Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Impressions sur

 

Les gens, une nouvelle saison d'animes a commencé et j'ai l'intention de continuer mon opération « soyons dans le coup ». Cela dit, je n'écrirai pas un article complet sur chaque début d'anime parce que sinon cela ferait beaucoup d'articles et on plierait sous le nombre. Du coup au lieu d'écrire un article pour chaque anime, je vais les regrouper par « lot » de deux ou trois comme le fait Mina -j'aime bien faire les choses Mina... je vous encourage à aller lire ses articles sur les animes, je n'ai jamais regretté de suivre ses conseils-. Et ainsi nous commençons avec Ookami Shoujo to Kuro Ouji et Garo : Honoo no Kokuin. Go !

 

 

Ookami Shoujo to Kuro Ouji (épisodes 1 & 2)

 

🌑🌑🌓🌕🌕

 

 

Diffusé en 2014 / Parti pour faire ? Épisodes / Basé sur le manga d'Ayuko Hatta

 

Lorsqu'elle intègre une nouvelle école, Shinohara Erika, par peur de se retrouver isolée, s'invente un petit ami afin d'avoir de quoi discuter avec deux filles de sa classe. Elle va trop loin dans ses mensonges et ses deux amies commencent à ne plus la croire. Afn de leur prouver qu'elle dit la vérité, Erika prend en photo un jeune homme dans la rue afin de le faire passer pour son petit ami. Il s'avère néanmoins que ce jeune homme est Sata Kyoya, le « prince » de l'école. A la surprise d'Erika il accepte de jouer le rôle de son petit ami et elle pense pouvoir souffler mais en vérité il a l'intention de se servir de ce mensonge pour faire d'Erika son animal de compagnie personnel.

 

Bien entendu je ne regarde pas que cela mais je pense que j'aurai toujours un faible pour le côté shoujo du monde des animes. Les dessins me parlent généralement plus et, bien entendu, j'aime les romances sinon je ne regarderais pas autant de Kdramas. De la nouvelle saison d'animes qui nous tombent dessus, Ookami Shoujo to Kuro Ouji était un de ceux que j'attendais le plus et c'est donc le premier que j'ai tenté. A priori, pour le moment, cela passe plutôt bien mais j'admets avoir malgré tout quelques réserves qui m'inquiètent un petit peu pour l'avenir. En premier lieu : je ne suis pas très fan de l'esthétique. Plus exactement il y a des détails qui m'agacent. Les dessins ne sont pas laids du tout -sans que je les trouve exceptionnels... mais j'aime bien la tête du « prince noir »-, c'est plus au niveau du rythme et de certains plans que j'ai un problème. Okay, je n'ai absolument pas les termes qu'il faut … donc une petite liste de ce que j'ai noté :

 

1/ l'opening n'a pas un rythme suffisamment soutenu à mes yeux. Il se traîne carrément. La musique est sympa et les images passent mais je trouve que le rythme n'est pas suffisamment bien géré, l'anime ne me procure aucun sentiment d'excitation. J'apprécie le fait qu'il ne soit pas juste une succession d'images mais fasse passer un commentaire sur la relation des personnages principaux mais cela ne suffit pas.

 

2/ quand les personnages marchent, au lieu de nous les montrer en train de marcher, on nous montre leurs jambes faisant les mêmes mouvements superposés à des décors statiques. Ca non plus je n'aime pas. C'est comme ces moments où les personnages ont une discussion et où on nous montre une image fixe d'un éléments du décor pour ne pas avoir à animer les personnages en train de parler. Si l'idée était de créer une ambiance, pourquoi pas, mais en l'occurence cela m'évoque plutôt une intention d'économiser des efforts et de l'animation. Ce n'est pas que ce ne soit pas compréhensible mais cela fait partie des choses que je n'aime pas dans les animes -et qui malheureusement reviennent pas mal-.

 

3/ parfois lorsque l'anime passe d'un angle à un autre pour nous montrer un personnage, le personnage en question commence à faire sérieusement peur niveau anatomie.

[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)

Ces petits défauts ne sont rien de franchement exceptionnel mais l'histoire, malgré son rythme soutenu, me laisse un petit peu trop le temps de les noter parce que, oui, tout s'enchaîne assez rapidement mais tout est également assez prévisible... par ailleurs, je suis un peu inquiète par rapport à la relation des personnages principaux car on a un héros qui passe son temps à rabaisser, humilier et se servir de l'héroïne tandis que celle-ci sent son cœur battre lorsque par hasard il a un geste vaguement gentil à son égard. Il la traite comme le chien qu'on bat et qui revient pourtant lécher la main de son maître à la moindre caresse accidentelle. Un titre plus adapté que « La fille loup et le prince sombre » serait donc « La fille chien et le prince sombre », d'autant que je ne comprends pas très bien le coup du « loup » honnêtement. A un moment donné Kyoya parle de l'enfant qui criait au loup mais cela ne s'adapte pas du tout à l'histoire. En même temps dans les synopsis j'avais vu que l'héroîne était censée être une jeune fille très vaniteuse et que c'était pour cela qu'elle s'inventait un petit ami, je me disais donc « elle a tellement menti par le passé que plus personne ne la croit à présent » -ce qui collerait à cette histoire de gosse qui crie au loup- mais ce que j'ai vu, même si c'est vrai que parfois elle se laisse porter par ses mensonges et se vante un petit peu trop, est surtout une jeune fille qui a peur de se retrouver isolée et essaie de s'intégrer à tous prix.

 

Ookami Shoujo to Kuro Ouji est loin de m'impressioner mais c'est un anime que je trouve facile à regarder on va dire. Au fil de l'anime il est possible que la comédie et l'exagération de la situation ne suffisent plus à masquer les problèmes que j'ai avec cette histoire mais en attendant, mettons que je vais continuer à regarder. Par contre je ne sais pas si j'aurai grand-chose à écrire chaque semaine donc on verra bien après l'épisode 3 si oui ou non je l'intègrerai à mes Cernes.

 

 

 

Garo : Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)

 

🌑🌑🌑🌑🌕

 

 

Diffusé en 2014 / Parti pour faire ? Épisodes / Basé sur le drama Garo -mais l'histoire n'a apparemment pas grand-chose à voir-

 

L'histoire se déroule dans le royaume de Valiante où la chasse aux sorciières fait rage sous les ordres d'un roi manipulé par son conseiller Mendoza. Leon Luis est le fils de German Luis et d'une prêtresse Makai. Ils sont tous deux des chevaliers Makai très puissants connus sous les noms de Garo et Zoro. A priori « Makai » est le nom d'un monde démoniaque. Les prêtresses et les chevaliers Makais sont chargés d'éliminer les « Horrors » -et n'ont pas le droit de fair du mal aux humains-, des démons malveillants sortis du même monde -mais je suis un peu perdue honnêtement... en tous cas l'anime est très intéressant o.o-

 

C'est en gros une minute dans le premier épisode que je me suis rendue compte que je n'avais absolument aucune idée de quoi l'anime allait me parler. Je l'avais en effet uniquement choisi à la gueule du poster. Le dessin me parlait. Par ailleurs j'avais déjà entendu le titre plusieurs fois étant donné que cette histoire a été adaptée plusieurs fois et je me disais « bon, si cela a été repris à ce point, il doit bien y avoir une raison hein ! ». J'ai donc lancé l'anime et au bout de la minute où je me suis dit « mais en fait, ça parle de quoi ? », je me suis également dit « meh, rien à battre, gimme moar, je kiffe ». Ce sont les dessins. Les dessins m'ont tout de suite vraiment tapé dans l'oeil. L'anime a un style qui lui est vraiment propre et j'adore ce style. Après c'est vrai que je n'ai pas une grande expérience des animes donc si cela se trouve c'est un style très commun sur lequel je ne suis juste jamais tombée mais, pour ma part, je le trouve à part et j'adore ce qu'il me propose. Puis l'anime en est arrivé à son opening et... le coup de cœur s'est confirmé les gens. J'adore cet opening qui vient en fait se classer dans mes openings favoris d'anime. Voyez-vous, même si j'adore certains openings plus « décousus », j'ai un faible pour les openings qui ont une cohérence visuelle plus marquée -par exemple celui de Samurai Champloo- et un plus gros faible encore pour les openings vraiment « continus » et qui me présentent quelque chose d'artistiques qui se démarquent même de l'anime lui-même -par exemple les openings de Psycho-pass-. Du coup celui de Garo, forcément, je l'aime. A partir de là, il n'était plus question de faire demi-tour. La seule chose qui me déplait dans cet anime question esthétique en fait, ce sont les armures de Zoro et Garo, notre duo père-fils au cœur de l'histoire. Parce qu'elles ne sont pas animées avec la même technique, elles jurent vraiment avec le reste et c'est très désagréable je trouve. Au delà de cela, l'anime est un plaisir à regarder, j'adore le design des personnages -à part peut-être la sorte de touffe sur le torse du papa qui me met vaguement mal à l'aise, allez savoir pourquoi-.

[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)
[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)[Impressions sur] Ookami Shoujo to Kuro Ouji & Garo: Honoo no Kokuin (épisodes 1 & 2)

Et j'aime déjà beaucoup les personnages d'ailleurs. Garo et Zoro ont une très bonne dynamique entre le fils très torturé et le père en apparence insouciant -mais redoutable-. En fait c'est con mais ils me rappellent un petit peu Iroh et Zuko de Avatar : The Last Airbender. Et ça, c'est toujours une combinaison gagnante. Enfin ils me rappellent ces deux-là mais ce sont loin d'être les mêmes personnages. En tous cas j'aime leurs interactions, la façon dont Garo désespère de voir son père si volage et superficiel et donc Zoro essaie de dérider son fils sans succès. Faut dire que le pauvre gosse, il a pas eu l'existence facile. En tous cas j'ai hâte de voir où les personnages vont aller, d'autant que leur nouvelle recrue, Ema, est une jeune femme qui me parle également. Ce n'est pas qu'on la connaisse vraiment, elle vient tout juste d'apparaître et tout ce que je sais est qu'elle est capable de tuer du démon toute seule, mais simplement elle a du charisme. Tout comme Zero, tout comme Garo, je l'ai aimée au premier regard parce qu'il y a du charisme dans la façon dont elle est dessinée, animée et doublée. Je suis également intéressée par Alfonso, le prince du royaume, qui va sans doute se retrouver à un moment donné ou un autre ami-ennemi avec notre trio. En vérité je ne trouve pas que les personnages soient forcément très nouveaux -le jeune prince qui vient d'accéer au trône et veut être un bon monarque, Garo l'orphelin (de mère) torturé qui a des pouvors démentiels mais doit gérer sa part d'ombre, Mendoza le conseiller qui a un rôle très « Jafar »... et un doublage très très grave qui m'a surprise aussi, chaque fois que le personnage parle, j'ai un nouveau moment de « oh c'est vrai »- mais malgré tout ils m'intéressent tous.

 

Et je suis également intéressée par le monde dans lequel ils évoluent. Pour être honnête, je n'ai pas encore tout tout saisi. Il y a une partie de la mythologie de ce monde qui m'échappe. Entre les alchimistes, les chevaliers, les « horrors », les prêtres, il y a des relations qui ne sont pas encore claires pour moi et je pense que cela vient en partie de l'effet « bordel » général auquel je ne suis pas habituée -des armures qui font très « mécha » modernes, des dialogues avec des mots anglais dedans et en même temps un décor très médiéval...-, regardant peu d'animes. Cela va se clarifier peu à peu, nul doute mais cela m'a prise de court. J'ai d'ailleurs également été surprise par le côté très sombre de cet anime. Dès le début on assiste à une mise à mort et après cela le sang gicle et les femmes se font violer -pas à l'écran mais l'anime nous montre deux hommes se rhabillant et regardant avec un air de contentement des femmes attachées et battues dans une remise... je pense que le message est clair-. L'anime n'est pas gore ni voyeuriste mais le monde dans lequel vivent nos personnages n'est clairement pas le pays des bisounours. En attendant tout ce que je vois est que je suis intriguée par le monde de Garo, que j'en aime l'esthétique et que j'ai envie d'en suivre les personnages. Pour ma part c'est carrément suffisant pour me motiver à regarder la suite !

Tag(s) : #Anime

Partager cet article

Repost 0