Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DREAM AGAIN

ドリーム☆アゲイン

 

[Invitation à regarder] Dream Again: Episode 1

 

 

Diffusé en 2007

 

10 épisodes

 

 

 

Avec :

 

Sorimachi Takashi >>> Ogi Shunsuke/Asahina Takaya

Kato Ai >>> Ninomya Satsuki

Shida Mirai >>> Fujimoto Hina

Aota Noriko >>> Ushiyama Momoko

Suga Takamasa >>> Hishinuma Tsukasa

etc tc

 

 

 

Dontesque ?

 

Shunsuke Oji est un joueur de baseball doué et populaire mais il se voit obligé d'arrêter le baseball à cause d'une blessure à l'épaule. Néanmoins il veut jouer à nouveau et se retrouve même à rompre avec sa fiancée pour poursuivre son rêve. Malheureusement la même soirée il a un malencontreux accident et meurt sur place. Sa mort étant une erreur, il se voit offert une seconde chance mais comme son corps a déjà été incinéré, il se retrouve dans le corps d'un autre homme dont la mort, elle, était effectivement prévue. Le voilà donc dans la peau d'Asahina Takaya, un homme d'affaires à la vie pas évidente à gérer.

 

 

5.5/10

 

Le temps du bilan est venu : après 10 épisodes, quel sentiment va me laisser Dream Again ? … eh bien en gros exactement le même qu'il m'avait laissé à l'épisode 1 o.o Mais avec un petit soupçon de « tout ça pour CA ? » quand même. Mais revenons au début – et en fait puisque de toute façon mes impressions de début sont plus ou moins mes impressions de fin, vous pouvez aussi lire mes Premières Impressions et vous aurez le gros de l'article- en commençant, comme toujours par : pourquoi ? A la base, ce drama était sur ma liste de choses à regarder parce que le concept central -le changement de corps- est un concept pour lequel j'ai un faible et également parce que, bien que je ne l'ai finalement pas vu jouer tant que cela, j'aime bien Sorimachi Takashi. Et comme il me fallait un drama pour lancer le projet Week After Week, ce drama plutôt court et facilement trouvable en vostfr m'a semblé être un choix idéal. Malheureusement, il faut bien le dire, si le projet WaW a été un succès, Dream Again, lui, s'est avéré assez plat. Il y avait peu d'émotion dans l'air, le drama n'était pas vraiment fun non plus et en vérité la qualité principale du drama était... sa musique. Sérieusement, le drama avait un OST vraiment sympa et en particulier un ending que j'étais toujours ravie d'entendre -et non, pas juste parce qu'il signifiait la fin des épisodes-. Par ailleurs, soyons juste, le casting n'est pas mauvais. Ces pauvres acteurs n'ont pas des personnages très bien écrits mais ils font ce qu'ils peuvent avec et je ne leur reproche pas la platitude du drama, l'écriture étant vraiment le gros souci de Dream Again.

 

Le premier et principal problème, identifié dès l'épisode 1, est le manque de bases pour les personnages principaux. Dream Again est un drama qui se construit véritablement autour d'un seul personnage : Ogi. Il est donc très important que le public s'attache ou au moins s'intéresse à Ogi d'une manière ou d'une autre -en le trouvant sympathique, complexe, mystérieux, enfin quelque chose quoi-. Malheureusement... malheureusement, cela ne fonctionne pas. Lorsque l'on découvre Ogi, en effet, on le découvre sous son jour le moins glorieux, au pic de son égoïsme. En effet, pour réaliser ses rêves de baseball, il décide d'annuler son mariage avec sa fiancée et s'attend apparemment à ce qu'elle le prenne bien. Evidemment ce n'est pas le cas et on rentre directement dans le drama avec l'idée d'un Ogi égoïste dont la relation avec sa fiancée ne semble pas lui tenir plus à cœur que cela. Quand il meurt quelques secondes plus tard, le fait est qu'on ne le connait que très peu et que ce qui aurait du être le cœur émotonniel du drama -la relation entre Ogi et Satsuki- tombe complètement à plat. De manière générale, de toute façon, j'ai eu énormément de mal à me soucier de quoi que ce soit car si le personnage lui-même se moque de tout, pourquoi devrais-je m'intéresser plus que lui à ce qui lui arrive ? Cela vaut également pour le changement de corps. Oui, bien entendu, Ogi se sent concerné par sa mort et son changement de corps -encore heureux!- mais au final sa « crise existentielle » est minime et arrive trop tard dans le drama si bien qu'elle en passe pour un simple caprice. Le fait qu'on le voit toujours dans le corps d'Ogi -oui car le monde entier voit Ogi sous l'apparence d'Asahina et lui-même se voit ainsi quand il regarde dans le miroir mais ce que nous avons sous les yeux est la projection de la conscience d'Ogi... ce qui n'a aucun sens mais mettons- n'aide pas du tout à nous faire sentir qu'il est piégé dans un autre corps. Bref on nous présente un personnage qui réagit très faiblement à sa nouvelle situation -dans le corps de quelqu'un qui ne semble manquer à personne donc pas d'engagnement émotionnel de ce côté-là non plus- et semblait prêt à sacrifier sa relation avec sa fiancée pour une raison à la con. Dur de s'attacher à un type pareil. La seule chose qui semble lui tenir à cœur est le baseball et c'est la seule chose qu'il aborde à peu près sérieusement, se contentant pour le reste de balancer de jolis discours flous dans tous les sens. Alors, petit à petit, bien entendu, il grandit au fl du drama et fnit par découvrir que peut-être il y a des choses et des gens à considérer au delà de sa personne et du baseball mais la réalisation arrive assez tard et la fin du drama rend l'évolution fort peu satisfaisante. Pendant 10 épisodes on a donc un personnage principal à l'existence peu définie qui prend décision égoïste sur décision égoïste sans vraiment que le drama ne lui reproche ces décisions. Difficile de s'y attacher et de ressentir quoi que ce soit pour lui donc et si le fait de regarder le drama en groupe ne l'avait pas transformé en une sorte de blague réccurente, il m'aurait certainement agacée au possible.

[Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン [Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン
[Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン [Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン
[Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン [Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン
[Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン [Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン

Et le souci est qu'on ne peut pas compter sur les personnages secondaires pour redresser la barre. Hina -la fille d'Asahina qui débarque dans l'épisode 1- et Satsuki sont des personnages qui font de la peine sur le papier -surtout Satsuki à laquelle j'ai trouvé qu'il était plus facile de s'identifier, son complexe d'infériorité et son sentiment de culpabilité étant assez « communs » malgré l'extraordinaire de la situation- mais elles ne sont pas suffisamment développée, ni l'une ni l'autre. Sans oublier que Satsuki comme Hina ne sont pas développées réellement de leur côté mais par rapport à Ogi : notre découverte de Satsuki et la « naissance » du personnage se font lors de sa perte d'Ogi -perte dont il est difficile de ressentir le poids puisque la relation n'a jamais été réellement établie et semblait avoir été assez facilement jetée par la fenêtre- et de même l'axe de développement principal d'Hina est le lien qu'elle forme avec Ogi, son nouveau père. Quant aux autres personnages secondaires -le collègue agréable à regarder de Satsuki, le coach d'Ogi, les employés d'Asahina- ils sont traités comme des pions à bouger dans tous les sens. La scénariste leur donne rapidement des axes puis s'en débarasse sans réellement les résoudre, se servant d'eux pour donner l'illusion que le drama avance alors qu'en vérité on ne va nulle part. Et comme ces personnages sont des pions, de grossiers ressorts scénaristiques, ils n'ont aucune véritable existence et, une fois de plus, impossible de s'y intéresser au delà de l'esthétique du visage de certains -et par « certains » j'entends le joli collègue de Satsuki-. Ces personnages n'ont aucun poids.

 

Et justement, parlons de « poids ». L'histoire en général en manque car les conséquences des actions des personnages sont... absentes en fait. Oh, bien sûr que la plupart des causes ont des effets mais rien de bien grave, rien qui dure non plus. On a l'impression que les personnages peuvent faire à peu près n'importe quoi puisque de toute façon, au final, un claquement de doigts d'Ogi résoura tout. A partir de là, j'ai envie de dire, si les personnages ne sont pas intéressants et que leurs actions n'ont pas de conséquences importantes, pourquoi diable irais-je m'intéresser à ce qu'il se passe ? Le côté fantastique de l'affaire également manque de consistance d'ailleurs. Il y a quelques règles mais elles ne sont pas énoncées clairement et Tanakka, qui ne semble pas avoir grand-chose de mieux à foutre de son existence que de suivre Ogi partout, a une présence très floue. On ne sait pas exactement quelle est l'étendue de ses pouvoirs et, surtout, quelle est sa fonction. Et c'est comme cela qu'on se retrouve avec une conclusion à la con qui semble nier tout ce qu'on savait du personnage « mais en fait pas vraiment parce qu'on ne savait pas grand-chose ». Les règles sont très superficielles et le drama tout entier est construit superficiellement de toute façon. C'est particulièrement et douloureusement évident dans les discours du personnage principal qui change le monde autour de lui à grand renfort de « ne fuis pas » -un concept très cher aux Japonais comme on le sait- et « follow tes rêves petit papillon ». Il ne propose rien de très concret la plupart du temps mais apparemment dire à tes employés et investisseurs « Je veux créer une compagnie cool ! Comment ? En créant une compagnie géniale » suffit à tout faire changer pour le meilleur. Les seules évolutions concrètes de ce drama -pauvrement écrites pour la plupart-, encore une fois, sont gâchées par la fin.

[Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン [Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン [Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン
[Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン [Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン

Okay, mais peut-être que le drama est fun ? Même pas. On pourrait s'attendre à ce qu'au moins le drama soit drôle mais si je me suis amusée devant c'était parce que je n'étais pas seule. Au delà de cela, le drama se prend en fait assez douloureusement au sérieux, pensant sans doute qu'il va changer notre vie et notre vision du monde en nous disant que réaliser ses rêves c'est mieux que de ne pas les réaliser. Bref. Ce drama est plat. Les personnages ont le relief de la feuille de papier leur totem et le drama est fun comme regarder pousser l'herbe. Mais la musique est jolie ! Et, en vérité, je ne suis pas *énervée* contre le drama. Mais il est quand même plat alors économisez-votre temps. Et sur ce, je laisse la conclusion de l'article à Ilumys :

Il est clair que Dream Again n'est pas le meilleur drama que j'ai jamais regardé, on a tous connu mieux -mais cela dit, on a tous connu pire aussi ^^. Mais pour moi, c'est la première fois que j'avais autant hâte de regarder un drama médiocre, parce que nos rendez-vous du vendredi étaient vraiment agréables. Regarder un drama à plusieurs est une expérience vraiment différente qu'être seul devant son ordinateur, et j'invite tout le monde à nous rejoindre et à tenter l'expérience. C'est vrai, on a surtout critiqué le drama -et cette fin épique à voir absolument =P - mais on s'est surtout beaucoup amusés à en discuter.

Alors, j'espère qu'on sera tout plein les prochaines fois ! Gloire au Guru et à Saint-Ogi ! Ne fuyez pas et poursuivez vos rêves !

Ilumys

[Vers l'Ogittude et au delà] DREAM AGAIN  ドリーム☆アゲイン
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0