Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hataraki Man

働きマン

 

 

Diffusé en 2007

 

11 épisodes

 

 

 

Avec :

 

Kanno Miho >>> Matsukata Hiroko

Yoshizawa Hisashi >>> Yamashiro Shnji

Hayami Mokomichi >>> Tanaka Kunio

Tsuda Kanji >>> Sugawara Fumiya

Ibu Masato >>> Umemiya Tatsuhiko

etc

 

 

Dontesque ?

 

cf. la suite -ceci étant un article particulier-

 

 

Les gens, aujourd'hui, je vous propose en effet un article un peu différent de d'habitude : cet article fait partie de ma contribution au webzine Jdorama -participation qui comprend également un autre article drama, cliquez sur le nom du webzine pour aller le lire-. Je l'ai un peu modifié pour rajouter quelques petites choses mais sinon c'est le texte que j'ai écrit -et qui a été corrigé par Kaa, merci à elle ♥- et, forcément, il est un peu différent de ce que j'écris d'habitude. Cela n'a pas été simple d'ailleurs de changer de style. Bref, je vous encourage à aller lire le webzine et, sur ce, je m'en vais vous parler d'Hataraki Man.

 

 

7/10

 

Ce n'est un secret pour personne, le monde des dramas est rempli de « formules » scénaristiques, de clichés et de personnages types, déclinables à l'infini pour le meilleur et pour le pire. Parmi ces personnages types, on trouve celui de la femme carriériste qui s'est vue illustrée dans plusieurs dramas tels que Last Cinderella, Kimi Wa Petto et Anego au Japon ou encore Dal Ja's Spring, My Queen et Witch Amusement en Corée et à Taiwan, cette liste étant bien entendu très loin d'être exhaustive. A cette liste vient à présent s'ajouter Hataraki Man, adapté du manga d'Anno Moyoco, qui a également eu droit à une adaptation animée en 2006. Hataraki Man est l'histoire de Matsukata Hiroko (très bien interprétée par Kanno Miho que j'ai vraiment appris à apprécier cette année avec Ai no Uta et Guilty) une jeune femme de 28 ans passionnée par son travail de journaliste au sein du magazine hebdomadaire Jidai. Sa particularité est que lorsqu'elle se met sérieusement au travail, une seconde personnalité semble prendre le dessus : elle se transforme en « Hataraki Man » (se traduisant approximativement par « l'homme qui travaille ») et, supprimant toutes les distractions extérieures, elle devient capable de travailler trois fois plus vite.

 

 

Trouver son « Hataraki Man » intérieur

 

A plus d'un titre, Hataraki Man est un drama qui se trouve « à la limite de l'acceptable » et la première marque de cela se trouve dans le nom du drama. Ce titre suggèrerait en effet que pour être efficace, une femme se devrait de trouver son « man/homme » intérieur. Néanmoins, Hataraki Man parvient à tempérer ce message possible. Ainsi, s'il est vrai qu'Hiroko, principal « Hataraki Man » du drama, mange sans cesse du nattou (aliment japonais traditionnel à base de haricots de soja fermentés) afin d'en tirer des oestrogènes et ne pas perdre sa féminité (comme si la féminité et le travail ne pouvaient aller de pair), l'épisode 2 introduit le personnage de Yumi qui vient rétablir un certain équilibre. Yumi est la « princesse » du bureau. Elle est la parfaite incarnation de la féminité stéréotypée et tous les hommes lui courrent après. Souriante et usant de ses charmes pour obtenir l'aide de ses collègues, elle est soupçonnée par le personnage principal de n'avoir obtenu sa position qu'en jouant de sa féminité. Cependant, comme finit par le découvrir Hiroko, Yumi ne doit sa place qu'à son travail. Elle travaille dur et sans relâche, elle s'applique, et elle a du talent. Elle fait le choix d'abandonner sa carrière pour se marier mais, reconnaissant en elle une travailleuse passionnée et sérieuse, Hiroko finit par lui octroyer le « titre » à elle aussi d' « Hataraki Man ». Et Yumi ne sera pas le dernier personnage à obtenir ce « titre » qui, plutôt que de représenter la perte de la féminité au profit du travail, finit par devenir une sorte de nom de « super héros » pouvant se réveiller chez tout le monde, sans distinction de sexe.

 

 

Un choix de carrière discutable

 

Toujours à cette « limite de l'acceptable », la profession d'Hiroko peut devenir problématique. En effet, si elle est présentée comme journaliste, son travail semble parfois se rapprocher un petit peu trop de celui d'une paparazzi. Le magazine pour lequel elle travaille expose les liaisons des stars et leurs enfants cachés. Les scoops politiques occasionnels ne masquent pas le fait que Jidai est avant tout un magazine à ragots se nourrissant souvent de la vie et des malheurs des gens pour vendre ses numéros. Il devient du coup assez difficile de réellement se réjouir d'une victoire des personnages lorsque cette victoire est d'avoir réussi à prendre une photo compromettante d'une célébrité infidèle. Le drama, néanmoins, a le bon goût de soulever cette question de la légitimité du travail d'Hiroko. Il n'y apporte pas réellement de réponse mais il prouve au moins qu'il est conscient des problèmes liés à la profession de l'héroïne. Ainsi, de façon très directe, le père de celle-ci dénigrera le magazine sans que le drama ne cherche à indiquer qu'il a tort, et d'autres personnages pointeront du doigt le fait que les articles publiés par Jidai portent préjudice à autrui. L'héroïne elle-même s'exprimera sur le sujet, permettant au spectateur de se sentir moins mal à l'aise et de s'impliquer dans la réussite professionnelle d'Hiroko.

[Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン
[Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン
[Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン
[Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン

 

Gérer sa vie amoureuse

 

Le grand thème des dramas ayant pour personnage principal une femme carriériste est bien souvent : et l'amour dans tout cela ? Comment réconcilier sa carrière et le grand amour ? Il y a plusieurs variantes, bien entendu : celle de la femme qui a bossé toute sa vie et qui n'a pas eu le temps d'avoir une relation ou celle que travailler a rendu trop froide et qui du coup fait peur aux hommes, par exemple. Les points de départ sont différents, l'arrivée est généralement la même : la femme trouve un homme et s'épanouit grâce à son histoire d'amour. Hataraki Man, cependant, choisit une approche différente.

 

Lorsqu'on la rencontre, Hiroko a déjà un homme dans sa vie : Shinji (interprété par le toujours fort sympathique Yoshizawa Hisashi... j'étais tombée sous le charme de ce monsieur dans Bloody Monday et plus je le vois, plus il me plait). Ils sont ensemble depuis quatre ans et ils s'aiment mais leur couple traverse une crise car, oui, le travail d'Hiroko la rend trop peu disponible et, lorsque par hasard elle est effectivement disponible, c'est Shinji qui répond absent. Les non-dits et les frustrations s'accumulent, principalement du côté de Shinji. Le jeune homme prend en effet beaucoup sur lui car il aime Hiroko et craint sans doute que s'il se plaignait, elle choisirait de sacrifier leur relation pour mieux se concentrer sur sa carrière. Les deux personnages ont des rapports au travail très différents, ce qui n'aide pas à la compréhension et ils peinent à exprimer les complexes qu'ils devraient pourtant laisser paraître plus clairement. Ainsi, leur couple est mis en danger par un défaut de communication.

 

Le drama nous montre cependant également ce qu'il y a de bon dans leur relation : ils se soutiennent l'un l'autre, ils semblent s'entendre au lit pour le peu qu'on nous en montre, etc. Par ailleurs, les deux personnages sont très attachants pris individuellement. Bien entendu, ils peuvent tous deux se montrer frustrants. Notamment, il arrive parfois dans le drama qu'on ait envie de secouer Hiroko pour la réveiller un peu et lui faire prendre conscience de ses actes. Toutefois leurs défauts les rendent humains et ne sont jamais rédhibitoires. On se prend facilement d'affection pour ces personnages et parce que leur couple leur tient à coeur, parce qu'ils font tant d'efforts pour faire marcher leur relation, on en vient à espérer nous aussi qu'ils sauront trouver une solution. Les problèmes qu'ils rencontrent ne sont pas des histoires de belles-mères maléfiques ou d'amnésies malencontreuses et il n'y a pas de triangle amoureux. Les problèmes sont internes au couple, viennent des deux côtés et n'ont rien d'irréaliste ni d'improbable. Hiroko suit une évolution très différente de ses camarades carriéristes. Elle commence le drama en étant dans une relation établie et n'a aucun « handicap social » (elle a des amies et s'entend très bien avec ses collègues), elle n'est pas froide, elle n'est pas inexpérimentée. Son épanouissement au fil du drama ne se fait pas à travers la découverte de l'amour mais à travers la recherche de sa stabilité et la réalisation de ses rêves de carrière. La conclusion du drama, bien qu'elle ait ses problèmes, est une très jolie surprise qui achève de faire d'Hiroko un personnage très différent des autres représentantes du type auquel elle semble appartenir. [spoiler] En effet, à la fin, Hiroko finit … seule. Lorsqu'elle rompt avec Shinji -ce qui m'a brisé le cœur mais c'était compréhensible et j'aime beaucoup la façon dont cela a été géré- j'ai eu peur qu'elle ne finisse avec le petit jeune de service -donc Hayami Mokomichi- mais … non o.o La porte n'est pas tout à fait fermée sur Shinji mais à la fin Hiroko est seule -romantiquement parlant car sinon elle a des amis- mais épanouie. Wouhou ! [/spoiler]

 

 

Savoir s'entourer

 

Un drama ne saurait se résumer à deux personnages et le succès de celui-ci repose également sur sa galerie de personnages secondaires. Impossible de les citer tous, bien entendu, mais parmi les personnages secondaires notables, trois viennent tout de suite à l'esprit : Mayu (l'adorable Hirayama Aya), Tanaka (Hayami Mokomichi, toujours particulièrement agréable à regarder... à une époque je ne l'aimais pas et maintenant je me demande vraiment pourquoi... je suppose que vu qu'à une époque je n'aimais pas Oguri Shun, je ne suis juste pas à l'abris de quelques erreurs :p) et Sugawara (interprété par Tsuda Kanji, irrésistible), trois collègues d'Hiroko. Mayu, l'amie plus jeune qui voit en Hiroko un mentor, est très mignonne et apporte beaucoup d'énergie au drama tandis qu'elle fait également ressortir chez Hiroko une douceur et une patience appréciables. Sugawara, chargé de prendre les photographies et très fier de son travail, a un caractère de cochon et s'impose comme le rival d'Hiroko. Ils ont néanmoins beaucoup de respect l'un pour l'autre et leurs vives chamailleries sont toujours de bons moments à passer. Quant à Tanaka, il est la nouvelle recrue blasée qui va se laisser inspirer par Hiroko au fil du drama et on prend plaisir à le voir peu à peu vivre plus sérieusement, découvrir les qualités de son ainée, apprendre d'elle, et devenir plus attentionné. Les personnages secondaires de ce drama apportent tous leur pierre à l'édifice et on se prend d'affection pour cette petite équipe qui ne cesse de se souder de plus en plus au fil du drama.

 

 

Quelques mots en conclusion

 

Bien qu'Hataraki Man soit généralement léger, offre à son spectateur plusieurs occasions de rire et bien que Shinji et Hiroko serrent le coeur à plus d'une occasion, Hataraki Man ne semble réellement être ni une comédie ni une romance mais plutôt une tranche de vie. Chaque épisode a pour thème un concept tel que la famille, la fierté, les regrets et s'ouvre sur une question à laquelle le personnage principal répond à la fin de l'épisode. Petit à petit, Hiroko trouve des réponses, évolue et c'est son parcours jonché d'épreuves, de joies, de peines, de désillusions et d'espoir, que le drama nous met sous les yeux. Lorsque le drama se termine, Hiroko est loin d'avoir atteint le bout du chemin, mais c'est avec plaisir qu'on l'a accompagnée un moment.

[Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン
[Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン
[Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン
[Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン [Dans la vie d'une workaholic] Hataraki Man  働きマン
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0