Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

Sur ce les gens, il est temps de passer aux awards \O/ Quelques précisions néanmoins avant de se lancer -gaiement, tels de petits lutins joyeux- : déjà, je suis désolée de ne pas avoir créer de sondages pour tout. J'étais mal préparée cette année et... en clair je me suis foirée, pardon. Ensuite, il y a moins de catégories que d'habitude parce que cette année, je n'avais juste pas de quoi remplir les catégories que je voulaiis. Mais bon, il y a de quoi lire quand même ^^ Enfin, ces awards reflètent vraiment mes opinions et sentiments. Les meilleurs dramas ou personnages que je choisis ne seront pas nécessairement ceux que vous auriez choisis … et c'est cool ! Donc voilà, prenez ces awards -et tout le contenu de ce blog en vérité- pour ce qu'ils sont : mon opinion.

 

Sur ce eh bien... bonne lecture ! -et je vous jure que j'ai vraiment essayé de faire court mais :'(-

 

 

 

 

 

Meilleur Jdrama

 

J'avais une idée assez nette de ce à quoi ressemblerait cette caégorie lorsque l'année a commencé. Je pensais qu'Ashita Mama Ga Inai, Long Goodbye, Kami no Tsuki seraient nominés et qu'au final River's Edge ou Wakamonotachi obtiendrait le premier prix. Au final je n'ai pas vu Kami no Tsuki -faute de subs- ni Long Goodbye -faute à la motivation-, ni Wakamonotachi -le pourquoi est un grand mystère- et Ashita mama ga inai m'a déçue, de même que River's Edge. Bref l'année ne s'est pas du tout déroulée comme je l'avais prévu. Du coup quels sont mes nominés ? J'en ai trois. L'un d'entre eux ajouté à la dernière minute car il s'est terminé la semaine dernière -je pensais qu'il faisait un épisode de plus et ne m'attendais donc pas à pouvoir le nominer, le petit chamboule tout- : Nobunaga Concerto. Et les deux autres étaient prévus : BORDER et Shitsuren Chocolatier. C'est d'ailleurs amusant que ces deux-là se retrouvent là car j'ai bien failli n'en terminer aucun des deux ! L'épisode 1 de Shitsuren Chocolatier m'avait pas mal déplu et la première fois, je n'avais même pas dépassé la cinquième minute de BORDER, estimant hâtivement que ce drama serait ennuyeux à mourir -et j'étais à peu près autant dans le bon que pour mes prévisions Jdramatesques 2014-. Heureusement, l'expérience m'a appris qu'un épisode est rarement suffisant pour juger un drama -ne parlons même pas de cinq minutes- et j'ai continué le premier et finit par relancer le second. Nobunaga Concerto, quant à lui, a été un coup de cœur instantané donc la question « vais-je le regarder en entier ? » ne s'est jamais posé, c'était plutôt « si j'hiberne un temps, est-ce que j'aurai l'impression que les épisodes sortent plus vite ? ». Sur ce, causons.

 

Shitsuren Chocolatier se retrouve aujourd'hui nominé parce que malgré ses défauts -qui ne sont pas minimes-, il a une façon de traiter et développer ses personnages principaux que j'ai trouvée intéressante. Il se présente peut-être comme une comédie romantique mais le drama traite ses personnags comme des individus avec des objectifs personnels, c'est rendu évident peu à peu. La romance occupe la quasi totalité du temps d'écran mais la romance se fait par rapport aux personnages et non le contraire -ce qui n'est pas si évident que cela à Dramaland-. Les personnages sont terriblement imparfaits mais c'est ce qui les rend intéteressants et je suis ravie d'avoir suivi leur évolutation malgré les quelques accrocs.

 

Nobunaga Concerto, lui, est sur ma liste parce que … parce que ce drama est irrésistible voilà tout. Au début, il est drôle. Très drôle. Oguri Shun est excellent dans le rôle principal -enfin... LES rôles principaux en fait du coup- et on se prend très vite au jeu. Puis, avant que je m'en sois vraiment rendue compte, j'étais attachée aux personnages et j'avais juste vraiment mal quand ils avaient mal. Non parce que bon, c'est bien fun toute cette histoire mais le héros est quand même un lycéen bazardé au milieu d'une époque de guerres et il est censé mener tout un clan ! C'est une très très lourde responsabilité et la vie n'est vraiment pas rose tous les jours. Il y a des morts et souvent c'est sur la conscience de notre héros qu'elles pèsent. Le drama est loin d'être déprimant, il reste très divertissant jusqu'au bout, mais n'allez pas croire qu'il pète des arcs-en-ciel non plus. En tous cas les personnages sont très attachants, il y a un OTP fort sympathique, un casting impressionant -Oguri Shun, Shibasaki Kou, Fujiki Naohito, Yamada Takayuki, Mukai Osamu, Mizuhara Kiko, etc etc-, de l'humour qui fait rire -non parce qu'il pourrait y avoir de l'humour pas drôle- et même si les bons sentiments de notre personnage principal et le découpage de l'intrigue peuvent un peu rappeler des dramas plus « formulaïques et culcul », Nobunaga Concerto n'a pas de schéma vraiment répétitif et la naïveté de notre héros se heurte suffisamment à la réalité pour ne pas être agaçante mais, plutôt, attachante. Bref Nobunaga Concerto c'est drôlement bien.

 

BORDER, quant à lui, est ici parce qu'au delà de la réalisation absolument superbe, j'ai beaucoup apprécié la progression du personnage principal, rendue à la fois par les images et, bien entendu, l'écriture. Le drama, très sobrement mais de façon efficace, nous dresse le portrait d'un personnage complexe dont les valeurs sont remises en question, sans même qu'il s'en rende réellement compte parfois. Oguri Shun -encore lui!- a beaucoup de charisme dans le rôle principal et ce drama qui aurait facilment pu devenir formulaïque évite intelligemment le piège de la répétition.

 

Au final,... j'ai eu énormément de mal à choisir. Shitsuren Chocolatier et BORDER ont tous deux des choses intéressantes à proposer dans le développement de leurs personnages principaux et le font de façon complètement opposées : BORDER est sobre et silencieux, Shitsuren Chocolatier carrément tape-à-l'oeil. Et Nobunaga Concerto est juste un véritable plaisir à regarder. Au final je pense que je vais écarter Shitsuren Chocolatier qui a plus de défauts génants -malgré tout ce que j'ai aimé dedans- et finir sur un ex-aequo parce que je ne suis juste pas très bonne quand il s'agit de prendre des décisions.

 

Quant à vous, vous avez élu BORDER comme meilleur drama de l'année, suivi de prêt par Shitsuren Chocolatier et, plus loin de Dear Sister -que je n'ai pas regardé- … comme quoi nous sommes sur la même longueur d'onde ! Et comme Nobunaga Concerto n'a même pas été proposé -ni par vous ni par moi puisqu'à l'époque je ne l'avais pas regardé et n'en avais pas entendu grand-chose-, je m'en vais vous le recommander à nouveau !

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Meilleur Kdrama

 

Je sens que le suspense, pour cette catégorie, n'est pas exactement à son comble. Vous devez déjà avoir une assez bonne idée de ce qu'il va se passer... néanmoins observons les deux dramas que j'ai décidé de nominer : It's Okay It's Love et Miss Korea. Il y a d'autres dramas que j'ai beaucoup aimés cette année mais à mes yeux ce sont ces deux-là qui sortent leur épingle du jeu -dans ce que j'ai vu, bien entendu-. Et comme dans la catégorie précédente, nous avons des dramas assez différents l'un de l'autre.

 

IOIL est plus intense, plus coloré, plus rapide, plus « pop » et plus instantané. En le regardant je suis passée par tout un tas d'émotions fortes qui m'ont fait me sentir toute vide à chaque fin d'épisode et à la fin du drama plus encore. J'ai pleuré, j'ai ri devant IOIL -surtout pleuré passé un certain stade mais de bonnes larmes-, j'ai pas mal fondu devant l'écran aussi -la tendance du réalisateur à filmer ses personnages en gros plan et la façon dont Jo In Sung regardait la caméra ont bien faillir avoir raison de moi- et je me suis attachée aux personnages principaux ainsi qu'à quelques personnages secondaires. IOIL m'a confirmé que l'association de cette scénariste et de ce réalisateur -et de Jo In Sung tant qu'à faire- fonctionnait vraiment pour moi et que s'ils sortaient à nouveau un drama ensemble, je serais au rendez-vous. Certains détails commencent déjà, je vous l'avoue, à me sortir de la tête mais nul doute qu'un jour je me replongerai dans IOL pour profiter à nouveau de ce cocktail d'émotions.

 

Et si IOIL est un cocktail, Miss Korea est une tasse de thé bien chaude. On commence à la boire très lentement, le temps que l'histoire se mette réellement en place et que l'on s'attache véritablement aux personnages et à leurs relations, on se met à la boire à un rythme plus « normal » et la boisson chaude a quelque chose de réconfortant et chaleureux tandis que l'on se met à vivre avec les personnages et à vraiment rentrer dans la dynamique du petit groupe d'underdogs, dans l'ambiance de l'époque et dans le naturel de la formation de l'OTP. Enfin on termine de boire le thé et cela nous laisse avec un sentiment de calme et de tranquilité. On laisse nos mains sur la tasse un instant et lorsque la tasse est mise de côté, on sent encore sa chaleur dans nos paumes. Miss Korea a un effet plus prolongé, plus durable, du moins sur moi. Il est moins intense -encore qu'il m'ait fait rire et pleurer de même qu'IOIL avait également sa propre chaleur, bien entendu- mais les personnages me semblaient plus réels et il y en a plus dont j'ai adoré l'écriture que dans IOIL.

 

Au final, sans grande surprise, c'est Miss Korea qui l'emporte. Il est plus lent à démarrer et plus lent en général, son rythme est moins soutenu qu'IOIL qui avait l'avantage d'avoir été entièrement écrit à l'avance -ce qui devrait arriver plus souvent- mais, à mes yeux, il est également plus mémorale et était plus inattendu -franchement avec un synopsis pareil je n'avais pas du tout vu venir l'ambiance posé et les portraits de femmes qu'il nous offre, je m'attendais à quelque chose de bien plus rom-comesque, de bien moins fin et un drama où la compétition transformerait toutes les miss en harpies-... il était juste meilleur à mes yeux. En fait.

 

Quant à vous, bien que Miss Korea et IOIL soient également dans votre TOP3, ils sont respectivement à la troisième et seconde place derrière Man From Another Star qui prouve une fois de plus sa popularité ! -ce drama a gagné tous les sondages que j'ai vus je crois bien-. C'est un drama que j'ai également beaucoup aimé suivre -peut-être juste un tout petit peu moins sur la fin... enfin j'aimais toujours bien mais les quatre derniers épisodes m'ont un peu moins agrippée- et qui m'a fait battre le cœur à toute vitesse. Je l'ai trouvé moins bon que les deux autres mais s'il n'avait pas été là, mon année aurait été drôlement plus fade.

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Meilleur TwDrama

 

C'est un peu triste mais, comme l'année dernière, je vais m'abstenir dans cette catégorie. Parce qu'il n'y a qu'un seul TwDrama que j'ai vu en entier. Comme il était excellent, je suis prête à parier que si j'avais regardé plus de TwDramas de cette année, In a Good Way aurait effectivement été le grand gagnant de cette catégorie mais je ne peux rien affirmer. Enfin voilà comme choisir un « meilleur » dans une foule de un drama n'est pas très intéressant, je m'abstiens.

 

En tous cas, vous avez choisi In A Good Way et il n'a pas gagné avec une petite marge : il a gagné avec 68,89% des voix -là où les autres dramas pour les autres catégories gagnaient plutôt avec aux alentours de 25%-. Soit vous êtes comme moi et vous n'avez regardé que celui-là en entier soit ce drama a vraiment complètement éclipsé la concurrence. Et je suis prête à croire la seconde possibilité parce que, oui, In a Good Way était excellent. Avec son ambiance slice of life, ses personnages principaux et secondaires attachants qui évoluaient petit à petit, chacun à leur rythme, ensemble et chacun de leur côté, IAGW était une très jolie histoire de jeunes gens qui deviennent adultes, sans oublier une romance très engageante et touchante portée par l'écriture, bien entendu, et par les deux acteurs principaux qui partageaient une alchimie prenante qui leur a valu une bonne dose de « shippers » en dehors de la série. N'ayant vu qu'un seul TwDrama cette année, je suis contente que ce drama ait été In A Good Way.

 

Dans votre top3, après IAGW viennent Pleasantly Surprised puis Rock'n Road que je n'ai pas regardés mais dont j'ai eu de bons échos. J'ai prévu de jeter un œil aux deux un de ces jours ainsi qu'à The Way We Were qui est en quatrième place et qui me tentait bien.

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

TOP3 de mes plus grosses déceptions dramatesques

 

J'ai eu énormément de mal à faire ce top3. A la base en fait je devais juste choisir un drama mais mon souci était que mes plus grosses déceptions étaient toutes de nature différente ! Et qu'est-ce qui est pire : un drama dont on attendait énormément et qui, au final, est juste moyen ou un drama dont on n'attendait rien, qui s'est avéré sympa et qui a tourné au désastre absolument total ? Du coup comme je n'arrivais pas à choisir, en mettant de côté les grosses débacles que j'ai abandonnées en cours de route telles que My Secret Hotel ou encore Bride of the Century, j'ai fini par faire un top afin de caser ce que j'avais envie de caser. Voici donc le top3 des déceptions dramatesques que j'ai regardées en entier.

 

 

3 – Lost Days

 

Deux déceptions pour celui-là. La première n'est pas vraiment la faute du drama : le synopsis que l'on trouve sur Dramawiki -et sur Asian Wiki- me promettait un meurtre pour lancer l'histoire et... eh bien je ne vais pas vous spoiler sur « oui ou non y a t-il un meurtre entre amis » mais si oui, il se fait attendre les gens. Et, seconde déception : il n'est pas le seul élément qui se fait attendre, il en va de même pour le suspense, la tension, la subtilité ou n'importe quoi qui ressemble à de l'action. Le drama tourne en rond, est généralement prévisible, les acteurs sont loin d'être excellents -même ceux qui se débrouillent d'habitude- et il ne se passe vraiment pas grand-chose. Je n'attendais pas de ce drama en huis clôs qu'il soit la seconde venue du messie à dramaland mais j'espérais quand même qu'il arrive à créer un minimum de tension. Ou qu'il s'y passe quelque chose. Bref, grosse déception. Heureusement le drama était court, je n'ai pas perdu trop de temps.

 

 

2 – My Lovable Girl

 

Cette déception-là appartient à la catégorie « je n'en attendais pas grand-chose, cela s'est avéré sympa et cela a tourné au désastre ». A la base je n'avais pas de trop grandes attentes vis-à-vis de My Lovable Girl. Le drama semblait s'annoncer comme une rom-com assez classique avec un casting joli à regarder à défaut d'être forcément excellent. Mais j'avais très envie de revoir Rain. L'histoire, vous la connaissez : les premiers épisodes étaient mignons, la suite moins, et pour finir le drama est devenu long, répétitif, lourd, et il a même réussir à trahir la seule attente que j'avais : je voulais fangirliser sur Rain et à la fin je supportais à peine de le voir à l'écran. My Lovable Girl n'est pas le drama dont j'attendais le plus mais de tous les dramas de ce top3 il est celui qui a sombré le plus bas.

 

 

1 - Age of Feelings

 

Avec une petite mention pour Joseon Gunman mais j'avais moins d'attentes pour Joseon Gunman que je n'en avais pour AoF et son résultat final était meilleur que celui d'AoF. Ils entrent néanmoins dans la même catégorie : les dramas que je voulais excellents et qui ne l'étaient juste pas. AoF n'est pas irregardable du tout, je l'ai même regardé avec beaucoup de plaisir jusqu'au bout, mais c'était un drama que je voulais vraiment bon. Tout dedans m'attirait, peut-être à l'exception de Jin Se Yeon -que je ne détestais pas et que j'ai cessé de pouvoir supporter après AoF mais je n'avais déjà pas spécialement d'affection pour elle-, et j'ai saoulé le Kaa avec ce drama pendant un bon bout de moment. Au final … meh ? Le drama a très bien commencé mais s'est perdu. Autant certains personnages tenaient la route, autant les personnages les plus importants -et le drama de façon générale- manquaient d'une direction et tournaient en rond. Ce drama a fini par devenir assez médiocre. Je l'ai apprécié quand même et honnêtement je pense qu'un jour je le reverrai, au moins en partie, mais il n'arrivait pas à la cheville de ce que je lui avais souhaité d'être et de ce qu'il aurait pu être. En cela, il est donc ma plus grosse déception 2014 même s'il est loin d'être le drama que j'ai pris le moins de plaisir à regarder.

 

 

Quant à vous, vous avez élu Doctor Stranger plus grosse déception de l'année et cela ne fait que me conforter dans l'idée que j'ai bien fait de ne pas le lancer celui-là, malgré la Poupinette Jong Suk qui me faisait les yeux doux. Ensuite viennent My Lovable Girl et Joseon Gunman. Et je ne peux que vous comprendre, bien entendu~

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

TOP5 de mes chansons dramatesques favorites de 2014

 

Note: étant donné que ce top5 s'inscrit dans mon bilan dramatesque, je reste dans les dramas que j'ai regardés -pas forcément en entier ce coup-ci puisqu'une chanson n'a pas grand-chosee à voir avec le scénario d'un drama-, la question étant en gros « quel drama avait la meilleure chanson, la chanson que j'écoute toujours maintenant que nous sommes en 2015 ? ».

 

Et avant de lancer le top5 -dans lequel j'ai été obligée d'un peu triché parfois, okay-, une petite mention à Keep Walking de SHARK pour le drama SHARK parce que j'aime bien cette chanson. Elle ne fait pas partie de mon top5 mais j'ai une affection pour cette chanson parce qu'elle me rappelle KAT-TUN à une époque plus reculée. Et j'aime bien KAT-TUN ♥ Sur ce, le TOP5 !!!

 

 

5 – Lee Hyori – Don't Cry (I Need Romance 3) & Yoon Sung Ki & Lee Soori – Secret (My Secret Hotel)

 

Oui, tant qu'à faire ne perdons pas de temps et commençons à tricher tout de suite hein ! My Secret Hotel et I Need Romance 3 sont des dramas avec lesquels j'ai eu du mal pour la même raison -personnages involontairement détestables-. Je n'ai même pas pu terminer MSH. Mais au moins les deux dramas avaient de jolies chansons ! Don't Cry je n'écoute pas forcément en boucle car elle peut s'avérer lassante mais elle a une ambiance mélancolique et à la fois réconfortante que j'aime beaucoup et j'adorais l'entendre dans le drama. My Secret Hotel est tout aussi mélancolique mais avec une touche de mystère qui colle à l'ambiance du drama.

 

 

4 – Adrian – Good Morning Hard City (In a Good Way)

 

Ah cette chanson ♥ En même temps j'aime toutes les chansons de ce top, forcément. Et je ne peux pas vraiment toujours être éloquente … en fait je le suis rarement en matière de musique donc mettons simplement que j'aime beaucoup cette chanson et qu'elle me rappelle cet excellent drama qu'est IAGW.

 

 

3 – AILee – Goodbye my love (Fated To Love You) & J-Min – Hero (Miss Korea)

 

La voix d'AILee dans Goodbye my love est magnifique, profonde et hantante. Si j'étais tombée sur la chanson en dehors du drama je ne sais si je l'aurais aimé autant -elle m'aurait certainement plu parce qu'elle est très belle mais pet-être pas autant- mais là, je l'associe à plein de scènes de FTLY et cela me fait l'aimer encore plus. Bon et puis, vraiment, c'est une belle chanson à côté de cela. Quant à Hero de J-min, c'est une chanson plutôt simple mais pleine d'émotion. Elle a un parfum de tristesse mais à la fois de tranquilité je trouve et elle est apaisante.

 

 

2 – Every Single Day – Rush (Gap Dong)

 

Je ne sais plus exactement quand arrive cette scène mas je me souviens des images allant avec la première fois où je me suis dit « mais je kiffe cette chanson en fait ! ». C'était une scène de filature et j'étais tellement occupée à me dire « must find song » que je ne regardais même plus spécialement l'écran. J'aime beaucoup l'effet « étouffé » au début, cela colle à l'ambiance plutôt sombre de Gap Dong. Et à la fois on retrouve le sentiment plus « planant » des dernières chansons d'Every Single Day que j'aime également beaucoup. Bref c'est gagnant-gagnant cette affaire.

 

 

1 – Every Single Day – New World (Miss Korea)

 

Oui apparemment Every Single Day et moi on s'entend bien. Honnêtement je trouve que leurs chansons se ressemblent souvent mais... ben je les aime toute. En l'occurence New World est une de mes favorites, j'adore le crescendo, la prise de vitesse, la course dans la tempête vers ce nouveau monde plein de lumières. C'est une excellente chanson pour un excellent drama.

 

Quant à vous, voici votre top5 :

 

1 - Ailee – Goodbye my love (FTLY)

2 – Every Single Day – New World (Miss Korea)

3 – Davichi – It's Okay It's Love (IOIL) -qui a failli faire partie de mon top5 aussi car c'est une très jolie chanson... mais il fallait faire des choix :'(-

4 – Lyn - My Destiny (Man From Another Star) -qui pour le coup me laisse indifférente je la trouve assez banale)

5 – Tiger JK – First Love (Pinnochio) – Tiger JK \O/ Je n'ai pas pu inclure celle-là puisque le drama n'est pas terminé mais merci de l'avoir fait pour moi ♥-

 

Par ailleurs, cela ne rentre pas dans le classement mais il y a deux dramas que je veux mentionner pour leur utilisation de la musique : It's Okay It's Love et Trot Lovers. Trot Lovers faisait une utilisation de sa musique particulièrement sincère, chaleureuse et touchante -Eun Ji a une voix parfaite pour le trot et sérieusement c'est quand elle veut qu'elle nous en sort un album-. Toutes les scènes de chansons me sont restée en mémoire et j'ai intégré les morceaux à mes playlists habituelles, dans leur version originale pour certaines et dans leur version drama pour toutes. Quant à It's Okay IT's Love il m'a fait découvrier plein de chansons : Hero de Family of the Year, Cross My Mind de Twin Forks, Heavy de The Killin Time Band, You're my best friend de The Once, etc. Je les aime toutes et ellles aussi ont intégré mon ipod. Les deux qui m'ont le plus marquée cela dit sont Hero lors de la scène affreusement triste où Jae Yul se fait battre au bord de la route et Cross My Mind la première fois où elle intervient. Voilà, je tenais juste à mentionner ces deux dramas

 

Meilleur Acteur

 

Oh cte galère. Il va falloir que je choisisse... et j'aimerais qu'il y ait eu « ZE PERFORMANCE OF LA MORT » qui me permette de faire un choix facile mais, en vérité cette année j'ai aimé plusieurs performances et je n'en ai pas une qui les surpasse toutes au point de rendre ma décision aisée. Après m'être pas mal torturée cela dit, j'ai fini par réduire ma liste à trois performances d'acteurs principaux qui m'ont vraiment parlé dans les dramas que j'ai regardés cette année : celle de Jo In Sung dans It's Okay It's Love, celle de Cha Seung Won dans You're All Surrounded et celle de Jang Hyuk dans Fated To Love You.

 

Cha Seung Won dans You're All Surrounded me surprend moi-même parce qu'il a beau être effectivement un des trois personnages principaux du drama, ainsi que mon personnage favori... honnêtement je ne pensais pas qu'une de mes performances favorites de l'année sortirait de YAS. Mais le fait est que Cha Seung Won -bien plus que Lee Seung Gi dans le rôle le plus central- m'a énormément émue. La plupart du temps en ne disant rien du tout d'ailleurs. Oh il était bon quand il parlait et, s'il m'a fait pleurer, il m'a également amusée et j'ai pas mal fangirlisé sur la classe qu'il pouvait avoir, mais ce sont les moments où il ne parlait pas et nous laissait apercevoir toutes les cicatrices à l'intérieur qui m'ont réellement marquée. Comme je le disais dans mon article sur le drama, j'ai beau avoir vu Cha Seung Won plusieurs fois auparavant dans des dramas, je crois bien que c'est dans You're All Surrounded que je l'ai préféré. Ce n'était pas son meilleur rôle dramatesque et pas mon drama favori de lui -City Hall est ce drama- mais c'est ma perfomance favorite de Cha Seung Won dans un drama à ce jour et une de mes performances favorites de l'année.

 

Jo In Sung dans IOIL m'a transformée en une véritable «boule d'émotions ». C'est un acteur qui a une réserve incroyable d'énergie et de sincérité. A une époque il n'arrivait même pas vraiment à les contrôler mais j'ai l'impression que c'est de moins en moins vrai. Son style de jeu à énormément évolué depuis des débuts monotones vers un milieu exubérant pour finir sur quelque chose de plus maitrisé qui retient malgré tout l'émotion brute de sa période plus exubérante. Et quand en plus il est aidé d'un bon script, d'une bonne direction d'acteur et de la réalisation qu'il faut, cela créé de la magie sur l'écran et c'est exactement ce qu'il s'est passé dans IOIL. Toutes les émotions qu'il me délivrait étaient intenses. Je suis tombée complètement amoureuse de sa présence et la caméra en ayant apparemment fait de même, j'avais parfois presque envie de rougir et baisser les yeux.

 

Jang Hyuk dans Fated To Love You a des moments un petit peu trop « over the top » mais 99% il était excellent et le 1% restant n'était pas vraiment de sa faute, le drama allant juste parfois un peu trop loin dans son exagération. Le reste du temps Jang Hyuk était exactement ce qu'il fallait à ce personnage, un acteur capable de prendre tout ce que Lee Gun avait d'exubérant, de le rendre hilarant et, à la fois, de faire ressortir toute sa douceur et son coeur. De son rire maniaque à ses yeux expressifs, Jang Hyuk m'a fait mourir de rire, m'a fait complètement fondre et m'a brisé le cœur jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que des miettes. Oui, parfois, le drama allait un tout petit peu trop loin et j'en grimaçais un petit peu mais, encore une fois, 99% du temps Jang Hyuk était un pur plaisir à regarder, une des performances les plus divertissantes de l'année tout en retenant énormément de cœur.

 

Quant à les classer, honnêtement … je pense que cela donnerait quelque chose comme cela :

 

3 – Cha Seung Won

2 – Jo In Sung

1 – Jang Hyuk

 

Mais honnêtement je pourrais changer d'avis demain. Enfin pour le moment j'en suis là.

 

Quant à vous, votre top 3 est le suivant : Jo In Sung loin devant en première place, Jang Hyuk en seconde place, Kim Soo Hyun en troisième place. Donc votre top n'est pas si éloigné du mien même si Cha Seung Won, dans votre classement, est bien loin, très très loin. Au passage, en cinquième place vous avez choisi Ji Chang Wook dans Empress Ki et … bah je suis contente de l'y trouver ♥

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Meilleure actrice

 

Je n'ai pas eu trop à réfléchir pour cette catégorie : l'issue me semblait évidente. Il y a eu plusieurs bonnes performances féminines cette année, certaines surprenantes et d'autres attendues, mais à mes yeux, la meilleure était celle de Jang Nara dans Fated To Love You.

 

Elle et moi avons une relation instable -je l'ai aimée dans certains projets, elle m'a agacée dans d'autres- et honnêtement si on m'avait donné la liste des actrices qui reviendraient en 2014 au débu de l'année, je me serais plutôt attendue à décerner le prix à Jung Yumi, Gong Hyo Jin, Uneo Juri, etc, des actrices que j'adore à la base et qui ne m'ont jamais déàue. Oh et elles ont toutes été bonnes d'ailleurs -Ueno Juri était enfermée dans un personnage plat mais la plattitude ne venait pas vraiment d'elle... cela dit elle aurait sans doute pu rendre le rôle un chouïa plus intéressant-. De même que Lee Yeon Hee a surpris tout le monde en incarnant parfaitement l'héroïne de Miss Korea et qu'Han Groo a sans doute achevé de « justifier » sa carrière d'actrice dans Marriage Not Dating, sans oublier que Jeon Ji Hyeon, passé les deux premiers épisodes, était excellente dans Man From Another Star, son implication totale et son énergie lui valant bien une mention.

 

Bref, il y a eu plen de bonnes performances cette année donc... et la raison pour laquelle j'ai fini par retenir Jang Nara est qu'elle n'a pas juste pris un bon rôle et été à la hauteur/ « au dessus de la hauteur » -ce qui, on est bien d'accord, est digne de louanges et carrément pas courru d'avance-, elle a pris un rôle qui m'aurait certainement agacée au possible entre les mains d'une moins bonne actrice et elle m'en a fait tomber amoureuse. Oh j'avais beaucoup aimé Fated To Love You TW mais à l'époque j'avais également aimé pluseurs drama qui, aujourd'hui, me sortent par les yeux. Jang Nara avait donc la lourde tâche de me faire aimer la réinterprétation d'un rôle dont j'avais à la fois un souvenir flou embelli par le temps et la certitude que je ne l'apprécierai plus du tout maintenant que mes goûts en matière de dramas et ma tolérance vis-à-vis de certains clichés et stéréotypes ont changé. Et écoutez, elle s'en est sortie haut la main.

 

Bien entendu, les variations dans l'écriture ont aidé : c'était plus facile notamment d'accepter la dévotion de Mi Young à Lee Gun lorsque celui-ci ne devenait pas lee connard qu'il devenait dans la version originale et que nous n'avions pas constamment sous les yeux la perfection incarnée en la personne du rival -le très présent Dylan dans l'original et le très peu développé Daniel dans le remake-. Mais même avec tous ces changements, sur le papier, Mi Young était un personnage qui, avec sa manie de s'écraser et de faire passer tout le monde avant elle, semblait voué à m'agacer. Pour l'interpréter et me la faire aimer, il fallait une actrice qui soit capable de faire ressortir la force et la fierté du personnage. Pour prendre un exemple qui arrive dans les premiers épisodes du drama -et qui ne spoile pas donc- : lorsque Mi Young part en croisière avec son petit ami -la même croisière où elle rencontre Lee Gun-, le petit ami la trompe. Elle rentre dans la chambre -et à ce stade de l'histoire, elle est déjà pas mal ébranlée- et le trouve avec une autre femme, nue, qui porte ses boucles d'oreille. Les boucles finissent par terre et Mi Young insiste pour les récupérer parce qu'elles sont à elle. Elle est en larmes et dans une position d'humiliation tandis qu'elle les ramasse et ce geste aurait très facilement pu sembler pathétique, j'aurais facilement pu soupirer profondément à la regarder faire mais Jang Nara, tout en faisant passer la fragilité et la dévastation du personnage, fait de ce geste un acte de fierté empreint, aux yeux de Mi Young et du spectateur, d'une certaine dignité.

 

Jang Nara, tout le long du drama, a vraiment donné à Mi Young toutes les nuances dont ce personnage avait besoin et c'est parce qu'elle a su faire une véritable différence dans ma perception du rôle que, même si j'ai aimé beaucoup d'autres actrices cette année, j'ai décidé d'arrêter mon choix sur Jang Nara.

 

Dans votre classement, néanmoins, Jang Nara n'arrive que troisième et loin devant elle sont Jeon Ji Hyeon de Man From Another Star et Gong Hyo Jin dans It's Okay It's Love. Et elles étaient excellentes donc cela n'a rien de surprenant~ Nous n'avons pas choisi la même numéro 1 maiis en regardant le classement je constate quand même que nous avons en gros les mêmes finalistes~

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Meilleur personnage principal féminin

 

Je ne m'embarasse pas d'une longue introduction, ce prix-là va à deux personnages en ex-aequo : Oh Ji Young de Miss Korea et Cheon Song Yi de Man From Another Star. C'est comme cela que va terminer et je pense que cela ne surprendra personne. Néanmoins avant de passer à cela, je veux quand même mentionner quelques autres personnages rapidement :

 

=> Yoo Na de Yoo Na 's Street. N'ayant pas terminé le drama, elle ne peut pas vraiment compter mais ce personnage est excellent et aurait sans doute été une excellente compétition pour Song Yi et Ji Young.

 

=> Jia En de In a Good Way. Jia En est probablement le personnage de cette année auquel il est le plus facile de s'identifier parce qu'elle est dans une situation très commune: c'est une étudiante qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie. Et la façon dont elle évolue est très naturelle. Le personnage est attachant et est génial de la plus « ordinaire » des façons.

 

=> Jung Soo Young dans King of High School. Qui était un personnage très différent de ce qu'on a l'habitude de voir. Vraiment décalée et parfois un peu agaçante justement à cause de ce décalage, j'ai adoré la façon dont, malgré une attitude qui semblait très soumise et hésitante, le personnage était en fait très affirmé et se tenait à ses décisions, endossant ses responsabilités avec aplomb.

 

J'ai également beaucoup aimé l'héroïne de Discovery of Romance dans toute l'honnêteté de son imperfection, complètement fangirlisé sur Elena dans Shitsuren Chocolatier et Kichou de Nobunaga Concerto et bien entendu, Jang Nara aidant, j'ai beaucoup aimé Mi Young de Fated To Love You. Mais au final Mi Young et Song Yi sont le seul choix que je puisse faire parce que je suis tombée folle amoureuse des deux.

 

Cheon Song Yi est une actrice et pas juste une actrice : c'est une star. Et oh, elle en est plus que consciente. Elle a un ego démesuré. Elle se pavane avec assurance, pense que le monde lui est du, elle est bruyante, elle est égoïste.... et cela devrait la rendre antipathique mais en vérité pas du tout car, déjà, le personnage est abordé avec pas mal d'humour et également parce que dès le début du drama, on nous laisse percevoir les failles dans l'armure. Sans parler de traumatismes passés, on nous parler des netizens qui se moquent d'elle, des régimes difficiles qu'elle doit se forcer à subir, etc, et cela lui donne une certaine vulnérabilité attachante. Et plus le drama avance, plus on découvre sous l'ego une femme qui a ses complexes et ses blessures, sans oublier énormément de cœur. Pour autant le drama ne nous joue pas la carte de la sorcière qui cache une gamine appeuré qui a besoin d'un chevalier en armure. Do Min Joon vient souvent en aide à Song Yi parce qu'il a des super pouvoirs qu'elle n'a pas et qui sont bien pratiques de temps en temps et il lui sert également de soutien moral, mais Song Yi a surtout une grande fierté et une sacrée trempe. Une de mes scènes favorites avec ce personnage est celle de sa confrontation avec Se Mi, la 2nd lead interprétée par Yoo In Na. Se Mi ayant laissé la jalousie la ronger a planté plusieurs lames dans le dos de Song Yi et se comporte de manière particulièrement mesquine. Mais au lieu de rentrer dans cette compétition et cette mesquinerie, Song Yi estime simplement qu'elle est au dessus de cela. Qu'elle n'est peut-être plus une star mais qu'elle vaut mieux que le conflit que Se Mi veut lui imposer. A ce stade de l'histoire j'avais envie de lui dédier une parade et de la faire défiler dans la rue. Song Yi est fière, elle est fragile, elle est drôle, elle est sexy, elle est emportée, elle a peur, elle est courageuse, et Jeon Ji Hyeon s'implique complètement dans le rôle. Autant Do Min Joon a eu des passages peu reluisants, autant Cheon Song Yi m'a conquise jusqu'au bout du drama et elle est donc un de mes deux personnages féminins favoris de l'année.

 

Le second, donc, est Oh Ji Young de Miss Kora et cela ne surprend personne car j'ai beaucoup parlé de Miss Korea et que, comme je l'ai pas mal répété, les personnages féminins de ce drama sont un des principaux attraits de ce drama. Oh Ji Young est une jeune femme qui a grandi avec tout un quartier à ses pieds parce qu'elle est belle. Les garçons ne pouvaient pas détacher leur regard d'elle et elle était la reine de son petit monde. Mais comme elle n'a pas fait beaucoup d'études, elle se retrouve bloquée dans un travail frustrant avec un patron méchamment porté sur le harcèlement sexuel. La scène où on la voit manger en douce dans l'ascenseur, pressée contre un coin pour éviter la caméra -elle n'a pas le droit de manger là mais c'est cela où ne pas manger du tout- et étouffant sous le rabaissement qu'elle ressent à faire son travail, m'a brisé le cœur. Ji Young, cela dit, n'est pas brisée -elle remet à sa place son patron, protège les autres employées dans une scène qui, en est, est complètement bad-ass, etc-, simplement étouffée et complexée. Via la compétition pour devenir Miss Korea, elle va reprendre confiance en elle. Elle va avoir l'impression d'avoir un but à atteindre, de pouvoir aider sa famille, de faire quelque chose digne d'admiration, etc. En plus du support de sa famille -qui est très attachante-, elle trouve également de nouveaux alliés, une compétition qu'elle respecte et qui la motive et, bien entendu, Sung Joon dont la confiance sera un énorme boost. Ji young est complexée mais résolue, pleine de compassion mais également prête à se battre, et lorsqu'elle sait ce qu'elle veut, elle se lance à fond. Ji Young, comme Song Yi, est un personnage que j'ai adoré parce que c'est un personnage complexe qui a plein de différentes facettes et ne tombe pas à plat dès qu'on lui retire la romance principale.

 

Oh pas que je n'ai pas aimées ces deux romances hein ! Non, non. En plus je suis une grande amatrice de romances~ Mais le parcours personnel de Ji Young allait bien plus loin qu'une simple romance et Song Yi aurait quasiment pu être son propre one woman show. Elles sont donc mes deux choix pour cette catégorie~

 

Quant à vous, eh bien, … vous avez placé en première position Song Yi puis, loin derrière mais en secnde position quand même Ji Young. Et enfin, en troisème position arrive Ji Hae Soo de It's Okay That's Love.

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Meilleur personnage principal masculin

 

Pour le coup, je suis moins inspirée par cette catégorie que par la précédente … ce qui est rare mais cette année, quand je regarde en arrère, j'ai finalement eu de plus gros coups de cœur féminins que masculins. J'ai adoré plein de personnages masculins mais ils m'ont touchée moins violemment que les personnages féminins. Cela dit, effectivement, il y a tout de même plusieurs personnages masculins que j'ai beaucoup appréciés. Bien entendu Lee Gun de Fated To Love You en fait partie et j'ai également été intéressée par Souta de Shitsuren Chocolatier -même si je n'y étais pas à proprement parler attachée-, Ishikawa de BORDER et la façon dont le drama le développait, Kang Tae Ah de Discovery of Romance, Sohyeon de The Three Musketeers, … sans oublier Ki Dong Chan de God's Gift qui finissait par, en gros, voler le drama.

 

Mais si je dois choisir quels ont été mes personnages favoris de cette année, avec une mention particulière à Lee Gun, le véritable affrontement se fait entre Park Dal Hyang de The Three Musketeers et Liu Chan d''In A Good Way.

 

Park Dal Hyang est un personnage que j'ai adoré suivre et que j'aime encore plus quand j'y repense parce qu'il est terriblement attachant. Il fait partie de ces personnages qui, comme Chang Man de Yoo Na's Street ou comme Saburou de Nobunaga Concerto, m'ont d'abord plu pas parce qu'ils étaient complexes, pas parce qu'ils étaient mystérieux, pas parce qu'ils avaient la classe du siècle mais parce qu'ils avaient cette gentillesse couplée de naïveté qui les rendaient irrésistibles. Bien entendu cela ne suffit pas parce qu'un personnage adorable peut être plat mais cela a été l'argument numéro 1 : Dal Hyang est ouvert, honnête et il a extrêmement bon cœur. Après cela il s'est avéré être en plus plein de ressources, intelligent et efficace. Et il m'a également pas mal brisé le cœur parce que c'était parfois difficile de voir toute sa naïveté se retrouver confrontée à un monde vaste et difficile auquel il ne s'était pas attendu en montant à la capitale. Heureusement il apprenait tout le long du drama et, arrivé à la fin, il était bien moins naïf qu'au début, bien plus rodé au monde qui l'entourait, tout en retenant son honnêteté et ce quelque chose de candide que j'aimais tant. Je ne sais pas trop comment l'exprimer mais Dal Hyang est juste un personnage extrêmement plaisant. Suffisamment vulnérable pour attendrir, suffisamment capable d'apprendre et de se débrouiller pour ne pas être pathétique, suffisamment amusant pour être d'excellente compagnie, c'est un personnage que j'avais envie de suivre pour le simple plaisir de le suivre.

 

Liu Chan est également un personnage qui, d'emblée, nous est présenté comme quelqu'un de très agréable. On nous l'introduit comme un jeune homme qui voit quelqu'un en difficulté et décide de venir en aide à cette personne en difficulté juste parce que ça lui semble être la chose à faire. Après cela il s'avère être responsable, attentionné, sensible, sociable, prêt à défendre ses convictions, charismatique et généralement assez génial. Le drama n'oublie cependant pas que Liu Chuan est un adolescent qui, sous ses dehors très assurés, n'est pas super certain de ce qu'il veut faire de sa vie. Liu Chuan vient donc avec ses doutes, ses maladresses et une diifficulté à se livrer. Sans oublier qu'il a tendance à parfois attendre un petit peu trop des gens, il peut faire preuve d'un idéalisme handicapant. Il n'apparait donc jamais parfait au point d'en être détaché de la réalité, c'est un personnage qui semble réel, c'est juste qu'il est meilleur que la plupart des gens que je connais. Et qu'il a Momo -son chien-, un gros plus non négligeable car Momo c'est le bien.

 

Entre les deux, je pense que Liu Chuan l'emporte. J'adore Dal Hyang et j'aurais adoré suivre Dal Hyang pendant encore deux saisons -que nous n'aurons jamais T.T Je te hais TvN T.T- mais Liu Chuan était un petit peu plus intéressant et même si cela me brise un peu le cœur d'écarter Dal Hyang... Liu Chuan l'emporte.

 

Quant à vous, vous avez choisi en première position Jang Jae Yeol de IOIL puis, de très près, Lee Gun de Fated To Love You et enfin, de bien plus loin, Do Min Joon de Man From Another Star. Liu Chan est malheureusement en dehors du top3, arrivant juste à la lisière en quatrième position -et Dal Hyang est sixième avec très peu de votes-.

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Meilleurs personnages secondaires & tertiaires

 

Vous êtes prêt pour le TOP10 les gens ? Alors allons-y gaiement ! Le TOP10 de mes personnages secondaires & tertiaires favoris de l'année !

 

 

10Saru (Nobunaga Concerto)

 

Bon et honnêtement la plupart des personnages secondaires de Nobunaga Concerto m'ont plu. Mais Saru, aidé par le jeu de Yamada Takayuki, était très intriguant et bien qu'il n'ait finalement pas été à l'écran tant que cela, le drama m'a laissée sur l'envie d'en voir plus. Je trouve que le personnage avait beaucoup de présence et je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe à l'intérieur de sa tête alors vivement que le film sorte -il va falloir attendre un an, ce n'est pas tout de suite- pour qu'on en sache plus !

 

 

9 – Jo Geun Woo (Trot Lovers) & Yoon Sol (Discovery of Romance)

 

Délicieusement décalé et servi par la très bonne performance de Shin Sung Rok, Jo Geun Woo était un personnage qu'il était impossible de ne pas apprécier. Souriant, brutalement franc et souvent un peu à l'ouest, Jo Geun Woo a bien failli me filer le 2nd lead syndrome. Heureusement je l'ai adoré en dehors de l'OTP à la place. Quant à Yoon Sol elle donnait parfois vraiment des conseils à la con mais elle était également drôle, loyale et, dans sa propre vie amoureuse, me parfois donnait fortement envie de l'applaudir. Kim Seul Gi est une actrice qui gère vraiment bien la comédie et Yoon Sol restera donc comme l'un des personnages secondaires à retenir cette année, à mes yeux du moins.

 

 

8 – Locker (Ashita Mama Ga Inai)

 

Bien que l'épisode qui lui est consacré m'ait déçu, Locker est resté l'un de mes personnages favoris du drama. Personnage silencieux, il est une présence extrêment rassurante pour les enfants. Il bouge de façon plutôt lente et il ne parle pas mais il trouve toujours le moyen de réconforter les pensionnaires de l'orphelinat en s'exprimant par de petites actions qui valent tous les discours du monde. C'est un personnage chaleureux et plein de douceur qui comprend mieux que personne les cicatrices des enfants dont il s'occupe.

 

 

7 - Doggu & 6 – Mo Il Hwa (Age of Feelings)

 

Mo Il Hwa et Doggu sont des personnages que j'ai tous deux appréciés bien plus que le personnage principal et ce pour des raisons différentes. Doggu avait quelque chose d'assez fascinant dans sa course effrénée à la survie. C'était un personnage assez pathétique et surtout carrément hargneux mais le côté « chien dans une impasse qui mord tout ce qui l'approche » était intéressant. C'est dommage que le personnage n'ait pas été mieux exploité que cela. Mo ll Hwa, quant à lui, fonctionnait au charisme. Honnêtement ce n''est pas un personnage que j'ai trouvé intéressant au niveau de l'écriture mais il transpirait la classe et je pense que, de façon compréhensible, c'est le personnage qu'ont retenu la plupart des gens. Le sourire ambigu de Song Jae Rim et les talents de combattant du personnage le rendaient bad-ass et mémorable.

 

5 – Soo Kwang (It's Okay It's Love)

 

Soo Kwan était un personnage touchant et très attachant que j'ai beaucoup apprécié. Bien que sa romance avec la demoiselle malpolie ne m'ait pas complètement embarquée, j'ai beaucoup aimé le personnage en soi et, notamment, sa relation avec notre personnage principal. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre de la part de Kwang Soo -que j'avais déjà vu jouer une fois auparavant mais je ne me souvenais pas vraiment de sa performance, je le connaissais surtout en tant que Running Man- mais il s'est révélé être très engageant dans ce rôle-là et j'espère le revoir à l'écran rapidement !

 

 

4 – Yoo Ah (King of High School Life Conduct)

 

Si on m'avait dit, quand j'ai commencé le drama, que ce personnage serait dans ce top5 à la fin de l'année, j'aurais probablement rigolé. Yoo Ah, dans les deux premiers épisodes du drama, semblait être partie pour être absolument insupportable. Et puis je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais à partir de l'épisode 3, subitement, il y a eu un énorme virage. A tel point que j'en veux à la scénariste d'avoir introduit son personnage tel qu'elle l'a fait parce que c'était une ombre au tableau qui n'aurait pas du exister. Yoo Ah, à partir de l'épisode 3, est un personnage particulièrement attachant qui, sous ses airs parfois d'adolescente gâtée, a pour automatisme de faire discrètement passer les gens qu'elle aime avant elle-même. Lorsque sa sœur semble avoir la vie difficile, Yoo Ah prend en charge toutes les tâches ménagères sans dire un mot. Lorsqu'elle voit que le garçon qu'elle aime est terriblement déprimé, elle résiste à son envie d'être à ses côtés et va à la place chercher la personne dont il a besoin. Même lorsqu'elle apprend que sa sœur est amoureuse de la même personne qu'elle, Yoo Ah a fini par me surprendre très agréablement. Chaque épisode qui passait cimentait mon affection pour ce personnage et malgré les couacs, elle mérite donc sa quatrème place.

 

 

3 – Ma Ae Ri & Hwa Jung (Miss Korea)

 

Comme je vous le disais, Miss Korea avait beaucoup de bons personnages féminins à proposer et donc.... en voilà deux. Ma Ae Ri est une ancienne Miss Korea qui s'est reconvertie dans la formation de Miss. Elle tient un salon de beauté et coache des jeunes filles. Ellle est très dure avec ses recrues mais, à la fois, elle les traite comme des personnes et leur offre son soutien. Elle veut gagner la compétition mais le trophée n'est pas sa seule motivation, elle aime la compétition elle-même et, en conséquence, elle respecte ses adversaires et, même, les apprécie s'ils offrent une compétition sérieuse. Elle se retrouve à offrir aide et conseils à l'équipe de Ji Young et Hyung Joon par appréciation pour leur esprit et la compétition qu'ils lui offrent. Ma Ae Ri est une femme de tête qui n'a pour autant pas perdu son humanité et elle a la classe. Quant à Hwa Jung, c'est un personnage que je n'ai pas tout de suite aimé car elle semble très distante et tellement concentré sur ses objectifs, qu'elle n'était pas très engeante. Mais petit à petit, on commence à la voir de façon plus humaine, elle participe à l'effort de groupe, elle fait preuve de plus de sensibilité et j'ai commencé à vraiment admirer sa passion et sa détermination.

 

 

2 – Jung Jae Hwa (Age of Feelings)

 

What a shock !!!! Enfin, oui, en fait, si vous avez suivi ce blog à fond, vous êtes peut-être surpris qu'il ne soit qu'en seconde position. Mais eh, c'est déjà pas mal ! J'ai vraiment aimé Jae Hwa. J'ai l'impressiion d'en avoir énormément parlé sur ce blog mais dans un drama qui était un véritable bordel scénaristique, Jae Hwa me semblait être le personnage le plus « logique ». Il avait des motivations définies -prendre le contrôle du quarter et protéger le quartier- et compréhensibles et il agissait en fonction de ces motivatiions ainsi qu'en accord avec les traits et la personnalité -son envie de protéger, son complexe d'infériorité, etc- qui lui avaient été octroyées. Kim Sung Oh était très bon dans ce rôle et il reste, à mes yeux, le meilleur personnage du drama.

 

 

1 – Jung Sunsaeng (Miss Korea)

 

Malgré que Miss Korea ait particulièrement bien géré ses personnages féminins, au final, le personnage secondaire qui m'a le plus plu est Jung Sunsaeng, notre ahjussi gangster chargé de soutirer des sous de nos personnages principaux qui se retrouve à s'attacher à la petite équipe et finit par l'intégrer. Le personnage est bourru, maladroit mais a un cœur immense et est extrêmement touchant. Le drama développe une romance entre lui et Hwa Jung et ce second OTP m'a autant parlé que l'OTP principal. Les deux personnages sont très éloignés mais leur couple fonctionne et touche. Jung Sunsaeng est également porté par l'interprétation de Lee Sung Min qui prouve une fois de plus qu'il est un excellent acteur.

 

 

Quant à vous, votre top3 a été le suivant : Momo (le chien de Liu Chuan dans In a Good Way) et Soo Kwang ( IOIL) loin devant puis Jang Young Mok de MFAS. Yoon Sol et Jo Geun Woo ont du se contenter des quatrième et cinquième places~

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Meilleur Antagoniste

 

Que ferait-on sans de bons méchants, pas vrai ? Parfois ils deviennent même plus iconiques que l'oeuvre dont ils sortent ! Dans les dramas c'est un petit peu moins vrai cela dit. LesKdramas en particulier ont pas mal tendance à se centrer sur leur héros et leur OTP s'il y en a un -et il y en a souvent un-. Mais, tout de même, certains antagonistes sortent du lot. Story of a Man, GIANT, Queen Seon Deuk, etc, sont autant d'exemples de dramas dans lesquels les antagonistes sont au moins aussi marquants que les protagonistes, voire leur volent carrément la vedette. Alors qu'en a t-il été en 2014 ? Quels antagonistes ont été les plus marquants, les plus terrifiants, les plus intéressants, les plus détestables ? -pas forcément tout cela à la fois-.

 

Dans la liste que je vous avais proposée, j'avais inclus comme choix possible « les scénariste » et, comme tous les ans, en fat, ils sont clairement les antagonistes que j'ai le plus détestés car ils ont fait énormément de dégâts. Ils ont coulé des drama que j'aimais, parfois suffisamment tôt que je quitte le navire et parfois trop tardivement. Ils ont mis du drame là où il ne fallait pas, fini des dramas n'mporte comment et accumulé les trous dans les scnéarios. Notez, je parle des scénaristes mais, en vérité, je devrais sans doute parfois parler des producteurs qui demandent tels ou tels changements ou castent des acteurs ncaapbles de rendre justice à leurs rôles. Parfois le scénariste est mauvais, parfois les producteurs sont trop insistants, parfois les deux. Donc mettons que par « scénaristes » j'entends « toutes les personnes ayant une influence sur le scénario et la qualité d'un drama ». Donc les drama-gods quoi o.o

 

Mais causons des antagonistes proposés dans les dramas eux-mêmes.

 

Personnellement j'en ai principalement retenu deux. Parmi mes mentions cela dit, j'aimerais citer, notamment, Mi Ryung de The Three Musketeers qui était inriguant juste comme il faut, Won Shin de Joseon Gunamn qui, tout en étant l'ennemi d'un héros que j'affectionnais, m'a pas mal touchée, en grande parti grâce à la perfromance charismatique de l'acteur, et Jae Kyung de Man From Another Star qui m'a fait froid dans le dos. Jae Kyung a d'ailleurs été le grand vanqueur du sondage ! Apparemment il vous a fait une sacré impression. Pour ma part, néanmoins, ce n'est pas le rôle de Shin Sung Rok que j'ai trouvé le plus intéessant cette année. En effet mes deux nominés sont Kang Do Young de Liar Game et l'Univers de God's Gift.

 

Si la mère de Byul s'est vue octroyée par Dieu une seconde chance de sauver sa petite fille, il semble qu'une force surnaturelle cherche néanmoins à s'assurer que la gosse n'échappe pas à son destin. La nature de cette force n'est pas vraiment discutée et est inconnue. Est-ce le destin lui-même, le cours naturel des choses qui lutte pour sa conservation ? Dieu qui se fout de la gueule de notre héroïn ?.... le Diable ? Ou bien peu-être que la seconde chance n' pas été accordée par Dieu du tout, peut-être que l'héroïne l'a interprété comme cela mais qu'elle a juste été renvoyée dans le temps par une argue magique -souvent les algues font cela-. En tous cas il y a une force supérieure qui veut la mort de cette gosse et cela tourne en une sorte de conspiration nationale. Et vu la façon dont se comportent non seulement la mère -dont le bon sens est aux abonnés absents-, Dong Chan mais également la gosse, je ne sis pas persuadée que notre force supérieure n'ait pas fait un tour dans la tête de nos personnages pour y faire du ménage à des endroits stratégques. L'Univers -appelons-le comme cela- pouvait tirer toutes les ficelles et avait la détermination d'un terminator en mission, ce qui en faisait un adversaire redoutable.

 

Cela dit, vu que l'univers n'est pas vraiment un personnage, le prix va revenir à Kang Do Young, ce qui ne me chagrine pas des masses par Kang Do Young est un antagoniste qui m'a énormément plu. Le souci est qu'il m'est difficile de vous parler de toutes les raisons pour lesquelles il m'a plu puisque la plupart d'entre elles spoilent le drama. Parlons donc de façon vague. On va commencer par quelque chose d'évident : Shin Sung Rok est très bon. Au début il peut sembler un peu robotique mais cela prend son sens au film du drama et plus les épisodes avancent plus il se fait... dérangeant. Il fait froid dans le dos les gens ! Il y a un épisode notamment qui a été un véritable tournant dans sa caractérisation et lorsque le drama se termine on nous donne encore quelques éléments de plus qui jettent un jour nouveau sur le personnage. En fait c'est vraiment un antagoniste que j'ai appris à apprécier. Il n'a pas été directement un coup de cœur comme, par exemple, Mishil dans Queen Seon Deuk, mais petit à petit j'ai vraiment aimé ce que le drama en faisait. A mes yeux il était à la fois intriguant, complexe et effrayant, des qualités qu'il est le seul à avoir réunies en 2014 à mes yeux -toujours en se limitant à ce que j'ai vu-.

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Quelques dramas que j'ai loupés, que je regrette d'avoir loupés et que je rattraperai en 2015 quand j'aurai le temps

 

 

Platonic – Le grand retour de Tsuyo aux dramas sérieux -dans le ton je veux dire- et je l'ai loupé... Mea Culpa ! J'avais l'intention de le commencer mais les subs sont sortis tard et de manière irrégulière -je ne suis pas certaine que le dernier soit sorti en fait-, du coup je l'ai loupé. Mais c'est le retour de Tsuyoshi au mélodrame et c'est quelque chose que je veux voir donc ce sera à rattraper !

 

Wakamonotachi – J'étais super enthousiaste à l'idée de regarder ce drama dont le casting faisait rêver et, pour finir, je ne l'ai juste pas commencé. Je ne crois même pas avoir eu de raison particulière, c'est juste qu'on ne peut pas tout regarder et que j'ai lancé autre chose à la place. Mais ce drama est un slice of life qui met en scène Eita, Tsumabuki Satoshi et Mitsushima Hikari dans un scénario signé par le scénariste de Kazoku Game donc, un jour, je le verrai.

 

Night Watchman – Oui oui, je sais, il paraît que ce drama est un désastre, même mes amies qui aiment quasiment tout n'ont pas aimé.... mais j'aime bien me faire ma propre opinion, j'ai un faible pour les sageuks, pour la fantasy et pour Kim Sung Oh. Le drama ne fait pas partie de mes priorités mais, malgré tout, je regrette de ne pas l'avoir suivi et je me le garde sous le coude.

 

3days et Triangle – Jaejoong Yoochun, pardonnez-moi -et Yunho dans Night Watchman j'imagine mais je n'ai pas d'affection pour Yunho en tant qu'acteur, ne l'ayant jamais réellement vu jouer-. Je n'ai vu aucun drama de DBSK/JYJ cette année et pourtant, à l'exception de Junsu, ils sont tous passés à l'écran ! -Il faudra que je jette un œil sur Mimi aussi-. Je suis une fan indigne. Et bien que cela ne me révelle pas exactement la nuit, parce que j'aime bien avoir des DBSK/JYJ sur mon écran, je me rattraperai.

 

Comme vous pouvez le constater, je regrette surtout d'avoir loupé ces dramas à cause de leur casting ^^' Mais bon, ce n'est pas une surprise : je choisis mes dramas au casting 90% -pour le meilleur et pour le pire-. Et sinon, dans la catégorie « les dramas que je ne regrette pas d'avoir loupés parce que je ne les ai pas loupés, j'ai juste activement décidé de ne pas les regarder, mais un jour je les regarderai » nous avons, notamment, Hero 2 -que j'ai laissé de côté parce que je garde mes Kimu-dramas pour les jours de dépression- et Misaeng -que tout le monde a l'air d'adorer donc il faudra bien que je le tente, d'autant qu'à l'annonce du projet j'avais été enthousiaste, c'est juste que le moment venu je n'étais pas d'humeur- sans oublier Bad Guys et tout un tas d'autres trucs qui ne me viennent pas là tout de suite -laissez vos suggestions :p-

 

 

 

Meilleur OTP

 

Ah là là, dur. La bataille des OTP. Cela ne va pas être simple... j'ai choisi deux finalistes mais cela n'a pas été facile parce que je suis du genre à assez faclement m'attacher à un OTP et je shippe comme je respire. Cependant, parc que je sentais que je vous devais de me torturer -puisque vous vous délectez de ma souffrance, comme la bande de sadiques que vous êtes- j'ai longtemps gambergé. Et ce faisant, il m'a fallu écarter plein d'OTP que j'ai aimés : Song Yi et Do Ming Joon de Man From Another Star dont l'histoire « impossible » et le clash despersonnalités -et des egos- m'ont fait rire, aw-er et pleurer, Ji Young et Hyun Joong ainsi que Sunsaeng et Hwa Jung de Miss Korea, deux OTP que j'ai adorés et qui m'ont émue autant l'un que l'autre, Sohyeon et sa princesse de The Three Musketeers qui m'ont amusée, attendrie et fait prier pour que Dal Hyang -aussi sympathique, adorable et génial soit-il- se tienne loin de notre princesse -bon c'était aussi pour son bien-, Saburou et Kichou de Nobunaga Concerto, Jang Mi et Ki Tae de Marriage not Dating, etc etc etc. La liste est trop longue. Enfin, je suis arrivée à une conclusion et voici nos deux finalistes : Lee Gun et Mi Young de Fated To Love You et Liu Chuan et Jia En d'In a Good Way.

 

Lee Gun et Mi Young étaient 90% de ce qui faisait FTLY et j'ai déjà vu ce drama deux fois, ce qui vous donne une idée de l'affection que je leur porte. La raison pour laquelle ils fonctionnent, en gros, est que malgré leurs caractères très différents -Mi Young est toute en retenue et manque de confiance en soi tandis que Lee Gun est exubérant, bruyant et, sans que cela signife qu'il n'ait pas ses propres complexes, il semble convaincu de sa propre génialitude extrême-, ils partagent un sens des priorités similaires -ils font passer la personne qu'ils aiment avant eux-mêmes, quitte à parfois sacrifier leur fierté et ils ont un sens profond des responsabilités- qui créé entre eux une certaine camaraderie dès le début. Il se reconnaissent l'un dans 'lautre et, à côté de cela, Mi Young a la patience et la force d'aimer envers et contre tout dont Lee Gun a besoin tandis que celui-ci a l'assurance qui manque à Mi Young. Ils sont sur la même longueur d'ondes et à la fois se complètent. L'alchimie entre Jang Hyuk et Jang Nara achève de créer la magie et cet OTP là a envoyé des paillettes sur mon écran quasiment à la manière d'un conte de fées.

 

Liu Chuan et Jia En, eux, ont un cadre bien plus réaliste et terre à terre, tant au niveau de la réalisateur que de leur situation de départ. A la base ils sont juste deux adolescents qui se rencontrent, tombent plusieurs fois l'un sur l'autre sur le même campus et, petit à petit, deviennent amis, tombent amoureux et grandissent à la fois ensemble et chacun de leur côté. Deux choses m'ont particulièrement plus dans cet OTP : son naturel et la façon dont les deux personnages apprennent l'un de 'lautre. In a Good Way n'a pas peur de laisser ses personnages hésiter et de laisser ses dialogues s'accompagner de quelques blancs gênants pour les personnages et attendrissants/amusants pour nous. Liu Chuan et Jia En se rapprochent avec maladresse. Ils sont clairement attirés l'un par l'autre et la moindre petite chose les fait sourire, ils sont parfois génés et disent des bêtises, etc. Leurs interactions sonnent très vraies et, du coup, la progression de l'OTP aussi. Par ailleurs, donc, ils apprennent l'un de l'autre. Au début du drama c'est surtout Jia En qui a du chemin à parcourir, Liu Chuan semblant plus mature et plus sûr de la direction de sa vie -ce qui est une illusion bien entendu-. Et grâce à lui -pas seulement mis en majeure partie-, Jia En, effectivement, muri. Tandis qu'elle devient amie avec lui, elle apprend également à mieux le cerner. Au début elle fait des erreurs et il se braque mais, en le côtoyant, comme le font les gens qui deviennent amis et construisent une relation, elle commence à comprendre comment l fonctionne, elle arriive à mieux communiquer avec lui et peu à peu il se met à venir vers elle et c'est alors à lui d'apprendre d'elle.

 

Ils s'apprivoisent l'un l'autre, le plaisir qu'ils prennent à être ensemble est toujours évident et j'ai beau adorer l'OTP de FTLY je pense que Liu Chuan et Jia En, rétrospectivement, sont effectivement mon OTP favori de 2014. IAGW capture la naissance de leur relation de façon aprfaite, Jia En comme Liu Chuan sont des personnages particulièrement attachants et j'ai adoré leurs maladresses, leurs hésitations, leurs erreurs, leur évolution, leur recherche de la compagnie de l'autre, leur naturel et, bien entendu, l'incroyable alchimie entre leurs deux interprètes.

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Meilleures relations dramatesques non-romantiques

 

Le titre indiquant assez bien ce dont il est question, allons-y gaiment ! Et avant de vraiment nous lancer dans le TOP5, il y a quelques mentions rapides que j'aimerais faire, des relations que je n'ai pas casées dans le top mais que j'ai beaucoup aimées quand même : l'amitié entre les trois leads de Let's Eat, la bomance qui n'a pas été entre Jae Hwa et Mo Il Hwa dans Age of Feelings et dont on a juste eu un aperçu -ne peut-on avoir un spin-off sur ces deux là ? T.T-, les relations entre les gentils gangsters de Trot Lovers et Liar Game et les héroïnes de ces dramas, la relation entre tous les colocataires de It's Okay It's Love, de notre ninja et de sa mère d'adoption de Tenchuu, la relation entre nore alien de Man from Another Star et son meilleur ami sans oublier le petit frère de l'héroïne, l'amitié des personnages principaux de You're All Surrounded, etc, etc, etc, ETC DE PARTOUT. Il y en a trop pour les citer toutes malheureusement.

 

Et sur... mon TOP5

 

 

5 – La famille de Ji Young dans Miss Korea

 

Il y a quelque chose de partculièrement attachant chez cette famille et je pense que cela vient de la maladresse que ces trois hommes -le grand-père, le père que Ji Young appelle « omma » et le frère- mettent à entourer Ji Young de toute l'affection et de tout le soutien qu'ils peuvent. Ils ont parfois un peu de mal à la comprendre car elle a des préoccupations qu'ils ne saisissent pas mais ils sont une famille soudée et, s'ils mettent un peu de temps à se ranger derrière toute cette histoire de Miss Korea, lorsqu'ils le font, c'est de la plus adorable des façons.

 

 

4 – Dal Hyang et les trois mousquetaires

 

J'ai déjà parlé d'à quel point Dal Hyang est attachant et … les trois mousquetaires étaient sur la même longueur d'ondes. J'ai adoré la vitesse à laquelle nos trois mousquetaires s'attachent à Dal Hyang, même Sohyeon qui devrait pourtant l'envoyer en prison mais qui, à la place, lui paye un verre et veut lui faire un calin. J'ai adoré voir l'expression ravie et quasiment fière de ces trois personnages lorsque Dal Hyan obtient son poste au palais, ils sont comme trois papas poules attendris par leur poussin :') Dal Hyang, en revanche, a plus de mal à prendre Sohyeon en affection mais, lorsque leur bromance s'installe pour de vrai, c'est d'autant plus appréciable. ET RAH BORDAYL JE VEUX MA SAISON 2 T.T

 

 

3 – La petite famille de Trot Lovers

 

Bien que j'ai apprécié l'OTP de ce drama, s'il y a une chose que j'ai encore plus appréciée, c'est la combinaison de l'OTP et de la petite sœur de l'héroïne. La façon dont la petite fille était attachée à son « ahjussi », la façon dont les deux sœurs interagissaient et la façon dont ces trois-là créaient leur petite bulle de chaleur de leur côté … c'était vraiment agréable. Pour tout vous dire j'ai accroché à la relation entre la gamine et le héros avant même d'accrocher à l'OTP. C'était une sorte d'OT3, voilà. Un OT3 qui a réchauffé mon petit cœur tout mou.

 

 

2 – Yoo Ah et Soo Young dans King of High School Life Conduct

 

J'ai déjà évoqué Yoo Ah et la revoilà : j'ai adoré la relation entre les deux sœurs. Parce qu'elles sont exilées loin du reste de leur famille, elles se sont vraiment serrées les coudes et Yoo Ah a été en grande partie élevée par Soo Young, quelque chose que la jeune fille réalise et elle en est très reconnaissante. Il y a énormément d'affection entre ces deux-là et elles privilégient cette relation à tout le reste. J'ai aimé les voir se soutenir, se disputer mais se réconcilier, et c'est une des relations de ce drama qui m'ont le plus touchée. Dans King of HS, histoire de rapidement les citer mêmes si elles n'apparaissent pas dans ce top, j'ai beaucoup aimé également la bromance entre le héros et ses copains ainsi que sa relation avec sa famille et celle qu'il créé avec ses collègues et en particulier un manager qui était terriblement insupportable au début mais qui m'a énormément touchée sur la fin. Cela dit la relation entre nos deux sœurs reste la relation secondaire que j'ai préférée.

 

 

1 – Lee Gun et la mère de Mi Young dans Fated to Love You

 

Quand j'y pense c'est assez rare qu'une relation entre une belle-mère et son beau-fils ou sa belle-fille soit marquante de façon positive. Cela arrive, bien entendu, mais ce n'est pas si courant et cette année on a eu droit à deux relations de ce genre : dans Marriage Not Dating et dans Fated to Love You. Ma favorite des deux étant celle de Fated To Love You. Cette relation est alimentée à la base par la sincérité avec laquelle Lee Gun approche la mère de Mi Young. La scène qui fait que la mère s'attache à lui est celle du karaoke où Gun vient la divertir elle et ses amies et il y met une telle joie que, forcément, elle craque. Il n'est pas venu en trainant les pieds uniquement par obligation envers Mi Young, il est là parce qu'il a envie d'être là. La mère de Mi Young voit toute cette sincérité et décide alors de réellement l'adopter comme membre de sa famille. Après cela, tous deux partagent une affection réelle qui existe même en dehors de l'OTP et ils m'ont carrément mis les larmes à l'oeil. J'ai adoré la façon dont Lee Gun cherche du réconfort auprès de sa belle-mère et la façon dont elle ne peut pas s'empêcher de le lui donner. Ce lien entre Gun et la mère de Mi Young a vrament été ma relation secondaire non romantique favorite de l'année 2014 -si on cause romance je pense qu'on retombe sur Hwa Jung et Sunsaeng de Miss Korea-.

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

Les fins

 

Commencer une histoire n'est pas évident, la développer est difficile, mais la terminer est encore plus difficile et également un peu effrayant parce qu'on peut avoir tout bien fait -ou tout fait au moins correctement en tous cast- et tout détruire en quelques lignes. Si un débu est maladroit on a encore tout un tas d'épisodes pour le rectifier. Alors, bien entendu, un début peut être fatal à une œuvre : si un épisode est trop mauvais le spectateur peut décider de fuir et, s'il est question de film, si les bases sont bancales, il peut devenir difficile d'apprécier le reste du film -pour rester dans l'esprit de Noël, même si Noël est passé, c'est notamment le souci qu'ont eu certaines personnes avec Frozen-. Mais si le reste du drama -histoire de revenir à notre thème de base- est bon, le public, généralement, arrive à pardonner des débuts hésitants. En revanche si une fin est mauvaiise, cela peut rendre médiocre un drama qui jusque là avait été bon. A l'inverse une excellente fin peut jeter un jour nouveau sur un drama moyen et le rendre meilleur. Parce que la fin est ce que l'on voit en dernier, le sentiment sur lequel elle nous laisse, généralement, est celui qui sera associé au drama. Il y a, évidemment, des exceptions et cela dépendra également des gens mais, bref, les fins c'est important et voici les pires et meilleurs fins dramatesques de l'année.

 

 

 

LE PIRE

 

Pour ce qui est du pire, je vais tâcher de ne pas *trop* m'étendre. Il a eu plusieurs fins que je n'ai pas aimées : celle d'Age Of Feelings m'a fait mal pour ce qu'elle infligeait à un personnage que j'aimais beaucoup et qui avait eu une conclusion bien plus marquante précédemment, celle de Fated To Love You était maladroite au possible, celle d'Ashita mama ga inai était accélérée, venait conclure une simplification progressive et gênante des thèmes du drama et si en soi le dénouement ne me dérangeait pas la façon dont il était raconté m'a déplu et l'image sur laquelle il nous laissait m'a semblée très fausse, celle de Golden Cross était du foutage de gueule -mais heureusement je m'en souviens à peine, ce drama étant somme toute plutôt oubliable-, etc. Comme tous les ans, Dramaland nous a proposé son lot de fins bidons ou de fins moyennes. Mais s'il y en a une qui m'a vraiment énervée, c'est celle de God's Gift.

 

La fin de GG m'a énervée pour deux raisons. La première c'est simplement que, techniquement elle ne fonctionne pas. Ce n'est pas juste qu'elle repose sur la bêtise des personnags, c'est que physiquement elle ne fonctionne pas. Ou alors elle est mal expliquée/mise en scène scène, ce qui donne cette illusion. De toute façon, illusion ou pas, ce n'est pas la principale raison pour laquelle cette fin me déplait. Non, la principale raison est que la fin est vague, tellement vague que le drama, à mes yeux, n'a pas de réelle conclusion. Entendons-nous bien : je n'ai rien contre les fins ouvertes. Quand elles sont bien écrites, au contraire, j'aime beaucoup cela -d'ailleurs les trois fins de mon TOP3 des meilleures fins de l'années sont toutes plus ou moins ouvertes- mais dans God's Gift cela ne fonctionne pas parce que, comme je l'ai déjà dit à maintes reprises, GG était vraiment un drama « dirigé » vers sa fin. Ce n'était pas comme un drama tranche de vie dans lequel l'idée est de vivre avec les personnages sans que la vie soit supposée avoir de fin. GG était un drama avec une question motrice : à la fin, l'héroïne arriverait-elle à changer l'issue des évènements ? Si oui, comment ? A quel point ? Du coup la fin m'a laissé un goût très amer dans la bouche. Si le reste du drama avait été vraiment complètement solide, cela aurait fait moins mal mais GG, pour toutes les qualités qu'il avait -côté casting en particulier- était également écrit de façon assez bancale. Les personnages -surtout l'héroïne- manquaient notamment merveilleusement de simple bon sens et le scénario avait tendance à beaucoup se répéter. Mais j'étais vraiment curieuse de savoir comment cela finirait, il y avait le gros suspense de la conclusion. Vous imagineez donc sans peine ma déception. Bref, GG, pas cool drama, pas cool.

 

Mais, comme je le disais, concentrons-nous sur le positif et, cette année, donc, je vous ai fait un top3 car il y a trois fins que j'ai vraiment aimées et que je voulais vraiment citer.

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

LE MEILLEUR

 

3 – Shitsuren Chocolatier

 

Il faut bien que je l'admette, la fin de SC n'est pas absolument parfaite. Il y a même une ombre assez balèze au tableau  dans le devenir d'un personnage en particulier: [spoiler]Saeko. Je n'ai vraiment pas aimé la façon dont elle retourne vers son mari abusif. Enfin qu'elle lui revienne, très bien. J'espérais mieux pour le personnage et c'est une fin assez déprimante mais tous les personnages ne doivent pas forcément avoir une happy-end parfaite avec un ruban dessus. Mon souci c'est que justement le drama semble présenter cela comme une happy-end. L'idée, je pense, est que le mari s'est racheté, que lui et Saeko ont appris des évènements du drama si bien que leur couple peut fonctionner. Le souci c'est qu'on ne voit jamais le mari évoluer ou se racheter. Alors moi je veux bien croire qu'il ait pu changer -même si honnêtement, vu la façon dont il traitait Saeko je ne trouvais pas qu'il mérite une seconde chance...- mais il y a intérêt àc e qu'on me montre le travail sur lui-même et les efforts qu'il a fait. Et je veux aussi voir la façon dont il traite à Saeko à présent ! On ne peut pas juste me dire « Ele est retournée vers son mari et donc, regarde, elle est heureuse, happy-end ».[/spoiler] Ca c'est la grosse grosse ombre au tableau. Du coup, me direz-vous, qu'est-ce que cette fin vient faire dans mon top3 alors que le drama commet une faute assez grave ? Eh bien j'ai tellement aimé la conclusion du triangle amoureux principal que malgré tout, j'ai décidé de retenir cette fin, tout en gardant à l'esprit qu'elle a également un gros point faible -qui est surtout du à une narration accélérée j'imagine mais cela n'excuse pas grand-chose... cela n'excuse même rien en fait-.

 

La fin du triangle amoureux, donc, est ce que j'ai vraiment apprécié car je l'ai trouvée rafraichissante et bien écrite. Et malheureusement pour vous en parler réellement il faut que je passe en spoiler-mode alors... [spoiler] En général un triangle amoureux se termine avec un OTP formé et un/e rival/e plus ou moins aigri/e selon le personnage. Parfos c'est assez ragant car aucune « solution » ne semble être la bonne mais les participants à un triangle amoureux sont rarement écrits comme des individus à part entière et plus souvent comme les moitiés potentielles d'un OTP. SC décide de partr dans une autre direction. A la fin, Souta réalise que lui et Saeko n'ont pas d'avenir et, d'un commun accord et tout en reconnaissant ce qu'il y a eu de positif entre eux, les deux personnages décident de faire leur vie chacun de leur côté. Saeko décude de cesser d'utiliser Souta pour s'évader et Souta réalise qu'il est temps de mettre fin à son obsession et d'apprendre à vivre plus sainement. Du coup finit-il avec Elena ? Non ! Il n'a pas l'intention de l'utiliser et elle a suffisamment de fierté et de self-respect pour réaliser qu'elle mérite mieux. Leur séparation, cela dit, ne se fait pas dans l'anmosité. Non, une fois de plus, nous avons deux adultes qui reconnaissent qu'il y a eu de bons moments mais savent qu'il est temps de passer à autre chose. Ainsi nous avons un triangle amoureux dont les participants, à la fin, sont traités comme des individus qui peuvent faire et font le choix de vivre pour eux-mêmes. Alors mettons-nous bien d'accord : je ne suis pas en train de vous dire qu'un triangle amoureux se terminant sur la formation d'un OTP ne peut pas traiter ses personnages avec respect en tant qu'individus. Bien sûr que non -et encore heureux!-. La romance fait partie de la vie et se mettre en couple avec quelqu'un est une décision importante que l'on prend pour soi-même, cela fait partie d' « être un individu ». Et il y a des dramas qui présentent cela très bien. Mais simplement c'était agréable et rafraichissant de voir quelque chose de différent et de constater que les relations dysfonctionnelles ne se voyaient pas plaqués de happy-end pour une fois. Et c'est ce qui explique la présence de SC en troisième position. [/spoiler]

 

 

2 – Liar Game

 

J'aime la fin de Liar Game essentiellement pour le jour nouveau qu'elle jette sur Kang Do Young -le personnage de Shin Sung Rok dont je vous parlais un peu dans « meilleur antagoniste » donc-. Au début du drama, le jeu Liar Game ne semble être rien de pus qu'un jeu télévisé tordu présenté par un host froid et inquiétant mais plus le drama avance, plus il se centre sur le trio prncipal, jusque dans le fait que le public que l'on nous montrait souvent au début du drama, se fait à peine présent. La fin nous explique enfin pourquoi, nous livrant également les motivations de notre antagoniste, et subitement Kang Do Young, que jusque là j'avais surtout trouvé glaçant et effrayant... m'a fait de la peine en fait. Oh cela ne le rendait pas moins flippant – [spoiler] non parce qu'il est allé loin quand même pour jouer à nouveau avec ses copains d'enfance [/sp] – mais cela rajoutait une facette au personnage et lorsque viendra la saison 2 -si elle n'est annulée- j'espère bien voiir plus de Kang Do Young. La fin de Liar Game est un point culminant très bien exécuté qui réond à nos questions tout en lassant suffisamment en suspense pour qu'on ait envie d'en voir plus et elle est donc en seconde place de mon classement.

 

 

1 – BORDER

 

Voilà une fin qui en a frustré plus d'un. Et que j'ai personnellement adoré. Je comprends fort bien la frustration que la dernière scène soit si rapide, celle de ne pas être certain de ce qu'il s'est exactement passé et celle de ne pas savoir « ce qu'il se passe après », c'est-à-dire les conséquences de l'acte du personnage sur sa vie. Mais pour ma part j'adore cette fin parce que , déjà, même si on est effectivement paas certain de ce qu'il s'est passé, je pense que les deux interprétations possibles du geste du fantôme à la fin du drama vont dans le même sens et sont aussi satisfaisantes l'une que l'autre. [spoiler] soit Ishikawa est mort physiquement, s'étant sucdé sur le coup parce que son propre acte l'a détruit, soit -et personnellement je trouve cela plus probable- une partie d'Ishikawa est morte et c'est ce que symbolise le geste du fantôme. Honnêtement dans un cas comme dans l'autre l'implication la plus importante est la même : quelque chose dans Ishikawa s'est brisé et cela signe physiquement ou intérieurement la mort du personnage tel qu'on l'a rencontré en début de drama. [/s] Ensuite, c'est vrai qu'on ne voit pas les conséquences de l'acte d'Ishikawa par rapport au monde extérieur [spoiler] est-ce que les gens découvrent la vérité ? Ishikawa est-il arrêté ? Jugé ? Renié par son entourage ? Compris par certains voire glorifié ? - [/s] mais cela ne m'a pas manqué parce que depuis la première scène du premier épisode, BORDER est l'histoire d'Ishikawa et personne d'autre. Bien entendu on suit les enquêtes crimnelles et il y a des personnages secondaires, la plupart attachants et/ou intéressant, mais c'est véritablement l'évolution d'Ishikawa qui est au centre du drama et, en conséquence, les seules répercussions de son acte que nous avons besoin de voir sont celles qu'il a sur Ishikawa lui-même et c'est exactement ce que le drama nous met sous les yeux. [spoiler] Comme c'est sous-entendu par la première scène du drama par rapport au schéma des épisodes après cela, BORDER est la chronique d'une mort annoncée et il m'a semblé naturel qu'il se termine sur cette mort [/s] Enfin, oui, c'est vra que la fin est assez rapide et elle est rendue moins extraordinaire encore par l'absence de grands discours ou de musque. Les derniers instants du drama sont très silencieux et c'est quelque chose que j'ai adoré parce que, déjà, c'est quelque chose que l'on vit rarement, parce qu'ensuite cela rend la scène plus réelle et donc plus efficace et parce qu'enfin [spoiler] la rapditié et le silence du basculement ne font qu'en souligner l'aspect... inévitable en quelque sorte. On a vu le personnage perdre l'équilibre petit à petit pendant tout le drama et la chute finale est brutale, rapide, sans appel. [/sp]

 

Ainsi la fin arrive comme un coup de poing et son impact a achevé de faire de BORDER, à mes yeux, un excellent drama.

 

[Bilan 2014] Les Dramas: Awards Party Time \O/

 

 

Et sur ce c'est tout pour les dramas les gens \O/

 

Je vous retrouve demain pour le lancement du bilan musique ~

 

 

 

Tag(s) : #Blablas, #Dramas - séries et animes, #Bilans Annuels

Partager cet article

Repost 0