Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TOP des personnages dramatesques marquants

-rajouts 2/4-

 

 

 

Numéro 30

 

Personnage : Lee Yong Ho

Acteur : Jung Eun Woo

Drama : Stranger

 

 

Stranger est un drama spécial sur lequel j'étais tombée un petit peu par hasard … et je suis tellement contente d'être tombée dessus ! Des fois je kiffe vraiment le hasard. Des fois moins parce qu'il me fait regarder des trucs qui craignent méchamment mais parfois il est vraiment sympa avec moi et en l'occurence c'était une de ces fois-là. Stranger est un drama spécial de SBS qui n'a que deux épisodes et qui, en gros, est l'équivalent d'un film d'un peu plus de deux heures. Son personnage principal est Lee Yong Ho, un jeune Coréen du Nord qui se retrouve en Corée du Sud à cause d'un malentendu et qui aimerait bien rentrer chez lui mais cela s'avère impossible. Du coup il doit s'adapter à son nouveau pays et ce n'est pas facile. Le drama alterne entre la comédie et le drame et, de même, Lee Yong Ho passe vraiment par des tas de stades différents. Et s'il m'a marquée, je pense, c'est pour trois raisons :

 

(1) Parce que le personnage est juste vraiment très attachant. On le voit évoluer tout le long du drama et on ne peut que compatir à ce qu'il lui arrive. Parce qu'il est si clairement quelqu'un de bien. Alors oui il est un peu immature au début mais le personnage a clairement bon cœur et du coup on prend plaisir à le voir évoluer, on a mal avec lui et on rit avec lui.

 

(2) L'acteur est excellent. L'acteur, Jung Eun Woo -qu'on ne voit malheureusement pas assez à Dramaland- est LE plus gros point fort de ce drama. Il est au centre de tout et 90% du drama repose sur ses épaules. Et cela tombe bien parce qu'il est vraiment vraiment bon. Il a un excellent timing comique et nous fait rire des mésaventures de son personnage tout en arrivant à nous faire avoir de la peine en même temps. Lorsque son personnage s'effondre, Jung Eun Woo nous brise le cœur et sa performance est en très grande partie ce qui rend le personnage mémorable.

 

(3) La fin du drama. Bien sûr c'est quelque chose dont je ne peux pas parler mais la façon dont on quitte un personnage, bien souvent, influence énormément l'impression que l'on garde de ce personnage. C'est la même chose pour un drama en vérité : la conclusion peut certes parfois ne rien changer de l'opinion qu'on a d'un drama mais une mauvaise fin peut gâcher un bon drama et une excellente fin peut sauver un drama moyen. Stranger était un bon drama et Lee Yong Ho un très bon personnage interprété par un excellent acteur... mais l'image de fin est véritablement ce qui l'a scellé dans ma mémoire. Je ne doute pas que la conclusion en frustrera plus d'un mais je n'aurais pas pu imaginer quelque chose de plus parfait. Et du coup je n'oublierai pas le parcours de Lee Yong Ho~

 

 

 

Numéro 29

 

Personnage : Mo Il Hwa

Acteur : Song Jae Rim

Drama : Age of Feelings

[TOP40] Personnages dramatesques marquants  -rajouts- 2/4

A ceux qui l'ont vu : Age of Feelings était une belle débâcle pas vrai ? C'est aussi un drama dont j'ai adoré certains aspects au moins autant que j'en ai déplorés certains. Avec le recul, bien que la déception ait été cruelle -j'étais vraiment super enthousiaste à l'idée de ce drama, je l'appelais « mon bébé » et tout... et oui c'était un peu ridicule mais je m'en fous, l'amour est parfois un peu ridicule, c'est comme cela- c'est un drama que je reverrai probablement un de ces jours. En en sautant des parties, certes, mais je le reverrai quand même. Et clairement, je ne sauterai pas les scènes de Mo Il Hwa.

 

Alors pour vous situer un peu de quoi il est question, Age of Feelings est un drama historique dans lequel le héros, interprété par Kim Hyung Joon, se fait taper par tout le monde jusqu'à devenir l'ultime streetfigther et conquérir le monde. Non attendez... c'est un drama dans lequel le héros, toujours interprété par Kim Hyung Joon, perd sa petite sœur et cherche à la retrouver malgré l'adversité. Non, non, pardon, c'est un drama dans lequel le héros, vraiment interprété par Kim Hyung Joon, pardonne au père qu'il a détesté pendant des années et cherche à le venger à tous prix tout en sauvant son premier amour mais en fait ce n'est pas elle qu'il aime et... okay, Age of Feelings est un drama qui est un peu confus et change de direction tout le temps en fait. Mais le héros est clairement interprété par Kim Hyung Joon. De ça au moins, je suis certaine. Et dans cette affaire Mo Il Hwa est le chef d'une faction, énigmatique et très doué au combat. Au début on croit que c'est peut-être un méchant -mais on s'en fout parce que Song Jae Rim est superbe-, après on ne sait pas trop -mais on s'en fout parce que Song Jae Rim- et après en fait il devient copain avec le héros -et yay Song Jae Rim-.

 

Mo Il Hwa n'est pas un personnage très causant et il n'est finalement pas SI développé que cela mais il a énormément de charisme et Song Jae Rim est vraiment vraiment magnifique si bien qu'il est rapidement devenu un des personnages les plus populaires du drama, si ce n'est LE plus populaire. Et c'est un personnage qui m'a marquée parce que.... il la classe. C'est tout. Il a la classe et c'est Song Jae Rim, il ne m'en faut pas beaucoup plus. Dans mon TOP105 il y avait déjà Un de The Moon that Embraces the Sun pour exactement les mêmes raisons et apparemment Song Jae Rim est magique -pas au point de me faire aimer Nail Shop Paris cela dit, faut pas déconner non plus...-.

 

 

 

 

Numéro 28

 

Personnage : Kin-chan

Acteur : Yamada Yuki

Drama : Itazura Na Kiss 2013

 

 

Et je le précise bien, je parle de Kin-chan. Vraiment de Kin-chan dans la version 2013 du Jdrama. Sinon... non. Notez, dans cette histoire, le 2nd lead a toujours été mon personnage favori « avec le recul ». C'est-à-dire que dans toutes les versions du drama il est le plus gentil et le moins agaçant si bien qu'il est celui qui s'attire le plus mon affection même si dans It Started With a Kiss -aka la seule version de cette histoire que j'avais pu regarder jusqu'au bout sans péter un plomb jusqu'ici- je fangirlisais plus sur le héros sur le moment -maintenant je ne le supporte plus-. Je pense que si je regardais le Kdrama, j'aurais probablement un coup de cœur pour cette version-là également mais je n'ai vu qu'un seul épisode de Playful Kiss -pas parce que je détestais le drama mais il n'avait pas retenu mon attention et je connaissais l'histoire donc...-. BREF. Dans toutes les versions de l'histoire, ce personnage est probablement le plus attachant mais la version « définitive » pour moi, est celle d'ItaNaKiss 2013 et c'est celle qui me restera en mémoire sur le long terme je pense. Car c'était la première fois que je m'attachais à lui à ce point. De manière générale, de toute façon, ItaNaKiss 2013 écrit ses personnages bien mieux que ses versions précédentes.

 

Pour ce qui est Kin-chan, bien que l'acteur soit un petit peu maladroit au début -après cela s'arrange heureusement ^.^-, le personnage m'a beaucoup touchée parce que sa relation avec Kotoko était vraiment joliement écrite. C'est-à-dire qu'on retrouve son béguin exubérant pour la jeune fille mais à côté de cela, les deux personnages partagent énormément de scènes posées ensemble où ils discutent sérieusement de leurs sentiments et de leur avenir. Entre ces deux-là j'ai senti une amitié très sincère et très profonde et j'ai adoré ce Kin-chan tellement entier, tellement prêt à tout pour Kotoko mais à la fois capable de se raisonner, de comprendre et de respecter les sentiments de la jeune fille. Parfois il fait preuve d'immaturité parce qu'après tout, c'est un adolescent et c'est de son âge, mais en fait j'ai trouvé qu'à sa façon il avait vraiment la classe et il m'a brisé le cœur de toutes les façons possibles. J'avais beau shipper l'OTP comme ce n'est pas possible, mes scènes favorites sont vraiment celles entre Kotoko et Kin-chan parce qu'il y avait quelque chose d'authentique dans leur relation. Et puis c'est vrai qu'ils étaient aidé par une réalisation particulièrement belle qui donnait à chacune de leurs scènes sérieuses une sensation d'intimité et de sérénité qui me plaisait beaucoup. D'ailleurs Kin-chan est le personnage qui m'a le plus marquée -bon je suis quand même ressortie du drama avec une sorte de béguin énorme sur l'acteur principal...- mais mon aspect favori du drama était finalement peut-être la réalisation~ Mais j'ai adoré tout le drama en fait ^.^

 

 

 

Numéro 27

 

Personnages : Souta, Elena & Saeko

Acteurs : Matsumoto Jun, Mizuhara Kiko & Ishihara Satomi

Drama : Shitsuren Chocolatier

 

 

J'ai failli lâcher ce drama dès l'épisode 1 à cause du personnage principal. Au final la raison principale pour laquelle j'ai aimé ce drama est que j'en ai adoré les personnages. Pas parce qu'ils sont des personnages foncièrement sympathiques -sauf Elena, Elena elle est géniale- mais parce que leurs caractères et leurs relations avaient quelque chose de, je trouve, original à Dramaland. Je n'avais pas l'impression d'avoir vu ces personnages dix milles fois auparavant, ou en tous cas pas présentés de cette façon. Ils avaient tous des défauts parfois difficiles à avaler mais au final j'ai trouvé cela très intéressant et Shitsuren Chocolatier est un drama que je suis vraiment contente d'avoir terminé. J'irais même jusqu'à dire que, bien que ce ne soit pas un des meilleurs, c'est un de mes dramas favoris de 2014 jusqu'à présent. Le drama avait plein de défauts -à commencer par la réalisation- mais il y a tellement de choses que j'ai appréciées dedans qu'un jour je le reverrai très certainement.

 

Pour parler des personnages en question... Souta, notre héros, est un personnage qui a des côtés malsains assez prononcés. Son amour pour Saeko relève clairement de l'obsession et il la méprise autant qu'il l'aime, s'enfermant dans une relation quasiment masochiste. Elle est une drogue pour lui et fait ressortir chez lui ce qu'il y a de plus méprisable. Elena, au contraire, fait ressortir ce qu'il y a chez lui de meilleur probablement parce qu'elle-même est quelqu'un de très honnête. Saeko est une jeune femme aux deux visages qui manipule les hommes à sa convenance et exerce donc sur eux beaucoup de pouvoir. Mais le revers de cette médaille est qu'elle n'a aucune idée de qui elle est réellement. Elle s'est tellement reposé sur les hommes qu'elle ne sait plus vivre sans et se retrouve mariée à un homme qu'elle n'aime pas, qui la maltraite et qu'elle n'arrive pas à quitter car, seule, elle est perdue. Elena, quant à elle, est un personnage très honnète, très pur -pas niaise, attention, ni timorée- mais qui a un complexe d'infériorité qui la pousse à parfois accepter moins qu'elle ne le mérite. Ces trois personnages ont énormément de chemin à faire pour se guérir, se parfaire, et j'ai beaucoup aimé suivre leur voyage. Elena était clairement mon personnage favori mais j'étais intéressée par les trois et j'ai beaucoup apprécié la façon dont le drama a mené leur barque -sauf pour Saeko … j'ai adoré la conclusion des trois personnages les uns par rapport aux autres et j'ai adoré les conclusions individuelles d'Elena et Souta mais celle de Saeko laissait à désirer à mes yeux-. Je ne suis pas prête de les oublier !

 

J'ai même passé quelques heures de ma vie à leur consacrer une fanvid si cela vous intéresse :p

 

Numéro 26

 

Personnage : Chi Ho

Acteur : Jung Dong Hyun

Drama : Basketball

 

Jung-Dong-Hyun-poster-drama-Basketball-1.jpg

 

 

Oh Basketball, j'attendais tellement de toi. Et pour me remercier... ah, je préfère ne même pas y penser.

 

Les gens, je pense que de cette année 2014, pour le moment, Basketball est un des pires dramas que j'ai regardés. L'expérience a réellement été douloureuse et je ne sais même pas pourquoi je suis allée au bout. Je crois que j'espérais vraiment que les choses s'arrangeraient. J'espérais qu'au bout d'un moment la scénariste reprendrait ses esprits. A la place le drama est arrivé à sa conclusion dans la confusion et nous a laissés sur un dernier épisode que je ne peux qualifier que de foutage de gueule et nausée scénaristique. Bref, la déception fut douloureuse. Mais au moins, jusqu'au bout et de façon quasiment constante, j'ai vraiment aimé Chi Ho. Ah Chi Ho. Tu étais absolument tout ce que le héros n'était pas, tu aurais du être le héros. En fait tu étais le héros, le mien en tous cas.

 

C'est encore un cas, je pense, de « la perle qui brille dans la boue ». Chi Ho était un bon personnage à la base, à l'évolution satisfaisante -de playboy irresponsable à héros irresponsable à, enfin, homme responsable- et à l'interprétation engageante -sans oublier que Jung Dong Hyun est carrément agréable à regarder, surtout dans les fringues d'époque qu'on lui faisait porter- mais, en plus de cela, le drama à côté de lui -et les personnages principaux en particulier- s'enfonçant de plus en plus dans la médiocrité, il semblait encore meilleur en comparaison. J'aurais vraiment aimé qu'il soit le personnage principal ! Au début du drama Chi Ho est un playboy à l'ego démesuré qui, bien qu'il ait des principes, ne les défend pas plus que cela et prend la vie comme elle vient. Mais lorsqu'il doit se redresser pour protéger les gens qu'il aime et ses valeurs, il devient subitement bien plus résolu, bien plus fort et peu à peu on le voit devenir véritablement un homme. C'est un personnage attachant, drôle par moment, et surtout un personnage que je pouvais respecter. J'aurais adoré voir un drama sur son parcours débarassé des deux autres personnages principaux ! Il est une des rares qualités de Basketball et je ne suis pas prête de l'oublier.

 

 

 

Numéro 25

 

Personnage : Yoshimoto Koya

Acteur : Sakurai Sho (Bambi)

Drama : Kazoku Game

 

 

Il serait en même temps vraiment difficile de ne pas être captivé par ce personnage et, ensuite, de l'oublier. Yoshimoto est un personnage tellement étrange, tellement menaçant et à la fois tellement charismatique et tellement... attirant, qu'il est difficile de ne pas lui faire une place dans notre conscience dramatesque. Du moins je trouve. Et de manière générale, de toute façon, Kazoku game est un drama que j'ai vraiment adoré et probablement un des meilleurs dramas de 2013 à mes yeux. L'histoire est la suivante : Yoshimoto est un tueur privé qui est engagé par une famille plutôt aisée pour remettre dans le droit chemin leur plus jeune fils qui refuse de retourner à l'école. Au lieu de cela il commence à se mêler des affaires de tous les membres de la famille et plus le drama avance plus on se demande s'il cherche à les aider ou à les briser, purement et simplement. Par ailleurs Yoshimoto semble avoir un passé carrément pas clair et plus d'un souci psychologique.

 

Ce qui rend le personnage de Yoshimoto si mémorable, je pense, est que jusqu'au bout, il est imprévisible. Même lorsqu'on commence à comprendre où il veut en venir, même lorsqu'on obtient des réponses, on ne sait jamais quel sera son prochain coup, à quel point celui-ci fera mal et poussera les personnages un peu plus au bord de la falaise. Et même si parfois on comprend -ou « croit »- que les intentions de Yoshimoto sont plutôt « louables », impossible d'adhérer à ses méthodes. Lors de certaines scènes, non seulement il cherche à briser les personnages mentalement mais, en plus, il les agresse carrément physiquement et Bambi, dans ce rôle, est complètement flippant, d'autant qu'autant parfois il a l'air de faire les choses un peu à contre-coeur, autant parfois on a l'impression qu'il y prend presque plaisir. Et à la fois... à la fois il y a un charme effrayant à sa performance. Le personnage donne envie de se réfugier sous la couette et en même temps Bambi lui donne quelque chose d'attirant qui le rend plus redoutable encore. On ne sait jamais sur quel pied danser et c'est exactement pour cela que Yoshimoto est un personnage qui marque et Kazoku Game un drama à voir.

 

 

 

Numéro 24

 

Personnage : Min Tae Yeon

Acteur : Yun Jung Hoon

Drama : Vampire Prosecutor

 

 

Pourquoi ce personnage m'a marquée ? L'eye-liner bien entendu. Parfois c'est tout ce qu'il me faut. De l'eye-liner et plus d'eye-liner.

 

Bon d'accord, non ce n'est pas juste pour cela que j'ai aimé le personnage et qu'il me restera probablement dans la tête encore un moment -j'admets que c'est un peu difficile à juger car je n'ai pas vu le drama il y a si longtemps … mais je ne pense pas que je vais l'oublier de sitôt quand même- mais cela joue. L'eye-liner les gens, c'est TOUJOURS un plus. Toujours. Et encore plus sur Min Tae Yeon, c'est vrai. Mais comme on ne va pas parler que de cela, parlons du reste ! Encore que je vous ai parlé de lui il y a deux heures donc vous devez vous souvenir de mon opinion à son sujet je pense.... mais reprenons tout de même !

 

Je pesne qu'on peut difficilement faire plus explicite comme titre que Vampire Prosecutor... vous l'avez deviné, ce drama raconte l'histoire d'un procureur qui est également un vampire. Et il va de cas en cas, utilisant ses super pouvoirs -okay il les appelle pas comme cela mais c'est en gros ce que c'est- pour résoudre des enquêtes tout en vivant sa bromance avec son ahjussi trop cool de parternaire. Et puis par ailleurs il est à la recherche du vampire qui a tué sa petite sœur afin de se venger. Le petit est donc un vampire torturé en quête de vengeance qui cache son identité à tout le monde sauf à sa BFF. Du coup on se dirait qu'il aurait de bonne raison d'agir mystérieusement et d'être toujours en mode « ténébreux ». Mais en fait non. Min Tae Yoon plaisante, sourit, et il est plutôt agréable. Bon d'accord pas toujours et surtout pas au début mais on a pas l'impression qu'il passe sa vie à poser pour un médicament contre la constipation et cela fait vraiment du bien parce qu'honnêtement c'était ce à quoi je m'attendais. Alors le petit souci c'est que du coup cela limite le nombre de douches torturées mais d'un autre côté Min Tae Yon a la classe, a la profondeur, a le passé torturé tout en ayant également l'humour, le sourire en coin et des dogts super sexy -cela n'a rien à voir avec le reste mais c'est quand même bon à prendre-. Ah et de l'eye-liner, n'oublions pas cela.

 

Essentiellement c'est pour cela que le personnage m'a marquée en fait. Il a la classe, tout simplement. Parfois il ne m'en faut pas plus que juste beaucoup beaucoup beaucoup de charisme et d'eye-liner. Et puisque le drama autour a la clase aussi, c'est encore mieux~

 

 

 

 

Numéro 23

 

Personnages : Kim Nana & Kyu Dong

Acteurs : Da Hee & Kang Ui Sik

Drama : Monstar

 

 

Monstar était un drama adorable et j'en ai beaucoup aimé les personnages principaux -j'étais notamment ravie de voir Junhyung à l'écran... en partie parce que je serais ravie de le voir à peu près n'importe où, mais également parce qu'il était plutôt carrément adorable dans ce drama- mais maintenant que le temps a passé -d'accord, pas tant de temps que cela... mais un peu de temps quand même-, les deux personnages qui me restent réellement sont Kim Nana et Kyu Dong. Je trouve que ce sont vraiment les deux personnages qui tirent le plus leur épingle du jeu.

 

Ce drama est l'histoire de jeunes qui se retrouvent réunis autour de la musique. Il y a bien entendu une situation de départ et des détails mais en gros, c'est cela, on a des lycéens qui se retrouvent à créer un groupe ensemble parce qu'ils n'ont pas beaucoup le choix et grâce à cela ils vont se rapprocher et commencer à faire face à leurs problèmes respectifs. Parmi ces personnages nous avons Kyu Dong et Kim Nana que j'ai aimés chacun pour des raisons différentes. Du côté de Nana, à la base c'est juste qu'elle a la classe. Elle est cette fille qui parle très très peu mais qui a une présence qui en impose si bien que dans la classe personne n'ose trop s'opposer à elle. Au fil du drama on se rend également compte qu'il n'y a juste RIEN qu'elle ne sache pas faire. C'est fou le talent qu'elle a o.o Mais, surtout, épisode après épisode on se rend compte de ce qu'elle cache et ce qu'elle cache est un cœur qui bat très fort et est facilement blessé. Elle a des cicatrices et n'est pas le « roc » qu'elle semble être au début du drama. J'ai adoré voir petit à petit sa vulnérabilité sous la carapace et le moment où elle chante au karaoke et laisse échapper absolument toute sa peine est un des moments les plus marquants du drama pour moi.... avec le moment où Kyu Dong chante la sienne.

 

Kyu Dong est un jeune homme plutôt effacé qui tous les jours subit les brimades de ses camarades de classe. On se moque de lui et, notamment, les « durs » de la classe aiment l'appeler « Radio » et le faire chanter devant la classe pour le ridiculiser. Kyu Dong est un personnage assez faible qui se laisse faire parce qu'il ressent énormément de culpabilité pour une raison que je ne vous révèlerai pas. Néanmoins au fil du drama, grâce à la musique et surtout au groupe d'amis qu'il se trouve, il apprend à faire face et devient plus fort. Mais il y a cette scène où subitement, il craque. Toute sa vie semble soudainement s'effondrer devant lui et il se retrouve face à sa classe et se met à chanter. Tout le monde se moque de lui mais il continue et il chante « Non, je ne vais pas bien. Non, je ne vais pas bien. »... et c'est vraiment puissant.

 

A la base rien ne me reste en tête comme une scène musicale bien mise en scène et Kyu Dong et Nana ont, selon moi, les deux meilleures scènes de ce genre dans le drama. A cause de cela, mais aussi parce que les acteurs ont très bons -principalement Kang Ui Sik je trouve- et parce que les personnages sont bien écrits, ce sont les deux personnages qui sont restés bloqués dans mon souvenir~

 

 

 

Numéro 22

 

Personnage : Chang Hee

Acteur : Kim Sung Oh

Drama : When a man loves

 

 

POUPPAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ♥♥♥ Ah Pouppa.

 

When A Man Loves n'était pas un bon drama. Pour autant, ce n'est pas un drama que j'ai détesté, je l'aimais même plutôt bien au début ! Mais c'est vrai qu'il a finit par se gâter et que j'ai fini par ne plus supporter des personnages que j'avais pourtant appréciés au début. Notamment le second rôle masculin est devenu carrément insupportable, enfoncé qu'il était dans son égoïsme. Il rejetait tout le monde autou de lui, faisant du mal même aux personnes l'ayant toujours soutenu et lui ayant permis d'en arriver là où il en était. Ca va bien que j'aime beaucoup Yeon Woo Jin mais le personnage lui-même était à baffer et c'est dommage parce que je l'aimais vraiment bien. Mais on est pas là pour parler de lui. On est là pour parler de son grand-frère, Chang Hee, interprété par Kim Sung Oh. Mon personnage favori de ce drama.

 

Dans ce drama, le personnage principal, interprété par Son Seung Heun, est un gangster qui tombe amoureux d'une jeune fille et qui, plus tard, quitte le monde « de la nuit » pour devenir un chef d'entreprise. Chang Hee est son ami, un gangster lui aussi -qui a nettement plus de mal à se « réformer »- qui est allé en prison pour lui. Pendant qu'il est en prison, le personnage principal s'occupe de son petit frère et lorsqu'il sort, il lui offre un travail. Bref bromance. Et vous savez que je suis faible face à une bromance. Et Chang Hee est un personnage que j'ai trouvé vraiment attachant et touchant parce que, bien qu'il aille clairement trop loin dans ses actions et tende vaguement vers la folie parfois, tout ce qu'il fait est motivé par la loyauté, l'amitié et l'amour. Chang Hee est un personnage qui traverserait les flammes de l'Enfer pour les gens qu'il aime et c'est ce qui en fait un personnage attachant à mes yeux. Même lorsque ces personnes auxquelles il tient le trahissent, Chang Hee reste redoutablement loyal et le pauvre se retrouve bientôt au cœur d'une guerre entre les deux personnes qu'il aime le plus au monde. Parfois Chang Hee faisait des choses qui ne me plaisaient pas mais ses motivations, ses sentiments, me le rendaient vraiment attachant. La façon dont il s'occupait de son petit frère, défendait son hyung envers et contre tout. Aw. Et puis en plus le petit fait le ménage et la cuisine \O/ Que voulez-vous de plus ? Sans oublier qu'il est interprété par Kim Sung Oh et que Kim Sung Oh, quand on lui donne un rôle digne de ce nom, est toujours très bon. Et ce regard o.o Mon Dieu les gens, ce regard.

 

Chang Hee était mon personnage favori de ce drama et je l'aime toujours énormément. Si un jour je revois ce drama -mais cela m'étonnerait-, ce sera pour lui.

 

 

 

Numéro 21

 

Personnage : Vegetable-dude

Acteur : Yamamoto Yusuke

Drama : Last Cinderella

 

 

Le scénario n'a pas d'importance -de toute façon il est mal écrit-.

 

Le nom du personnage n'a pas d'importance -de toute façon il est TERRIBLEMENT anecdotique... il apparaît, se désape et disparait-.

 

Rien n'a d'importance parce que ce personnage a un message à vous délivrer et ce message est que les légumes sont la clé de votre psyché o.o Non plus sérieusement Vegetable-dude n'a pas de réelle place dans l'histoire. C'est un host qui intervient très peu et sert juste de mini-boost à une des copines de l'héroïne. Et du coup parce qu'il veut la séduire et la comprendre, il lui pose la question que poserait n'importe qui à sa place : « Si tu étais un légume, quel légume serais-tu ? ». Elle répond et, à partir de là, il lui sort l'histoire de sa vie et le pire c'est qu'il a raison sur toutes la ligne. Donc voilà les gens, VEGETABLES ARE JESUS. Retenez bien la leçon.

 

 

… du coup forcément moi, je n'ai pu que retenir le personnage.

 

 

 

Sur ce, c'est tout, la suite au prochain épisode

 

\O/

 

 

Tag(s) : #Blablas

Partager cet article

Repost 0