[Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster 몬스터

Publié le 27 Août 2014

Monster

몬스터

 

 

Sorti en 2014

 

Réalisé par Hwang In Ho

 

 

Avec :

 

Lee Min Ki >>> Tae Soo

Kim Go Eun >>> Bok Soon

Ahn Seo Hyun >>> Na Ri

Kim Roe Ha >>> Ik Sang

Kim Bu Sun >>> Kyoung Ja

 

 

 

Dontesque ?

 

Bok Soon et sa petite sœur se retrouvent impliquées dans les affaires de Tae Soo, un dangereux psychopathe. Lorsque Tae Soo assassine la petite sœur de Bok Soon, celle-ci jure de se venger et le tuer. Ils commencent donc à se traquer l'un l'autre et ce sera à qui tue l'autre le premier. Bok Soon, néanmoins, doit également s'occuper de Na Ri, la petite sœur d'une victime précédente de Tae Su.

 

 

 

7.5/10

 

o.o

 

Les gens... ce film... il est bizarre o.o Sérieusement, il est bizarre. Je n'ai absolument rien compris à ce qu'il m'arrivait en le regardant et ce dès le début. Ecoutez, je pense que le mieux c'est encore de vraiment vous raconter hein ! -le début, pas tout le film, je ne vais pas vous spoiler- Au synopsis, bien entendu, je m'étais imaginé un thriller sombre, violent et plein de sang. Cela paraît normal je pense, non ? Première scène du film, les couleurs sont vives, l'ambiance semble être à la comédie et l'héroïne hallucine sa grand-mère dans un soleil. Déjà je commençais à me demander si je m'étais trompée de film là. Après cela on voit un mec se faire menacer, un enfant le visage plein de sang et Lee Min Ki s'automutiler dans une baignoire. Et là retour à l'héroïne avec les couleurs et le ton résolument comique. Même à la fin du film -que je ne vous révèle pas-, après une scène carrément violente et sombre, paf on nous ressert pendant le générique une sorte de « vignette comique et coloré ». Tout le film est comme cela, sauf que parfois ses deux facettes se mélangent pour donner un film devant lequel on ne sait trop si on doit rire ou trembler.

 

Notez, c'était bizarre mais cela a TRES bien fonctionné sur moi. Vraiment. Je n'en ai pas décroché et j'ai adoré ce film. Il m'a prise de court mais cela m'a gardée les yeux rivés à l'écran. D'autant que c'était joli ce qu'il se passait à l'écran. Que ce soit dans les scènes lumineuses presque idylliques ou les scènes sombres qui me faisaient froid dans le dos, la réalisation fait un usage des plans et des lumières qui non seulement rend le film très esthétique mais également lui donne quelque chose d'iréel. Et de toute façon, en regardant Monster on a l'impression de se plonger en dehors de la réalité parce que les deux personnages principaux eux-mêmes obéissent à des règles « en dehors de la norme ». C'est d'ailleurs ce qui créé souvent une sorte d'humour qui intervient même dans les passages les plus sombres. Lors de certaines scènes je me suis retrouvée à la fois horrifiée et amusée parce que les personnages font et disent des choses qui paraissent tellement étranges. Mais je pense que ce qu'il y a de plus étonnant dans cette histoire c'est que je me suis attachée aux personnages. Pas seulement Bong Soon et sa protégée mais également Tae Su. Oui je me suis attachée au monsieur qui tue les gens violemment et assassine les petites filles. Bon d'accord, je ne me suis pas « attachée-attachée », je ne souhaitais pas qu'il ait un happy-end qui tue, je ne l'aurais pas approché à moins de trente kilomètres, je n'en aurais pas fait mon ami et je ne m'identifiais pas à lui. Mais j'avais... de la peine pour lui en quelque sorte ?

[Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터
[Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터
[Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터

Bong Soon et Tae Su sont deux personnages opposés et à la fois complémentaires. Bong Soon a un handicap mental qui fait qu'elle n'est pas très vive. Elle est capable de vivre seule, de gagner sa vie, mais elle ne réfléchit pas toujours très vite ni de façon très complexe. En revanche elle ressent un amour instinctif et beaucoup d'empathie pour ceux qui l'entourent. En clair, elle a beaucoup de cœur. Tae Su, au contraire, est quelqu'un d'intelligent -il réfléchit vite, il analyse rapidement les situations- mais il est complètement dépourvu d'empathie. La façon dont il a été élevé n'a pas aidé mais apparemment, c'est aussi quelque chose qui était là à sa naissance, Tae Su manque d'émotions et c'est ce qui lui « permet » de tuer aussi facilement les gens même lorsque ceux-ci n'ont commis que le crime de parler un petit peu trop fort. Bong Soon et Tae Su sont comme deux faces d'une même pièce, en quelque sorte, et cela en fait des ennemis assez parfaits. Par ailleurs cela se retrouve justement dans la réalisation qui m'a surprise au début du film : d'un côté on a la réalisation lumineuse et le ton comique avec Bong Soon, de l'autre on a l'obscurité et l'horreur avec Tae Soo. Et lorsque les deux se marient, cela donne quelque chose d'étrange mais d'hypnotisant. La raison pour laquelle j'ai eu pitié de Tae Soo, je pense, est qu'il est complètement manipulé et rejeté par sa famille qui -à juste titre, faut bien le dire- a peur de lui. Tae Soo commet des actes absolument ignobles et impardonnables si bien que j'étais carrément rangée du côté de Bong Soon et espérais qu'elle finirait par l'achever mais je voyais cela aussi presque comme une fin heureuse pour Tae Soo. Et Tae Soo me faisait peur mais je ne le méprisais pas. Pas comme j'ai méprisé son frère ainé et sa mère qui eux manipulent, mentent et tuent égoïstement, pour arranger leurs affaires. Tae Soo a la froideur d'un psychopathe et un acharnement qui ne sont ni égoïstes ni malhonnêtes.

 

C'est difficile à expliquer sans passer pour une dingue... mais oui, en gros, j'étais très intéressée par le sort des deux personnages et ressentais pour Bong Soon de la compassion et du soutien, pour Tae Su un mélange de crainte et de pitié. Et je pense qu'on peut remercier pour cela les acteurs qui faisaient de l'excellent boulot. Kim Go Eun était très attachante dans le rôle principal et m'a vendu autant ses scènes comiques que ses scènes les plus dures et la prestation de Lee Min Ki n'a pas trahi mes attentes. En vérité « Lee Mn Ki sera très bon » est la seule de mes certitudes que le film n'a pas ébranlée je pense. Son visage émacié et sa grande taille lui donnaient quelque chose de reptilien déjà bien menaçant et le regard froid associé aux sourires à glacer le sang achevait le travail. Lee Min Ki est carrément flippant dans ce film et c'est bien la première fois que je me suis dit que je n'aimerais pas le croiser dans une ruelle le soir -parce que d'habitude je suis plutôt pour, je veux bien le croiser où il veut-. Le reste du casting était également très bon et de manière générale, j'ai trouvé le film très bon. Simplement, il ne faut pas s'attendre à un film d'horreur comme, semble t-il, beaucoup de gens s'y attendaient. Le film est un mix de drame, de thriller et de comédie mais on y trouve peu, je trouve, d'éléments d'horreur.

 

En tous cas, cela m'a beaucoup plu. Maintenant, il semble que beaucoup de gens aient été déçus et c'est quelque chose que je comprends sans mal. Le film n'est clairement pas ce à quoi sa promotion nous avait préparés et même en étant prévenu, le film mixe tellement de choses que pour certaines personnes il est clair que le mélange ne prendra pas et que le film semblera en conséquence médiocre. Pour ma part, néanmoins, j'ai accroché et du coup j'ai tremblé, j'ai été émue et j'ai aussi pas mal souri devant ce film que je reverrai sans doute un de ces jours.

 

 

[Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터
[Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터
[Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터
[Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터 [Le jeu du chat qui chasse la souris qui chasse le chat] Monster  몬스터

Et puis parce que c'est la semaine du Bisho et que c'est un psychopathe, certes, mais qu'il faut savoir se faire plaisir...

 

 

Rédigé par Milady

Publié dans #Cinéma Asiatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :