Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TOP des personnages dramatesques marquants

-rajouts-

 

En mai 2013, je lançais le TOP105 des personnages dramatesques qui m'avaient le plus marquée. Aujourd'hui, je m'en vais compléter ce TOP ! J'ai en effet l'espoir de le mettre un jour à peu près une fois par an si possible... Enfin pour le moment je vais juste vous faire le top40 des personnages qui m'ont le plus marquée depuis que j'ai fait le dernier TOP et, après cela, un autre jour, je ferai se croiser les deux TOP et remettrai tout à jour^^ Pour rappel vous pouvez lire le TOP105 en cliquant |ICI|. Je vous rappelle également quelques précisions qui sont les mêmes que pour le TOP105 :

 

=> Déjà c'est un top40 parce qu'il y aura 40 positions mais en vérité je parlerai de plus de personnages que cela. Parce que par exemple j'ai compté certains OTP en tant que « une seule entité ».

 

=> J'ai évité tous les spoilers donc vous pouvez lire sans crainte.

 

=> J'ai forcément oublié des gens... parce que j'ai fait cela vraiment de tête afin de garder les plus mémorables des persos. Donc si cela se trouve, j'en ai zappé sur le moment et cela me reviendra par la suite...

 

=> Je ne prends pas en compte les dramas en cours de diffusion au moment où j'ai constitué la liste.

 

=> Il y aura quatre articles au total^^ Sinon on se retrouverait avec un article d'au moins 40 pages et euh... c'est long 40 pages quand même.

 

=> Enfin, c'est un top40 des personnages qui m'ont le plus marquée. Pas des personnages principaux, pas des personnages dans les meilleurs dramas, pas des personnages les plus sympathiques, les plus drôles, etc... juste des personnages qui me restent à l'esprit. Donc il y en a certains qui sont parfaitement secondaires, certains qui sortent de dramas assez mauvais, certains qui sont terriblement antipathiques, etc...

 

Voilà =) Je pense que vous savez tout et, sur ce, on peut commencer les gens !!! Avec les numéros 40 à 31 ce coup-ci ^-^

 

 

 

 

Numéro 40

 

Personnages : Ruri, Kawashima & Shohei

Acteurs : Narumi Rikou, Takenouchi Yutaka & Yonemori Shohei

Drama : Ruri no Shima

 

 

Ah, quel joli drama ! Et comme beaucoup de Jdramas donnant dans la tranche de vie, Ruri no Shima est un drama qui reste en mémoire je pense. Parce qu'il ne mise pas sur son scénario haletant mais plutôt cherche à nous faire connaître ses personnages de façon à ce qu'on ait envie de les accompagner pendant le drama et de manière également à ce que ces personnages nous accompagnent encore une fois le drama terminé. C'est un pari réussi pour Ruri no Shima. Et bien que je me souvienne de la plupart des personnages, même certains vraiment secondaires, le trio Ruri/Kawashima/Shohei est réellement ce qui m'est le plus resté en tête. Encore que l'île elle-même soit pratiquement un personnage et m'ait marquée également.

 

Ruri no Shima -qui se traduit par « l'île de Ruri »- est un drama que j'ai regardé cette année grâce, en partie, aux conseils d'une amie mais surtout parce que j'ai un gros gros faible pour Takenouchi Yutaka. D'ailleurs après avoir regardé Ruri no Shima, j'ai enchainé avec deux autres dramas de cet acteur et si j'avais pu, j'aurais continué mais je ne pouvais pas vraiment. Mais un jour je reprendrai, je regarderai toute la dramagraphie de Takenouchi Yutaka et je pleurerai sur mon sort parce que je n'aurai plus rien de lui à voir. C'est le but de ma vie. Enfin un des buts de ma vie. Ma vie est un peu triste, oui. Bref, donc de quoi cause Ruri no Shima ? Eh bien d'une petite fille, Ruri, négligée par sa mère, qui est en gros recrutée par les habitants d'une île pour intégrer leur école. En effet, faute d'élèves, l'école de l'île risque de fermer. Or si l'école ferme, plus personne ne viendra habiter sur l'île, la population vieillira et petit à petit, l'île finira par s'éteindre. Or les habitants, très attachés à leur foyer, refusent de laisser cela arriver. Ruri est donc le personnage principal. Kawashima, interprété par Takenouhi Yutaka, est un jeune homme au passé clairement peu joyeux qui est venu sur l'île pour se suicider mais qui, lorsqu'il est sauvé par Ruri -il allait se suicider mais la sauve de la noyade à la place- décide au lieu de cela de prendre un nouveau départ. Shomei est le « poivrot » du village. Depuis que sa femme l'a quitté en emmenant sa fille avec lui, il noie sa peine dans l'alcool mais va trouver en Kawashima un nouveau soutien et en Ruri une inspiration.

 

Ces trois-là m'ont en fait un petit peu rappelé les trois personnages principaux de Yume No California -n°76 dans le TOP105-. Tout comme dans Yume no California, nos trois personnages ont des insécurités, du mal à envisager l'avenir et ils se reconstruisent en s'appuyant les uns sur les autres. Dans YnC il y a un passage du drama où les trois personnages décident de fuir la réalité, partent à la plage ensemble, y vivent un temps et se rendent compte ensemble qu'il est temps de faire face au monde et d'avancer. Ruri no Shima me fait un peu l'effet d'être une extension de ce passage de YnC. Ruri, Kawashima et Shomeit ont tous été sérieusement blessés par la vie et, sur cette île, ils cherchent tous à fuir leur passé mais, ensemble et petit à petit, ils y font face et essaient de le dépasser. Les acteurs sont tous bons, en particulier Yonemori Shohei, et ils forment un trio vraiment touchant ♥

 

 

 

 

Numéro 39

 

Personnage : Ki Dong Chan

Acteur : Jo Seung Woo

Drama : God's Gift  - 14 days

 

 

Avec le recul -même si cela ne fait pas si longtemps que j'ai fini le drama, certes... mais j'aime bien parler comme si j'étais vieille et sage.. enfin vieille en tous cas- je me rends compte que j'ai vraiment surtout retenu Ki Dong Chan de ce drama et dans un sens, cela me rend un petit peu triste. Ce n'est pas que je n'ai pas fait attention au personnage principal, d'autant que Lee Bo Young était particulièrement bonne dans ce rôle à mes yeux mais Ki Dong Chan lui volait la vedette la plupart du temps et maintenant, il est le personnage que j'ai retenu. Pas qu'il ne fasse pas quelques conneries le long du chemin -il en fait même des balèzes de temps en temps, en particulier vers la fin où apparemment il a laissé son cerveau dans une consigne de gare, voire sur les rails pour se faire écraser par un train- mais la plupart du temps, le personnage est particulièrement attachant, charismatique et nettement plus compétent que le personnage principal. Par ailleurs c'est vrai que la fin a gravé le personnage dans ma mémoire. Principalement parce que la fin était absurde, certes, mais malgré tout...

 

Mais pour en revenir au début, God's Gift est l'histoire d'une mère dont la petite fille est assassinée au début du drama. Par un mécanisme qui n'est jamais vraiment expliqué, elle revient 14 jours dans le passé, ce qui lui laisse deux semaines pour empêcher la mort de sa petite fille. Sauf que bien entendu les choses ne sont pas si simples. Dans cette affaire, Ki Dong Chan est un ancien policier devenu sorte d'escroc qui a eu un accroc avec l'héroïne mais se retrouve à remonter le temps avec elle et, peu à peu, devient son allié le plus fidèle dans sa lutte contre le Destin. Et si au début il fait cela pour des raisons personnelles, peu à peu il s'attache à la mère et la fille et veut juste vraiment les aider. C'était la seconde fois que je voyais jouer Jo Seung Woo mais la première fois -dans Horse Doctor-, je vous avoue qu'il ne m'avait pas beaucoup marquée, à tel point que jusqu'à ce que j'aille voir sa fiche dramawiki à l'instant, j'étais persuadée de l'avoir vu dans God's Gift pour la première fois. Et je préfère m'en souvenir comme cela d'ailleurs parce que sa prestation dans God's Gift était excellente, il m'a complètement vendu le personnage, autant dans les moments drôles que dans les moments tristes voire dans les moments les plus sombres et menaçants du personnage -car oui, Ki Dong Chan a des soucis à l'intérieur de sa tête-.

 

Ce que j'ai aimé de ce personnage, je pense, est avant tout son cœur d'or. Non, attendez, son accent. J'adore son accent. Parce qu'il participe, avec son côté bourru, à l'impression « ours » qu'il donne. Mais sous cette apparence, justement, se cache un cœur d'or. Ainsi que trop de cicatrices pour un seul homme. La vie n'a pas fait de cadeaux à Ki Dong Chan et elle ne lui en fait pas plus lors des évènements du drama. J'ai adoré voir toute sa générosité et la façon dont peu à peu il s'attache vraiment à l'héroïne et sa fille. Ses scènes avec Saet Byul, la gosse, étaient particulièrement jolies et même si je n'avais pas vraiment envie de voir une romance à l'écran -parce que ce n'était pas le propos-, il y avait quelque chose de vraiment touchant dans l'idée que Dong Chan puisse former un jour une famille avec Saet Byul et sa mère. En tous les cas il était un excellent personnage dans un drama... décevant. Et d'accord Dong Chan a déconné aussi. Et okay à la fin le drama a juste fait n'importe quoi avec son personnage. N'empêche que vive lui ><

 

 

 

 

Numéro 38

 

Personnage : Satomi Kenichi

Acteur : Odagirie Joe

Drama : Satorare

 

 

Satorare ne fera jamais partie de mes dramas favoris je pense... mais il me restera en tête en revanche car j'en avais beaucoup aimé l'idée et que certaines scènes en particulier ont du mal à me quitter. Certaines m'ont fait rire, certaines m'ont fait pleurer mais en tous cas je me souviens de toutes et elles ont toutes pour point commun Satomi Kenichi... et en même temps c'est le personnage principal donc ce n'est pas franchement étonnant. Il est dans 99% du drama donc bon, il aurait fallu que je fasse preuve d'un sacré esprit de contradiction pour ne retenir que le 1% où il n'est pas ^^'... Mais bref, parlons de lui. Et pour parler de lui, il faut commencer par parler du concept du drama. L'idée nous est présentée un petit peu brutalement et le drama nous demande de l'accepter très vite, ce qui pourrait poser problème à certaines personnes mais ne m'a bizarrement pas dérangée plus que cela : il existe dans notre monde des gens dont les pensées sont audibles par tous ceux étant à proximité d'eux. Et Satomi Kenichi fait partie de ces gens, il est un « satorare ». Cela signifie qu'où qu'il aille, les gens à côté de lui peuvent entendre absolument tout ce qu'il pense. Et il n'est absolument pas conscient de sa situation. En effet un organisme est chargé de surveiller tous les satorare et de réguler leur environnement afin que ceux-ci ne se rendent jamais compte qu'ils sont des satorare. La raison à cela est que si un satorare découvrait qu'il n'a aucune intimité, il en deviendrait probablement dingue et risquerait d'avoir recours au suicide. Satomi ne sait donc strictement rien de sa condition. Mais, bien entendu, celle-ci a énormément influencé sa vie.

 

Il n'a jamais eu véritablement d'amis, il n'a jamais eu de relation amoureuse, et bien qu'il rêve de devenir chirurgien, les opérations lui sont interdites car ses pensées lors d'une opération pourraient facilement devenir une gêne. Satomi est donc très seul et a développé un complexe d'infériorité handicapant, persuadé qu'il n'est juste pas « assez bon ». Mais ce qui rend le personnage attachant, je pense, c'est sa volonté toujours d'aider et bien faire. Il est retenu par ses complexes mais il essaie et il est toujours reconnaissant quand les gens lui accordent leur confiance ou de l'aide parce que, bien entendu, il n'a pas l'habitude. Le drama développe par ailleurs une romance entre lui et une collègue fraichement arrivée et cette romance est très agréable à suivre tandis que l'héroïne, peu à peu, se rapproche de Satomi. J'ai aimé le fait qu'elle ait des doutes, cherche à s'éloigner mais finalement ne puisse juste pas se résoudre à l'abandonner. Comment pourrait-on l'abandonner ? Satomi peut sembler parfois naïf mais il a un cœur en or qui a été malheureusement brisé bien trop souvent. Une de mes scènes favorites, je pense, est celle où, pour sauver l'héroïne d'une humiliation, il prétend être son nouveau petit ami en face de son ex. Bien entendu comme l'ex entend absolument toutes les pensées de Satomi, la ruse ne prend pas, mais l'héroïne prend Satomi par le bras, se tourne vers l'ex et lui dit « Il est vraiment gentil, pas vrai ? ». Et l'ex ne sait pas trop quoi répondre. L'héroïne, à ce moment-là, laisse sa dignité de côté parce qu'elle voit toute la gentillesse de Satomi, en est touchée et veut l'en remercier. C'est cette même douceur et cette même gentillesse qui transparaissent dans le personnage tout le long du drama -et ce en grande partie parce qu'Odagiri Joe est très bon- et font que ce personnage m'a marquée.

 

 

 

Numéro 37

 

Personnage : Hyung Joon

Acteur : Kim Jae Wook

Drama : Who are you ?

[TOP40] Personnages dramatesques marquants  -rajouts-

Okay, on ne va pas se mentir, si Hyung Joon n'avait pas été joué par Kim Jae Wook, je ne me souviendrais probablement plus de lui du tout. En vérité je ne me souvenais même pas vraiment de son nom, il a fallu que le cherche car dans ma tête je l'appelais juste « le rôle où le potentiel de Kim Jae Wook est complètement gâché par un responsable de casting qui n'a pas les yeux en face des trous ». Mais eh, le fait est néanmoins que du coup, je me souviens du personnage et ne suis pas prête d'oublier ma déception en me rendant compte quel rôle avait été réservé à Kim Jae Wook ! A côté de cela, on ne va pas se leurrer, Hyung Joon n'était pas un personnage passionant. Il avait du potentiel et une place intéressante dans l'histoire mais cela ne va jamais réellement nulle part. Quelle idée aussi de faire jouer à Kim Jae Wook un fantôme qui apparaît si tard dans le drama et n'a même pas le droit de l'ouvrir ?;A; Kim Jae Wook, pourquoi ?

 

Kim Jae Wook, si vous ne savez pas de qui il s'agit, est un mannequin devenu acteur qui, depuis quelques années, a su montrer qu'il n'était vraiment pas mauvais acteur. Son premier rôle a été un rôle secondaire dans le drama Ruler of your own world -où il jouait un bassiste à la coupe étrange. C'était un très bon drama mais pas à regarder pour lui... pas à cause de la coupe mais parce que son rôle est vraiment tout petit-. Il a enchainé les seconds rôles et je dirais que c'est avec le film Antique puis le drama Bad Guy qu'il a montré qu'il était carrément capable de jouer la comédie. Après cela il y a eu Marry me Mary où il tenait le second rôle masculin et était gâché dans un rôle vraiment fade puis, il est parti à l'armée. Who are you ? était son drama de retour. J'espérais vraiment qu'enfin il aurait droit à un vrai rôle intéressant et de premier plan. A la place on lui dit de se taire, de faire joli, et parfois de faire semblant de participer au scénario. Et le pire dans cette affaire est que du trio d'acteurs principaux, il est quand même le meilleur. Je pense que c'est vraiment ça le plus frustrant : qu'il ait été casté « sous » Taecyon. Qu'il soit casté pour un rôle secondaire par rapport à Kim Nam Gil ou Arbi, des acteurs ayant plus d'expérience que lui et ayant déjà fait leurs preuves, très bien. Qu'il soit casté « sous » Taecyeon -ou plus tard Kim Hyung Joon... et notez que cela vient de quelqu'un qui aime KHJ et Taecyon, que je n'ai d'ailleurs pas trouvés mauvais ni l'un ni l'autre dans les deux dramas en question-, cela ne fait que rajouter au sentiment d'injustice. Kim Jae Wook semble accumuler les rôles qui ne lui rendent pas justice et dans Who are you ? son rôle état tellement réduit que ce n'en était même plus drôle -par contre dans Age of Feelings, avec le recul, la façon dont son personnage a été traité me fait rire finalement...-

 

Et au final c'est pour cela que j'ai retenu le personnage. Cela représente en gros ce qui ne va pas dans la façon dont est casté Kim Jae Wook en général o.o

 

 

 

Numéro 36

 

Personnages : Ki Tae & Yeon Ae

Acteurs : Daniel Choi & BoA

Drama : Hopes for Dating

 

 

Chaque fois que je repense à ces deux-là, j'ai la même boule qui se forme dans la gorge. Et non ce n'est pas une boule de tristesse parce qu'ils me manquent, c'est essentiellement une boule de rage. Je déteste ces deux personnages. Je les détesterais moins si le drama n'avait pas essayé de me forcer à les aimer mais en l'occurence comme le drama essaie de me les vendre comme des êtres humains tout ce qu'il y a de plus sympathiques, j'ai envie de les taper. Je n'ai rien contre les personnages qui ont des défauts, au contraire, mais seulement quand ces défauts sont écrits en tant que tels. Et puis il y a aussi certains défauts qui m'exaspèrent plus que d'autres, c'est vrai. Néanmoins, avant toute chose, je tiens à dire que le fait que je déteste ces personnages et les méprise n'a strictement rien à voir avec leurs interprètes. Daniel Choi est un acteur que j'apprécie et qui ne se plante pas dans ce drama. Je n'avais jamais vu jouer BoA -que j'adore par contre dans sa carrière musicale ♥- et elle tenait également bien son rôle. Bref, ce n'est pas de leur faute, tout est dans l'écriture.

 

C'est un truc qui malheureusement arrive parfois dans les dramas -et croyez-moi vous allez retrouver des personnages de ce genre dans mon top- : il y a un décalage entre ce que je suis censée voir et ce que je vois effectivement. Un peu comme lorsqu'un héros de drama embrasse l'héroïne de force et que le drama sort les violons : on est censé voir un geste romantique et souvent en fait c'est juste un mec qui force une fille à faire quelque chose qu'elle n'avait pas envie de faire. Ou bien dans le cas de Dr Jin le réalisateur nous sort la musique romantique, on est censé trouver le moment magnifique et en fait c'est juste un mec qui crève l'ampoule d'une jeune fille avec le pus en gros plan -je ne me lasserai JAMAIS de parler de la réalisation de Dr Jin, JAMAIS-. Mais c'est un cas extrême. N'empêche que dans Hopes for Dating : le ton du drama est la musique romantique et les personnages sont le pus. Joie de la métaphore classieuse. Qu'est-ce qui ne va pas chez eux ? Bien sûr vous pouvez lire les détails dans mon article -je me sous défoulée dedans, j'en avais besoin- mais en gros Ki Tae est un lâche de la pire espèce, Yeon Ae est un monstre d'égoïsme et tous deux se regardent le nombril en blessant les gens autour d'eux parce que ce ne sont que des « autres » après tout. Et on en a rien à foutre des autres.

 

Le drama commence lorsque Yeon Ae se fait larguer et pète un plomb. Elle rencontre ensuite Ki Tae mais bon, leur relation ne part pas du bon pied -c'est comme cela qu'on sait qu'ils sont destinés dans les étouaaaales Kdrama-style-. Sauf que sans le savoir elle commence à communiquer avec lui via téléphone et ils commencent à tomber amoureux l'un de l'autre. Le truc c'est que Ki Tae a une copine qu'il n'aime pas et n'a pas les c******s de quitter -même si on ne sait même pas vraiment pourquoi il est avec en fait...- et Yeon Ae profite d'un jeune homme bien sympathique -Siwan dans le seul rôle qui ne m'ait pas donné envie de m'arracher les cheveux- tout en se lamentant sur son sort. Heureusement le drama est court donc je n'ai pas eu à souffrir longtemps mais honnêtement cela m'a semblé être une éternité. Et quand j'ai du mal à finir un drama qui fait DEUX épisodes, c'est que quelque chose ne va vraiment pas.

 

 

 

Numéro 35

 

Personnage : Polar Bear

Acteur : Han Jae Suk

Drama : Witch's Romance

 

 

Dans la catégorie des dramas dont j'ai juste retenu le personnage qui m'agaçait le plus.... à mon avis quand le temps aura passé -le drama étant encore plutôt récent pour le moment quand même-, le Polar Bear sera le seul personnage de ce drama dont je me souviendrai réellement. C'était déjà quasiment comme cela dans la version originale de toute façon. Du TwDrama j'avais retenu quelques scènes qui me revenaient au fur et à mesure que je regardais le Kdrama mais mon souvenir le plus vivace de la version originale était que je détestais le second rôle masculin. Dans deux ans quand je repenserai au Kdrama, mes sentiments plus que négatifs pour le Polar Bear seront probablement ce qui me reviendra en premier. Peut-être que ce serait différent si ce qu'il y avait autour m'avait semblé passionant mais honnêtement Witch's Romance ne m'a jamais passionée. Le drama était mignon mais cela n'allait pas plus loin et le héros sur lequel beaucoup de gens fangirlisaient, bien qu'il soit effectivement adorable, était écrit un peu trop fadement pour qu'il me reste vraiment en mémoire. N'empêche que le drama était fun, choupi et léger. Jusqu'à ce qu'arrive.... le Polar Bear o.o Comme une grosse baffe de lourdeur dans ta face, le Polar Bear détruit tout sur son passage. Et je sais bien qu'il a un véritable nom mais je ne m'en souviens pas vraiment. Ce n'est pas important de toute façon. Si je pouvais aussi oublier son existence je le ferais mais ce type est à Witch's Romance ce que le cancer, une amnésie et une belle-mère reloue seraient à un autre drama. Oui je le déteste.

 

Mais qui est le Polar Bear à part l'un des rivaux à la Peste et au Choléra pour le prix du pire fléau de l'humanité ? Eh bien c'est l'ex de l'héroïne. Lorsqu'on rencontre celle-ci, le Polar Bear l'a plantée à l'autel et n'a pas donné de nouvelles depuis trois ans. Alors le truc c'est que leur histoire est un peu « compliquée » et je ne peux pas vous en raconter trop car ce serait vous spoiler -et OMG je m'en voudrais de vous spoiler le plaisir de découvrir juste à quel point le Polar Bear craint-. Mais histoire de vous dire pourquoi je déteste ce personnage, il y a essentiellement trois raisons : 1- C'est un égoïste de première. Il ne pense qu'à lui et ne réfléchit pas une seconde à ce que l'héroïne pourrait ressentir. 2- ll se pose en victime alors qu'il est le connard dans l'affaire. Il passe son temps à s'apitoyer sur son sort alors qu'en gros tout est de sa faute et surtout 3- Le drama aussi voudrait qu'on s'apitoie sur son sort. Et ça, ce n'est juste pas possible. Que le Polar Bear soit un gros connard égoïste, lâche, paresseux -oui je suis désolée mais il y a de cela aussi- et s'apitoyant sur son propre sort becoz « ouin ouin, dur dur d'être un salaud :'( » c'est une chose mais que le drama me demande de compatir, je suis désolée mais c'est la goutte de nitroglycérine qui fait exploser le vase -non je n'ai aucune idée de comment fonctionne la nitroglycérine, effectivement-. Mais, non, en vérité, j'aurais pu faire l'impasse sur tout cela... okay non, je n'aurais pas pu, mais j'aurais pu essayer si le Polar Bear était passé rapidement sauf qu'il plombe l'ambiance mais d'une force ! A partir du moment où il apparaît il semble que le drama commence lentement à mourir et c'est en grande partie pour cela que je lui en veux.

 

 

Bref … je ne le kiffe pas des masses en gros. Suffisamment pas pour m'en souvenir encore très très longtemps.

 

 

 

 

Numéro 34

 

Personnage : Xiao Yu

Acteur : Rainie Yang

Drama : Heartbeat Lovers

 

Capture-copie-1.PNG

 

Comme je le disais au numéro 36 -donc dans l'article d'hier-, attendez-vous à trouver dans mon TOP plusieurs personnages dont la perception voulue et la perception réelle sont en décalage. Ce sont des personnages qui ont tendance à m'agacer énormément et donc des personnages dont je me souviens longtemps, c'est pour cela. Le numéro 34 est comme cela et le numéro 33 -je vous spoile attention!- sera comme cela aussi. Cela dit Xiao Yu est à un tout autre niveau que le Polar Bear ou même mon numéro 33. Parce qu'au stade où elle est, ses manipulations et son égoïsme relèvent sérieusement presque du trouble psychologique. En 5 épisodes de 10 minutes chacun c'est vrai qu'elle n'a pas le temps d'être très développée et peut-être que si elle l'avait été, peut-être qu'on aurait eu une explication, un traumatisme dans son enfance qui lui donnerait une raison d'être tordue à ce point.

 

L'histoire de ce drama vraiment très court -Dieu merci- est celle en gros de deux personnes qui se retrouvent par erreur à faire un voyage ensemble dans une gigantesque publicité pour différentes marques. Et puis ils tombent amoureux mais des clichés dramatesques leur tombent sur la gueule à la pelle et du coup c'est dur la vie pour eux. D'autant que comme les scénaristes ont peu de temps, okay les clichés passent vite, mais ils arrivent surtout tous en même temps. Parce que bon, les scénaristes auraient pu épurer l'histoire pour la faire coller au format court mais ç'eut été choisir la solution de facilité, la solution pour les faibles. Les scénaristes de Heartbeat Lovers ce sont des warriors -comme moi, alors on se comprend- alors au lieu d'épurer ils ont forcé pour tout faire tenir dans la valise quitte à ce que la valise ne soit plus portable. Et bref dans ce gros bordel scénaristique nous avons Xiao Yu, interprétée par la très jolie Rainie Yang. Xiao Yu semble presque normale au début mais très vite il faut se rendre à l'évidence : elle n'a aucun sens du respect. Elle se fout complètement des gens qui l'entourent et viole leur espace privé comme elle le souhaite. Mais bon ça, à la limite... ça craint mais je pourrais fermer les yeux dessus. Le problème, vraiment c'est la fin du drama. Bien entendu je ne peux pas vous en dire trop car je vous spoilerais et que oh mon Dieu ce serait dommage – néanmoins si vous voulez les détails qui spoilent, tout est dans mon article, je vous y explique en long et en large pourquoi le personnage devrait être interné- mais à la fin Xiao Yu s'avère être la pire des manipulatrices, complètement indifférente au traumatisme qu'elle est en train d'infliger au personnag masculine. Bien entendu ce n'est pas présenté cmme cela, c'est censé être romantique et beau... mais en vérité c'est juste carrément effrayant et la demoiselle aurait très sérieusement besoin d'un psy.

 

Du coup je ne suis pas prête de l'oublier celle-là...

 

 

 

 

Numéro 33

 

Personnage : Jang Yi San

Acteur : Yang Dong Geun

Drama : I am Sam

 

 

Okay ce sera le dernier personnage de cet article qui se trouve là parce qu'il m'a agacée à mourir. Après cela les deux suivants sont des personnages que j'apprécie, je le jure. Mais pour le moment parlons de Yi San, un personnage qui m'a été tellement insupportable qu'il fallait VRAIMENT que j'aime T.O.P. pour finir ce drama. Et effectivement j'aime énormément TOP -une information tellement nouvelle que vous êtes probablement sous le choc mais remettez-vous-. Je me suis tapée absolument toutes les scènes de Yi San -et il y en avait beaucoup- parce que j'avais peur, si je les sautais, d'en sauter par mégarde une qui impliquerait TOP. Du coup vous devez vous demander pourquoi TOP n'est pas dans ce top à cette place 33 au lieu de Yi San mais le fait est que le personnage ne m'a absolument pas marquée, je ne me souviens que de TOP. TOP sur une moto, TOP qui fait les gros yeux, TOP qui essaie -en vain- de jouer la comédie, … Ah TOP ♥ Non Yi San m'a beaucoup plus marquée parce qu'il était dans 90% du drama et que je ne le supportais pas ce qui a fait de I am Sam un drama particulièrement intense pour moi. Dans le genre « mordre l'oreiller pour ne pas hurler la frustration ».

 

Le drama est l'histoire d'une gosse de gangster qui est absolument intenable parce qu'elle a été gâtée par son père et de l'enseignant qui a osé lui foutre une baffe -wouhou-. Comme il lui a foutu une baffe -certes légère mais cela ne rend pas le geste moins important-, le père de la lycéenne décide qu'elle doit vivre avec l'enseignant -logique... n'est-ce pas après tout ce que ferait tout bon parent ?- et intégrer son école parce qu'elle a promis que comme il lui avait foutu une baffe, elle l'écouterait. L'enseignant et la lycéenne commencent donc à vivre ensemble. Elle devient copine avec TOP à l'école, il est amoureux d'une membre du staff scolaire mais au final bien sûr, ils finiront par tomber amoureux l'un de l'autre et oui, c'est hyper perturbant parce que ce n'est vraiment pas bien écrit. Néanmoins le fait que Yi San décide qu'il n'y a pas de mal à se taper ses élèves -bon okay, je schématise énormément, cela ne se passe pas comme cela pour le coup... c'est mal fait mais pas à ce point- n'est pas ce qui m'a rendu le personnage insupportable. En effet cette partie de l'histoire n'apparait pas tout de suite et c'est vraiment dès le début que Yi San m'a tapé sur les nerfs. Et malheureusement, Yang Dong Geun y est pour beaucoup. En effet son interprétation m'a rendu le personnage encore plus agaçant avec son incapacité à sortir une phrase sans mettre moins de dix ans et dix milles « euuuuuh » dedans. La moitié du temps il semblait bourré, comme si son corps ne lui obéissait pas et j'avais envie de le secouer tout le temps.

 

Par ailleurs, le personnage en lui-même, dans son écriiture, est méprisable. Il fait preuve d'une lâcheté et d'une hypocrisie assez balèze. Que le personnage soit faible c'est une chose mais qu'il laisse sa lâcheté blesser tout le monde autour de lui et aille reprocher aux gens de mentir alors qu'essentiellement sa vie entière est un mensonge -et parfois parfaitement inutilement- … urgh. Je sais bien que c'est le personnage principal, qu'on est censé le soutenir, etc... mais non, je suis désolée ce n'était pas possible et il a rendu l'expérience dramatesque vraiment douloureuse.

 

 

 

 

Numéro 32

 

Personnage : Moo Chul

Acteur : Kim Tae Woo

Drama : That Winter, the Wind Blows

 

 

J'ai adoré That Winter, the Wind Blows~ et comme j'aime bien vous spoiler, sachez le, ce n'est pas la seule fois où vous entendrez parler de ce drama dans ce TOP40. Pouvez-vous deviner quel(s) autre(s) personnage(s) aura/auront sa/leur place(s) dans mon top ? ^-^ Cela devrait être plutôt facile à déterminer je pense mais en attendant, parlons de Moo Chul ! Enfin non, d'abord parlons du drama. TWTWB avait été une véritable surprise. Je l'avais commencé avec pas mal d'appréhensions. A l'époque je n'aimais pas Jo In Sung -maintenant chaque fois qu'il regarde la caméra dans It's okay that's love, je baisse les yeux et j'ai envie de rougir- et à la base je ne suis pas fan de mélos du coup j'y allais vraiment avec la crainte que le drama ne me plaise pas et finalement je me suis rapidement surprise à tellement aimer que j'avais envie d'écrire sur le drama semaine après semaine -à l'époque les Cernes n'étaient pas aussi longues, du coup TWTWB avait un traitement de faveur... maintenant c'est vrai que finalement, en bonne malade que je suis, j'écris de cette façon sur tout ce que je regarde... pourquoi les gens ? ;A;-. J'ai adoré ce drama qui semblait pourtant ne pas être fait pour moi.

 

Dedans, pour résumer, un escroc se fait passer pour le frère disparu d'une jeune fille riche aveugle dans l'espoir de lui soutirer de l'argent. En effet il doit de l'argent à des gens qui menacent sa vie. Et la personne chargée de récupérer l'argent est Moo Chul, qui en plus d'être chargé de récupérer l'argen, a une dent contre le personnage principal, Soo, à cause de quelque chose de tragique dans leur passé commun. C'est un peu triste que je ne puisse pas beaucoup développer car je risquerais de vous spoiler mais ce que j'ai aimé dans Moo Chul c'est que lorsque le drama commence, il est violent et menaçant, on le craint et on le déteste. Mais plus le drama avance, plus on apprend sur lui, son passé et son présent, plus on finit par le prendre en compassion. Ce n'est pas qu'on excuse ses actions mais on commence à les comprendre un peu et pour finir c'est un des personnages qui m'a le plus émue et j'ai beaucoup aimé la conclusion de son histoire. J'aimerais vraiment vous en dire plus mais.... spoilers, spoilers. En tous les cas c'était un personnage vraiment tocuhant. C'est dommage que le drama ne lui ait pas donné autant de temps d'écran que je l'aurais souhaité mais malgré tout, c'est un des personnages que j'ai le plus retenus de ce drama donc clairement c'est que la scénariste faisait quelque chose de bien -mais pas juste ce quelque chose, elle faisait plein de choses bien-. Et puis c'est vrai que l'acteur était également vraiment bon. Bref un personnage à retenir~

 

 

 

 

Numéro 31

 

Personnage : Yoo Kyung

Actrice : Han Chae Ah

Drama : Marry him if you dare

 

 

Autant TWTWB m'avait très agréablement surprise, autant Marry Him If You Dare m'a au contraire profondément déçue. Au début j'avais été super enthousiasmée et comme pour TWTWB je m'étais mise à écrire dessus chaque semaine. Et puis j'avais peiné à écrire dessus, puis j'avais commencé à avoir du mal à regarder les épisodes et pour finir je n'ai même pas écrit de bilan final dessus parce que je n'en pouvais plus, il fallait absolument que je chasse ce drama de ma mémoire pour toujours. Sauf que je n'ai pas réussi parce que malgré tout il y avait de bons moments dans ce drama -surtout au début-, un casting que j'aime vraiment bien -Lee Dong Gun, Yoon Eun Hye, Oh Man Se, Yonghwa aussi, etc- et puis surtout parce qu'il y avait Yoo Kyung et que j'ai vraiment beaucoup aimé Yoo Kyung. L'aurais-je autant aimée dans un drama moins médiocre ? Je ne sais pas. Il est possible qu'elle ait d'autant plus brillé qu'elle était la perle dans la boue... mais en tous cas je l'ai adorée et c'est le personnage dont je me souviens le mieux ainsi que le personnage que j'ai le moins envie d'oublier.

 

Et pourtant elle est le second rôle féminin ! Et ce n'est pas si souvent que mon personnage favori d'un drama est le second rôle féminin, d'autant que Yoo Kyung semblait vraiment partie pour respecter tous les pires clichés de Dramaland. Elle semblait plutôt peste, arriviste, et superficielle au début mais très rapidement on se rend compte qu'elle s'efforce d'être quelque chose qu'elle n'est pas. Je me souviendrai toujours, je pense, de son regard lorsque le personnage de Yonghwa lui dit subitement qu'elle n'a pas besoin de porter son masque avec lui. Lors de cette scène, elle et Yongyong sont dans un restaurant et par réflexe elle commence à mettre la table pour lui, à tout lui préparer. Parce qu'elle en a pris l'habitude : pour avancer dans son milieu, lorsqu'on est une femme, il faut s'occuper des besoins des hommes et leur présenter bonne figure. Yongyong, néanmoins, l'arrête dans son geste et lui dit qu'elle n'a pas besoin de faire cela avec lui, ni même avec qui que ce soit d'ailleurs car elle est compétente et a de la valeur sans faire ce genre de choses. Le soulagement dans le regard de Yoo Kyung m'était allé droit au cœur. C'est à ce moment-là que je suis réellement tombée sous le charme du personnage et que j'ai commencé à la shipper avec Yongyong. Avec lui elle pouvait être absolument honnête et ce qu'on découvrait d'elle me plaisait. Yoo Kyung était une jeune femme compétente, intelligente et aux principes solides. Et si elle a des airs de croqueuse de diamant au début du drama, on -et elle- se rend très vite compte que cette personnalité ne lui convient pas car elle est trop honnête pour ce genre de vie. Le long du drama elle s'est beaucoup épanouie, autant personnellement que professionnellement et c'était un plaisir de la voir évoluer. Si tous les personnages secondaires féminins de Dramaland étaient comme cela, les nerfs des fans de dramas se porteraient nettement mieux -sauf bien sûr si tous les scripts autour de ces personnages étaient comme ceux de MHIYD o.o-.

 

 

 

Et c'est tout pour cette fois \O/

 

A demain~

Tag(s) : #Blablas

Partager cet article

Repost 0