Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme tous les ans -depuis l'année dernière, c'est vous dire si c'est une véritable tradition!-, avant de terminer mon bilan de l'année 2014, je tiens à lister d'autres choses que j'ai aimées cette année, bien que certaines de ces choses n'aient pas réellement appartenu à l'année 2014, juste à la mienne. Au programme : films, dramas, animes, musique et, pour finir, un bilan bloguesque. Allons-y gaiement !

 

Oh et note « cette année » = 2014. Franchement j'ai écrit tous ces bilans en luttant pour dire « en 2014 », « l'année dernière » mais celui-là est le premier que j'ai écrit et... tant pis, voilà, « cette année » = 2014 ><

 

 

 

TOP10 des films pas forcément de 2014 que j'ai aimés cette année

 

 

Mentions à : Goodbye Lenin, L'effet Papillon, 28 jours plus tard, 28 semaines plus tard, etc. J'ai vu des tas de choses que j'ai aimées cette année. Mais je ne pouvais pas tout mettre, pardon :(

Cliquez sur les affiches pour les voir bien comme il faut, dans le bon format et dans une bonne tailleCliquez sur les affiches pour les voir bien comme il faut, dans le bon format et dans une bonne tailleCliquez sur les affiches pour les voir bien comme il faut, dans le bon format et dans une bonne taille

Cliquez sur les affiches pour les voir bien comme il faut, dans le bon format et dans une bonne taille

10 - The Raid

J'avais entendu parler du film à sa sortie au cinéma, les gens en ayant pas mal fait l'éloge mais il a fallu attendre trois ans plus tard pour que je me décide à le regarder. Et je n'ai pas regretté du tout. Le film n'est pas fait pour tout le monde car il est assez basique -si vous n'aimez pas les combats rapprochés c'est quasi foutu vu que le film n'est essentiellement fait que de cela- mais ce qu'il fait, il le fait particulièrement bien. L'action est particulièrement bien chorégraphiée et filmée. Ni trop rapidement, ni trop lentement, sans trop d'effets, on voit tout et on voit tout *bien*. Heureusement d'ailleurs car je n'aurais pas voulu manquer une seule seconde de ces combats. Le second film est sorti cette année et je ne l'ai pas encore vu mais c'est prévu. En attendant, si comme moi vous avez un faible pour les films où des gens se tapent dessus de façon intensive, celui-là vous plaira certainement ! Article

 

9 – The Fall

J'ai eu du mal à entrer dans ce film, je ne savais pas trop par où le prendre, mais une fois rentrée j'étais rentrée pour de bon. Et je n'ai pas encore revu le film mais c'est prévu car, à mon avis, j'apprécierai le film encore plus la seconde fois. Car en grande partie, si je ne suis pas rentrée tout de suite dans The Fall la première fois, c'était parce que j'avais trop d'attentes qui ne correspondaient absolument pas à la nature du fim. Quelle est la nature du film ? Eh bien les gens, The Fall est un conte que nous voyons à travers les yeux d'une petite fille. Quelqu'un raconte à l'enfant une histoire et nous voyons les images -absolument superbes- qui se forment dans sa tête. Mais nous suivons également la réalité, une réalité qui s'avère difficile et qui peu à peu prend le contrôle du conte jusqu'à arriver à un final éprouvant. Article

 

8 – Pluto

J'ai failli retourner le voir au cinéma lorsqu'il est sorti en France celui-là. En fait je voulais le montrer à ma petite sœur et, aussi, profiter sur grand écran des jolies images du film. Au final, néanmoins, comme quasiment tous les films qui sont sortis au cinéma cette année -pas tous heureusement- j'ai trop attendu, et je l'ai loupé -c'est mal la procrastination les gens-. Enfin bref, j'avais vraiment bien aimé ce film. Le sujet : les étudiants Coréens sur lesquels on met tellement de pression qu'ils finissent par craquer de la pire des manières. Ce n'est pas la première fois que le sujet a été traité et ce ne sera certainement pas la dernière mais, en tous cas, Pluto le fait bien. Le casting st impeccable, avec un Sung Joon particulièrement charismatique dans l'un des rôles principaux, et la réalisation donne à l'école une présence froide qui, petit à petit, dévore ses personnages. Un très bon film. Article

[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)

7 - The Babadook

De toute cette liste, The Babadook est le seul film qui est sorti cette année et que j'ai vraiment vraiment attendu. Ma sœur m'en avait montré la bande-annonce et j'étais terriblement impatiente. Et il s'est avéré que The Babadook était un excellent film d'horreur. Un excellent film d'horreur parce que, déjà, il fait peur. Il créé une ambiance très angoissante et le stress ne fait que monter. Un excellent film d'horreur ensuite parce qu'il est un excellent film tout court. Il ne fait pas *que* nous faire peur, il a également un personnage central féminin qui est non seulement particulièrement bien interprété -l'actrice est juste parfaite.... apparemment beaucoup de gens aimeraient qu'elle soit nominée aux oscars pour le prix de la meilleure actrice et... bah, oui, cela me semblerait carrément justifié en fait- mais également particulièrement bien écrit. Tout le film nous parle de ce personnage et de sa relation avec son fils. Le babadook est l'incarnation de tellement de sentiments qu'elle a refoulés et les voir peu à peu la dévorer est poignant. The Babadook est un excellent film, un des meilleurs films d'horreur réalisés ces dernières années, et bien entendu, je vous le conseille. Article

 

 

6 - A liar and a broken girl

Rien qu'à écrire dessus, j'ai envie de revoir ce film tiens... C'est le genre de film dont, plus j'y repense, plus il me plait. Il aborde des sujets difficiles et les deux personnages principaux sont aussi abimés l'un que l'autre mais le film, parce qu'il nous est raconté par le « menteur » du titre, a malgré tout une réalisation légère et presque... onirique. Il est difficile de déméler la vérité du mensonge mais c'est ce qui rend ce film aussi agréable à regarder. Ca et les prestations des deux acteurs, en particulier Sometani Shota qui est excellent dans le rôle masculin principal. C'est un film touchant, parfois dur mais pas étouffant pour autant, que je vous recommande~ Article

 

 

5 - Gravity's Clown

Adaptation d'un livre qui m'avait beaucoup plu, Gravity's Clown est un film vraiment touchant sur le thème de la famille, ce qui la fait, ce qui la maintient. Au centre du film il y a une enquête que mènent nos deux personnages principaux, deux frères ayant en grande partie été élevés par leur père après la mort de leur mère. Mais l'enquête est un prétexte. Oh elle est développée et elle est intéressante -même si son issue est assez prévisible... probablement en partie parce que j'avais lu le livre certes, mais pas seulement- mais le véritable cœur du film est la relatiion qui existe entre les membres de la famille de nos deux héros. Nous avons droit à pas mal de flash-backs, des souvenirs de l'époque où leur mère était en vie, et le film explore également leur relation présente avec leur père. Tout est fait sobrement et en douceur et cela fonctionne vraiment bien. De temps en temps j'aurais aimé peut-être un chouïa de développement supplémentaiire mais je ne me plains pas, c'était un très bon film. Il aborde des sujets durs mais il le fait bien et il s'en dégage un sentiment de chaleur. C'est un film que je vous conseille. Et un livre que je vous conseille également d'ailleurs. Article

[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)

4 - Blowfish

Encore un film très calme, plus calme encore que Gravity's Clown. Calme et, aussi, silencieux car ce film n'a quasiment pas de dialogues. Il a de la musique pour accompagner les images mais elle est plutôt discrète et se fond complètement dans le film. Regarder Blowfish est une expérience très relaxante et paisible. L'histoire est « logique » dans le sens où on comprend ce qu'il se passe et tout se suit mais ce qu'on nous montre, en revanche, n'est pas réaliste. Ce qu'on a devant les yeux, en fait, est l'interprétation des évènements. Certains actes paraitraient donc parfaitement déplacés si on avait devant les yeux « la vie réelle ». Mais comme ce n'est pas le cas, comme on flotte dans une représentation de ce qu'il se passe dans les personnages, cela ne choque pas, au contraire, cela emporte. A bien des égards, ce film m'a en fait rappelé Locataires de Kim Ki Duk -un autre excellent film très calme et très silencieux que j'avais adoré-. Parce que le film nous parle à travers ses images et son ambiance plutôt que par des dialogues mais également parce que, comme Locataires, Blowfish nous raconte la rencontre de deux personnages très isolés et la façon dont ils tombent amoureux et apportent à l'autre une présence qui lui manquait. Ce n'est pas un film à lancer si vous voulez regarder un film qui balance de l'action de partout mais si un soir vous avez envie de quelque chose de plus paisible, c'est un film que j'ai adoré. Article

 

 

3 – Monster

Second film de cette liste qui est sorti en 2014 et que j'attendais -moins que The Babadook mais je l'attendais quand même, becoz Lee Min Ki!- et il ne m'a pas déçue. En fait je l'ai revu depuis et je l'ai encore plus apprécié la seconde fois, probablement parce que ce coup-ci je savais mieux à quoi m'attendre et j'ai repéré des choses qui m'avaient échappé la première fois. Ce film a un personnage principal, forcément, très bien interprété -Lee Min Ki ne déçoit jamais après tout-, à la fois terriblement inquiétant et étrangement.... Disons qu'il est difficile à complètement détester ou, plutôt, à mépriser, à cause du rapport entre ses actes et ses intentions. Mais vous verrez cela quand vous regarderez le film. Ce que je vous encourage à faire. Monster est un peu déroutant au début car il mèle un sens de l'humour quasi burlesque à tout un pan de l'histoire extrêmement sombre, mais au final il fonctionne vraiment bien. Article

 

2 - PK.COM.CN

De tous les films que j'ai mis sur cette liste, celui-là est celui que j'aurais le plus de mal à vous conseiller. Parce que je n'ai aucune idée d'à qui il peut plaire. Si moi-même je le revoyais, je ne sais pas s'il me plairait à nouveau. Mais en tous cas, sur le moment, j'ai adoré. Vraiment, vraiment, vraiment adoré. PK est avant tout une expérience. Il y a une histoire mais elle n'est pas très importante. Enfin si, dans le sens où le film est son illustration, mais c'est le mélange des images et de la musique qui, véritablement, fait ce film. Et c'est pour cela que je ne sais pas trop à qui conseiller ce film... il y a 50% de chances que vous le détestiez. Que vous le trouviez prétentieux, sans queue ni tête, paresseux, etc. Et je le comprendrais. Mais personnellement je me suis laissée complètement hypnotisée par les images et la bande-son. C'était probablement aussi une question de timing mais, bref, j'ai adoré ce film. Article

 

1 – Rurouni Kenshin

Notre grand gagnant de l'année les gens : le samurai à la gueule d'ange et au passé de démon a volé mon cœur. J'ai vu ce film trois fois à présent et je ne m'en lasse pas -encore?-. Il est juste tellement... joli. C'est vraiment ce que je retiens en fait. Oh, j'ai aimé d'autres choses dedans hein ! Par exemple : les méchants sont caricaturaux mais funs, les personnages principaux sont attachants et, en général, tout le monde est plutôt haut en couleur, j'ai beaucoup aimé la bande-son, les scènes d'action sont réussies, j'aime la période où se situe le film, Sato Takeru est très bon dans le rôle principal, etc. Mais rah, surtout, qu'est-ce que ce film est joli ! Chaque plan me donne envie d'en prendre une screencap pour l'utiliser en fond d'écran. Je ne dis pas que ce film est parfait, il aurait certainement pu mieux développer certains personnages par exemple, mais je l'ai vu trois fois et je l'ai aimé les trois fois. Et les deux personnes à qui je l'ai montré l'ont aimé également. J'ai la suite sous le coude mais j'ai pas encore pu la regarder, ce sera pour 2015 et, avec un peu de chance cette suite se retrouvera dans mon TOP10 de l'année prochaine. En attendant j'ai adoré ce film ! Article

 

 

 

 

 

 

 

TOP5 des dramas pas de 2014 que j'ai aimés cette année

[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)

5 - Ruri no Shima

Cette année, j'ai eu une sorte de période « MUST!BINGE!ON!TAKENOUCHI!YUTAKA ! ». Alors malheureusement vous n'en avez pas eu le compte-rendu complet parce que certans articles n'ont jamais vu le jour mais j'ai tâché d'écrire au moins sur mes favoris et, parmi ceux-là : Ruri no Shima. Recommandé par plein de gens, j'ai finalement décidé de sauter le pas sur les conseils d'une ami et ce jdrama de type « tranche de vie » s'est avéré être en effet plein de charme. L'histoire de Ruri, tands qu'elle découvre son nouveau foyer et repart à zéro, laissant derrière elle son enfance difficile et en entamant une nouvelle, est une histoire touchante, racontée joliement et simplement. La réalisation et l'écriture m'ont fait m'attacher à l'île et rentrer dans son rythme. Le trio se formant autour de Ruri était vraiment attachant et si je ne peux nier que le drama comportait quelques défauts, rétrospectivement, aucun ne me semble réellement important. Un joli drama à découvrir si ce n'est déjà fait ! Article

 

 

4 – Pasta

Attirée par ce drama parce qu'il avait été écrit et réalisé par l'équipe de Miss Korea et parce que son casting me plaisait, Pasta a été un de mes coups de cœur de l'année. J'y ai retrouvé beaucoup de choses qui, déjà dans Miss Korea -qui est techniquement arrivé après bien entendu- m'avaient plu : des personnages très humains, autant dans leur défauts que leur qualités, des seconds rôles qui n'étaient pas limités par leur statut de second rôle, un OTP qui progresse naturellement et dans lequel chacun attend le meilleur de l'autre, l'idée que la compétition peut être saine et pousser à s'améliorer plutôt qu'à toutes les bassesses. Pasta, néanmoins, a quelques personnages qu'il est difficile d'apprécier et, si je suis très vite tombée sous le charme du personnage masculin princial, je comprendrais très bien que certaines personnes puissent être repoussées par sa propention à crier et son attitude en général. Pour ma part, j'ai trouvé le personnage vraiment bien écrit, j'ai aimé son évolution, et ce qu'il y avait derrière l'extérieur très dur mais je ne serais pas surprise que le personnage en rebute certains. Pasta peut également s'avérer plutôt lent par moments car il prend le temps de nous montrer de petites choses, de construire ses personnages, de construire son OTP sans gros retournements dramatiques... Cela ne conviendra pas à tout le monde. Pour ma part, j'ai vraiment aimé et j'espère que cette scénariste et ce réalisateur collaboreront à nouveau à l'avenir ! Article

[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)

3 - Vampire Prosecutor

En 2014, ça y est, j'ai regardé Vampire Prosecutor ! Sortez les confettis, faites péter le champagne les gens ! Bon je n'ai pas encore vu la saison 2... mais je le ferai un jour, c'est promis ! Car j'ai vraiment beaucoup aimé la saison 1. Le personnage principal a énormément de charisme et allie un aspect « torturé » résultant d'un passé difficile à un certain humour dont il ne se sépare jamais tout à fait. Du coup on a un protagoniste du genre tragique qui ne vire jamais dans « l'émo » et c'est très agréable à regarder, d'autant qu'il est entouré d'une équipe à laquelle il serait difficile de ne pas s'attacher. Entre l'ahjussi avec lequel il vit sa bromance, la nouvelle recrue un peu dépassée au début qui, étant intelligente de base, finit par se faire une place dans l'équipe et créer une relation de confiance avec son supérieur, et l'adorable poupinette qui essaie parfois de jouer les durs mais est trop adorable pour être prise au sérieux... Vampire Prosecutor a un ensemble de personnages vraiment attachant. Ainsi qu'une intrigue intéressante, une réalisation sombre et efficace, un bon casting et un bon rythme, aidé sans doute par le nombre restreint d'épisodes -pour un Kdrama-. Sans oublier l'eyeliner. Car il ne faut jamais oublier l'eyeliner. Article

 

 

2 – Nagareboshi

Allez, le retour de Takenouchi Yutaka ! Pour un drama calme sur les méduses. Bon okay, pas *sur* les méduses mais *avec* des méduses. Plein de méduses. Et c'est cool ♥ Parce qu'au delà de ma fixation sur les méduses en général, celles-ci reflètent asez bien le sentiment qu'on a en regardant Nagareboshi : un sentiment flottant de bien-être. Nagareboshi est un drama qui ne m'a jamais semblé ennuyeux ou vraiment lent, mais c'est un drama calme. Peu de mots sont échangés entre l'OTP -les autres personnages parlent plus mais, bien entendu, ils sont moins à l'écran que l'OTP-, la mise en scène donne une impression de simplicité et regarder ce drama est une expérience sereine, agréable et apaisante. J'ai adoré regarder le couple principal se former. Il n'y a pas que cela à apprécier dans le drama -il y a des personnages secondaires qui m'ont plu notamment- mais c'est l'OTP qui m'a vraiment embarquée. Leur romance avance petit à petit et elle n'est jamais exprimée à voix haute mais elle n'en est pas moins exprimée de façon évidente et ils ont fait battre mon petit cœur de la meilleure des façons. Article

 

1 - Soredemo Ikite Yuku

 

Que puis-je vous dire sur ce drama que je n'ai pas déjà dit ? J'ai l'impression d'en avoir tellement parlé ! En partie parce que je vous ai écrit deux articles plutôt longs sur la question et aussi parce que j'ai revu la série avec ma sœur, nous en avons discuté et j'en ai beaucoup parlé avec d'autres personnes via mails, sms et réseaux sociaux. Mais s'il y a bien un drama qui mérite que l'on parle de lui, c'est Soredemo Ikite Yuku -enfin il y a bien entendu d'autres dramas qui méritent que l'on parlent d'eux hein ! Soredemo en fait juste partie- De l'impeccable réalisation en passant par le casting impressionant -pas parce qu'il n'y a que des stars dedans : parce que tout le monde est investi et excellent dans son rôle-, tout a fait de ce drama un gros gros coup de cœur. Le premier drama depuis un bail auquel j'ai mis une note parfaite sans me poser de questions. Les thèmes abordés -le deuil, la culpabiilité, l'espoir, la nécessité d'avancer- sont abordés franchement mais, malgré tout, délicatement et si le drama est riche en émotions et souvent triste, il n'en est jamais réellement devenu étouffant pour moi car il n'était jamais entièrement pessimiste, il y avait toujours l'idée que les personnages pouvaient dépasser leur situation, aussi sombre semblait-elle. Je ne vais pas m'étendre parce que je l'ai suffisamment fait sur ce blog mais si vous n'avez pas vu Soredemo Ikite Yuku, je vous le recommande chaudement. Article

 

 

 

 

 

TOP7 des animes pas forcément de 2014 que j'ai aimés cette année

 

Cette année 2014 a été riche en animes pour moi ! Oh je n'en ai pas regardé des milliers et certainement pas autant que j'ai vu de dramas, mais j'en ai regardé nettement plus que les deux années précédentes, c'est certain. Tout a commencé avec ma semaine anniversaire 2014 : j'ai regardé d'excellents animes pour cette semaine-là. Et du coup, cela m'a donné envie de continuer à regarder des animes. Et pour une fois, contrairement aux années précédentes, ma phase s'est prolongée. Pour cela, je pense, il me faut remercier Minalapinou -dont je vous encourage, une fois de plus, à visiter le blog qu'elle tient avec Kaa- car j'ai d'abord beaucoup suivi ses conseils et elle en donne de très bons. Je suis tombée sur d'excellents animes grâce à elle, ce qui a entretenu mon envie d'en découvrir plus. Après cela j'ai commencé à aller aussi simplement en tenter de mon côté et je dois dire que j'ai eu plus d'expériences positives que négatives. Sur ce, le top7 !

[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)
[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)

7 – Barakamon / Ao Haru Ride

Certes, je commence déjà à tricher mais je voulais mentionner les deux. J'ai suivi ces deux animes pendant leur diffusion et je les ai vraiment appréciés tous les deux. Barakamon était un anime de type « tranche de vie » qui m'a beaucoup touchée. On s'identifie facilement aux tourments intérieurs du personnage principal et l'anime fait un très bon mix d'humour et de moments plus paisibles. La petite fille, Haru, sur laquelle tombe notre héros et avec laquelle il développe une relation particulière, est adorable : énergique, colérique parfois, curieuse, joueuse, elle a un cœur immense et une personnalité bien à elle. Elle est une vraie petite personne et je m'y suis attachée instantanément. Tous les personnages ont laissé un impact dans ma mémoire et petit à petit je me suis prise à espérer que le personnage principal ne quitte plus jamais la campagne l'ayant vu renaître. Quant à Ao Haru Ride, l'histoire ne m'a pas parue particulièrement originale mais quelque chose dans cet anime fonctionnait. Je ne sais pas trop d'où cela venait. Peut-être les dessins très doux, peut-être les personnages que j'ai trouvés très attachant, peut-être le timing... Ao Haru Ride avait tout du shoujo bien fait. Bien raconté, bien dessiné, bien animé -quelques épisodes étaient un peu moins bons cela dit à ce niveau-là... rien de tragique mais j'ai remarqué des baisses de qualité de temps en temps-. Et j'en ai apprécié chaque épisode. Article sur Ao Haru Ride

 

 

6 - Gekkan Shoujo Nozaki-kun

De manière générale 2014 n'a pas été une année fun pour moi. Je suis allée de galère personnelle en galère personnelle et du coup, en grande partie, j'ai passé 2014 à chercher la comédie qu'il me fallait pour me remonter le moral. J'en ai trouvé quelques unes et Nozaki-kun en a fait partie. Cet anime m'a fait rire jusqu'à en avoir mal au ventre. Surtout sur ses premiers épisodes car, après cela, je m'étais habituée au type d'humour et étais moins surprise. Mais je n'ai pas moins apprécié l'anime pour autant ! Nozaki-kun est drôle, très drôle. Sa volonté de détourner les stéréotypes, la façon dont il opposait la réalité aux mangas, ses personnages hauts en couleur et attachants... tout cela a contribué à faire de Nozaki-kun un de mes dramas favoris de l'année. J'ai passé un excellent moment devant et j'en redemandais. En attendant j'ai gardé les épisodes et, en cas de coup de blues, j'ai mes épisodes favoris en stand-by. Merci Nozaki-kun ! Article

 

 

5 – Psycho-pass

La saison 2 a été diffusée cette année mais je ne l'ai pas regardée... parce que j'attendais qu'elle soit terminée. Et maintenant qu'elle l'est, j'en ai entendu tellement de mal que je pense que je ne vais pas la regarder tout de suite car cela me ferait mal qu'elle atténue mon enthousiasme pour la saison 1 ! Psycho-pass est un anime dystopique qui a ses imperfections mais m'a tenue en haleine tout le long grâce à ses personnages charismatiques, son univers intéressant, ses designs esthétiqus et, tout simplement, son scénario prenant. J'avais toujours envie de voir la suite, d'en apprendre plus sur les personnages et j'étais toujours enchantée par l'animation. Le design des personnages, l'ambiance générale, les décors, la musique, etc. J'ai aussi eu une sorte de gros coup de cœur sur les génériques de cet anime, en particulier ses deux openings -le premier pour la musique et les images, le second surtout pour les images-. Je suis un peu triste que mes sources de confiance n'aient pas autant apprécié la saison 2 et l'aient jugée décevante mais étant donné que la saison 1 a été un gros coup de cœur, je tâcherai d'aborder la saison 2 sans trop d'à priori. Et en tous les cas, je vous conseille cette saison 1. De toute façon, malgré les questions en suspens à la fin de celle-ci, j'en aime assez la conclusion et, à mon avis, elle peut se suffire à elle-même. Donc allez-y ! Article

[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)

4 – Kiseijuu 

Okay c'est un tout petit peu de la triche, parce que l'anime n'est pas terminé.... mais je suis tellement sous le charme de Kiseijuu qu'il fallait que je le mette quelque part ici. Cela n'apparait pas trop dans ce top, bizarrement, mais j'ai un faible pour l'horreur, dans les animes également. Du coup cette année j'ai tenté plusieurs animes classés horreur : Tokyo Ghoul que j'ai trouvé décent mais frustrant, Another qui m'a beaucoup enthousiasmée mais a également fini par me frustrer un peu, Gyou qui était...particulier..., Terra Formars qui m'a très rapidement perdue, etc, et, donc Kiseijuu qui m'a tout de suite convaincue. Kiseijuu a tout ce que j'ai envie de voir ! Il y a de l'action, des personnages intéressants, de l'horreur, de l'humour, du suspense, … je suis tour à tour amusée, effrayée et j'attends chaque épisode avec énormément d'impatience. J'adore le design des parasites, j'adore la façon dont les scènes d'action sont animées, et j'en veux toujours plus. Je l'ai appris sur le tard mais il va également y avoir une adaption live en deux films et j'ai vraiment hâte de voir ce que cela va donner. Sans oublier que l'anime a encore 13 épisodes à diffuser -au moment où j'écris- et j'ai également entendu parler d'une saison 2 … écoutez si cela continue d'être de cette qualité-là, je suis carrément pour, je veux rester dans cet univers-là aussi longtemps que possible !

 

 

3 – Seirei no Moribito

Parce que j'étais désoeuvrée, j'ai en gros commencé à taper « anime fantasy » dans Google. Après avoir épluché quelques sites, je suis tombée sur l'opening de Moribito et, comme il m'avait beaucoup plu -la musique, l'animation et j'aimais ce qu'il laissait entrevoir de la relation entre les deux personnages principaux-, j'ai décidé de lancer l'anime. Deux soirées plus tard, j'avais terminé. Impossible pour moi de ne pas passer d'un épisode à l'autre à moins de vraiment tomber de sommeil. Vous l'avez compris : j'ai adoré Moribito. L'anime est nettement moins orienté action que je ne l'avais pensé, au lieu de cela il est même souvent calme, développant ses personnages tranquillement et de façon efficace. L'histoire n'est pas alimentée par des méchants qui se triturent la moustache mais par des considérations politiques et humaines alimentées par des informations parfois erronées. Les personnages sonnent vrais, je me suis attachée à plusieurs d'entre eux et principalement au duo principal. Le scénario est intelligent et prenant, l'anime magnifique à regarder, il y a toute une mythologie vraiment sympa et à aucun moment je n'ai trouvé que l'anime baissait en qualité. Je suis rentrée dans Moribito sans savoir trop à quoi m'attendre et j'en suis sortie avec la certitude d'avoir vu quelque chose d'excellent. L'article plus développé viendra sans doute un de ces jours mais n'hésitez pas à aller regarder l'anime dès maintenant !

 

 

2 - Natsume Yuujinchou

Après avoir vu et absolument adoré la première saison de Natsume Yuujinchou, je me suis jetée sur la seconde saison. Puis la troisième. Puis la quatrième. Et j'avais peur qu'une saison me déçoive, que l'anime finisse par perdre sa magie. Mais non. Mon seul tout petit regret est que la fin de l'anime -pour le moment en tous cas- ne soit pas le dernier épisode de la saison 4 mais l'épisode isolé diffusé en 2014 -qui est bon mais pas aussi parfait que l'était le dernier épisode de la quatrième saison-. Mais vraiment, c'est un détail. Le fait est que pendant quatre saisons j'ai suivi Natsume, son garde du corps félin Nyanko-sensei et tous les personnages récurrents que j'ai appris à aimer, et que je ne m'en suis jamais lassée. Oh, bien entendu, certains épisodes étaient meilleurs que d'autres ! Mais aucun épisode n'était mauvais et certains étaient purement magiques. Avec son ambiance très douce, Natsume Yuujinchou et ses suites nous entrainent dans le monde des youkais et nous parlent joliement de la vie. J'ai particulièrement apprécié l'évolution de Natsume et des thèmes de la série : le cœur est toujours le même mais il y a malgré tout une progression évidente si bien qu'on a l'impression de toujours suivre la même série/le même personnage sans pour autant avoir un sentiment de redite. Natsume Yuujinchou m'a énormément touchée et il fait partie de ces animes qui m'ont donné envie de me mettre à aux animes à nouveau. Article saison 1 Article saison 2

 

 

1 - Full Metal Alchemist Brotherhood

FMAB a été aux animes ce que GIANT a été aux dramas : mon déblocage vis-à-vis du nombre d'épisodes. En commençant FMAB j'avais peur de la longueur. Je me disais que ce serait trop long, que je ne m'étais remise aux animes que depuis peu et que je ne tiendrais jamais les 64 épisodes. Tu parles =_= J'ai avalé cet anime. J'avais plein de choses à faire mais j'ai tout relégué au second plan parce que j'étais très occupée à enchainer les épisodes. Malheureusement l'article n'a jamais vu le jour -question de timing- mais, heureusement, comme pour Avatar, the last airbender, j'ai l'intention de montrer cette série à ma petite sœur, ce qui signifie que je la reverrai et écrirai dessus à ce moment-là. En attendant... je ne sais trop que vous dire. FMAB est loin d'être un anime obscur après tout et il y a fort à parier que vous ayez déjà entendu toutes les éloges possibles à son sujet. Si les débuts sont un petit peu maladroits -rapport au ton qui oscile entre un humour un peu forcé et une histoire résolument plus sombre-, FMAB finitpar embarquer et se fait de plus en plus épique jusqu'à atteindre une échelle assez balèze. Les personnages se font plus nombreux, plus explorés, plus charismatiques, plus intéressants. L'action se fait de plus en plus soutenue, la situation de plus en plus tendue, l'anime de plus en plus sombre. Et je me suis délectée de chaque seconde. FMAB n'est peut-être pas parfait mais il rejoint la gallerie de mes animes favoris et j'ai hâte de le revoir et de vous en parler plus !

 

 

 

 

20 chansons ni classées ni forcément de 2014 qui ont tourné en boucle dans mes écouteurs cette année

 

1- Soley – I'll drown

 

2- Lindsey Stirling - Elements

 

3- The Animals – House of the Rising Sun

 

4- Katzenjammer – Hey Ho, on the Devil's Back

 

5- Mumford & Sons – Little Lion Man

6- Sophie Hunger - Birthday

 

7- Family of the Year - Hero

 

8- Twin Forks – Cross My Mind

 

9- Sia - Chandelier

 

10- Artic Monkeys – Do I Wanna Know

11- Blue Oyster Cult – Fire of Unknown Origin

 

12- Blue Oyster Cult - Veteran of the Psychic Wars

 

13- The Rolling Stones – Laugh, I nearly died

 

14- Led Zeppelin - Kashmir

 

15- B.oB. - So Good

16- Eric Clapton – I shot the Sheriff

 

17- Bad Company – Bad Company

 

18- The Shins - Asutralia

 

19- Big & Rich – Save a horse, ride a cowboy

 

20- Doctor Flake – Addiction

Et en bonus:p

 

21- James blunt – Bonfire Heart

 

22- The Fixx – One thing leads to another

 

23 – Styx – Renegade

 

24- Zed's Dead – White Satin

 

25- Les VRP – Ramon Perez

 

Et tellement d'autres que cela me fait sérieusement du mal de ne pas pouvoir tout mettre mais bon T.T

 

 

 

 

TOP5 de mes propres articles

 

Nous finissons donc cette série de listes par une liste concernant mon blog. Parce que la plupart du temps je ne suis absolument pas satisfaite de ce que je fais donc, quand je suis quand même contente de quelque chose.... je veux prendre le temps une fois dans l'année de célébrer ce quelque chose ! J'ai un peu tricher pour faire ce top car j'ai réuni les articles en catégories mais c'est pour mieux parler de ce que je suis contente d'avoir fait cette année. Go !

 

5 - Les Mvs

Faire des fanvids, cela prend du temps. Et souvent je ne suis pas ravie du résultat. Malgré tout j'adore me péter les yeux et passer des heures sur une vidéo de quelques minutes. Bon je ne le fais pas trop souvent quand même parce que c'est vraiment crevant ! Mais cette année j'ai réalisé une vidéo pour Shitsuren Chocolatier et continué mon projet Hong Gil Dong et... bah écoutez, c'est pas parfait mais j'aime quand même bien ce que j'ai fait. Donc yay en gros.

4 - KAT-TUN

Cette année j'ai écrit trois articles sur KAT-TUN et c'est devenu assez rare par ici. Honnêtement, je ne les suis plus autant qu'avant. C'est un peu triste mais que voulez-vous, les choses changent c'est comme cela. Dans mon article sur Real Face je les comparais à ce meilleur ami que l'on a perdu de vue. Pour carrément me citer, voilà ce que j'en disais :

 

J'ai l'impression d'avoir perdu contact avec un ancien meilleur ami. Nous avons changé tous les deux et l'intimité n'est plus là. Je relis avec énormément de plaisir les mots que nous nous échangions et je suis sur Facebook ce qu'il fait, je me réjouis de ses exploits, m'attriste de ses peines et quand je le vois, je passe toujours un excellent moment et ai l'impression d'être revenue des années en arrière mais nous ne nous voyons plus autant qu'avant et il y a beaucoup de choses que nous ne savons plus l'un de l'autre.

 

Cette année néanmoins, via plusieurs articles -celui sur Real Face, celui sur Monster, celui sur Black or White-, j'ai évoqué cet ami et … c'étaiit agréable. On ne reviendra jamais à l'époque où KAT-TUN envhaissait ce blog mais reparler de cet ami qui m'était -et continue de l'être, juste d'une autre façon- si cher... oui, c'était vraiment agréable.

 

 

3 - La Semaine Anniversaire

TOUS LES ARTICLES DE LA SEMAINE ANNIVERSAIRE. Même les mauvais. Okay je préfère les bons et ceux qui ont été vraiment fun à écrire comme la série sur les clichés dramatesques, celles sur les personnages, les affiches et puis, aussi, les articles sur Bambi, Jung Kyung Ho -parce que c'était fun de faire les cartes illustrant les articles-, sur MBLAQ, la mise à jour du lexique, etc. Mais je les aime tous pour la simple raison que je les ai écrits. Ca a été la croix et la bannière pour clôturer cette semaine anniversaiire et je suis tellement ravie d'avoir réussi à tout écrire que j'aime tous les articles. Vous pouvez tous les retrouver ICI.

 

 

2 – Réalisation

Quelque chose que j'ai toujours regretté est mon incapacité à vous parler de la réalisaton des films et des dramas. Manquant de connaissances techniques et de confiance en moi, je ne sais pas du tout trouver les mots pour parler de ce genre de choses. Mais cette année j'avais pris la résolution de faire des efforts. Alors j'ai des efforts, j'ai lu à droite à gauche des essais, des articles, des leçons sur la question, j'ai pris des notes et tout. Et bien que je sois très loin du compte, j'ai fait des progrès ! Je fais des efforts pour discuter de la réalisation, comme sur les articles de Soredemo Ikite Yuku, Bright Future ou encore BORDER. Et si je continue à faire des efforts, j'espère continuer à m'améliorer ! Pour le moment je dois encore me forcer à faire attention mais certaines choses me viennent plus naturellement -je remarque plus l'utilisation de certains procédés par exemple- et j'espère continuer dans ce sens.

 

 

1 - Projets de partout

Il y a tellement eu de projets de partout cette année !!! Certains n'ont pas eu la vie très longue, rapport aux circonstances, mais j'aime la nouveauté et j'ai donc apprécié chacun d'entre eux. Pour rappel nous avons eu :

 

=> Les podcasts avec Aerin sur des thèmes tels que le meilleur ami de la femme ou l'école au Japon + le podcast avec Toya. Ces podcasts étaient funs parce que j'aimais bien les concepts et aussi, tout simplement, pour la compagnie. Aerin et Toya étant toutes deux les personnes géniales qu'elles sont, travailler avec elle était un véritable plaisir et … bah, j'étais contente voilà tout ♥

 

=> Le projet Week after week with you : J'aime parler de dramas à la base et je suis ravie d'avoir pu y ajouter l'interaction entre vous et moi. Oh nous n'avons pas été trente pendant les sessions de chat mais cela n'a pas d'importance, les gens qui sont venus sont tous cools, j'étais ravie de discuter et j'ai hâte d'échanger avec vous plus encore ! Et j'aime le projet jeux pour la même raison : parce qu'il me permet d'interagir avec vous. Donc yay pour vous en gros !

 

=> Les TOP de scènes & les récaps de cernes: ce sont de nouvelles catégories plutôt que des projets réellement mais elles sont neuves. J'aime les TOP de scènes parce qu'ils me permettent de parler en plus de détails d'un drama comme j'ai pu le faire pour Ruri no Shima, BORDER, Soredemo Ikite Yuku, etc. Et j'aime les récaps de cernes juste parce que du coup c'est plus facile pour moi de relire mes cernes et que relire mes cernes... bah... c'est fun o.o

 

=> Les articles musicaux. Encore une fois il ne s'agit pas vraiment d'un projet « officiel » mais, en commençant par Dire Straits et Blue Öyster Cult, j'ai commencé à remplir un peu la case « musique en dehors de la Kpop et des Johnny's » et... cela fait plaisir. Parce qu'en vérité ce que je vous propose sur ce blog n'est qu'une infime portion de ce que j'écoute réellement. Je suis contente de (re)commencer à partager le reste et bientôt vous devriez voir apparaître un index pour « la musique en général ».

 

 

 

Et sur ce les gens... c'est tout =)

 

C'est la fin de notre bilan~

 

Je vous remercie si vous avez tout lu ou si vous n'en avez lu qu'une partie -non parce que j'admets que c'était long-. L'année 2015 commence officiellement sur ce blog alors espérons qu'elle soit bonne!

 

Merci à tous ♥

 

[Bilan 2014] Choses en bordel (films, chansons, animes, ..)
Tag(s) : #Blablas, #Cinéma Asiatique, #Cinéma Occidental, #Dramas - séries et animes, #Anime, #Musiques (artistes - albums - concerts -...), #Bilans Annuels

Partager cet article

Repost 0