Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sayonara Ozu-sensei

さよなら、小津先生

 

 

Diffusé en 2001

 

11 épisodes

 

 

Avec :

 

Tamura Masakazu >>> Ozu Nanpei

Yusuke Santamaria >>> Kato Ken

Seto Asaka >>> Ashikaga Myu

Nishida Naomi >>> Shikamatsu Manabi

Kyono Kotomi >>> Yokomori Hitoha

Kohinata Fumiyo >>> Sano Muneo

Moriyama Mirai >>> Imoto Goji

Oshinari Shugo >>> Matsuzawa Atsuhi

Katsuji Ryo >>> Nagase Genta

Waki Tomohiro >>> Akimoto Akira

Eita >>> Mikami Takeshi

Ikeda Kii >>> Ookubo Akio

 

 

Dontesque ?

 

Lorsqu'il perd son travail et se retrouve au bout du rouleau, Ozu Nanpei, un ancien employé de banque haut placé qui s'est retrouvé en prison, se voit contraint d'accepter un travail de professeur en lycée. Ce qui lui pose problème parce qu'il n'aime pas les gens en général.

 

 

 

7,5/10

 

Ayant été un petit peu débordée, je n'ai pas trouvé le temps de lancer l'Eita-project issu de la Semaine Anniversaire 2014 mais, les gens, il était temps. Sauf qu'honnêtement je ne savais pas trop par où me lancer. Je me suis donc dit « bon bah Mila, tant qu'à faire, commence par le début hen ! » et je suis allée regarder la filmo/dramagraphie d'Eita pour déterminer quel avait été son tout premier projet sur grand ou petit écran et si ce projet était trouvable. Il s'est avéré que oui mais au moment de le commencer, je vous avoue que j'avais un petit peu peur car le drama s'inscrit dans la veine « professeur improbable rencontre élèves difficiles » et j'avais vraiment peur de tomber sur un Gokusen ou Dragonzakura. Notez, il y a des dramas « de ce genre » que j'aime bien ! J'aime bien Dragonzakura, j'aime bien HAMMER SESSION ! et, même si j'y ai développé une allergie depuis, il fut un temps où j'aimais bien Gokusen aussi. Simplement j'ai un peu abusé de ces dramas et maintenant ce n'est vraiment plus le genre que je recherche. Mais pour le bien du projet Eita, je me suis lancée quand même et finalement, Sayonara Ozu-sensei est différents de ses copains sur plusieurs aspects, la grosse différence étant située dans la dynamique entre Ozu et ses élèves.

 

En premier lieu, il nous faut parler du personnage d'Ozu et la première chose à dire est qu'Ozu ne va pas bien, pas bien du tout. Ce qui l'amène à enseigner n'est pas une vocation allant contre sa « position sociale » ou bien une force extérieure un peu comique. Non il en vient à enseigner parce que sa vie s'est effondrée. Il a atteint la cinquantaine -un âge ou il est plus difficile de se réinventer-, il a perdu son travail, son entreprise lui a fait porter le chapeau et il a été en prison si bien que plus personne ne veut l'employer, sa femme veut un divorce, sa fille refuse de lui parler et Ozu se retrouve exilé hors de chez lui à se poser des questions sur le sens et la valeur de sa vie. Il est hanté par les mots de sa fille : « tu es comme un fantôme » a t-elle dit. Et il se rend compte qu'effectivement, aux yeux de la société, il n'existe plus et qu'ayant négligé sa famille pendant trop longtemps, il n'existe plus à leurs yeux non plus. Bref Ozu est profondément déprimé et pour être honnête dans l'épisode 1, il y a un moment où j'ai sérieusement cru qu'il allait se suicider. Bien sûr je savais qu'il n'allait pas mourir puisqu'on n'en était qu'à l'épisode 1 mais l'espace d'une seconde j'ai cru qu'on allait devoir dire sayonara à Ozu avant qu'il ne devienne un sensei. Heureusement, non. Mais malgré tout, par son contexte, Ozu est déjà un personnage très différent de tous les professeurs que j'ai vus jusque là dans ce type de dramas. En fait, il est aussi paumé que ses élèves. Il n'y a pas que lui cela dit : la plupart des professeurs de l'école où il finit par enseigner sont paumés. Katoken, chez qui il va finir par habiter, est immature et ne comprend pas vraiment son métier si bien que, bien qu'il soit apprécié des élèves qui le trouvent facile à « manipuler », il n'est respecté par personne, ni les professeurs ni les élèves, et se retrouve toujours dindon de la farce. Miu-sensei, marquée par sa relation avec son père, semble très assurée mais manque de confiance en soi et se cache derrière une personna qu'elle s'est construite. La fille du principal est incapable de défendre ses idées et est terrifiée à l'idée d'avoir des responsabilités... bref les professeurs ont tout autant besoin de grandir que les élèves et l'arrivée d'Ozu dans leur école va être le lancement de cette évolution.

[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生

Mais ce n'est pas vraiment qu'Ozu va les faire grandir, ils se font grandir les uns les autres et évoluent en même temps. Tandis que les élèves commencent à faire confiance à Ozu, ils deviennent de meilleures personnes et entament leur chemin vers l'âge adulte et tandis qu'Ozu commence à apprécier son métier de professeur, il trouve le sens à sa vie dont il avait grandement besoin. Dans l'école, il trouve une nouvelle place dans la société, des gens qui comptent sur lui -côté élèves et côté professeurs- et ce qu'il apprend l'aide également à rouvrir le dialogue avec sa famille. Petit à petit, il dépasse sa crise existentielle et se défait de son statut de « fantôme ». « Suis-je un fantôme ? » demande t-il au principal alors qu'il vient de faire passer le bien de ses élèves avant le sien « Non » lui répond son interlocuteur. Parce qu'Ozu s'est créé une nouvelle place et une place qui compte. Et les autres professeurs évoluent en même temps que lui parce qu'il est un élément perturbateur qui vient briser le status quo. Et c'est une autre différence par rapport aux autres dramas dont je parlais dans l'introduction : Ozu est élément perturbateur mais il ne donne pas forcément les solutions/leçons et il ne résoud pas tous les problèmes. Parfois il le fait mais parfois les autres personnages résolvent ses problèmes à lui, parfois ils résolvent leurs propres problèmes. Il y a même certains problèmes qui ne se résolvent pas complètement parce que parfois on ne peut pas avoir un happy-end parfait et mettre un ruban dessus. Ozu a plus de questions que de réponses et il n'y a certainement pas d'uniforme de « super prof » qu'il puisse revêtir qui de formule ou schéma magique qu'il puisse reproduire dans chaque épisode pour tout arranger. Bien entendu le drama a une vision de l'enseignement qu'il veut nous mettre devant les yeux mais cette vision est construite par les efforts simultanés de tous les personnages et pas par l'arrivée d'Ozu avec des idées toutes faites qu'il balance de façon inspirée pour révolutionner le monde autour de lui. Ce que j'ai trouvé assez rafraichissant. Même si le drama lui-même m'a parfois un peu sapé le moral... pas que le drama soit déprimant, il est même optimiste et tout le monde grandit pour devenir meilleur, mais il est réalisé avec des couleurs plutôt sombres et le personnage est souvent déprimé, ce qui avait tendance à influencer mon humeur.

 

J'ai trouvé cela sympa cela dit. C'est sans doute une question d'époque mais, effectivement, le drama a une image assez sombre et, à côté de cela, on a un personnage principal plus âgé que d'habitude ainsi que des élèves qui ne sont pas des canons lisses de beauté. Cela donne une certaine « texture » au drama j'ai trouvé. Et bien entendu, le casting est bon, cela aide aussi pas mal. Lorsque j'ai vu l'acteur principal par contre j'ai tout de suite ressenti une sorte d'antipathie naturelle et je me suis demandée d'où cela venait... en fait il avait le rôle principal dans Concerto ! C'est-à-dire le drama que même Kimu n'a pas réussi à sauver et, si vous me suivez depuis suffisamment longtemps et avec suffisamment d'attention, vous savez que Concerto et moi ne nous entendons pas bien. Du coup quand l'acteur est apparu, j'ai eu un sursaut de recul sans savoir pourquoi. Une fois la cause déterminée néanmoins, j'ai dépassé tout cela et il se trouve que Tamaru Masakuza est un acteur très charismatique qui a vraiment rendre justice à son personnage et lui donner beaucoup de présence. A côté de cela, on retrouve plein de têtes connues ! Dans les professeurs, notamment, nous avons Yusuke Santamaria et Kohinata Fumiyo qui sont des acteurs que j'aime beaucoup. Et dans le cercle principal d'élèves -réunis par le fait qu'ils appartiennent à la même équipe de basket dont Ozu va devenir le coach avec Katoken-, j'ai eu le plaisir de retrouver des acteurs que je connais tous -et qui ont joué dans tellement de projets qu'ils se sont en gros tous croisés à un moment donné ou un autre- : Katsuji Ryo -qui a été dans plein de choses et notamment Mirai Koshi Meguru, Amachan écrits par Kudo Kankuro, mas également Surely Someday ou le plus récent Crows Explode au cinéma-, Oshinari Shugo -vu dans des tas de trucs, en rôles récurrents ou caméo... par exemple Kazoku Game, Maou ou encore Orthros no Inu-, Moriyama Mirai -qui était dans tous les 20th Century Boys et a joué dans l'excellent Shokuzai mais dont, étrangement, je me souviens surtout dans Water Boys-, Tomohiro Waki -que je connais surtout en tant que Kumai dans tous les Gokusen- et, bien entendu, Eita. C'est même Eita qu'on voit en premier. Il est le premier élève que l'on rencontre -occupé à bécoter sa copine à laquelle il reste accroché comme s'il y avait été greffé pendant en gros un tiers du drama- et il joue le rôle de celui qui n'est pas dans le groupe à la base et semble même avoir une petite dent contre le cercle principal mais finit par les rejoindre et devenir leur copain -en cela ça m'a fait penser à son personnage de Water Boys même si les deux personnages ne partaient pas du même point de départ-. Tous les élèves sont un peu tête à claque au début du drama car assez immatures mais, petit à petit, on s'y attache et ils finissent par grandir.

[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生

Cela fait beaucoup de bonnes choses tout cela, pas vrai ? Cependant cela ne signifie pas que Sayonara Ozu-sensei est le drama pour les sauver tous. C'est une variation agréable sur un genre de dramas que l'on connait bien, et une histoire intéressante sur un homme de la cinquantaine qui traverse une crise, des professeurs un peu paumés et des jeunes hommes qui doivent devenir adultes, mais ce n'est pas non plus le chef d'oeuvre du siècle. Déjà, j'ai été dérangée par certaines idées je vous avoue. C'est peut-être une question d'époque mais il y a notamment tout un épisode où un professeur est remis en cause pour avoir frappé un élève et où les professeurs se demandent « était-ce réellement de la violence ? » … j'avais envie de leur crier « OUI ! Oui c'est de la violence ! » mais apparemment ça leur semblait nettement moins évident qu'à moi et il y a d'autres moments dans le drama comme cela où j'ai un peu grimacé. Par ailleurs, je disais que le drama avait une ambiance un peu sombre et si c'est un de ses intérêts, c'est aussi parfois ce qui le rend un petit peu longuet. Mais pou être honnête le principal souci que j'ai avec ce drama sont... ses sous-titres. Ce n'est pas la faute de ce pauvre drama mais les seuls sous-titres que j'ai trouvés étaient terriblement mauvais, ne traduisant que la moitié de ce qu'il se disait et pas toujours correctement. Je pense que si on ne comprend pas un mot de ce que disent les acteurs, cela dérange moins mais pour ma part j'arrive quand même à capter à peu près ce qu'il se raconte et en tous cas suffisamment pour me rendre compte que les sous-titres inventaient parfois complètement leur contenu.

 

A la question « dois-je regarder ce drama ? », les gens, je vous répondrais... eh bien je vous répondrais d'abord que vous ne devez rien à personne et que vous faites ce que vous voulez mais je vous répondrais ensuite qu'à mon avis, vous pouvez vous en passer. C'est un bon drama et il y a de bonnes choses à en retirer, je n'ai pas eu l'impression de perdre mon temps et je suis ravie de l'avoir vu, je vous encourage à le regarder si vous le souhaitez, mais si cela ne vous tente pas, je ne chercherai pas à vous convaincre parce que ce n'est pas non plus un grand drama … et aussi à cause des sous-titres.

[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
[Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生 [Professeur fantôme] Sayonara Ozu-sensei  さよなら、小津先生
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0