Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Projet 🎬

 

 

 

Odd Thomas

 

 

Sorti en 2013

 

Réalisé par Stephen Sommers

 

D'après le livre de Dean Koontz

 

 

Avec :

 

Anton Yelchin >>> Odd Thomas

Addison Timlin >>> Stormy Llewellyn

Willem Dafoe >>> Wyatt Porter

Shuler Hensley >>> Fungus Bob

 

 

Dontesque ?

 

Odd Thomas a le pouvoir de voir les morts et leur parler. Loin d'être effrayé par ces fantômes, il cherche généralement à leur venir en aide. En revanche il a très peur des bodachs, des créatures maléfiques attirés par la violence et la misère dont elles se nourrissent. Et ces derniers temps dans la petite ville où habite Odd, les bodachs se multiplient, ce qui ne peut signifiquer qu'une chose : quelque chose d'horrible et d'énorme va se produire.

 

 

 

6/10

 

Il n'y a pas si longtemps, je vous parlais de False Memory de Dean Koontz et SALT me signifiait que cet auteur avait souvent vu son œuvre adaptée au cinéma. Du coup, curieuse, je suis allée regarder ce qu'il y avait de disponible comme adpatations et c'est comme cela je suis tombée sur Odd Thomas. Ce film avait de bonnes critiques, le synopsis me semblait intéressant et en plus j'avais besoin d'un film pour remplir le quota « films » de mon Projet Diversité. Je m'attendais à un film d'horreur en le commençant mais en fait, ce n'est pas du tout un film d'horreur. Mettons que c'est un thriller surnaturel avec pas mal de comédie. Et je comprends les critques positives, c'est sans doute un film très facile à aimer mais je l'ai personnellement trouvé pénible, j'ai failli abandonner au milieu avec un long long soupir d'exaspération. Il y a plusieurs choses qui me plaisaient mais malheureusement j'avais un souci majeur avec les personnages principaux et ils ne sont pas exactement *discrets*. Cela dit par souci de positivité, on va commencer par parler du bon.

 

En premier lieu, je dois dire que le film avait une bonne gueule. Les couleurs étaient vives, l'action toujours très dynamique et les effets spéciaux se tenaient très bien. Notamment j'ai particulièrement aimé les créatures surnaturelles invisibles aux yeux de tous sauf ceux d'Odd Thomas. Elles avaient un design vraiment sympa et la façon dont elles bougaient avait quelque chose de menaçant et fluide qui me plaisait. En général, ce film m'a semblé visuellement réussi. Par ailleurs, d'après ce que j'ai compris des commentaires plus que positifs sur ce film, c'est une bonne adaptation du roman de Dean Koontz -qui a connu plusieurs suites mais le film semble adapter le premier livre-. Mais bon, puisque je n'ai pas lu le livre, je me suis contentée de ce que me racontait le film et, en fait, j'étais vraiment intéressée par l'histoire, c'est cela qui m'a gardée devant l'écran. Certains twists m'ont semblé un petit peu prévisibles -je ne suis pas du genre à tout deviner, je suis généralement plutôt imperméable aux indices subtils mais parfois, je ne sais pas, la lumière divine doit me toucher le temps d'un film- et le côté obscur de la Force n'était pas spécialement intéressant. Du moins pas au niveau des motivations qui étaient un petit peu floues/minces. Et honnêtement j'ai trouvé que le film manquait d'un méchant charismatique ou de personnages secondaires plus intéressants... mais c'était probablement surtout parce que je ne supportais pas les personnages principaux si bien que je cherchais à me raccrocher aux autres. En plus du scénaro bien entendu et, heureusement le film m'a quand même réservé quelques surprises, j'avais envie de voir la fin histoire de savoir si les visions d'Odd -oui c'est le véritable prénom du personnage- se réaliseraient ou pas.

[Sixième sens et compte à rebours] Odd Thomas  �[Sixième sens et compte à rebours] Odd Thomas  �
[Sixième sens et compte à rebours] Odd Thomas  �[Sixième sens et compte à rebours] Odd Thomas  �

Il y a du suspens, de l'action, des créatures intéressantes, une jolie esthétique, quelques moments de comédie qui fonctionnent et Williem Dafoe dans ce film donc j'aurais vraiment du l'aimer. Mais je n'y peux rien, je n'ai juste pas supporté Odd et sa copine Stormy. Et je pense qu'en fait, mon problème est pas mal représenté par leurs noms : Odd et Stormy. On sent tout de suite que le mec qui a écrit cela voulait vraiment nous dire « ces personnages sont décalés et cools ». Cela dit, le problème est en partie représenté par les noms mais il ne vient pas des noms eux-mêmes. Si les personnages s'appelaient juste « Odd et Stormy », cela ne me réveillerait pas la nuit -okay même le vrai problème que j'ai avec ces personnages ne me réveille pas la nuit¹- et même le fait que l'auteur sacriifie la crédibilité des personnages à leur « coolitude » ne me dérangerait pas forcément. Certes pas une ligne de dialogue sortant de la bouche de Stormy ou Odd ne semble naturelle et il est toujours douloureusement évident que nous regardons des *personnages* plutôt que des *personnes* mais ce n'est pas forcément un problème. Par exemple, prenez Sin City : les personnages voient également leur crédibilité sacrifiée sur l'autel du cool -en fait les personnages de Sin City et Odd Thomas ont en commun de sembler sortir droit de comics... de comics très différents, bien entendu- mais ce n'est pas un souci. En fait ce qui m'a déplu dans Odd et Stormy ce n'est pas leurs noms qui semblent hurler « JE SUIS COOL », ce n'est pas le fait qu'aucune de leurs lignes ne semble naturelle et qu'elles semblent également hurler à la place « JE SUIS COOL », non, c'est le fait que les *personnages* eux-mêmes me/se le rappellent sans arrêt. Il y a une grosse différence entre un scénariste qui écrit des personnages en grossissant le trait pour produire un effet sur le spectateur et des personnages qui échangent des lignes à la « N'importe qui aurait [fait tel truc] mais j'ai [fais tel truc] (sous-entendu : becoz of mon extrême coolitude », « Nous sommes étranges et à côté de la plaque mais on le vit bien (becoz ça nous rend tellement plus cools) » ou encore « - La plupart des gens auraient le bon sens de [faire cela] – Mais je ne suis pas comme la plupart des gens. - Même pas un petit peu (becoz... vous avez compris) ». Une fois ça passe mais rah, pendant tout le film Odd et Stormy semblent prendre un tel plaisir à se rappeler l'un l'autre et nous rappeler aussi à quel point ils sont décalés et meilleurs que la norme que cela m'a vraiment insupportée. Si c'était joué sur un ton plus humoristique ou si tout le monde -le script et la réalisation- ne conspirait pas pour appuyer l'idée, peut-être que cela passerait mais, en l'occurence, j'ai fini par développer une sorte d'allergie à Stormy et Odd.

 

Et particulièrement à la voix d'Odd en fait. Parce que ce film a une narration. Le roman est écrit à la première personne, empruntant le point de vue d'Odd et le film fait donc la même chose. Ce qu signifie que quand par hasard il y a un blanc, nous avons Odd en arrière-fond pour nous faire part de ses vues sur l'histoire. Vous imaginez sans mal, je pense, qu'entendre en permanence causer un personnage que j'avais du mal à supporter à la base n'a pas arrangé les choses. Odd n'est pas détestable en soi, ce n'est pas quelqu'un de mauvais, au contraire, c'est quelqu'un de très bien. Mais la façon dont il est écrit a fait qu'il me sortait par les yeux et c'est pour cette raison que je n'ai pas réussi à apprécier le film.

 

Odd Thomas n'est pas complètement un mauvais film mais à mes yeux l'écriture de ses personnages, qu'elle soit fidèle à celle du livre ou non, laisse à désirer. Maintenant cela ne veut pas forcément dire que vous aurez du mal à les supporter vous aussi. En vérité la majorité des gens semble avoir apprécié ce film et j'en reconnais plusieurs qualités. Malgré le fait que les personnages principaux m'exaspéraient au possible, j'ai regardé jusqu'au bout pour avoir le fin mot de l'histoire après tout ! J'ai aimé les couleurs et le dynamisme du film, j'ai trouvé son histoire intriguante, quelques moments m'ont fait rire et, même s'il n'y tenait pas son rôle le plus brillant, je suis toujours ravie de voir Willem Dafoe. Si vous appréciez les personnages principaux, il y a fort à parier que vous passerez un très bon moment devant ce film, donc pourquoi pas ? Mais pour ma part, je ne le reverrai pas.

 

¹ parce que je ne dors pas. Parce que I'm Batman.

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0