Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nagareboshi

流れ星

 

 

 

Diffusé en 2010

 

10 épisodes

 

 

Avec :

 

Takenouchi Yutaka >>> Okada Kengo

Uea Aya >>> Makihara Risa

Kitano Kii >>> Okada Maria

Harada Mieko >>> Okada Kazuko

Kiriyama Akito >>> Sawamura Ryota

Matsuda Shota >>> Kamiya Ryo

Inagaki Goro >>> Makihara Shuichi

 

 

 

Dontesque ?

 

Kengo est un jeune home passionné par la vie marine dont la petite sœur a une maladie du foi qui, empirant, nécessite que la jeune fille soit opérée. Malheureusement ni Kengo ni sa mère ne peuvent servir de donneur et seuls les membres de la famille sont autorisés à être donneurs. Désespéré, Kengo propose alors à Risa, une jeune femme qu'il a rencontrée plusieurs fois et dont il a sauvé la vie alors qu'elle tentait de se suicider, de rembourser toutes ses dettes si elle accepte de l'épouser et de sauver la vie de sa petite sœur.

 

 

 

8/10

Mes pensées pour toi, traversant l'obscurité des sentiments, deviennent une étoile filante et fileront jusqu'à toi avant de disparaître. 

Ryuusei (insert-song par Kobukuro)

 

Cela faisait une éternité que Nagareboshi était sur la liste de mes dramas à voir mais vous savez comment c’est, la liste fait cinquante pages et à peine un drama regardé, quinze viennent s’ajouter à la liste… du coup Nagareboshi est très –trop- longtemps resté dans mon DDE à dormir en attendant que je daigne le déterrer. Et puis, enfin, j’ai reçu une lettre d’une amie qui me parlait de ce drama et je me suis dit « Mila … il est temps o.o ». A ce stade je ne me souvenais même plus vraiment de quoi parlait le drama –oui car l’amie en question mentionnait en fait juste le titre parmi ses jdramas favoris, elle n’en disait pas plus-, tout ce que dont je me rappelais c’est qu’il y avait Matsuda Shouta et des méduses dedans. J'avais même réussi à zapper Takenouchi Yutaka quand même ! Mea Culpa, je me repends. Pour me faire pardonner je l'ai fixé pendant 10 épisodes et j'ai poussé moults couinements. De toute façon je n'avais pas le choix, Takenouchi Yutaka est superbe dans ce drama ! Mais on ne va quand même pas parler QUE de lui. Donc parlons du reste et, pour commencer, de la gueule du drama.

 

Je ne sais pas si c'est l'effet « méduses » mais ce drama est très calme et m'a donné l'impression de flotter un peu tout le long. Déjà, effectivement, il y a beaucoup de plans de méduses, de lumières bleues et d'images d'océan, ce qui a un effet calmant. J'étais ravie d'ailleurs parce que j'adore les méduses. Je fangirlise presque autant sur les méduses que sur Takenouchi Yutaka... bon okay pas tout à fait mais j'aime les méduses. Au delà de cela, la réalisation est plutôt silencieuse et calme, de même que les personnages. Il n'y a pas d'edit brusque et la musique, bien que présente, est très discrète, tout est fait pour recréer l'impression de sérénité des fonds marins. Les personnages communiquent plus par des regards que par les mots, du moins pour ce qui est de l'OTP et du coup on se laisse porter par l'ambiance calme du drama, on dérive avec les personnages et Nagareboshi devient une expérience très apaisante. Du moins j'ai trouvé. Par ailleurs l'histoire était également prenante, encore qu'elle n'était pas parfaite. Essentiellement ce que je reproche à l'écriture de Nagareboshi est de laisser tellement de place à ses personnages pour respirer et de tellement prendre son temps que, de temps en temps, pour rattraper le temps « perdu » le drama va un peu vite sur certains retournements. Ce n'est pas trop réccurent donc ça va mais, deux trois fois dans le drama, j'ai eu l'impression que les choses se résolvaient un petit peu trop rapidement. Et il y a eu quelques petites répétitions, sans compter que le drama n'est pas exactement le roi du twist et reste généralement assez prévisible. Mais honnêtement, … je m'en moquais. J'ai adoré ce drama et je l'ai regardé sans m'ennuyer du tout. Certes les défauts existent mais à coté de cela j'ai adoré le rythme de l'histoire et sa tranquillité ainsi que sa sobriété. Comme je l'ai déjà dit, les personnages sont très réservés, cela participe à l'ambiance calme et silencieuse du drama, du coup si vous cherchez une romance où l'OTP s'embrasse, se fait des déclarations, se déchire, etc, Nagareboshi n'est pas le drama que vous cherchez... mais c'est quand même le drama qu'il vous faut.

[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星
[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星

Pourquoi ? Parce que l'OTP a beau ne pas être très porté sur les mots, les sentiments sont là, ils passent, ils touchent et chaque regard vaut bien dix baisers. Ils ne se disent pas qu'ils s'aiment mais il arrive un moment où cela pourrait difficilement être plus évident de toute façon. J'ai adoré la relation de Risa et Kengo, je n'aurais vraiment pas pu rêver mieux et je veux qu'ils dérivent ensemble pendant des années et des années, petites méduses perdues dans l'océan. Comment ne pas les apprécier ? Laissez-moi donc vous parler d'eux et, avant cela, pour que vous vous repériez un peu, admirez moi ce chef d'oeuvre :

 

 

Ah, tout ce talent que j'ai ♥

 

Donc, parlons des personnages en commençant par Kengo parce que les yeux de Takenouchi Yuraka m'y obligent. Ah Takenouchi Yutaka ♥ Cela faisait une éternité que je ne l'avais pas vu ! Enfin deux ans... mais deux ans c'est bien trop. Heureusement ce drama m'a plus que satisfaite. Avec l'âge il semble que Takenouchi Yutaka se fasse de plus en plus sexy et j'avais l'impression qu'il me déshabillait du regard chaque fois qu'il regardait vers la caméra. Il y a un charme et un sex-appeal fou à son attitude réservée et rien que pour cela, je suis bien contente que mon amie m'ait rappelé l'existence du drama. Mais j'ai dit que je parlerais du personnage ! Donc Kengo. Kengo, je pense, est assez impossible à ne pas aimer de toute façon. Tout de suite on nous le présente comme quelqu'un de gentil qui a une excellente relation avec les gens autour de lui et cherche avant tout à prendre soin des gens qu'il aime. Il a une passion pour l'océan -en particulier les méduses donc- et se laisse parfois un petit peu emporter -comme lorsqu'il se lance dans des explications techniques à un petit enfant qui voulait juste voir « Némo »- mais en général c'est quelqu'un de calme et doux dont la mission dans la vie devient de sauver sa petite sœur malade. C'est dur quand même de ne pas l'apprécier. Par ailleurs, quelque chose que j'ai beaucoup aimé à propos de Kengo est qu'il fait véritablement attention aux gens, en particulier Risa. Avant même que les sentiments entre eux commencent à naïtre, avant qu'il passe un marché avec elle et même après, il la traite toujours gentiment et s'inquiète de son bien-être. Il ne la force jamais à lui dire les choses mais il lui pose des questions, des fois qu'elle veuille parler de ses problèmes. Par ailleurs il est agréable de constater que la confiance et la commuication s'installent assez vite entre ces deux-là. Ils ne parlent pas beaucoup mais ils se comprennent bien et ils sont juste bien l'un avec l'autre.

 

Et en même temps, Risa n'est pas moins géniale que Kengo. Ce n'est pas une super héroïne mais elle est immédiatemment attachante parce qu'elle est très honnête. A cause de la vie qu'elle a vécue, elle se méfie et est renfermée sur elle-même, nourrissant même des idées suicidaires au début du drama, mais, sans réfléchir, elle aide les gens qui sont dans le besoin et, lorsqu'elle passe son marché avec Kengo, elle ne revient jamais sur sa promesse. Et non seulement elle ne revient jamais sur sa promesse mais elle y met beaucoup de bonne volonté. A partir du moment où elle a fait une promesse importante, elle compte la tenir bien. Et puis, peu à peu, elle commence à réellement vouloir sauver Maria parce que, très vite, elle s'attache à Kengo et sa famille dans laquelle elle trouve la chaleur et l'affection dont elle a été privée si longtemps. La solitude, le désespoir, l'envie de disparaître et la tristesse n'ont entamé ni l'honnêteté ni le bon cœur de Risa et cela en fait un personnage attachant pour lequel on ne peut que souhaiter le meilleur. C'était touchant de la voir apprendre à faire confiance à Kengo et s'attacher à lui et sa famille.

[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星
[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星
[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星

En parlant de la famille de Kengo, j'ai particulièrement apprécié la mère de celui-ci. Bien qu'elle n'approuve pas, au début, le plan de son fils et encore moins la profession de Risa -qui bossait dans l'industrie du sexe-, à aucun moment elle ne fait sentir sa désapprobation à Risa. Elle l'accueille avec un sourire, lui fait à manger et est ravie lorsque Risa apprécie sa cuisine, elle s'inquiète de son comfort et de sa santé. Elle n'accueille pas Risa comme « un foi pour sa gamine » mais comme une personne qui accepte de réaliser un miracle pour eux. Elle ne donne jamais non plus l'impression que la présence de Risa dans la maison n'est que temporaire. Elle fait preuve de beaucoup de chaleur et de reconnaissance à l'égard de Risa, ce que je n'ai pu qu'apprécier. En revanche, j'avoue avoir un petit peu moins accroché à la petite sœur. Ce n'est pas qu'elle soit réellement antipathique mais, parfois, j'aurais bien aimé lui passer un savon pour la remettre dans le droit chemin. Elle est écrite comme une adolescente assez typique et cela vient avec son lot de réactions assez inconscientes ce qui, parfois, la pousse à se comporter de manière un peu égoïste. Néanmoins elle a ses bons côtés, j'ai beaucoup aimé sa relation avec son grand-frère ainsi que celle qu'elle finit par avoir avec Risa et je l'appréciais suffisamment pour souhaiter sincèrement qu'elle survive à toute cette histoire. Certes elle se comportait parfois de façon drôlement agaçante mais ce n'en était pas moins un personnage plutôt attachant. La pauvre Risa, en revanche, n'a pas eu autant de chance côté famille, héritant d'un grand-frère absolument détestable qui tient à l'isoler de tout et de tout le monde pour mieux pouvoir se l'approprier et lui rendre la vie misérable. Il semble que le frère, en fait, ne supporte pas de ne pas avoir Risa à lui, il est complètement dépendant d'elle, et ne cesse de la briser pour l'empêcher de s'enfuir. Inagaki Goro, dans ce rôle, est tout à fait à l'aise, rendant le personnage aussi haïssable qu'il devait l'être. Malheureusement ce rôle est probablement celui que j'ai trouvé le moins bien écrit, particulièrement à la fin. Heureusement ce n'est pas trop dérangeant.

 

Maintenant, dans les personnages secondaires, bien sûr, il y a le médecin incarné par Matsuda Shota qui est tout à fait sympathique. Matsuda Shota ne m'a pas absolument éblouie dans ce rôle mais il avait du charme et je trouve qu'il était facile de s'y identifier et de comprendre son dilemme entre son désir de sauver sa patiente et ses réserves d'ordre éthique et professionnel. En général, j'ai beaucoup aimé son attitude, particulièrement lorsqu'il était avec Risa et je comprends tout à fait le béguin qu'avait Maria pour lui~ j'aurais eu le même. Mais bon il y avait Takenouchi Yutaka à côté... Enfin n'empêche que le Dr. Shota était bien sympathique. Et en général, de toute façon, les personnages secondaires étaient tous sympathiques -à l'exception du frère de Risa- que ce soit les amis de Kengo -peu à l'écran mais attentifs et toujours prêt à soutenir Kengo- ou son ex-fiancée. Néanmoins parmi tous ces personnages secondaires, mon favori a de loin été Ryouta, le garçon malade passionné de Rakugo qui se prend d'amitié pour Maria. C'était un rayon de soleil ce jeune homme et c'en était encore plus triste de le voir malade. Il m'a touchée ce jeune homme, j'ai aimé son enthousiasme, son sourire et son énergie~ c'était mon petit coup de cœur secondaire du drama.

 

En général, j'ai juste vraiment aimé ce drama. C'était agréable de se laisser porter par son ambiance très calme, reposant de laisser les méduses m'hypnotiser, … j'ai beaucoup aimé le casting et les personnages principaux, la romance progressive et exprimée dans les gestes et regards des personnages. J'ai aussi aimé l'histoire du grand-frère qui veut sauver sa petite sœur, tout simplement et celle de la jeune femme qui trouve une seconde famille. Bref, j'ai juste vraiment aimé ce drama donc je vous le recommande~

 

 

Voir aussi: TOP3 de mes scènes favorites de ce drama

[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星
[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星
[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星
[Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星 [Dans les profondeurs calmes] Nagareboshi  流れ星
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0