Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gomen Ne Seishun !

ごめんね青春!

 

 

Episodes 1 & 2

 

 

Dffusé en 2014

 

Parti pour faire 12 ? épisodes

 

 

 

Avec :

 

Nishikido Ryo >>> Hara Heisuke

Mitsushima Hikari >>> Hachiya Risa

Nagayama Kento >>> Tsutaya Satoshi

Haru >>> Hachiya Yuko

Sakai Maki >>> Awashima Mai

 

 

 

Dontesque ?

 

A Shizuoka, deux écoles se trouvent côte à côte. D'un côté une école po,ur garçons ayant assez mauvaise réputation et reconnaissant la religion bouddhiste, dans laquelle travaille Hara Heisuke, un ancien élève. De l'autre côté, une école catholique pour jeunes filles dans laquelle travaille Haciya Risa, la petite sœur d'une ancienne élève qu'Heisuke connaissait. Les deux écoles ne s'entendent pas du tout depuis un certain incident mais des problèmes financiers les poussent à parler d'une fusion et deux classes spéciales sont mises en place dans chaque école pour voir comment fonctionnerait une école mixte. Les deux professeurs en charge sont Hachiya Risa et Hara Hesuke, à l'origine de l'idée.

 

 

🌑🌑🌑🌑🌕

 

Kudo Kankuro, Mitsushima Hikari, Nishikido Ryo. Il y a d'autres noms liés à ce drama que j'aime bien mais ces trois-là étaient tout ce dont j'avais besoin pour mettre ce drama sur ma liste de choses à voir. Kudo Kankuro a eu quelques bas mais généralement il fait partie des scénaristes Japonais que j'adore. Je ne connaissais pas Mitsushima Hikari avant de regarder Soredemo Ikite Yuku il y a plusieurs mois mais ce drama est tout ce qu'il me fallait pour lui vouer un amour éternel. Et Nishikido Ryo... mettons que j'ai un problème avec Ryo, à savoir qu'il réveille mes instincs de fangirl. Ses yeux un peu « tombants » et son sourire me remplissent le cœur d'un festival de kyahs et c'est pour cela que j'ai beaucoup de mal à le regarder jouer sans me mettre à rouler sur le lit de manière embarassante. Je l'aime les gens, il faut que je me rende à l'évidence. Et bien que je l'aie toujours aimé, il semble que cela ne fasse qu'empirer avec le temps Bref : Kudo Kankuro, Mitsushima Hikari, Nishikido Ryo, trois très bonnes raisons pour moi de noter le titre de ce drama. Cela ne voulait pas dire que je le commencerais tout de suite cela dit car en ce moment j'ai du mal à commencer des dramas en cours de diffusion -mais je suis un peu guérie grâce à Gomen Ne Seishun-. Le truc c'est qu'il y a une semaine en gros, j'ai terminé de regarder Yorozu Uranaidokoro Onmyoya e Yokoso.

 

Yorozu est un drama de 2013 que j'avais commencé à suivre pendant sa diffusion parce que Ryo en avait le rôle principal. Et j'avais adoré le début. Parce que Ryo avait le rôle principal. Mais vers l'épisode 6, les subs avaient cessé de sortir et il a fallu attendre jusqu'à il y a quelques mois pour que la suite sorte. Bref, j'ai fini de regarder Yorozu il y a une semaine et subitement le manque de Ryo s'est fait sentir. Méchamment même. Donc j'ai atttendu que l'épisode 2 de Gomen Ne Seishun soit subbé et je me suis lancée, le cœur plein d'attentes. Qui se sont vues un peu malmenées au début mais, par la suite, cela s'est arrangé et maintenant je n'ai qu'une envie : en voir plus. Le drama, cependant, ne m'a absolument pas accrochée de la façon à laquelle je m'attendais ! Je m'attendais à rire énormément et même s'il est clair que j'ai rigolé plus d'une fois, bizarrement, j'ai surtout souvent eu les larmes aux yeux et c'est l'ambiance un peu mélancolique du drama qui, véritablement, m'a conquise. Essentiellement, il y a eu une scène clé les gens : la scène où Heisuke parle à sa mère pour la première fois, scène qui a vraiment failli me faire pleurer. Il faut dire que j'étais dans un état fragile à la base mais, au delà de cela, c'était juste une belle scène. Pour plusieurs raisons. Trois en fait.

 

1/ Le choix de l'interlocuteur. Lorsque le drama a commencé, j'avoue que j'ai été un peu surprise de constater que l'histoire allait nous être contée du point de vue d'une statue. Je trouvais cela étrange et anecdotique comme choix. J'avais tort. Vers le milieu de l'épisode 1, la statue prend vie et devient la mère décédée d'Heisuke qui commence alors à lui parler. Bien entendu ce n'est pas un retournement sympathique mais simplement l'expression visuelle du fait qu'Heisuke a placé cette statue dans sa chambre et que cette présence rassurante et clémente est un subsitut à la mère qu'il a perdue. Il lui parle et il imagine ce qu'elle lui répondrait. Le drama, par ailleurs, en faisant de la statue/mère la narratrice -bien gérée la narratrice d'ailleurs : ni trop présente ni trop effacée-, exprime l'idée qu'effectivement la mère d'Heisuke continue de veiller sur son fils de quelque part. Il y a quelque chose de très chaleureux dans cette idée-là.

[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)

2/ La façon dont Heisuke est resté accroché au passé. Dans cette scène, Heisuke parle à sa mère de son passé, des choses qu'il n'avait pas pu lui dire de son vivant. Ce n'est pas pour rien que le drama s'appelle Gomen Ne Seishun. Il y a plusieurs interprétations à ce titre, bien entendu, mais, pour ma part je pense que ce « Désolé Jeunesse » est avant tout l'expression des regrets d'Heisuke. Dans la façon dont il a conservé tous les vestiges de sa jeunesse méticuleusement, dans la façon dont il réagit lorsqu'il entend une sirène de pompiers, dans la façon dont il travaille encore dans son ancienne école et dans la façon dont il évoque sans arrêt les erreurs des générations précédentes dans ses discours à ses élèves -jolis discours d'ailleurs-, les regrets d'Heisuke transparaissent. J'adore la façon dont le drama nous présente en parallèle les flash-backs de la jeunesse d'Heisuke et les évènements présents. Je ne sais pas si cela va continuer comme cela vu qu'on semble avoir eu droit à toute la backstory mais, en tous cas, ces flash-backs ont été parfaitement intégrés à l'histoire et ils sont en grande partie la raison pour laquelle j'ai autant accroché au drama. L'histoire de regrets, de cœurs brisés et d'erreurs qu'on nous fait suivre nous permet d'apprendre à mieux connaître Heisuke et le voir incapable de se détacher de ce passé, le voir essayer de toutes ses forces d'épargner à la génération suivante de faire les mêmes erreur, le rend sympathique, attachant et me donne vraiment envie de le voir obtenir une seconde chance, une chance de se libérer de ses erreurs passées, de ses blessures et d'avancer. Ce personnage d'Heisuke me plait énormément.

 

3/ Ryo. J'en ai un peu voulu au drama mais d'un autre côté je ne peux pas vraiment lui en vouloir... le truc voyez-vous c'est que lors de cette scène, Ryo est toujours au bord des larmes et... j'ai énormément de mal à voir pleurer Ryo. Les yeux de Ryo sont particulièrement expressifs en général je trouve et le fait qu'à la base il ait un peu des « yeux de cocker » rend ses scènes de vulnérabilité difficiles pour moi. Quand je vois ce type à l'écran, j'ai quasiment toujours envie de lui faire un calin alors quand en plus il commence à retenir ses larmes en parlant avec sa mère décédée de la façon dont il est incapable d'oublier une erreur passée et la façon dont son cœur a été brisé, je ne réponds plus de rien. Lorsque Heisuke parle à sa classe ou à l'administration de l'école de choses qui lui tiennent à cœur, il y a une sincérité dans l'interprétation de Ryo qui font que j'ai envie de me laisser convaincre et de soutenir ses projets, ses idéeaux. Et lorsque Heisuke a le cœur qui se brise, Ryo lui donne une vulnérabilité qui me transperce le cœur.

 

Je suis vendue au personnage, vendue à l'acteur et vendue à la mélancolie et l'espoir d'une seconde chance. Rien que pour cela, rien que pour l'ambiance du drama qui me va droit au cœur, je continuerais le drama. Mais j'ai également d'autres raisons.

 

Comme je vous le disais, au début, je n'ai pas été convaincue tout de suite. Déjà, je trouvais que le drama était un tout petit peu bordélique dans sa présentation... mais cette impression s'est dissipée à partir de la moitié de l'épisode 1 en gros, heureusement. Ensuite, je n'étais pas certaine de trouver l'humour spécialement drôle. Encore une fos, cela a fini par s'estomper, essentiellement lorsque l'échange entre les classes a enfin lieu. Il y a encore des blagues qui continuent de me déranger cela dit. Par exemple, il y a la fiancée du grand-frère d'Heisuke. Le fait qu'elle soit complètement à l'ouest et, souvent, se montre indécente en face d'Heisuke parce qu'elle ne calcule absolument pas sa présence me fait rire. En revanche, la façon dont le père la regarde me déplait carrément. Notamment il y a une scène où il lorgne son décolleté qui m'a mise mal à l'aise. En premier lieu, il lui reproche de ne pas porter de soutien-gorge et, en gros, lui dit « si tu n'en portes pas, j'ai une érection ». Euh... moyen de dire cela à la fiancée de ton fils quand même. Et ensuite, allez se pencher au dessus de la jeune fille pour mieux voir ses seins ? Non, je ne suis pas d'accord. Le harcèlement sexuel grossièrement écrit sur la fiancé de ton fils ne me fait pas rire, désolée. Et il y a d'autres blagues qui tombent à l'eau... mais tout de même, cela tend à s'arranger et il y a plusieurs scènes qui m'ont fait rire, notamment entre Risa (Mitsushima Hikari donc) et Heisuke.

[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)

Pourtant ce n'était pas gagné car, en vérité, Risa est la principale raison pour laquelle, au début, j'ai cru que je n'accrocherais pas au drama. En effet, lorsqu'on la rencontre, elle fait preuve d'une violence irrespectueuse assez incroyable. Elle ne laisse pas Heisuke placer un mot et bien que ce soit censé être comique, la dureté et la fermeture d'esprit du personnage m'ont tout de suite rebutée. Néanmoins, petit à petit, on voit quelques autres facettes du personnage, elle écoute plus Heisuke et les autres en général, donc cela va mieux. Le charisme de Mitsushima Hikari aide également pas mal. Et j'espère voir la plupart des personnages féminins suivre son évolution car pour le moment les personnages féminins de ce drama, du moins ceux de l'école féminine, sont assez désagréables. Il n'y a aucun mal à protéger sa pureté et elles sont apparemment bonnes élèves mais elles prennent avec les garçons une approche hautaine et violente qui ne me plait vraiment pas. Les garçons ne se comportent pas de façon exemplaire mais les filles semblent réellement les considérer comme des insectes ennemis. Elles insultent leur nouveau professeur et lui jouent de très mauvais tours pendant la classe, bref, elles ne sont pas exactement sympathiques. Néanmoins, dès la fin de l'épisode 2, on commence à voir des changements et il ne fait nulle doute que les garçons et les filles apprendront les uns des autres pour devenir meilleurs.

 

Une force du drama est que je suis intéressée par les intrigues de ses deux générations. Je suis intéressée par l'expérience de la classe mixte, j'ai envie de voir où cela va mener tous ces élèves et les changements que cela va provoquer chez eux. Et je suis également intéressée par la façon dont Heisuke va devoir faire face à son passé pour mieux le mettre enfin derrière lui. L'épisode 2 promet de bonnes choses avec, dans une scène qui m'a fait rire, la réapparition de son ancien meilleur ami -interprété par Nagayama Kento... et comme à chaque fois que je vois ce type dans un drama, j'ai la même réaction : « Eh, Eita ! Attends, non pas Eita. Mais il lui ressemble ! … et il a la même voix. Eita qui a fait de la chirurgie plastique ? OO »... et après je vais voir Dramawiki et « Aaah, c'est vrai, son petit frère ! »... ils se ressemblent trop les gens o.o-. Pour le moment, Gomen Ne Seishun est une réussite en ce qui me concerne. Je suis rentrée dedans en m'attendant à une comédie déjantée, j'ai cru en le commençant que ce drama ne serait pas pour moi et finalement il m'a surprise en me faisant non seulement rire mais, également et surtout, en me touchant avec son ton doux-amer. J'ai hâte de découvrir la suite ! Et aussi : MOAR RYO FOR MEEEEE *OOOOO*

[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Gomen Ne Seishun !  ごめんね青春! (épisodes 1 & 2)
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0