Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2013

 

Réalisé par James Wan

 

 

 

Avec :

 

Patrick Wilson >>> Josh Lambert

Rose Byrne >>> Renai Lambert

Barbara Hershey >>> Lorraine Lambert

Lin Shaye >>> Elise Rainier

 

 

 

Dontesque ?

 

Lorsque Josh a ramené son fils du monde des esprits, mettant fin à son coma, la méridum les ayant aidés à été retrouvée morte. Tandis que la police enquête sur sa mort, la famille Lambert va passer un moment chez la grand-mère paternelle des enfants mais bientôt il apparaît évident que quelque chose leur tourne toujours autour et que toute cette affaire est loin d'être terminée.

 

 

 

7.5/10

 

Pour tout vous dire, j'ai lancé ce film pour la pure et simple raison que netflix était ouvert et que ce flm se trouvait là. Je n'avais pas spécialement de motivation supplémentaire. J'aime bien James Wan mais, malgré qu'il ait été particulièrement bien reçu du public, je n'avais pas beaucoup apprécié Insidious dont j'avais trouvé la première partie généralement réussie et la seconde partie bordélique et finalement lassante. Bref je suis partie sans trop y croire et une fois le film terminé, il m'a laissée avec cette idée : il faut que je revois le premier volet. Parce que j'ai tellement aimé Insidious 2 que je ne peux que me demander si je suis passée à côté du 1 parce que je n'étais pas dans les bonnes dispositions ce jour-là. Ou bien parce que mes goûts ont évolué depuis. Peut-être qu'en revisitant Insidious mon ressenti ne changera pas mais une chose est certaine, j'ai vraiment beaucoup aimé la suite. Et la question c'est : pourquoi ?

 

Parce qu'étonnamment, le second film rajoute plus de ce qui ne m'avait pas plu dans le 1 et moins de ce qui m'avait plu ! Dans le premier volet, j'avais apprécié toute la montée de l'ambiance. Depuis le générique et ses photos qui nous faisaient chercher le détail qui clochait aux apparitions furtives, j'avais surtout aimé toute la partie calme qui petit à petit faisait monter l'angoisse. Après cela on commençait à parler de la dimension des morts, de voyage extra-corporels, le nombre de personnages augmentait, le ton devenait parfois un peu comique et j'avais décroché. Dans ce second volet, le réalisateur estimant que bon, on a vu le 1, on est en gros prévenu de ce qu'il va se passer, il lance directement les choses sérieuses. Il réutilise l'idée des images plus ou moins fixes dans son générique mais, cette fois-ci, les détails qui clochent ne sont plus vraiment des détails, ils sont évidents. Lorsque la présence menaçante se fait sentir dans la maison, on ne tarde pas à nous la montrer et les personnages qui, de même que le spectateur, n'ont pas oublié les évènements du premier film, comprennent assez rapidement ce à quoi ils ont à faire et qu'il faut réagir. Pas de moitié de film lente où de petites choses s'accumulent petit à petit, on est très vite lancé dans le plus mouvementé et on ne nous ressert pas le premier film. En fait, plutôt, ce second chapitre cherche à compléter le premier. Notamment il y a l'histoire de cette femme voilée qui dans le premier film m'avait laissé l'impression de n'être qu'un élément scénaristique bidon et anecdotique tout juste destiné à provoquer un petit sursaut à la fin. Dans ce second volet, subitement, on comprend bien mieux sa présence et, grâce à cela, le second film rattrape un des éléments du premier qui m'avait déplu. Les raccords entre les deux flms ne sont pas absolument parfaits et en examinant le scénario d'Insidious 2, on n'aurait certainement pas de mal à trouver des trous dans la logique mais j'étais tellement embarquée dans l'histoire que je ne me suis pas arrêtée pour chercher à démonter quoi que ce soit et j'en suis ressortie avec l'impression satisfaisante d'avoir été divertie et d'apprécier mieux un film que je n'avais pas apprécié la première fois.

[L'horreur ne s'arrête jamais] Insidious: Chapter 2[L'horreur ne s'arrête jamais] Insidious: Chapter 2
[L'horreur ne s'arrête jamais] Insidious: Chapter 2[L'horreur ne s'arrête jamais] Insidious: Chapter 2
[L'horreur ne s'arrête jamais] Insidious: Chapter 2[L'horreur ne s'arrête jamais] Insidious: Chapter 2

Bien qu'on ne puisse pas dire que le film m'ait franchement fait peur -il ne m'a pas spécialement gardée éveillée le soir et sur le moment même, j'ai beau avoir regardé le film dans les bonnes conditions, je ne me suis pas retrouvée à craindre tous les recoins de mon appartement comme cela arrive avec les films d'horreur qui me donnent vraiment la frousse-, James Wan arrive quand même à instaurer une sorte d'ambiance à son film. Il n'abuse pas de jump scares et, si la musique est parfois un peu trop intrusive à mon goût, elle est loin d'être aussi agaçante que dans le 1 et c'est surtout grâce à la composition de ses plans que James Wan arrive à nous faire redouter la chose qui se cache dans le hors-champ.

 

Par ailleurs si le film n'a pas instauré de paranoïa ni d'insomnie chez moi -ce qui est un peu décevant si on veut mais, d'un autre côté, cela a du postif, ça m'évite pas mal de cernes-, je me suis inquiétée pour les personnages. Et en particulier les personnages féminins. Bien entendu j'étais inquiète pour les gamins par principe parce que je n'aime pas voir mourir des enfants -à quelques exceptions près... genre si quelqu'un avait voulu étrangler Joffrey dans la saison 1 ou 2 de Game of Thrones, j'aurais probablement construit un autel à la gloire de cette personne- mais les personnages que j'ai trouvés réellement attachants étaient les personnages féminins. Pas que Patrick Wilson ne soit pas un acteur fort sympathique mais il s'avère très rapidement que Papa a un souci et j'attendais le moment où il commencerait à détruire des portes à la hâche ce qui ne me poussait pas franchement à vouloir lui offrir un calin de réconfort. Je me suis donc accrochée à sa femme dont la détresse était palpable et facilement compréhensible, à sa mère dont les efforts étaient plus que louables et à un troisième personnage féminin dont l'altruisme et le courage ne pouvaient que jouer en sa faveur. Je me rongeais un peu les ongles en me demandant si l'une d'entre elles allait y passer et j'espérais fortement que non. Ce sentiment d'en avoir quelque chose à faire des personnages et les tours et détours de l'histoire qui me surprenaient sans me prendre au dépourvu et me laissait un sentiment de satisfaction plutôt que de déception lorsqu'ils arrivaient et que je les avais anticipés, ont fait de ce film une expérience très agréable.

 

Le film use de tout ce que je n'avais pas aimé dans le premier volet, survolant ce que j'y avais aimé et, pourtant, c'est cette suite que j'ai préférée. Etait-ce mieux géré ? Etais-je mieux disposée ? Ai-je changé autrement ? Mon cerveau a t-il été influencé par des ondes extra-terrestres relayées par mon micro-ondes ? Je ne sais pas mais en tous cas ce coup-ci, cela m'a plu. Du coup, puisque tout le monde semble s'accord à dire que le premier film était meilleur, un de ces jours il faudra que j'y rejette un œil pour vérifier que je ne suis pas juste passée complètement à côté la première fois. En attendant, j'ai passé un excellent moment devant Insidious : Chapter 2 et j'en suis ravie~

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0