Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

MBC Drama Festival 2013 : Episode 2

 

Rebellious

불온

 

 

 

Avec ?

 

Kang Ha Neul >>> Joon Kyung

Yang Jin Woo >>> Joon Oh

Son Byung Ho >>> Yoo Kwang Hun

Jin Tae Hyun >>> Seigneur Chang Won

 

 

Dontesque ?

 

Enfant bâtard né d'un père noble et d'une servante, Joon Kyung a toujours voulu s'élever via l'éducation mais elle était difficilement accessible. La justice également sert les nobles comme il s'en rend compte le jour où sa mère est assassinée et le coupable noble jamais arrêté malgré que tout le monde connaisse son identité. Amer, Joon Kyung grandit avec la détermination de changer la société injuste qui l'a plongé dans le désespoir.

 

Bien qu'étant un article WaW, cet article portant sur un drama spécial d'un seul épisode, il ne contient pas de spoilers en dehors de balises.

 

 

~oOo~

Mon premier WAW ! C’était sympa comme tout (et pas que pour Kang Ha Neul), j’ai hâte d’être au prochain ! ~

Sur ce, parlons de Rebellious. Ce qui m’a attiré dans ce drama, c’est le thème historique et le fait de combattre la corruption. Et Kang Ha Neul. Surtout Kang Ha Neul.

Et qu’est-ce que cela donne alors ? Il y a de bonnes idées malheureusement tout n’est pas parfait. Le thème de la rébellion n’est pas exploité correctement alors que c’est l’idée principale du film. Ce SP aborde l’opposition entre nobles et pauvres à travers le héros, noble mais de naissance illégitime. Lorsque sa mère est tuée, il jure de se venger et trouve de l’aide en son professeur. Ce dernier rêve de changer le monde – par n’importe quel moyen. C’est aussi devenu l’objectif du héros même si la vengeance n’est pas loin. Tout aurait pu être simple mais d’autres personnages et d’autres intrigues sont mêlés pour finalement donner un drama expédié.

Il y a de jolies prises de vue – Mila en parlera certainement beaucoup mieux que moi. Les acteurs sont plutôt convaincants dans leur rôle. Il y aurait pu avoir une bromance intéressante mais elle n’est pas assez exploitée aussi. Les scènes sont plutôt réalistes sauf celles sensées être tristes où l’on ne peut que rire.

Il reste heureusement Kang Ha Neul à admirer.

Luthien

Rebellious a été choisi par sondages, tout comme le WAW précédent, mais à la base je l'avais mis dans les choix possibles et ce pour en gros les deux mêmes raisons évoquées par Luthien : la pérode à laquelle se déroule l'intrigue -j'ai un faible pour les dramas historiques- et Kang Ha Neul. Je ne suis pas la plus grande fan de Kang Ha Neul -il est tout à toi Luthien !- dans le sens où je ne cherche pas à absolument voir tous ses projets mais le jeune homme n'est pas mauvais et il est agréable à regarder donc si un projet me tente à la base, la présence de Kang Ha Neul est un bonus. Voilà donc comment Rebellious s'est retrouvé sur la liste des propositions. Et lorsqu'il a effectivement été choisi, j'ai été ravie. Nous nous y sommes donc attelées -Luthien, Cidy, daisuke et moi- et pendant une bonne partie, du SP, je me suis dit que j'avais enfin trouvé un SP de ce MBC Drama Festival qui me plaisait vraiment. Pas que les débuts de Rebellious soient absolument parfaits : certaines choses sont prévisibles et certaines scènes sont maladroites. Mais le SP avait une idée qui me plaisait beaucoup. Sauf que volà, il a fallu qu'il succombe à exactement le même problème que quasiment tous les SP que j'ai vus jusqu'ici : il a voulu faire trop compliqué.

 

Néanmoins, commençons par discuter de ce qui m'a plu. C'est-à-dire essentiellement deux choses : les couleurs et la gestion du personnage principal. Pour ce qui est des couleurs je ne sais pas trop comment l'expliquer donc on va dir qu'une image vaut milles mots :

[WaW with you]  Rebellious  불온 [WaW with you]  Rebellious  불온
[WaW with you]  Rebellious  불온 [WaW with you]  Rebellious  불온

Peut-être que cela ne vient que de moi -c'est possible- mais je trouve simplement que les couleurs de ce SP sont belles. Je n'ai absolument pas l'oeil d'une artiste ou d'une graphiste mais ces bleus ♥ Ces rouges ♥ Ces couleurs ♥ Bref j'ai passé une bonne partie du SP à fangirliser sur les couleurs en fait. Et, à côté de cela, nous avions donc le personnage de Kang Ha Neul, Joon Kyung, dont j'ai, au début, beaucoup apprécié l'écriture. A la base, rien dans son histoire ne semble particulièrement extraordinaire :: il est victime d'une injustice, perd quelqu'un qui lui est cher et veut se venger. Très bien, rien de fort original là dedans. La différence néanmoins avec des dramas tels que Story of a man, Iljimae ou encore Golden Cross est que Joon Kyung, lui, ne dirige pas d'abord tous ses efforts à se venger de l'homme qui a directement détruit sa vie -ce que font quasi tous les personnages de revenge dramas, quitte à se trouver une cause plus large plus tard- mais voit l'injustice du système/de la société ayant permis les actes de cet homme et décide, guidé par le professeur qui l'a recueilli, de s'en prendre à ce système. C'est déjà une petite différence intéressante mais là où le SP a commencé à réellement m'intéresser c'est lorsqu'il met subitement Joon Kyung dans une position incomfortable en faisant intervenir la petite sœur de la servante assassinée dont Joon Kyung est censé retrouver et arrêter le meurtrier. La gamine se retrouve exactement dans la même positon que Joon Kyun des années auparavant : sa seule famille a été tuée et la justice ne peut/veut pas l'aider. Et alors le drama nous montre un Joon Kyung pris entre trois rôles :

 

=> il s'identifie à la gosse, à la victime dont il comprend parfaitement les sentiments, ce que le drama fait passer via flash-backs.

 

=> il est également rapproché du professeur qui l'a recueilli et élevé car on le voi offrir refuge et repas à l'enfant après l'avoir portée sur son dos comme le professeur l'avait fait pour lui.

 

=> il fait partie du système à présent et, [spoiler] pour atteindre son but d'anéantir ce système, il a sciemment fait le choix e ne pas arrêter le coupable. [/s] En cela -et c'est rendu évident par le cauchemar qu'il fait où il se voit égorger la morte lui-même- il fait partie des coupables.

 

Joon Kyung se retrouve à la fois victime, bienfaiteur et bourreau, il joue -ou en tous cas peut jouer- tous les rôles de la tragédie l'ayant lui-même frappé quand il était enfant, tragédie qui se répète. Et la question est : la cause qu'il sert vaut-elle le coup ? J'avais vraiment envie de voir quelle conclusion il tirerait. Cela n'avait même pas vraiment d'mportance à ce stade de savoir qui était le roi que la résistance prévoyait de mettre sur le trône ou comme ils comptaient s'y prendre, car quelle que soit la personne et la manière, il n'y avat aucune assurance pour que cela fonctionne et pour que cette personne arrive à créer un monde meilleur. Le SP était donc centré sur son personnage princpal : que valait às es yeux la possibilité d'un monde meilleur ? Quels sacrifices était-il prêt à faire et quel rôle finirait-il par endosser ? Le SP, lorsqu'il était centré là-dessus, avait la possibilité de créer quelque chose d'à la fois simple -dans le sens où le « point focal » de l'histoire était clair, ce qui évitait au SP de se perdre et lui laissait le temps de développer son idée comme il fallait- et complexe.

 

Mais non, il a fallu à la place que le SP balance un retournement à la con dans le dernier quart parce que, comme chacun sait « plus c'est mieux ». Et non seulement le twist est idiot parce qu'il est idiot en soit mais, en plus, il fait que le personnage principal n'a plus vraiment de choix moraux à faire mais simplement des choix affectifs, le souci étant que ses relations avec les autres personnages n'ont pas suffisamment été développées pour qu'on en ait quoi que ce soit à faire. Sa « bromance » avec son demi-frère, en particulier, est bazardée à la fin, balancée dans le mix comme un cheveux dans la soupe et cela m'a laissée assez perplexe. De toute façon, c'est simple, le dernier quart du SP est un gros bordel. On suit en gros ce qu'il se passe d'un point de vue physique -pas parfaitement car la réalisation et le montage deviennent assez chaotiques mais on suit suffisamment- mais quant à ce qu'il se passe d'un point de vue émotionnel, c'est la confusion et de toute façon on s'en moque. L'impression que m'a laissée le dernier quart, en fait, était que les scènes devaient avoir une liste de « choses/scènes à caser à tous prix » et venaient de se rendre compte qu'ils n'en avaient pas casées la moitié si bien qu'ils les balançaient un peu n'importe comment. Ajoutons à cela quelques moments où le jeu d'acteur laissait sérieusement à désirer et, malheureusement, le SP finit par tomber à plat, laissant derrière lui un sacré goût de déception. En plus, le dernier quart se déroule essentiellement de nuit donc : moins de jolies couleurs  :'(

 

Bref ce SP avait du potentiel mais ne l'exploite pas suffisamment, c'est dommage. Néanmoins, même si elles n'aboutissent pas toutes sur quelque chose de satisfaisant -ou sur quelque chose tout court- il y a des choses que j'ai aimées dedans, dont le visage de ang Ha Neul que j'ai oublié de mentonner mais qui est toujours très eshtétique. Et, bien entendu, la compagnie des filles présentes pour le WaW était également un plaisir, merci à elles !

[WaW with you]  Rebellious  불온 [WaW with you]  Rebellious  불온
[WaW with you]  Rebellious  불온
[WaW with you]  Rebellious  불온 [WaW with you]  Rebellious  불온
Tag(s) : #Dramas - séries et animes, #Week after week

Partager cet article

Repost 0