Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blue Öyster Cult

 

 

Oui bon, après Dire Straits, je ne vous parle vraiment pas de groupes récents ni de groupes  vraiment obscurs -on y repassera pour la découverte-... mais je vous parle de ce que j'écoute en ce moment et en ce moment j'écoute beaucoup de BOC donc laissez-moi en discuter un petit peu. Bien entendu, comme d'hab, va falloir y repasser pour l'article informatif. Si vous voulez apprendre plein de choses sur le groupe, il y a des tas de sites mieux informés qui sauront vous renseigner. Non parce que moi je n'y connais rien. Enfin je connais les albums parce que je les ai écoutés plein de fois mais pour tout vous dire, je ne connais même pas le nom des membres du groupe au delà d'Eric Bloom à la guitare et au chant. Donc.... vraiment, ne prenez pas cela comme un article informatif. Plus comme une playlist avec du blabla autour des chansons. On en a déjà discuté les gens : je n'ai aucune crédibilité lorsqu'il s'agit de causer musique. Et en plus avec certains groupes je suis super intimidée parce que BOC c'est BOC, on ne parle pas du DJ du coin qui vient de sortr son premier album.

 

Bref~ je vais juste vous faire écouter des chansons que j'apprécie. Et aussi vous parler de moi parce que CA je sais faire. C'est même tout ce que je fais. Et vous adorez cela. Donc parlons de BOC et moi. Pour commencer je pense, il faut que vous regardiez ceci :

J'avais dix ans lorsque cette série passait et bien qu'à la maison ma sœur et moi n'avions pas le droit de regarder la télé, dès que nous allions chez mes grands-parents -qui avaient Canal J- nous les tannions pour regarder cette série -les pauvres on les obligeait à enregistrer les épisodes pour les prochaines vacances-. C'était une obsession. Essentiellement parce que le générique déchirait. Bref nous n'avions qu'un mot à la bouche « godzilla ». Donc forcément, après des mois de cela, l'inévitable est arrivé, j'ai un jour fini par taper « Godzilla » dans Yahoo -ah Netscape, Yahoo, tout cela :')- et je suis tombée sur Godzilla par Blue Ösyter Cult. J'ai écouté la chanson et c'était cool alors je suis allée voir mon père : « Papa, ça veut dire quoi 'Blue Oyster Cult' ? » « 'La secte de l'huitre bleue' ma chérie ». Ce qui à l'époque m'avait paru hilarant. Et en fait ça me fait toujours rire parce que je n'ai pas beaucoup évolué comme cela et que l'idée de gens se prosternant devant une huître bleue géante me fait rire à l'intérieur de moi-même. « Papa, on a un album des huitres bleues ? » ai-je demandé. Et, oui, on en avait un -plusieurs en vinyles en fait mais un seul en cassette et je n'avais pas le droit de toucher au lecteur de vinyles- : Fire of Unknown Origin. Donc, toute contente, j'ai mis la cassette dans mon walkman, j'ai failli me rendre complètement sourde parce que le son était bien trop fort et, malgré ma déception que Godzilla ne soit pas sur l'album, j'ai écouté du début à la fin.

 

Honnêtement je n'aurais pas pu rêver meilleure introduction et Fire of Unknown Origin reste mon album favori, en partie par nostalgie sans doute mais également parce qu'il déchire. Après cela, j'ai commencé à écouter les albums petit à petit. Et j'ai également un peu forcé la main à mon père pour qu'il en achète certains. Du coup quand l'Ipod est rentré dans ma vie, j'avais tous les albums de BOC qui pouvaient tourner en boucle. Maintenant, bien entendu, j'écoutais plein de choses en même temps -du bon et du moins- et pour tout vous dire, cela fait quelques mois que j'en (ré)écoute énormément mais avant cela pendant quelques années, le groupe n'était pas parmi les groupes qui jouaient le plus dans mon salon. La musique c'est une question de cycles aussi les gens ! Donc : qu'est-ce qui a lancé le cycle présent ?

 

Supernatural. Oui, comme le savent certains d'entre vous, comme ma petite sœur n'avait jamais regardé Supernatural, j'ai décidé qu'il était temps de lui présenter Dean Wnchester -et Sam j'imagine-. Nous avons donc pris la série à la saison 1 et arrive l'épisode 17 avec... ceci :

Et subitement, en voyant Dean chanter dans sa voiture, cela m'est tout revenu : Fire of Unknown Origin, la grande et majestueuse huitre bleue cosmique -okay j'extrapole un peu-, … et aussi Heavy Metal mais ça ce sera pour plus tard. Donc armée de mon super Ipod, je me suis replongée dans la discographie de BOC et c'est ainsi qu'après cette introduction qui ne sert strictement à rien, je m'en vais vous faire écouter des chansons que j'aime. Je n'ai pas spécialement choisi les meilleures ou les plus populaires -même si bien entendu plusieurs font partie des plus populaires : eh, elles le sont pour une raison hein!-, simplement des chansons que j'aime particulièrement. Ah et je ne les ai pas classées dans un ordre de préférence. Ce n'est pas un top ^^ C'est juste histoire de vous donner un peu une idée de ce que j'aime de ce groupe~

 

Allons-y !

 

 

1- Godzilla

 

Il faut commencer par le début j'imagine. Et après tout, c'est la chanson qui a tout lancé ! Alors pour tout vous dire, à présent, cette chanson ne fait plus partie de mes favorites mais j'y suis attachée malgré tout. Et puis même si je sais que la chanson a un véritable sens -Godzilla représentant de base une menace nucléaire et, dans cette chanson, me semblet-il, la nature se retournant contre les homes-, je crois que je n'ai pas dépassé l'âge de 10 ans dans ma tête parce que la chanson me fait rire je vous avoueu OTL C'est le « there goes Tokyo » qui dans ma tête se traduit par « Oooups Godzilla a marché sur Tokyo... ah bah c'est pas de pot dis-donc ». Pardon BOC OTL

 

 

2- Fire of Unknown Origin

 

Le début, la suite : la chanson éponyme de l'album qui m'a fait dire « okay grande huïtre bleue, j'accepte de rejoindre ta secte » et également la chanson qui, grâce à Dean, m'a ramenée vers BOC après des années de délaissement -oui j'ai rejoint la secte mais je ne fais pas une très bonne fidèle en vérité,... quelque part l'hûitre secoue la tête avec une expression déçue-

 

 

3 - The Vigil

 

Je ne suis pas certaine de savoir si cette chanson parle d'extra-terrestres, de la fin du monde ou des deux mais en tous cas, c'est un morceau que j'aime beaucoup. C'est parfait pour un road-trip bad-ass cette bande-son. Et à la fin la voiture s'envole au son des « come to us ». Parce que. Et on reprend le road-trip mais dans l'espace ce coup-ci.

4 – Astronomy

 

Là, pour le coup, la chanson cause clairement d'extra-terrestres. En revanche, ce qu'elle nous en dit précisément, je vous avoue que je ne suis pas certaine. La discographie BOC a des thèmes et même des personnages récurrents mais n'ayant pas toujours fait attention à toutes les paroles -il faudrait un jour-, il me manque des bouts de l'histoire. Bon cela dit, on peut très bien apprécier la musique sans les paroles hein ! Et dans le genre « hantante », cette chanson se pose là.

 

 

5 - In the presence of another world

 

Cette chanson résolument sombre commence plutôt calmement tandis qu'on envisage la posibilité d'un autre monde mais lorsque l'on se retrouve face au monstre, elle s'énerve brusquement comme laissant l'enfer se déchainer. Et quand tout semble se calmer, non, la mélodie reprend, nous ne sommes pas libres encore et les voix se mélangent comme si l'on sombrait dans la folie. J'aime beaucoup cette chanson qui donne le sentiment de s'enfoncer dans un abîme sombre.

 

 

6 - Stairway to the stars

 

Led Zepp avait les escaliers vers le paradis, et les BOC nous ont trouvé ceux vers les étoiles. C'est bien aussi! Enfin en l'occurence les « stars » ne sont pas vraiment les étoiles dans le ciel mais ce n'est pas grave. Essentiellement j'aime cette chanson pour son instrumental. Si je savais conduire une moto et avais une moto, je mettrais certainement cette musique à fond pour conduire sur les routes désertes.

7 - Morning Final

 

Je ne peux juste pas résister à cet instrumental les gens. Et je ne peux pas non plus trouver vraiment les mots qu'il faut pour vous expliquer pourquoi. Ca craint. C'est dans ces moments-là qu'il me faudrait quelqu'un qui s'y connaisse pour me donner des cours d' « analyse musicale ». Parce que très sincèrement mon appréciation de cette chanson, dans ma tête, se résume pas mal à « waah, cool *O* ». Je sais, ce n'est pas très élevé. Et croyez-moi, ça ne le sera pas plus pour les morceaux suivants. Au moins pour le coup je comprends les paroles : elles causent d'un homme accusé de meurtres sanglants qui s'est fait tuer par la police. Par contre ce qui n'est pas clair est si oui ou non, l'homme était coupable, je pense qu'on peut l'interpréter de deux façons.

 

 

8 - Sole Survivor

 

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé ce qu'il se passerait après l'extinction de la race humaine ? Eh bien voilà, les BOC nous parlent du dernier survivant de l'apocalypse humaine. Et il n'est pas fort gai. Heureusement une soucoupe volante vient le chercher mais apparemment il refuse de monter dis-donc ! A la place il finit tout seul « Et c'est sur cette fin pas drôle que s'termine ma chanson pas gaie » comme dirait l'ami Renaud. Et le morceau reflète le côté très sombre des paroles de la meilleure des façons.

9 – Monsters

 

C'est en gros la seconde moitiée de la chanson qui me plait véritablement. Pas que la première ne me plaise pas, j'aime bien l'intrusion du jazz dans la mélodie également, mais c'est en gros après 2:45, lorsque la mélodie se calme puis reprend pleint pot, que vraiment je commence à être à fond dans la chanson. Et à partir de 4:12 que je commence à imaginer des T-Rex -influencée que je suis, sans doute, par la couverture de l'album- qui font du headbang.

 

 

10 – Lonely Teardrops

 

Apparemment Lonely Teardrops n'a pas très bonne réputation auprès des fans de BOC parce qu'elle est trop éloignée du style du groupe, trop disco, trop commerciale. Personnellement je l'aime énormément. Tous les « All I want to do is get back home » suivis des moments de calme me font me dire « YES » -... encore une preuve de mon éloquence intérieure-. Cette chanson je la trouve cool. Franchement j'aimerais trouver un meilleur qualificatif mais tout ce qui me vient en tête est « cool ». Donc c'est tout ce que vous aurez, voilà è.é

Okay sur ce, je vais tâcher de rester à 13 chansons … Arf, c'est galère, il y en a encore tellement que j'aime et dont je n'ai pas parlé T.T -et par « parlé » j'entends « poster une vidéo et écrire trois lignes pour ne pas dire grand-chose sinon 'écoutez la chanson, la chanson est cool' »-. Pardon Joan Crawford, pardon Caree of Evil, pardon... mes trois dernières chansons donc...

 

 

11 - Don't Fear the Reaper

 

Celle-là est loin d'être inconnue. En fait c'est de loin la chanson la plus connue du groupe, celle que les gens reconnaissent le plus facilement, je pense. Et c'est une très bonne chanson. Pas au point d'arriver à enterrer ma peur de la mort mais une excellente chanson malgré tout. Que je suis toujours ravie d'entendre dans les films et séries que j'aime du coup, que ce soit Nightmare on Elm Street, Supernatural, Zombieland ou encore Scrubs.

 

 

12 - The Great Sun Jester

 

2:58. Ne me demandez pas pourquoi mais toute cette chanson, pour moi, est « dirigée » vers ce moment. S'il n'était pas là, j'aimerais quand même énormément le morceau mais c'est ce moment qui fait que j'écoute la chanson encore et encore. Oh et le titre aussi. Et les paroles -pas gaies les paroles par contre, plutôt raides même-. Parce que les deux parlent à mon amour de la fantasy. Et puis d'abord j'aime cette chanson parce que je l'aime, c'est tout. Arrêtez de me regarder et de me demander de dire des choses intéressantes T.T

13 - Veteran of the Psychic Wars

 

« You see me now a veteran / of a thousand psychic wars ». Après l'introduction, chaque fois que j'entends cette ligne, j'en ai des frissons les gens. Parfois un peu les larmes aux yeux aussi. Du coup j'ai toujours envie d'y revenir pour la réécouter et je lutte pour continuer à écouter sans faire replay direct. Heureusement je me contrôle, cela me permet de profiter du reste de la chanson. Et de tous les autres passages qui me mettent les larmes aux yeux. Trop d'épique les gens. Franchement  avec des lignes telles que « Regardez-moi à présent, vétéran d'un milliers de guerres psychiques. J'ai vécu si longtemps à la limite, là où soufflent les vents de l'incertitude. Et je suis suffisamment jeune pour qu'on me regarde, beaucoup trop vieux pour que l'on voit toutes les cicactrices intérieures. Je ne suis pas certain qu'il reste quoi que ce soit de moi » ou « Ma force est épuisée enfin et mon armure détruite. J'ai usé toutes mes armes, je suis exténué et en deuil, fait uniquement de blessures. T'ai-je bien entendu me parler de victoire ? », sans oublier l'instru qui sonne comme des tambours de guerre, comment voulez-vous rester indifférent ?

Et cette sur cette chanson que je vais vous laisser... ou presque. En vérité je vais vous laisser sur une playlist regroupant les 13 chansons présentes dans cet article + les autres chansons que j'aime particulièrement et que je n'ai pas pu caser. Enjoy !

Tag(s) : #Musiques (artistes - albums - concerts -...)

Partager cet article

Repost 0