Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kamisama Hajimemashita

神様はじめました

 

 

Diffusé en 2012

 

13 épisodes

 

Réalisé par Akitaro Daichi

Studio : TMS Entertainment

D'après le manga de Suzuki Julietta

 

 

Avec :

 

Mimori Suzuki >>> Momozono Nanami

Tomoe >>> Tachibana Shinnosuke

Kishio Daisuke >>> Kurama Shinjiro

Okamoto Nobuhiko >>> Mizuki

Mikage >>> Ishida Akira

Atarashi Natsuyo >>> Onikiri

Okubo Chika >>> Kotetsu

 

 

Dontesque ?

 

Lorsque son père, criblé par les dettes, disparaît du jour au lendemain, Nanami se retrouve seule, sans famille et sans domicile. Elle erre dans les rues de la ville et croise un homme étrange qui l'embrasse sur le front subitement et fait d'elle la nouvelle divinité de la Terre. Nanami se retrouve donc complètement dépassée à vivre dans un temple avec Tomoe, son "serviteur", un esprit de renard moins que commode.

 

 

Note : Cet article était censé être publié en octobre 2013. En jouant avec les lecteurs du blog via ce projet, je me suis rendue compte que l'article n'était indexé nulle part. En fouillant je me suis rendue compte qu'en fait ce n'était pas qu'il n'était pas indexé mais qu'il n'existait pas. « Ze fuck ? » me suis-je dit « Pourtant je l'ai écrit.......... non ? Enfin je crois oO ». J'ai cherché dans mon dossier articles et oui, effectivement cet article était écrit, j'avas apparemment simplement oublier l'étape « le publier ». Donc le voilà. Je ne l'ai pas changé, il est tel qu'il aurait du être publié il y a un an si ma mémoire ne m'avait pas joué des tours, une fois de plus.

 

 

6/10

 

Toujours plus d'animes, ouiiii, faisons la danse de l'anime ! C'est pas difficile à faire, allez les gens, on danse ! *danse, danse* Bon ok, non. Cela dit parlons d'un anime quand même parce que décidément je les enchaine... ça va vite, c'est pour cela. 13 épisodes de moins de trente minutes ? En une journée c'est bouclé ! Bon sauf que là j'ai mis deux jours parce que j'avais autre chose à faire que passer ma journée devant un anime mais, tout de même, j'ai regardé Kamisama Hajimemashita en deux soirées et je dois dire que cela m'a bien plu. Mais revenons au début : pourquoi cet anime ? Eh bien en gros, alors que je cherchais des recommandations d'animes pour suivre Tora dora !, je suis tombée sur une image de cet anime, le design m'a parlé et je me suis dit « ok, lisons le synopsis » -par contre je ne vous montre pas l'image parce qu'elle spoile-. Et le synopsis m'a donné envie. Toutes ces histoires d'esprits, de divinités, cela me parlait et je me suis donc gaiement lancé dans l'épisode 1, puis le 2, etc. J'ai vraiment bien aimé cet anime... il était loin d'être parfait cependant.

 

Ne serait-ce qu'au niveau de l'animation, il y avait du bon et du mauvais. J'ai trouvé les dessins très jolis, aucun souci et j'ai trouvé que les moments comiques étaient souvent très bien gérés, le réalisateur savait de quel plan passer à quel plan et en combien de secondes. Pendant ces moments-là le timing était bon. Mais l'anime semblait parfois économiser de l'animation de façon assez évidente et dérangeante. Donc on avait droit à de longs plans fixes, à des bouts d'animation réutilisés et c'était assez dérangeant j'ai trouvé. Ce qui m'a le plus agacée cependant c'était tous les fonds « choupis ». Je ne sais pas trop quel nom cela a mais parfois pour rendre évidente l'émotion d'un personnage, un anime va éliminer le décor et mettre un « fond ». Par exemple si l'héroïne vient de recevoir la déclaration de son prince charmant, le fond va devenir rempli de roses et de petits cœurs. Et là l'anime abusait sérieusement de ce genre de procédé, à tel point que certaines scènes en devenait tout à fait écoeurantes. Bon bon mais ne vous alarmez pas, au final il était joli cet anime ! J'ai beaucoup aimé le design des personnages etl y avait des scènes particulièrement belles qui arrivaient à instaurer une très jolie ambiance -je pense notamment à la « danse » dans le dernier épisode-. Simplement, par moment, l'animation laissait un peu à désirer et donnait un petit peu trop dans la niaiserie.

[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました
[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました
[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました

Pour parler de l'opening et de l'ending maintenant, j'ai apprécié la musique des deux mais les images ne m'ont en revanche pas passionnée. Les images de l'opening ne sont absolument pas représentatives de l'anime je trouve et en général l'opening comme l'ending me semblent trop statiques. Mais j'ai vraiment beaucoup aimé les deux chansons. Elles sont toutes les deux chantées par une artiste s'appellant Hanae -que je connaissais pas- et cette artiste a une jolie voix qui donne une ambiance très sympa aux chansons. Celle de l'opening est mignonne et enjouée, celle de l'ending est un petit peu plus mystérieuse et donnait toujours une atmosphère particulière aux fins d'épisodes lorsqu'elle commençait à jouer avant la fin de l'action. Je n'ai donc jamais sauté un opening ou un ending. Je ne regardais pas vraiment l'écran mais je profitais de la musique.

Mais parlons de l'histoire de cet anime, quand même !!! Donc, comme vous avez pu le lire dans le synopsis, au début de l'anime Nanami, une lycéenne normale mais sans domicile, devient une divinité plus ou moins par hasard et se retrouve à vivre dans un temple où sont mis à son service trois « yokai » dont un qui est destiné à être son « familier » -Tomoe-. Alors je suis loin d'être experte en folklore Japonais mais donc, en gros, un « yokai » est un esprit qui, souvent, a des propriétés animales -mais pas forcément, il peut aussi avoir une apparence quasi-humaine, prendre la forme d'un objet ou même ne pas avoir de forme définie-.. Leur "alignement" dépend du youkai. Certains sont hostiles et malfaisants, certains sont farceurs et certains sont également de bonne augure... et un « familier », dans la mythologie européenne -dont vient le concept-, est apparemment une entité ou un esprit auquel les hommes peuvent demander conseil ou un service -pour en savoir plus, vous pouvez aller lire la page Wikipedia notamment-. Dans cet anime un familier est un esprit qui sert de serviteur et de messager à une divinité. Donc voilà ce dans quoi Nanami atterit. Et à partir de là il s'installe une dynamique agréable entre tous les personnages et, en général, c'était vraiment agréable de regarder évoluer tout ce petit monde. Mon problème avec cet anime, en fait, est qu'il laisse beaucoup de questions en suspens : qu'est-ce qui a poussé Mikage -le précédent maître de Tomoe- à partir ? Quelles sont les exactes responsabilités de Nanami -on en a un vague aperçu mais malgré tout, j'ai trouvé que l'anime nous laissait pas mal dans le flou... c'est bien beau la romance mais cette histoire de divinité m'intéressait plus- ? Et à la fin il y a plein de choses qui restent en suspens. La fin en soi est jolie, ok, mais l'anime ne répond pas à la moitié des questions qu'on se posait ! Et en général il manque un peu de développement, notamment au niveau des personnages.

 

Nanami est probablement le personnage le plus exploré et c'est un personnage que j'ai apprécié même si elle semblait parfois un tout petit peu trop gentille. Néanmoins elle est attachante. J'ai aimé son courage et son bon cœur et le fait que malgré tout ce qui lui arrive, elle garde les pieds sur terre et aspire toujours à aller au lycée et se faire des amis comme tout le monde. Cela peut paraître un peu égoïste et irresponsable mais en vérité elle n'a pas choisi de devenir une divinité, n'a aucune idée de ce qu'elle doit faire et ne peut en vérité pas faire grand-chose, ses pouvoirs n'étant pas bien développés. Elle a perdu sa famille, perdu sa maison, et son semblant de vie normale est en gros tout ce qui lui reste, j'ai donc trouvé normal qu'elle s'y accroche. Elle fait parfois preuve de bêtise mais en général j'ai trouvé que le personnage était sympathique parce qu'elle ne reste pas inactive. C'est un peu frustrant qu'elle soit limitée par son manque de pouvoir mais elle ne m'a jamais semblé être cruche. Et j'ai aimé le thème de la nouvelle maison. En général j'aime les histoires de personnages qui n'ont plus nulle part où aller et se reconstruisent une famille et un foyer avec des inconnus, je trouve que cela donne généralement lieu à des histoires touchantes et celle-ci n'a pas fait exception.

[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました
[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました
[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました

Car Tomoe est tout autant en manque de foyer que Nanami. Il a un endroit où vivre et il en prend soin mais depuis le départ de Mikage, on ne peut plus vraiment parler de « foyer » et le sentiment d'abandon l'handicape plus qu'il ne veut bien l'admettre. Nanami est donc sa chance de fonder un nouveau foyer... ce qu'il fait avec pas mal de mauvaise humeur et de mauvaise volonté au début mais il finit par s'attacher à la jeune fille. J'ai aimé ce personnage et sa relation avec Nanami, tous les deux avaient une bonne dynamique qui m'a tantôt fait rire, tantôt attendrie, tantôt attristée. Ce que je reproche au scénario niveau Tomoe, en fait, c'est de nous faire miroiter de jolies possibilités tout cela pour ne rien en faire. En effet si Nanami est une jeune lycéenne dont on peut aisément imaginer la vie avant son arrivée au temple, Tomoe est vieux de plusieurs siècles et, apparemment, était nettement moins recommandable avant son arrivée au temple. On nous donne un aperçu très très rapide de son passé sanglant et au final l'anime n''en fait pas grand-chose, Nanami passe rapidement à autre chose... et lorsque finalement on se plonge un peu dans ses circomstances, j'ai trouvé que l'anime faisait le choix facile et c'est dommage. En treize épisodes je reconnais qu'il aurait été assez difficile de développer à fond le passé de Tomoe mais j'aurais aimé que l'anime fasse plus d'efforts que cela. Néanmoins j'ai trouvé le personnage attachant, charismatique et parfois drôle.

 

Quant aux personnages secondaires, il y avait du bon et du moins bon on va dire. Mikage, l'ancien Dieu, et son « copain/copine » du vent sont tellement anecdotiques qu'ils en deviennent presque agaçant mais j'ai apprécié Kurama et Mizuki. Kurama est un « tengu », un yokai-corbeau qui a pris forme humaine, dans le monde des humains, est un chanteur-idole qui se retrouve dans la classe de Nanami. Mizuki est un « hebi », un yokai-serpent qui était le familier d'une divinité aquatique. Les deux personnages avaient du potentiel mais au final ils deviennent avant tout des ressorts comiques et si pour Kurama je ne l'ai pas trop regretté, j'ai trouvé cela dommage du côté de Mizuki à qui l'anime avait donné une jolie histoire. Néanmoins les deux personnages fonctionnent bien avec les autres et l'arrivée de Mizuki, dans l'anime, est particulièrement salvatrice car elle donne une nouvelle dynamique à l'ensemble et rend l'anime plus vivant. Le design du personnage m'a parfois laissée un peu perplexe, je ne pouvais pas m'empêcher de regarder ses yeux chelous, mais j'ai aimé ce qu'il apportait à l'histoire et j'aurais aimé en voir plus de son côté.

 

Et au final mon souci avec l'anime est le suivant : c'était sympa mais j'aurais aimé en voir plus. Dans un sens j'imagine que c'est plutôt positif parce que je voulais continuer à regarder cette histoire se dérouler mais d'un autre côté cela signifie aussi que l'anime m'a souvent laissé un goût amer de frustration dans la bouche, jusqu'à sa conclusion. Du coup je me demande s'il ne vaudrait pas mieux lire le manga, c'est à tenter.

[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました
[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました
[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました
[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました[Divinité accidentelle] Kamisama Hajimemashita  神様はじめました
Tag(s) : #Anime

Partager cet article

Repost 0