les chaumières et effectivement le drama a fait pleurer beaucoup de monde. Bizarrement, moi cela allait. Disons que les mélos purs et moi ne sommes pas exactement les meilleurs amis du monde, je les trouve souvent un peu « relous ». A la revoyure, j'ai trouvé SILY nettement moins relou que dans mon souvenir mais ce n'est pas un drama que je reverrais pour autant bien souvent. Cela dit j'apprécie la façon dont les quatre personnages du carré amoureux sont écrits car, finalement, il n'y a pas de « méchants » dans cette affaire et chaque personne a droit à son propre développement, ce qui est tout à fait appréciable.

 

Yoon, le personnage de Puppy, est un personnage qui pourra facilement agacer car il est faible, souvent égoïste, un petit peu trop dans les jupes de sa maman et prompt à faire des caprices mais c'est très revendiqué et lui-même s'en rend compte il me semble. Par ailleurs pour tout ce qu'il peut avoir d'agaçant, Yoon n'a pas mauvais fond du tout. Il a été gâté, trop habitué à tout obtenir, mais sa relation avec l'héroïne, Eun Chae, est en fait plutôt touchante car il est assez clair que, même s'il ne la voit pas comme elle le voit lui, il ne peut pas se passer d'elle. Son opinion fait loi et elle fait partie de lui, à tout moment, même lorsqu'ils sont séparés. Et au début du drama il y a énormément de scènes que j'aime entre eux comme celui où il l'aide à soigner ses blessures au visage, celui où il donne un coup de boule au mec qui a osé frappé Eun Chae, celui où il lui rappelle à quel point son opinion est importante à ses yeux, etc. Au début j'étais carrément à deux doigts de les shipper ensemble. Après bon, vers la fin, il est parti là où je ne pouvais pas le suivre. Au final, néanmoins, c'est un personnage que j'aime beaucoup, même dans les moments où j'avais envie qu'il se prenne deux baffes -dans le sens où le personnage faisait de grosses conneries mais que je le trouvais intéressant quand même- et Puppy participe beaucoup au succès du personnage.

 

Quant au drama autour de lui, c'est un bon drama si vous appréciez le genre. Il y a de bons acteurs, de très jolies scènes, un OST particulièrement réussi et les personnages sont complexes. Je trouve que certaines choses sont un peu grosses, qu'il y a pas mal de longueurs et j'ai du mal avec l'héroïne mais bon, peut-être que le drama vous plaira plus qu'à moi !

 

 

 

Time between dog and wolf

-drama-

 

 

Le premier drama de Puppy que j'ai vu~ et à l'époque je l'avais repéré sans l'avoir repéré. C'est-à-dire que je l'avais vu et suffisamment apprécié pour le reconnaître dans I'm sorry I love you mais je n'avais pas retenu son nom. Faut dire aussi qu'à l'époque j'avais encore du mal à retenir les noms Coréens car je n'étais pas très habituée, je ne sais même pas si j'avais déjà capté que « Jung » était le nom de famille et « Kyung Ho » le prénom. En fait je crois bien que les deux acteurs dont j'ai retenu les noms le plus vite sont Lee Jun Ki -becoz Lee Jun Ki ♥- et Rain -parce que Rain c'est facile o.o-. Enfin cela dit, j'avais quand même vu Puppy et l'avais beaucoup aimé dans ce drama, drama que j'avais adoré de toute façon. A ce jour, même si j'en vois nettement plus les faiblesses, ce drama reste clairement mon drama favori de Lee Jun Ki et même si Smile You m'a énormément plu, je crois que c'est également mon drama favori de Puppy, à défaut d'être mon rôle favor de lui.

 

L'histoire commence en Thailande lorsque notre personnage principal, Soo Hyun -futur Lee Jun Ki-, alors enfant, voit sa mère se faire assassiner sous ses yeux. Il est ensuite adopté par une famille en Corée dont le père bosse dans la police. Avec son frère adoptif Min Gi -Puppy- dont il est très proche, Soo Hyun devient lui aussi agent du NIS et, plus tard, agent infiltré, tout en nourrissant toujours ses envies de vengance. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous spoiler~ Parce que je veux vous encourager à voir le drama! A la revoyure, c'est vrai que ce drama est loin d'être parfait en vérité -mon Dieu les trous dans le scénario sont béants et qu'est-ce que ce drama peut être exagéré- et même la prestation de Lee Jun Ki a ses problèmes … mais le drama m'a malgré tout ré-embarquée complètement à nouveau et ce drama est une jolie poussée d'adrénaline sur 16 épisodes. Par ailleurs, la relation entre Min Gi et Soo Hyun reste mon élément favori du drama. En voyant ce drama pour la première fois il y a cinq ans, j'avais déjà noté que la relation entre les deux frères me plaisait bien plus que la romance principale et, en revoyant le drama, je dirais même que c'est mon aspect favori de tout le drama parce qu'il y a quelque chose de vraiment touchant dans la façon dont ces deux frères s'aiment et se soutiennent l'un l'autre. Leurs scènes ensemble sont véritablement mes préférées. Et même si la prestation de Puppy, de même que celle de Lee Jun Ki, n'est pas sans défauts -notamment lorsqu'il s'énerve, cela peut donner des trucs un peu moyens-, il rend son personnage carrément attachant et m'a émue plus d'une fois. Pour cette semaine j'ai été obligée de passer un peu rapidement le drama mais un de ces jours il ne fait aucun doute que je le reverrai en entier -techniquement je l'ai déjà fait une fois- et que la bromance Min Gi/Soo Hyun me touchera comme la première fois.

 

 

 

The Great Gye Choo Bin

-drama-

 

 

Un autre drama spécial donc un autre épisode d'une heure avec une histoire contenue … mais, ce coup-ci, un très bon SP et tout de suite, cela nous change tout! Je suis tout à fait sous le charme de The Great Gye Choo Bin, à la fois le SP et le personnage de Choo Bin lui-même ♥ Et c'est marrant parce qu'en vérité, il aurait suffi de peu de chose pour rendre le SP insupportable quand on y pense ! Non parce que j'ai absolument adoré les deux personnages principaux mais quand on y réfléchit, l'un est un jeune homme très faible qui sort avec une femme mariée et l'autre a des tendances obsessionnelles étranges. Cela dit, ils sont tous les deux sauvés par leur innocence, le charme des acteurs et bien entendu le ton du drama. Mais de quoi parle ce drama ? Eh bien au centre nous avons Wang Ki Nam, le personnage de Puppy, qui travaille dans la « thérapie par l'art ». Il vit une relation compliquée avec une jeune femme avec laquelle il veut rompre sans y arriver et, généralement, ne semble pas être quelqu'un de très affirmé. Un jour, lorsque la pub pour son cabinet sert de support pour gribouillages, il remonte jusqu'à la coupable : Gye Choo Bin, une institutrice qui semble l'avoir aimé de loin depuis des années.

 

Avant tout, je pense que le drama fonctionne grace à son casting. Jung Kyung Ho et Jung Yumi sont tous les deux partculièrement adorables. Puppy arrive à rendre la faiblesse de son personnage attachante plutôt qu'agaçante et Jung Yumi rend son personnage décalé et innocent sans qu'elle semble forcée ou niaise. Tous deux ont une dynamique très engageante et chacune de leurs interactions était un véritable plaisir si bien que j'aimerais vraiment les voir jouer ensemble dans un drama de 16 épisodes un de ces jours. En même temps réunir Jung Kyung Ho et Jung Yumi ne pouvait clairement pas être une mauvaise idée. Par ailleurs, avec sa réalisation lumineuse et son ton légèrement décalé, The Great Gye Choo Bin est tout à fait charmant à regarder. Si vous avez une heure devant vous et envie de regarder une jolie romance, n'hésitez pas à lancer ce drama !

 

 

 

Gangster High

-film-

 

 

Ce film tape dans quelque chose que j'ai l'impression d'avoir vu plusieurs fois dans le cinéma Coréen : le film bromance/gangster. Pas que ce soit un genre qui n'existe pas dans d'autres cinémas, c'est juste que dans le cinéma Coréen, j'en ai vus plus de de représentants. Et généralement, je les ai tous trouvés plutôt bien foutus, celui-ci y compris. Oh oui. Ce film-là avait été un énorme coup de cœur pour moi ! Et m'avait également obligée à renouveler ma réserve de mouchoirs d'ailleurs mais je suis du genre très sensible donc c'était courru d'avance avec ce genre de film j'imagine. L'histoire est celle d'une bande de copains qui veulent jouer au foot et décident de créer un club pour jouer un foot. Jusque là tout va bien sauf que, forcément, le club se retrouve subitement mélé à des tensions entre gangs et la violence ne fait qu'empirer jusqu'à ce que ce soit finalement quasiment une guerre. Ce n'est... pas un film gai o.o Et cela ne finit pas en happy-end comme vous l'indiquent tout de suite les premières images du personnage de Puppy qui va en prison pour meurtre.

 

En vérité le film ne réserve que peu de surprises, le scénario est assez prévisible. Mais ce n'est pas un défaut, j'irais même jusqu'à dire que cela joue en faveur du film. On nous donne déjà une partie de la fin au début du film et, après cela, on sait très bien où le film veut en venir, ce qui créé une fatalité assez triste et on assiste au naufrage des personnages, le cœur serré, tout en sachant qu'ils n'ont pas d'issue de secours. Le film bénéficie d'une très jolie réalisation avec, notamment, une utilisation de la violence peu voyeuriste mais pas romancée qui la rend d'autant plus efficace. Par ailleurs vers sa conclusion, le film nous offre une scène particulièrement belle qui m'a faite tomber amoureuse de Trouble of the world de Mahalia Jackson à jamais -déjà que la chanson en soi est très belle-... le casting est très bon et, outre Puppy qui livre une très bonne performance et nous fait nous attacher sans mal à son personnage, Lee Tae Sung a également un rôle principal et assure carrément. Ce film, je le recommande vrament sans mal et un de ces jours, lorsque j'aurai oublié à quel point il m'a brisé le cœur, je le reverrai sans doute.

 

 

 

 

Smile You

-drama-

 

 

Aw Puppy ♥ C'est de ce drama-là que cela vient d'ailleurs le « puppy » parce que c'est comme cela que le Kaa n'arrêtait pas de l'appeler quand nous en discutions. Oui, car Smile You est un drama spécial pour moi. De même que Heartless City et en vérité, Puppy en général. Mais surtout Smile You parce que c'est le drama qui a « amené le Kaa ». En effet Smile You étant un drama familial long, je n'aurais probablement pas eu la motivation toute seule d'aller le regarder. Mais comme le Kaa -du blog de Kaa et Mina... qu'à force vous devez commencer à connaître vu que je passe mon temps à vous renvoyer dessus o.o- adorait ce drama et comme je m'étais prise d'affection pour le Kaa après que nous ayons souffert ensemble sur Heartless City, j'ai commencé à regarder Smile You et à en discuter avec le Kaa. D'abord sur twitter puis par mp sur twitter pour ne pas spoiler d'éventuels spectateurs puis, comme twitter ce n'était pas pratique, sur un chat privé. A raison de deux épisodes de Smile You par soir la plupart du temps, le drama est en fait « parti » assez vite -un mois en gros- et puis, surtout, le Kaa est resté et depuis Smile You, j'ai regardé That Fool grâce à elle et, bien entendu, commencé Running Man que je regarde toujours avec elle dès que possible =) Si je vous raconte tout cela, c'est pour dire que Smile You, du coup, a une place un peu spéciale pour moi, j'y rattache beaucoup de souvenirs très agréables.

 

Smile You est l'histoire d'une jeune fille de famille riche, Jung In -Lee Min Jung- dont la famille se retrouve en ruines. Lorsque son fiancé -Lee Kyu Han- le découvre, il la laisse en gros à l'autel et toute la famille de Jung In, qui comptait sur le mariage pour renflouer leurs caisses, se retrouve à la rue et forcée d'aller vivre chez le chauffeur du père. Les deux familles commencent donc à cohabiter et cela ne se passe pas sans accroc. Dans le tas, Puppy joue Hyun Soo, le fils de l'autre famille dont Jung In va bien entendu se rapprocher. Et Hyun Soo.... Hyun Soo est parfait les gens o.o Vous savez, on se pâme devant Dong Ha dans Witch's Romance parce qu'il est parfait mais Dong Ha est extra sur 16 épisodes. Cela ne lui enlève rien du tout, c'est plus que ce qu'arrivent à faire la plupart des personnages de dramaland, mais Hyun Soo est extraordinaire sur 45 épisodes. Et pas dans le genre « prince charmant », il est extraordinaire de manière humaine et normale. Jung In a des moments un petit peu plus limite mais lorsqu'ils arrivent, on est suffisamment attaché au personnage et on aime suffisamment l'OTP pour lui pardonner je pense. Non, Hyun Soo est juste absolument adorable. Il serre le cœur parfois par sa naïveté mais, à la fois, quand il a décidé de faire quelque chose ou quand il s'agit de défendre ses convictions, rien ne l'ébranle. Et l'OTP est génial parce que leur relation se construit progressivement, naturellement, parce qu'ils s'amusent ensemble, communiquent leur affection et parce qu'ils communiquent entre eux. Je les aime >< Je dois revoir ce drama -EDIT : j'ai revu ce drama et ♥-

 

Et au passage, on s'attache à tous les personnages de ce drama. Même ceux que je détestais violemment au début -et croyez-moi, c'était vraiment violent-, j'ai fini par m'y attacher. Je ne pensais même pas que c'était possible mais apparemment tout est possible au pays de Smile You, wouhou ! Le drama est long et je conçois que cela puisse faire peur mais je vous le conseille quand même vraiment~

 

 

 

Heartless City

-drama-

 

 

Ce drama et moi avons une relation mitigée. Je le détestaime. C'est-à-dire que j'aime avec passion les épisodes 1 à 8 et qu'après cela le drama s'est cassé la gueule jusqu'à ce que j'ai vraiment du mal à en regarder chaque épisode, devant même aller chercher le soutien du Kaa pour continuer à écrire sur le drama. Du coup j'ai gardé en gros les huits premiers épisodes et le dernier -parce qu'il y a une scène que j'adore dedans- et j'ai décidé que le reste n'existait pas. Il y a du bon également dans le reste mais il est éclipsé par le reste qui m'était réellement insupportable. Cela dit, en faisant mon bilan de l'année 2013, dans les catégories « meilleur ci » « meilleur ça », Heartless City est revenu un nombre incalculable de fois. Comme je vous le disais : relation mitigée.

 

Bon mais de quoi ça parle ? Eh bien cela parle de l'ami Shi Hyun ou Baksa Adul sous son nom de « rue » qui, son eye-liner bien en place, évolue dans le monde de « l'ombre » et fait partie d'un réseau de trafic de drogue. Il n'est pas mal placé mais il a bien l'intention de grimper les échelons. De l'autre côté, côté police, nous avons Hyung Min, son cerveau moins bien en place que l'eyeliner de Baksa, qui lutte pour démanteler le réseau et pour d'autres raisons plus personnelles. Par ailleurs, côté gangster, Baksa vit une bromance bien sympathique avec Soo qu'il a rencontré en prison, et a des relations plus que complexes et très différentes l'une de l'autre avec Jin Sook et Safari, les deux personnes qui l'ont quasiment élevé. Et côté police il y a une dinde qui veut se faire passer pour un flic et y est encouragée par tout le monde sans que personne ne sache pourquoi.

 

De manière générale, le drama a trois gros problèmes : il se répète souvent et use ses twists jusqu'à ce qu'ils en deviennent risibles, les policiers sont tous très cons et font passer Bob l'Eponge pour un génie et Soo Min -ou FAIL comme j'aimais l'appeler- détruit le scénario autour d'elle de manière assez incroyable. Dès le début Heartless City est un drama imparfait, misant plus sur son ambiance que sur la rigueur de son scénario mais au début, l'ambiance compense très clairement les manques du script. Sauf qu'à l'épisode 9, après un final d'épisode 8 magistral, tout se casse la gueule. Le drama ne devient jamais complètement mauvais car certaines choses brillent -notamment le casting, la réalisation et le côté gangster de l'affaire- mais les choses qui m'énervaient m'énervaient beaucoup trop et l'expérience est devenue vraiment désagréable. CELA DIT … Puppy était carrément en forme. Dans le rôle de Baksa, il est très bon et fait preuve d'un charisme qu'il n'avait jamais eu jusque là. Pas qu'il était mauvais avant mais dans Heartless City il a monté sérieusement la barre. Ensuite, il est très très agréable à regarder avec son eye-liner et le personnage est intéressant, particulièrement en relation avec les personnages de Jin Sook et Safari, eux aussi magnifiquement complexes et interprétés. Sa bromance avec la poupinette Soo ne manque pas de toucher également. Malheureusement de l'autre côté de la loi, cela se passe nettement moins bien. Mais la réalisation est belle et le drama se démarque pas mal de ses copains. Si on me demande « le recommandes-tu ? » je dirais « oui, essayez-le, tout en gardant en tête qu'il n'est pas parfait ». Mais si on me demande si j'ai aimé, la réponse risque de faire quelques pages de plus. En tous les cas, Baksa est mon rôle favori de Puppy et il y donne le meilleur de lui-même.

 

Sur ce les gens, nous avons fait le tour de ce que j'ai vu de lui je crois bien !!!

 

Donc je vous laisse sur sa filmographie/dramagraphe ! Et vous souhaite une bonne journée du Mbisho !

 

 

 

~Dramas~

 

Endless Love (SBS, 2014)

Lee Sang That Lee Sang (MBC, 2013)

After School Bokbulbok (NATE/Btv/Tstore/Hoppin, 2013)

Heartless City (JTBC, 2013)

The Great Gye Choon Bin (KBS2, 2010)

Road Number One (MBC, 2010)

Smile, You (SBS, 2009)

Ja Myung Go (SBS, 2009)

Time Between Dog and Wolf (MBC, 2007)

My Sweetheart My Darling (KBS1, 2005)

Sorry I Love You (KBS2, 2004)

Sweet 18 (KBS2, 2004)

You're Gonna Know (KBS, 2004)

 

 

~Films~

 

Manhole (2014)

Fasten your seatbelt (2013)

Running Turtle (2008)

Someone Dear Is Far Away (2008)

For Eternal Hearts (2007)

Herb (2007)

Gangster High (2006)

When Romance Meets Destiny (2005)

My Lovely Week (2005)

 

 

[Bisho du jour] Jung Kyung Ho 정경호
Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0