Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Bilan 2014] Les Dramas: Récap -A à M-

Okay les gens, c'est parti pour la petite récap de tous les dramas que j'ai regardés cette année. En deux parties parce qu'il y en a beaucoup. 52 pour être exacte. Et parmi ces dramas dont je vais vous causer rapidement -non parce que je ne vais pas parler en détails de 52 dramas, déjà que là ça fait en gros quarante pages! En plus après il y a encore la partie awards pour revenir sur des détails- sont compris les dramas ayant terminé leur diffusion ou commencé leur diffusion en 2014 :

 

- que j'ai regardés en entier

- que j'ai commencés et abandonnés.

- que j'ai commencés et mis en pause

- que je suis en train de regarder

 

Et comme cela, vous aurez une idée assez complète de ce à quoi a ressemblé 2014 pour moi ! Par contre, en écrivant ce compte-rendu je n'ai pu que constater qu'il y a énormément d'articles dramatesques qui n'ont pas vu le jour. Rapport à la semaine anniversaire 2014, à mon état général cette année et, parfois, à de simples raisons de timing malencontreux. Il faudra que je m'y mette un de ces jours ! En attendant, bonne lecture ^-^

 

 

Age of Feelings

Qualité 2,5 + Appréciation 3,5 = 6/10

 

L'année 2014, comme toutes les années dramatesques, est arrivée avec son lot de déceptions. Forcément, c'est inévitable. Et Age of Feelings a fait très mal les gens. Pas parce que le drama sombre plus bas que tous les autres et honnêtement, j'ai trouvé des choses à apprécier dans chaque épisode jusqu'au bout du drama. Je ne me suis pas ennuyée, j'ai aimé le contexte et plusieurs personnages, j'avais envie de voir la fin. Mais j'avais vraiment vraiment envie que le drama soit bon, j'avais vraiment attendu qu'il arrive et Age of Feelings n'était juste *pas* bon. Et comme cest bien souvent le cas, c'est l'écriture qui a failli. Sans discuter du changement de scénariste, l'écriture était juste bancale et c'est particulièrement évident dans le traitement de deux des personnages principaux : notre héros Jung Tae dont la trajectoire personnelle ne cesse de varier pour finalement ne pas aboutir à grand-chose et Gaya, l'un des deux personnages féminins principaux, qui avait énormément de potentiel et se retrouve mise au banc de touche. Le drama tout entier manque de direction et, en conséquence, se perd souvent et a des soucis de rythme. Les points positifs se trouvent nettement plus dans les détails : les costumes, la musique, le charisme de Kim Gab Soo, la présence de Jo Dong Hyuk, Song Jae Rim qui transpire la classe dans le rôle du mystérieux Mo ll Hwa, Uhm Tae Goo dans le rôle de Dokku le « chien enragé » qui court après la survie et bien entendu, mon favori, Kim Sung Oh dans le rôle de Jae Hwa, aka un des rares personnages à la fois développés ET évoluant de façon logique -généralement dans ce drama c'était l'un ou l'autre-. Honnêtement je ne me vois pas recommander réellement ce drama mais en revanche je m'imagine assez bien en revoir des bouts un de ces jours.

 

La fin ? Meh.

[Premières Impressions] [Bilan] [Cernes: récap]

 

 

 

 

Alice no Toge

Qualité 2,5 + Appréciation 2 = 4,5/10

 

J'attendais beaucoup de ce drama. Ueno Juri et Odagiri Joe dans un revenge-drama ? Carrément, gimme ! Au final, j'ai été salement déçue. Apparemment ce drama a été très apprécié, beaucoup de gens le citent comme l'un de leurs dramas favoris de l'année et du coup je me demande si c'est juste moi qui suis passée complètement à côté du truc mais j'ai trouvé ce drama dénué d'intérêt. Le casting est bon et la réalisation est jolie -vraiment pas subtile du tout par contre- mais le scénario est très plat. L'héroïne n'a pas de personnalté suffisamment définie si bien que je n'ai pas pu m'y intéresser du tout et le drama ne prend strictement aucun risque avec elle, ne poussant pas réellement le personnage à ses « limites ». Par ailleurs je suis désolée mais cette héroïne est juste... peu efficace, disons-le comme cela. La plupart du temps ses plans étaient foireux et c'est triste à dire mais le personnage d'Odagiri Joe était nettement plus réfléchi et plus efficace qu'elle. Alice no Toge, à l'image de son personnage principal -et je ne mets pas cela sur le dos d'Ueno Juri-, était plat et manquait de personnalité. Il n'est rattrapé que par le casting, le personnage d'Odagiri Joe par moments et une réalisation qui se tient.

 

La fin ? … risible puis longue puis décevante.

[Premières Impressions]

 

 

 

 

Ashita mama ga inai

Qualité 3 + Appréciation 3,5 = 6,5/10

 

Ce drama a été très remarqué dans son pays d'origine, ayant été au centre d'une polémique pour son sujet difficile -les enfants abandonnés, les réseaux d'adoption- dont le traitement n'a pas plu à tout le monde. C'est en partie la raison pour laquelle je l'ai lancé, curieuse que j'étais. Et personnellement je ne pense pas qu'il y avait réellement de raison de s'offusquer de ce drama, du moins pas plus de celui-là que d'un autre. Car il est très clair depuis le début -mais encore plus clair sur la fin- que ce drama n'est pas un documentaire et est loin d'être réaliste. Et c'est même un des reproches que j'ai à faire au drama. Si au début ce n'était pas un problème car il y avait tout de même une certaine nuance au ton, cette nuance se perd complètement dans la seconde moitié du drama. Notamment les personnages adultes sont dépeints avec une grossièreté assez balèze -à l'instar de la gent masculine dans Tenchuu, cf plus tard-, même si cela semble parfois involontaire -ce qui est quasiment pire en fait-. Le drama se simplifie jusqu'à perdre énormément de son intérêt. Néanmoins j'ai vraiment accroché malgré tout. Parce que le casting était très bon, certains personnages vraiment attachants et les deux premiers épisodes très réussis, j'étais investie émotionnellement et le drama m'a beaucoup touchée à défaut de parler à ma tête. Je ne le reverrais probablement pas parce qu'il reste grossièrement écrit mais je ne suis pas fâchée de l'avoir regardé du tout.

 

La fin ? Décevante.

[Premières Impressions][Bilan]

 

 

 

 

Bel Ami

Qualité 2,5 + Apprécation 2,5 = 5/10

 

J'avais complètement oublié ce drama.... parce qu'il s'est terminé en début janvier, j'avais probablement inconsciemment décidé que c'était un drama de 2013 et je l'avais chassé de ma mémoire. Mais non Bel Ami a bel et bien un pied en 2014 donc il va falloir que je vous en parle tout en sachant que je m'en souviens à peine. Je me souviens tout de même qu'au début j'avais bien aimé. En fait il n'y a véritablement que les quatre derniers épisodes que j'ai un peu galéré à regarder mais je n'ai pas détesté le drama. J'étais contente de retrouver Arbi à l'écran et les personnages avaient quelque chose de décalé qui me plaisait. Le souci étant malheureusement que le personnage principal, Ma Te, était de loin le moins attachant du tas, en partie à cause de l'interprétation d'Arbi qui, si elle se tenait bien dans la comédie, était nettement moins convaincante en dehors de cela. Ma Te n'a pas suffisamment évolué et s'y est pris trop tard si bien que pendant une bonne partie du drama, il est resté un personnage arrogant et égoïste. J'aimais bien l'amitié et l'affection qu'il y avaiit entre lui et l'héroïne mais je n'arrivais vraiment pas à les envisager en tant qu'OTP si bien que j'ai fini par ressentir un violent 2nd lead syndrome. Faut dire que le rival en amour de Ma Te était autrement plus sympathique. Gentil et attentioné, il était en plus tout à fait sur la même longueur d'ondes que notre héroïne et leur couple semblait bien plus sensé. Au passage j'ai aimé l'héroïne ! Au fil du drama, malgré son côté barré, elle s'avère plus lucide qu'on ne le pensait -notamment parfois elle fait quelques remarques plutôt acerbes à Ma Te qui indiquent qu'elle n'est pas vraiment aveugle à ses défauts- et c'est un personnage drôle et attachant. Les défauts principaux du drama, en fait, sont son personnage masculin principal et un scénario peu crédible d'un côté -le challenge de Ma Te qui doit séduire des femmes pour apprendre à gérer un business... ça, cela ne me dérange pas mais la façon dont les femmes se laissent avoir est plus qu'étrange et raccourcie- et peu intéressant de l'autre -les affaires de chaebols-. Au final, bien que j'ai apprécié de regarder ce drama, il est assez médiocre et carrément oubliable -la preuve : je l'avais complètement oublié-.

 

La fin ? … aucun souvenir o.o

[Premières Impressions][Bilan]

 

 

 

 

 

Birth of a Beauty *en cours*

Qualité ? + Appréciation 3 = ?/10

 

Lorsqu'il a commencé, Birth of a Beauty a tout de suite capté mon attention et s'est tout de suite assuré mon affection. Parce qu'il était léger, parce que l'OTP était adorable et drôle, parce que j'aime décidément Joo Sang Wook dans des rôles plus comiques. Bien entendu je ne pouvais pas nier que le drama état plein de défauts. De réalisation mais surtout d'écriture, le scénario étant en gros basé à 90% sur la bêtise des personnages. Principalement les antagonistes qui rivalisaient tous de débilité profonde. Mais le drama était largement assez fun pour que je passe à côté de cela. J'avais des méchants dont je voulais la destruction, des gentils que j'avais envie de soutenir, des moments touchants et, surtout, beaucoup d'occasions de rire. Je ne suis pas compliquée, il ne m'en fallait pas plus. Malheureusement, voilà, le drama est trop long et cela commence à se faire sentir méchamment. Le scénario est plus que bancal, les personnages principaux ne grandissent pas et le drama ne peut plus simplement tenir sur les quelques scènes qui fonctionnent parce que, malheureusement, elles se font moins nombreuses et la dynamique devient répétitive. J'ai un peu peur, vu qu'il reste quand même quelques épisodes, de le terminer sur une note d'amertume. Vu comme les débuts m'avaient enthousiasmée, ce serait dommage. Nous verrons bien !

 

La fin ? Je croise les doigts

[Premières Impressions]

 

 

 

 

 

Bitter Blood

Qualité 3 + Appréciation 3,5 = 6,5/10

 

Clairement Bitter Blood n'est pas le drama du siècle, ni même de la décennie ni encore de l'année. Et il a sans doute plus de défauts que de réelles qualités -la plupart des personnages secondaires ne sont pas attachants, la gestion des affaires de famille est plutôt médiocre, l'incompétence de la police peut agacer et, bien entendu, selon les goûts le ton farcesque de Bitter Blood peut rebuter- mais c'est un drama que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre. En partie, c'est vrai, parce que Sato Takeru dans son costume me faisait complètement craquer mais également parce que le duo central avait une bonne dynamique et me faisait rire. Sato Takeru est adorable dans le rôle de l'innocent Natsuki et Watabe Atsuro est charmant et charismatique dans celui de l'exubérant et souvent irresponsable Gentle. La dynamique de ce duo est vraiment ce qui m'a fait apprécier le drama. Ils étaient tous les deux attachants, drôles et bien fringués, ce qui est toujours un bonus. Maeda, la jeune policière qui vient compléter notre combo de personnages principaux -même si elle est un peu en retrait par rapport aux deux autres- est également sympathique et a une bonne alchimie avec Natsuki et Gentle. Je ne sais pas si je recommanderais vraiment Bitter Blood car même dans sa catégore « flics mal assortis », il y a mieux, mais j'ai passé un très bon moment devant.

 

La fin ? Dans la continuité du drama. Ni moins bonne ni meilleure que le reste.

[Premières Impressions][Bilan]

 

 

 

 

 

Boku no Ita Jikan

Qualité 3 + Appréciation 3 = 6/10

 

Après la grosse déception qu'avait été Last Cinderella l'année dernière, j'avais vraiment espéré que Boku no Ita Jikan serait un meilleur drama pour Miura Haruma. Malheureusement... j'ai été déçue, une fois de plus. Pas par Miumiu notez bien, lui il est bon. Il continue de progresser queston jeu et je n'ai rien à lui reprocher, de même que je n'ai rien à reprocher ni au casting -tout le monde est bon- ni au réalisateur, le drama étant très joliment présenté. Non encore une fois, on en revient à l'histoire. Pourtant le drama partait vraiment bien. Le premier épisode m'était allé droit au cœur et je pense toujours qu'il était très bon. Un peu rapide, certes, mais plein de cœur avec un personnage principal -Takuto- pour lequel on se prend très rapidement d'affection. Takuto est un jeune homme auquel on s'identifie facilement et ses difficultés à s'insérer dans le monde du travail et à trouver sa place dans la société en général sonnaient très vraies. Après cela, il faut noter que j'ai beaucoup aimé l'OTP au début du drama -à la fin je n'avais rien contre mais les manipulations du drama m'avaient rendue indifférente à leur destin en tant qu'OTP-. Et, oui, il y a du bon dans Boku no Ita Jikan, ce n'est pas une catastrophe totale les gens. Mais le drama passe énormément de choses sous silence, use de raccourcis vraiment gênants et balance des éléments sans vraiment s'occuper de la façon de les amener. Du coup cela a fini par sérieusement me déranger et c'était nettement plus difficile de rentrer dans l'histoire et de ressentir ce que le drama voulait que je ressente. J'ai donc été déçue. Ce drama partait bien mais s'est terminé en queue de poisson. J'ai eu du mal à le terminer et c'est sans regret que je l'ai laissé derrière moi.

 

La fin ? Jolie j'imagine mais mal amenée

[Premières Impressions] [Bilan]

 

 

 

 

 

BORDER

Qualité 4 + Appréciation 4,5 = 8,5/10

 

J'ai failli le louper ce drama mais heureusement mon amour de Shun et ma volonté de rattraper les dramas de 2014 que je voulais vraiment faire apparaître dans ce bilan, m'ont fait revenir à BORDER et c'est une décision que je n'ai vraiment pas regrettée. BORDER est un drama dont le rythme lent et le ton sobre ne conviendront pas à tout le monde mais personnellement je me suis délectée de l'ambiance du drama et de sa magnifique réalisation. Par ailleurs, l'histoire, centrée sur l'évolution de son personnage principal tandis que ses valeurs sont remises en cause, m'a vraiment intéressée. Les affaires de chaque épisode sont intéressantes, certaines sont vraiment touchantes, le drama a bien une formule mais en joue et la détourne suffisamment pour ne pas être répétitf, les personnages sont intéressants et le casting très bon. J'ai eu quelques légers soucis avec le drama mais ils sont honnêtement faciles à ignorer et ils n'ont pas entamé du tout le plaisir que j'ai pris à suivre ce drama. De tous les Jdramas que j'ai regardés en 2014, BORDER est certainement un de ceux que je recommanderais le plus. Beaucoup de gens semblent parler d'une saison 2 -mais autant que je sache ce n'est qu'une rumeur- et si je serais satisfaite de voir le drama s'arrêter à la saison 1 -parce que la saison 1 se suffit à mes yeux et que j'en aime beaucoup la conclusion-, j'accueillerais également avec plaisir et curiosité une saison 2 car il y a de quoi continuer l'histoire et exploiter les personnages plus secondaires. Bref, c'était un très bon drama.

 

La fin ? En a déçu certains mais personnellement je l'aime énormément.

[Bilan Final] [TOP des mes épisodes favoris]

 

 

 

 

 

Bride of the Century *abandonné à l'épisode 10(,5)/16*

Qualité ? + Appréciation 4 puis 3 puis 2 puis … = ?/10

 

Grosse grosse grosse déception. Pas que j'attendais énormément de ce drama et, honnêtement dès qu'il a commencé il était clair que ce drama ne brillerait pas par son scénario. BotC était un amas de clichés incroyable, agencés un peu n'importe comment les uns avec les autres mais quelque chose fonctionnait. Quoi exactement ? Eh bien, déjà, Lee Hong Ki était adorable mais surtout, le drama était fun et ça le rendait addictif. Et je veux vraiment dire addictif. J'étais accroc à ce truc, c'était du pur crack. Certes l'écriture était assez inepte et l'idée de base plutôt absurde mais bordayl j'en voulais plus, toujours toujours plus. Et puis les gens il s'est passé un truc tragique : le drama a commencé à se prendre au sérieux. Et aussi à faire de son héroïne une gourde égoïste insupportable. Mais surtout le drama s'est pris au sérieux et les gens quand on a un scénario écrit comme celui de BotC, se prendre au sérieux c'est fatal. Alors il y a des gens qui ont aimé jusqu'au bout. En fait la majorité des gens ont aimé. Mais pour ma part 6 épisodes de plus d'une héroïne à baffer dans un drama que je trouvais terriblement mal écrit et tragiquement premier degré... ce n'était juste pas possible et j'ai laissé tomber.

 

La fin ? Aucune idée et cela me convient très bien.

[Premières Impressions]

 

 

 

 

Cunning Single Lady -ou Sly and Single Again-

Qualité 3,5 + Appréciation 3,5 = 7/10

 

CSL a été une révélaton les gens, la révélation que, clairement, Joo Sang Wook doit taper dans le registre comique plus souvent. Pas que je ne lui souhaite que cela car je l'aime également dans des rôles plus tragiques -à la GIANT- ou plus inquiétants – TEN – mais il avait quand même eu tendance à beaucoup jouer les Ken et il était temps d'apporter un peu d'humour dans tout cela. Et dans CSL c'est une performance drôle et adorable qu'il nous a offerte. Donc rien que pour cela, merci CSL. Mais bien entendu, il y avait des tas d'autres raisons d'apprécier ce drama. Le personnage féminin que j'ai vraiment beaucoup aimé -de même que j'aime vraiment bien Lee Min Jung-, un OTP qui fonctionne -à partir de l'épisode 8... oui, notons quand même qu'il faut attendre un certain temps pour que l'OTP ait du sens-, une légèreté jamais trop perdue, de la noble idiotie évitée, une bromance sympathique entre les personnages de Joo Sang Wook et L... et, pendant une partie du drama, un 2nd lead adorable. Qui se transforme ensuite en un être assez abject. Non parce qu'on va pas se leurrer hein, CSL n'est carrément pas parfait. Au delà du fait que le drama mette huit épisodes à vraiment rendre son OTP attachant en tant qu'OTP, il y a un souci de gestion des « rivaux amoureux » qui devient réellement génant tandis qu'ils sombrent dans le pathétique exaspérant et la méchanceté affligeante. Malgré tout, parce que le drama maintenait toujours une bonne dose de légèreté et parce que j'aimais vraiment l'OTP, CSL ne m'a pas perdue du tout et j'en garde un bon souvenir.

 

La fin ? Le temps est géré de façon maladroite mais au final je m'en moquais, j'ai beaucoup aimé cette fin.

[Premières Impressions] [Cernes: récap] [Bilan]

 

 

 

 

Discovery of Romance

Qualité 4 + Appréciation 4 = 8/10

 

Clairement, DoR n'est pas un drama fait pour tout le monde. Parce que beaucoup de gens auront -et ont eu- du mal avec les personnages principaux. Ils ont tous de gros défauts : ils sont égoïstes, ils sont lâches, ils font des erreurs. Ce n'est jamais exagéré au point d'en devenir inhumain -en fait c'est tout le contraire : le drama créé des êtres humains crédibles- mais c'est suffisamment présent pour que certaines personnes n'aient juste pas envie de suivre leur histoire. Ce que je comprends mais, pour moi, un peu comme dans Shitsuren Chocolatier -qui était plus « shoujo »-isé cela dit-, les défauts des personnages sont en grande partie l'intérêt principal du drama. Oh j'avais souvent envie de leur donner des claques moi aussi mais, d'un autre côté, le drama me forçait à réfléchir à leurs relations, et j'aimais cela. Leur histoire me semblait réelle et c'était assez fascinant pour moi de voir ce portrait de ce que le manque de communication peut faire aux gens et aux relations. C'est un drama qui ne m'a jamais laissée indifférente. Il m'a touchée, rendue heureuse, triste, m'a énervée aussi parfois.... Il a pas mal été comparé à la série des I Need Romance et c'est compréhensible : on y retrouve un triangle amoureux centré autour d'une jeune femme, la bande d'amis et les romances secondaires, sans oublier le style de la scénariste. Néanmoins là où les I Need Romance avaient tendance à opposer la réalité au fantasme dans une ambiance très romancée, Discovery of Romance se veut ancré autant que possible dans le réalisme et aucun des deux choix de l'héroïne n'est idéal -un peu comme dans I Need Romance 3 sauf que là c'est voulu, ce qui change quand même pas mal la donne-. J'ai beaucoup aimé ce drama, d'autant que le casting était très bon. Jung Yumi, Eric et Sung Joon tenaient tous leurs rôles à la perfection et j'étais particulièrement ravie de retrouver un Eric aussi en forme. Discovery of Romance a été une des meilleures surprises dramatesques de mon année 2014.

 

La fin ? Rien à redire

[Premières Impressions]

 

 


 

Empress Ki *abandonné à l'épisode 24/51*

Qualité ? + Appréciation 2/5 =?/10

 

Empressi Ki avait vraiment bien commencé. Bon au niveau de l'écriture les premiers épisodes avaient déjà leurs problèmes -une tendance aux raccourcis surtout- mais c'était excitant. La réalisation était belle, le personnage principal, à défaut d'être vraiment bien construit -faute aux raccourcis encore une fois- état bad-ass comme il fallait et Ji Chang Wook dans le rôle de l'empereur Tahwan me plaisait énormément car il était attachant mais tout à fait imparfait ce qui laissait présager d'une évolution intéressante -et son évolution a été... intéressante en effet... pas forcément de plus en plus attachante mais...-. Contrairement à Wang Yu, le personnage de Joo Jin Mo, qui lui me semblait assez fade dans sa perfection, sans oublier que sa romance avec l'héroïne était amenée de façon très peu crédible -si bien que les efforts du drama pour m'étouffer avec m'ont rendue dingue-. Pourquoi ? Encore une fois parce que le drama allait beaucoup trop vite. Et vraiment cela a été un gros souci du drama, les choses s'enchainaient sans avoir été suffisamment bien amenées et du c'est coup l'évolution des personnages était moins prenante. Néanmoins au début, le rythme rapide faisait aussi que je ne m'ennuyais pas. Malheureusement le drama a fini par tourner complètement en rond au bout d'un moment et vers l'épisode 16 j'ai commencé à galérer sérieusement. Plusieurs fois j'ai arrêté de regarder le drama, plusieurs fois je m'y suis remise mais, pour finir, je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout et j'ai abandonné pour de bon. Et vu les échos que j'ai eu de la suite du drama, apparemment, j'ai bien fait.

 

La fin ? Aucune idée, forcément.

[Premières Impressions]

 

 

 

 

 

Endless Love *abandonné à l'épisode 2/37*

Qualité ? + Appréciation 2 = ?/10

 

Je ne peux pas vous dire grand-chose sur Endless Love. Je vous renvoie à mes Premières Impressions, tout est dedans, je ne suis pas allée plus loin. De ce drama je garde le souvenir -flou : c'est pour cela que je n'ai pas grand-chose à dire- d'un début au delà du ridicule. J'aurais sans doute beaucoup ri à suivre ce drama dans un autre contexte mais à cette époque, je n'avais pas la tête à cela. Désolée Hwang Jang Eum, désolée Jung Kyung Ho.

 

La fin ? Toujours aucune idée

[Premières Impressions]

 

 

 

 

Fated to Love You

Qualité 3,5 + Appréciation 4 = 7,5/10

 

Il n'était pas courru d'avance que j'apprécierais ce drama mais j'avais de bonnes raisons de vouloir le regarder -notamment une folle envie de légèreté et de rom-com- et oh, comme je ne regrette pas les gens. Car si vous avez lu mon article, vous savez que j'ai adoré ce drama. Ce n'est pas qu'il soit parfait, sa seconde moitié est effectivement moins bonne que la première, faute à quelques maladresses scénaristiques et à un OTP séparé trop longtemps, mais la première est VRAIMENT bonne. Elle est drôle, elle est romantique, elle est touchante, elle est colorée, elle est tout ce que j'attends et souhaite voir d'une rom-com. Et au centre de tout cela, nous avons l'OTP. Qui fait le drama. Enfin il y a de bons personnages secondaires -le secrétaire du héros, la mère de l'héroïne qui créé avec son beau-fils un lien qui m'a tout particulièrement touchée, etc- et bien entendu la réalisation colorée et la jolie musique sont importantes car elles créent le cadre dans lequel vont évoluer nos personnages... mais le drama tient quand même surtout sur son OTP. Jang Hyuk, complètement déjanté mais à la fois très tendre dans son interprétation des scènes les plus douces, est à la fois hilarant et touchant dans le rôle de Lee Gun, lui-même un personnage qu'il est difficile de ne pas aimer tant il a du cœur à en revendre. Jang Nara prend le rôle de Mi Young, un rôle qui aurait si facilement pu être agaçant, et lui donne une fragilité, une vulnérabilité désarmantes tout en exprimant toute la force de volonté d'un personnage qui a au moins autant de cœur que Lee Geun et surtout, une douceur et une patience incroyables qui, pour autant, ne la privent pas d'avoir sa fierté. Ensemble ils créent un couple qui a fait battre mon cœur à cent à l'heure et m'a redonné envie de voir des OTP s'embrasser sur fond de feux d'artifices. J'ai vu le drama deux fois à présent et un de ces jours, je le ressortirai probablement.

 

La fin ? Maladroite honnêtement. Mais je l'ai aimée quand même.

[Premières Impressions] [Bilan]

 

 

 

 

 

Gap Dong *en pause*

Qualité ? + Appréciation 3,5 = ?/10

 

Gap Dong a été victime de son timing. Je regardais ce drama le week-end et il y en a eu deux en particulier où je n'ai pas pu le regarder -pour cause de socialisation en gros-. J'ai pris du retard et le retard c'est quasiment toujours fatal à un drama chez moi. D'autant qu'en effet, Gap Dong avait ses longueurs. C'était un drama qui me plaisait, j'adorais surtout sombrer dans le Joon Syndrome de plus en plus profondément, et le drama était tellement particulier dans son ambiance qu'il était intriguant. Les personnages étaient plus détraqués les uns que les autres, héros y compris, et j'avais envie d'avoir les réponses à mes questions. J'aimais aussi beaucoup la façon dont était réalisé le drama, j'avais un faible pour l'OST. Et j'étais sous le charme d'en gros tout le casting. Mais le drama avait aussi des soucis de rythme : parfois il passait trop rapidement sur certaines évolutions, parfois il tournait trop en rond. Du coup quand je me suis retrouvée avec quatre épisodes de retard, je n'ai juste... pas repris. Et je voulais reprendre le drama pour ce bilan 2014 mais il aurait fallu que je commence par revoir les premiers épisodes -non parce que j'ai oublié pas mal de trucs- et le drama étant assez sombre, je n'ai pas eu le courage, je ne suis pas d'humeur ces derniers temps. Néanmoins Gap Dong fait partie de mes projets. Il y avait de très bonnes choses dedans et j'ai réussi à ne pas me faire spoiler la fin. Un jour je la découvrirai moi aussi !

 

La fin ? Heureusement je ne sais pas comment cela fini !

[Premières Impressions]

 

 

 

 

 

Glorious Days *en pause*

Qualité ? + Appréciation 3 = ? / 10

 

Okay je ne sais plus exactement quand est-ce que je me suis arrêtée dans ce drama... C'était avant tout une question de timing en fait. Là où je l'ai laissé, le drama était très agréable mais, simplement, je me suis retrouvée avec beaucoup de choses à regarder et Glorious Day n'est pas exactement un drama à suspense, plus une façon de passer le temps. Mais une bonne façon de passer le temps. Bon bien entendu je ne peux rien guarantir du tout pour le drama en entier, je n'ai vu -il me semble- qu'une vingtaine d'épisodes d'un drama qui en fait 44 après tout ! Mais les épisodes que j'ai vus, en tous cas, étaient très plaisants. Les personnages principaux étaient, pour la plupart, tous sympathiques -il y a des exceptions mineures- et l'OTP avançait de façon naturelle et agréable. Il n'y avait pas de trop gros drames et regarder Glorious Day avait quelque chose de reposant. Avec ce drama, SBS avait dit vouloir éviter le « makjang » et plutôt offrir quelque chose d'à la fois prenant mais léger de façon aussi constante que possible. Pour ce que j'ai vu, ils tenaient leur résolution. Ce qui faisait de Glorious Day un drama certes pas à s'en ronger les ongles mais un drama vraiment agréable à suivre. Et puis Lee Sang Yoon il est joli en plus.

 

La fin ? Quand je le saurai, je vous le dirai.

 

 

 

 

 

God's Gift : 14 days

Qualité 3 + Appréciation 3 = 6/10

 

Ah, encore un drama qui avait vraiment bien commencé et s'est progressivement cassé la gueule. Cela partait vraiment drôlement bien ! On avait une situation tendue, une course contre la montre, un personnage central fort interprété par une actrice -Lee Bo Young- très très en forme, un personnage secondaire charismatique interprété par Jo Seung Woo, sans oublier une jolie réalisaton et le choupisme de Baro en bonus. Pendant un bon moment, ce drama a été plein de suspense et très divertissant. Et puis de plus en plus un certain... schéma, dirons-nous, a commencé à se faire trop évident. L'héroïne manquait de bon sens au point que c'en était rageant, se mettait en danger tout le temps pour des raisons à la con et finissait par devoir être secourue par Ki Dong Chan -le personnage de Jo Seung Woo-. Encore et encore. Le drama est devenu répétitif, son héroïne frustrante. Mais je tenais bon parce que je voulais savoir comment cela allait finir. Après tout, le drama tout entier était dirigé vers sa fin. Bien entendu la plupart des histoires sont dirigées vers leur fin mais ce que je veux dire est que l'enjeu de God's Gift *était* sa fin. Et c'est ce que le drama a le plus royalement foiré. Comme ma note d'appréciation vous l'a fait comprendre, j'ai apprécié ce drama, j'ai bien aimé le regarder et il y a de bonnes choses dedans. Mais je ne le reverrai pas parce que maintenant que je sais comment cela se termine, maintenant que je sais à quel point la destination est frustrante, le voyage -également très frustrant par moment- ne m'intéresse plus des masses.

 

La fin ? Décevante donc.

[Premières Impressions] [Cernes: récap] [Bilan]

 

 

 

 

 

Gokuaku Ganbo

Qualité 3,5 + Appréciation 3,5 = 7/10

 

Cette année, j'ai eu le plaisir de découvrir -enfin- un acteur à côté duquel j'étais passée bien trop longtemps : Odagiri Joe. Enfin je l'avais déjà vu mais en 2014 j'ai réellement noté sa présence pour la première fois et j'ai commencé à vouloir explorer sa filmo/dramagraphie. C'est ainsi que je me suis retrouvée à regarder ses dramas de 2014 : le décevant Alice no Toge, le particulier River's Edge dont je vous parlerai plus tard et Gokuaku Ganbo dans lequel il apparaît en gros cinq minutes si on met toutes ses apparitions bout à bout. Donc ne regardez pas Gokuaku Ganbo pour Odagiri Joe en gros. Cela dit, vous pouvez regarder le drama quand même parce qu'il était vraiment sympa. A l'instar de BORDER, c'est le personnage central et son évolution qui m'ont réellement parlé. Les intrigues ponctuelles étaient toutes agréables -encore que j'ai un peu regretté que, pour un drama dans lequel des gangsters arnaquent les gens, GokuGanbo reste finalement plutôt sage et ne challenge pas la morale-, le ton la plupart du temps léger et l'humour généralement efficace, mais j'ai surtout apprécié de voir l'héroïne prendre le contrôle de sa vie et s'endurcir au fil du drama, sans pour autant perdre son sens de la compassion. Alors, le drama n'est pas une grande étude de personnage, mais l'héroïne était vraiment agréable et j'ai aimé suivre son parcours ainsi que ses interactions avec son entourage et, notamment, son ex petit ami qui, s'il aurait facilement pu m'agacer -non parce que c'est un peu un connard quand même-, était rattrapé par le ton du drama et son écriture au fil des épisodes. Gokuaku Ganbo n'est certainement pas un grand drama mais c'est une coméde sympathique au personnage central attachant. Et parfois, je n'en demande pas plus~

 

La fin ? Satisfaisante.

[Bilan]

 

 

 

 

 

Golden Cross

Qualité 2,5 + Appréciation 3 = 5,5/10

 

Bienvenue dans le monde où on commence à prier pour que les trucks of doom soient plus efficaces \O/ S'il y a un mot qui ne pourra jamais faire partie d'une description de Golden Cross c'est bien « fin ». Golden Cross est tout sauf fin. Et il l'est de moins en moins au fil des épisodes jusqu'à en arriver à ce moment fatidique où je n'ai pu qu'éclater de rire. Néanmoins, pendant un long moment, le drama était surtout vraiment divertissant. Pas très subtil et parfois grossièrement écrit mais prenant et fun. Je regrettais un peu que l'héroïne ne soit pas plus impliquée dans le scénario mais je prenais beaucoup de plaisir à regarder évoluer le personnage de Kim Kang Woo. J'avais envie de le voir écraser ses ennemis -essentiellement parce qu'au bout d'un moment les ennemis en question m'étaient devenus absolument insupportables, c'était physique, j'avais envie de leur exploser la tête contre les murs... c'est là que j'ai commencé à prier pour un bon truck of doom collectif- et même lorsque le drama a fini par « jump »-er le « shark », je ne lui en voulais pas tant que cela parce que le gros retournement à la con était drôle également. Sauf qu'après c'est devenu plat. Très plat. TROP, BEAUCOUP TROP PLAT. Et cela s'est fini de façon très décevante. Si on rajoute à cela que la « romance » n'est jamais ni très crédible ni super prenante... ce n'est pas un drama que je vous recommande. J'en ai vraiment apprécié les deux tiers mais le jeu n'en vaut pas la chandelle.

 

La fin ? Très décevante.

[Premières Impressions] [Bilan]

 

 

 

 

 

Gomen ne Seishun *En cours*

Qualité ? + Appréciation 4 = ?/10

 

Bien entendu, il n'y avait pas moyen que je loupe ce drama-là. Nishikido Ryo ? Mitsushima Hikari ? Kudo Kankuro ? Il n'y avait pas besoin de me le dire deux fois, j'étais partante. Et je suis ravie de m'être lancée parce que drama est très sympa. Ce n'est pas mon drama favori de Kudo Kankuro et, oui, il y a quelques petits éléments qui me dérangent mais ils sont largement compensés par tout ce qu'il y a de bon et de divertissant. Les personnages sont hauts en couleur et attachants, même ceux qui me faisaient un peu peur au début. Mitsushima Hikari, de plus en plus, laisse apercevoir son côté humain et en devient touchante en plus d'être drôle. Ryo joue très bien la sincérité et la vulnérabilité de son personnage, le rendant attachant. Tous les élèves sont amusants, ils ont une bonne dynamique et je prends plaisir à suivre leurs aventures. Comme c'est la coutume dans les dramas de Kudo Kankuro, les dialogues et les retournements de situation fusent et j'ai l'impression d'en louper un tiers mais les deux tiers qu'il me reste me plaisent énormément, c'est à la fois drôle et émouvant. Je vais être triste quand il faudra que je dise au revoir à ce drama, c'est un petit rayon de soleil dans ma vie dramatesque.

 

La fin ? Nous verrons en 2015 !

[Premières Impressions]

 

 

 

High School Love On *en pause*

Qualité ? + Apprécation 3 = ?/10

 

Je ne sais plus où j'en suis dans ce drama-là. Et en même temps, je n'ai pas été aidée! Ce drama est terriblement facile à oublier. Pas à cause de son contenu, non, mais à cause de son rythme de diffusion. C'était chaotique cette affaire. Il n'y avait déjà qu'un épisode par semaine mais, en plus, il a été annulé plusieurs semaines et, à force, j'en zappais quand il était diffusé. Au bout d'un moment j'ai fini par me dire « bon, je laisse tomber, j'attends qu'il se termine ». Et il s'est terminé le 19 décembre, je n'ai pas encore eu le temps de tout rattraper. Il faut dire aussi que ce n'était pas un excellent drama. S'il avait été absolument génial et passionant, j'aurais sans doute réussi à le suivre malgré la programmation aléatoire mais, HSLO est très très maladroit. Déjà, en dehors de la romance principale, il y a tout un pan de l'histoire « dramatique » qui était à jeter -en tous cas là où j'en étais-. Toutes les histoires de famille ne servaient pas à grand-chose sinon à alourdir le drama et il avait plutôt intérêt à rester dans le léger car il n'était pas exactement très bien écrit. Ou joué. Kim Sae Ron dans le rôle principal est adorable mais les deux personnages principaux masculins -interprétés par Woo Hyun et Sung Yeol du groupe Infinite- sont tous deux plutôt mauvais -de façon différente cela dit..., Woo Hyun est plus figé et Sung Yeol plus maladroit-. Bon, c'était pour eux que je regardais le drama cela dit. J'aime Infinite, Woo Hyul et Sung Yeol donc j'avais commencé le drama et le continuait pour eux. N'empêche qu'ils n'étaient pas bons. Cela dit HSLO a une idée de départ qui me plaisait. Je me suis arrêtée au moment où les deux personnages masculins étaient presque aussi antipathiques l'un que l'autre mais un jour je reprendrai et terminrai ce drama !

 

La fin ? Je ne sais pas encore

 

 

 

 

 

I Need Romance 3

Qualité 3 + Appréciation 3,5 = 6,5/10

 

Je ne veux pas passer trop de temps sur INR3 parce qu'il aurait déjà fait couler beaucoup d'encre pendant l'année si j'avais imprimé toutes les pages que j'ai tapées sur la question. INR3 est un des dramas m'ayant le plus insupportée cette année. Le 3 en qualité est là pour une raison cela dit : ce n'était pas entièrement mauvais. Du tout. Le casting était généralement plutôt bon -avec quelques réserves sur l'actrice principale peut-être-, la réalisation était belle, j'ai adoré l'OST, certaines scènes m'ont fait rouler sur le lit en faisant de petits « kyah » embarassant, il y a parfois des bonnes idées et l'ambiance romantique générale est très plaisante. Néanmoins je me tapais presque la tête contre les murs parce que, voilà, INR3 se plantaient sur trois « choses » très importantes : les trois personnages principaux. Entre l'héroïne froide et égocentrique au point d'en être, à plusieurs reprises, carrément cruelle, le prétendant numéro 1 sans-gêne au possible qui n'avait aucune notion de « respect de la vie privée » et qui se permettait de prendre les gens de haut sans les connaître, et le prétendant numéro 2 dont la lâcheté et la mesquinerie blessaient tout le monde autour de lui... ce n'était pas gai. Si les défauts de ces personnages avaient été écrits pour être des défauts -comme dans Discovery of Romance ou Shitsuren Chocolatier- ce serait passé mais une bonne partie de ces défauts n'étaient absolument pas reconnus en tant que tel par le drama. Non, nous étions censés trouvé cela charmant. Sauf que non. J'ai regardé le drama jusqu'au bout pour les choses que j'aimais et dans un sens j'appréciais le fait que le drama me fasse réagir, je ne m'ennuyais certainement pas, mais INR3 était, à mes yeux, une catastrophe scénaristique générale dans un joli emballage, avec quelques bons moments.

 

La fin ? A la hauteur du reste.

[Premières Impressions] [Cernes: récap] [Bilan]

 

 

 

 

 

In a good way

Qualité 4,25 + Appréciation 4,25 = 8,5/10

 

Comme tous les ans, les TwDramas sont grossièrement sous-représentés dans mon bilan annuel. J'en suis navée mais malheureusement les TwDrama ne sont juste pas mon « genre » de prédilection. Cela dit cette année, au moins, celui que j'ai à vous proposer est excellent, un des meilleurs TwDramas que j'ai vus depuis que j'ai commencé à en regarder. Il ne m'a pas tout de suite embarquée, il a fallu attendre en gros l'épisode 2 pour que je rentre vraiment dedans mais une fois dedans, j'étais vraiment embarquée. Alors cela ne veut pas dire que le drama était absolument parfait et qu'il n'y avait pas quelques passages frustrants mais dans l'ensemble In A Good Way était un très bon drama tranche de vie. Les personnages qu'il nous propose sont tous attachants -certains dès le départ, d'autres le deviennent plus tard- et, au centre du drama, nous avons notamment quatre protagonistes qui sont développés petit à petit de façon vraiment agréable. Tout le monde sonne vrai. Et j'ai tout particulièrement aimé l'OTP. Liu Chan est assez parfait dans le sens où il est gentil, intelligent, attentionné, et pas désagréable à regarder, mais cela ne signifie pas qu'il n'a pas des problèmes handcapants -notamment il a tellement tendance à vouloir aider qu'il le fait parfois un peu … trop... et pas toujours comme il faudrait-. Jia En est un personnage également adorable qui, au début, ne sait pas trop ce qu'elle veut faire de sa vie et, sans être profondément immature, a besoin de grandir et de devenir « sa propre personne ». Et lorsqu'elle commence à effectivemment évoluer, elle devient quelqu'un d'assez extraordinaiire. L'OTP se rapproche lentement, construisant une relation petit à petit, et j'ai aimé assister à chaque nouveau pas en avant. IAGW fait partie, à mes yeux, des dramas qui retranscrivent le mieux ce qu'est tomber amoureux quand on a pas encore trop d'expérience. Tout y est : l'excitation de parler à l'autre, les moments gênants, les hésitations, … Je ne peux que vous recommander ce drama les gens !

 

La fin ? Forte en émotions.

[Premières Impressions]

 

 

 

 

 

It's okay, it's love

Qualité 4,5 + Appréciation 4 = 8,5

 

Ah ce drama-là, il n'est certainement pas passé inaperçu ! Il a eu beaucoup de succès, du moins côté internet de la dramasphère, et... c'est justifié. C'était un très bon drama. Les personnages sont tous mémorables, tous bien interprétés, le drama regorge d'émotion et m'a plus d'une fois serré tellement la gorge qu'il fallait que je fasse pause, le temps de me remettre. Il a un excellent rythme -probablement parce qu'il avait été entièrement écrit à l'avance, cela aide à gérer les évènements-, on ne s'ennuie pas et j'ai vécu à fond l'histoire de tous les personnages et, en particulier, de l'OTP. Gong Hyo Jin, qui interprète l'héroïne, est excellente, comme à son habitude, mais c'est vraiment Jo In Sung qui a été mon coup de cœur du drama. Cet acteur et moi ne sommes vraiment pas partie du bon pied mais That Winter, the Wind Blows avait commencé à me faire changer d'avis à son sujet et IOIL a achevé de le placer dans la liste des acteurs que je ne lâcherai plus. Je l'ai dit plusieurs fois mais Jo In Sung a tendance à mettre de l'émotion brute dans ses performances. Parfois il ne la maîtrise absolument pas et cela donne un jeu maladroit mais, au moins, il met toujours 100% de ce qu'il a dans ses scènes et, dans IOIL, en plus, il arrive à mieux gérer cette énergie. Ce qui donne des scènes qui m'ont fait l'effet de coups de poing. La raison pour laquelle, malgré tout, je n'ai donné que 4 en appréciation est que... eh bien il me reste certaines scènes du drama et j'en écoute la -super- bande-son un peu tout le temps mais honnêtement, il y aussi beaucoup de choses qui me sont sorties de la tête, le drama m'a laissé une impression un peu « brouillonne » -dans le sens où c'est flou dans ma tête-. Je pense que c'est parce que le rythme était aussi rapide, parfois certaines résolutions semblaient un peu faciles et simplifiées. Néanmoins il est fort possible que, lorsque je reverrai le drama -c'est prévu-, cette impression s'efface. En attendant IOIL fait décidément partie des dramas à voir de cette année et je vous y encourage vivement.

 

La fin ? Emotionellement chargée

 

 

 

 

 

Joseon Gunman

Qualité 3,5 + Appréciation 3,5 = 7/10

 

J'attendais plus de Joseon Gunman. Nous attendions tous plus de Joseon Gunman -du moins la plupart d'entre nous-. Et maintenant que le drama est terminé et passé, je me demande pourquoi. Enfin je sais pourquoi : Lee Jun Ki dans un sageuk. Et le teaser était très enthousiasmant mais, surtout, Lee Jun Ki dans un sageuk. Réalisé par le réalisateur de The Princess Man. Mais un drama est toujours à la merci de son scénariste qui, pour le coup, n'avait aucun drama à son actif et aucun projet vraiment remarquable. Du coup je me demande si nous ne nous sommes pas un peu tous piégés dans des attentes qui n'étaient pas suffisamment fondées. Mais eh, j'ai été la première à me jeter tête baissée dans le piège hein ! Et au début, le drama était franchement très enthousiasmant. Il allait vite, le casting était impeccable, les personnages étaient intéressants, je n'avais qu'une idée en tête : voir la suite. Et après cela, le drama n'a jamais perdu complètement mon intérêt. Certains épisodes étaient plus diffiiciles que d'autre, Joseon Gunman ayant tendance à tourner pas mal en rond au bout d'un moment, mais il y avait aussi des choses à apprécier : des antagonistes intéressants, Lee Jun Ki toujours bon même si le personnage aurait pu être mieux écrit, la jolie réalisation, une romance que j'ai personnellement trouvée engageante. Mais oui, il y avait aussi les longueurs, des personnages secondaires trop résumés, un drama qui évitait parfois les questions plus intéressantes mais également plus compliquées... Et puis surtout il y avait toutes ces attentes qui ont été « trahies ». Joseon Gunman est loin d'être un très mauvais drama, il est tout à fait décent, mais il n'est pas extraordinair et, bordayl, je voulais qu'il le soit.

 

La fin ? Arrive trop tard mais se tient.

[Premières Impressions]

 

 

 

 

King of High School Life Savy

Qualité 4 + Appréciation 3,5 = 7,5/10

 

Ce drama restera également sur la liste de mes déceptions 2014 mais pas parce que c'était un mauvais drama : parce que ce n'était pas le drama que j'attendais/voulais. Le titre du drama et son point de départ tout à fait absurde -et très mal justifié par la suite en plus- laissaient présager d'une comédie colorée et vive. Au final c'était un drama réalisé sobrement se rapprochant plus de la tranche de vie. Au début j'ai été prise de court et, de manière plus générale, ce n'était pas ce dont j'avais envie ou besoin à ce moment-là. Ce n'était pas la faute du drama, mais du coup je l'ai moins apprécié que j'aurais pu. Bon faut dire aussi qu'il n'a pas commencé de la manière la plus solide, ne nous épargnant rien de l'absurdité de son idée de base et tirant une balle dans le pied d'un personnage qui s'avèrerait être particulièrement attachant par la suite mais pour lequel mon affection serait toujours un peu ternie par son point de départ -Yooh Ah T.T-. Et oui, au début j'ai également eu du mal avec l'interprétation de l'actrice principale. Mais, au fil des épisodes il s'est avéré que l'héroïne, en fait, était un personnage féminin très fort. L'OTP était attachant. Les amitiés et les affaires familiales touchantes, l'ambiance sobre prenante. Il y a énormément de bonnes choses dans King of HS ! Des maladresses également mais le drama a beaucoup de cœur et cela compense largement au bout du compte.

 

La fin ? Ne m'a pas déçue.

[Premières Impressions][Bilan]

 

 

 

 

 

Kyou wa kaisha yasumimasu *en cours*

Qualité ? + Appréciation 3,5 = ?/10

 

Etant donné que j'aime bien l'actrice principale -Ayase Haruka- et que le drama me promettait en plus une rom-com sympathique et des bishos -dont Junno ! Et mon petit cœur d'ex-hyperfan de KAT-TUN aime cela-, j'ai lancé Kyou... et le premier épisode m'a plutôt plu. Le second aussi. Après cela, j'ai arrêté de regarder le drama parce que je préférais attendre qu'il soit terminé. Puis je l'ai repris alors qu'il ne l'était pas. J'ai regardé trois épisodes, je me suis re-arrêtée. Kyou est le genre de drama que je suis contente de regarder quand je le regarde mais qui ne me manque pas quand je ne le regarde pas. Et la raison à cela est qu'aucun des personnages ne m'agrippe réellemment et qu'il n'y a pas non plus un max de suspens. La question principale est : avec qui l'héroïne finira t-elle ? Avec la mignonne Poupinette ou avec le monsieur plus énigmatique ? Sauf que la réponse paraît évidente. Du coup, pas vraiment de suspens. Mais en même temps c'est le cas pour énormément de dramas rom-coms à triangles amoureux -la plupart d'entre eux en fait-, ce n'est pas fatal à un drama. Le souci c'est qu'aucun personnage ne me passionne. L'héroïne est de loin le personnage qui m'intéresse le plus car elle a une véritable personnalité et un chemin personnel à faire. Elle est néanmoins un peu « contre-balancée » par le personnage de Tamaki Hiroshi que j'ai envie de baffer chaque fois qu'il ouvre la bouche. Pauvre Tamaki Hiroshi, cette année je ne l'ai vu que dans des dramas où il ne m'a pas plu. En l'occurence cela dit, cela vient vraiment du personnage et pas de lui. Son personnage a tellement été voulu « mystérieux et affirmé » qu'il en paraît surtout malpoli et déplacé. Et de l'autre côté nous avons la Poupinette. Et la Poupinette est parfaite. Oui Yuto est adorable, il couvre l'héroïne d'affection, il essaie toujours de la comprendre, il la respecte, etc. Quand je regarde le drama, il est un petit rayon de soleil et je pousse des « aw » devant mon écran. Néanmoins il manque aussi pas mal de relief. Il est parfait, okay, mais il manque d'une petite touche plus personnelle qui le ferait réellement me rester en tête. Bref, je n'ai rien contre Kyou, c'est un drama vraiment très agréable à regarder, mais ce n'est pas non plus un drama que je trouve mémorable. Pour le moment en tous cas.

 

La fin ? Je vous dirai cela l'année prochaine !

 

 

 

 

Let's Eat

Qualité 3,5 + Appréciation 3,5 = 7/10

 

La saison 2 de Let's Eat a apparemment été confirmée pour l'année prochaine et les gens, je ne suis pas contre. Le casting ne sera peut-être pas le même et c'est un peu triste mais cela ne me dérange pas forcément non plus. Par contre le fait que le rythme de diffusion de la saison 2 soit parti pour être de deux épisodes par semaine m'ennuie parce que j'avais vraiment apprécié le fait que la saison 1 ne diffuse qu'un épisode par semaine. Et franchement si Let's Eat saison 1 avait diffusé plus d'un épisode par semaine, je me demande si je l'aurais autant apprécié. Deux épisodes par semaine permettent de caser plus de scénario en une semaine mais l'intérêt de Let's Eat n'est pas son scénario. Non l'intérêt de Let's Eat est son ambiance. Oui il y a un semblant de suspens avec l'affaire du serial-killer mais elle est mise au placard assez longtemps et le drama multiplie tellement les fake-out qu'au bout d'un moment cette affaire de seria-killer n'est plus réellement un fil rouge mais devient une partie de l'univers décalé de Let's Eat, quelque chose dans le fond qui participe à l'ambiance. Le drama multiplie également les scènes qui ne font pas avancer grand-chose mais ce n'est pas un défaut, non, c'est même une qualité : on regarde vivre les personnages. Let's Eat n'est pas un drama centré sur son intrigue, sa force est dans l'attachement progressif que l'on ressent pour les personnages, dans le sentiment de communauté et dans l'ambiance générale du drama. A raison d'un épisode par semaine c'est parfait, d'autant qu'on passe ainsi entre 3 et 4 mois avec les personnages, on vit vraiment avec eux. Deux épisodes par semaine d'un drama dont l'intrigue n'est pas l'aspect le plus passionant du tout... je ne suis pas certaine que cela marche aussi bien. Mais on verra bien les gens ! Simplement mettons que j'ai un peu peur de l'esprit tvN qui semble avoir tendance à se dire « si cela marche il en faut PLUS »... et c'est comme cela qu'on se retrouve avec Reply 94, un drama aux épisodes beaucoup trop longs et beaucoup trop nombreux. Bref mais ce n'est pas la question. Let's Eat c'était très sympa les gens. Cela met du temps à réellement prendre mais une fois que c'est fait et malgré des défauts évidents, on s'attache aux personnages et à l'atmosphère du drama. Quand il s'est terminé, j'ai eu un vrai petit pincement au cœur et, malgré mes craintes, je suis curieuse de découvrir la saison 2.

 

La fin ? Imparfaite mais chaleureuse.

[Premières Impressions] [Cernes: récap] [Bilan]

 

 

 

 

 

Liar Game

Qualité 4 + Appréciation 4 = 8/10

 

Liar Game est un drama qui commence assez lentement et met du temps à vraiment « saisir ». Au début je n'étais pas vraiment à fond et la plupart des gens avec qui j'ai discuté ont mis de deux à quatre épisodes à vraiment rentrer dedans. Heureusement j'avais de la chance : j'aime beaucoup le Jdrama et, du coup, si je n'étais passionnée ni par l'histoire ni par les personnages au début -ce qui ne signifie pas qu'il n'y avait pas de qualités, je n'étais juste pas à fond dedans-, j'étais curieuse de voir le travail d'adaptation et cela m'a maintenue devant l'écran. Et je ne regrette pas car Liar Game finit par effectivement devenir très prenant. Et la fin ne rend le drama que meilleur à mes yeux. En fait je dirais qu'en gros vers les épisodes 3-4 j'ai commencé à sérieusement m'intéresser au drama, qu'à l'épisode 9 j'étais devenue quasiment accroc et qu'à la fin, j'étais juste vraiment contente d'avoir regardé le drama et pas fâchée qu'une saison 2 soit envisagée -même si je ne sais pas ce que cela va donner et ressens une forme d'inquiétude qui vient toujours avec l'annonce d'une suite-. Liar Game était exactement ce que j'avais envie de voir d'une adaptation de l'histoire de base : quelque chose qui retenait à la fois un lien avec l'histoire que je connaissais mais modifait le concept et changeait de point de vue de façon à ce que je n'ai pas d'impression de redites. Si j'ai une critique à formuler néanmoins, au delà du début pas aussi prenant qu'il aurait du l'être, c'est que.... les jeux étaient parfois lassants. Comme cette versison de Liar Game se concentre vraiment plus sur les personnages que sur les jeux, souvent il m'est arrivé de trouver les séquences de jeux trop longues. Je n'étais pas spécialement intéressée par les règles, j'avais juste envie de voir interagir les personnages. Et principalement le trio central dont la dynamique m'a énormément plu. Je ne peux pas trop en dire malheureusement mais la tension était palpable et plus le drama se centrait sur eux, moins je pouvais détacher mes yeux de l'écran. Au final Liar Game était une excellente surprise qui s'est terminé sur une très bonne note et si la saison 2 voit effectivement le jour, je serai au rendez-vous.

 

La fin ? Pour ma part j'ai adoré la conclusion

 

 

 

 

 

Lost Days

Qualité 1,5 + Appréciation 1 = 2,5/10

 

Cette perte de temps o.o Ce drama, vraiment, j'aurais mieux fait de ne pas le regarder. Bon, il n'était pas très long donc je n'ai pas perdu *trop* de temps mas... non, en fait, j'ai perdu trop de temps, plus que ce drama n'en méritait -d'autant qu'il y a des épisodes que j'ai vus deux fois parce que le drama était tellement fade que j'oubliais ce que j'avais déjà vu-. En gros, le souci de ce drama est qu'il ne s'y passe rien. Enfin il y a des actions, les personnages parlent et font des trucs, mais toutes leurs actions et tous leurs dialogues sont tellement prévisibles et semblent souvent tellement triviaux que, finalement, rien n'a de poids et on s'ennuie ferme. Si on ajoute à cela que la plupart des acteurs sont assez mauvais, vraiment, je ne peux que vous dire : ne perdez pas votre temps les gens. Passez votre chemin, vraiment.

 

La fin ? Une délivrance. Mais sinon, pas meilleure que le reste.

[Premières Impressions][Bilan]

 

 


 

Man From Another Star

Qualité 3,75 + Appréciation 4,25 = 8/10

 

Il ne fait aucun doute que MFAS a été un des plus gros succès de cette année dramatesque. Non seulement en Corée mas également en Chine et en ligne. Tout le monde est tombée raide dingue de ce drama et... moi aussi. Un tout petit peu moins sur la fin mais le drama a quand même vraiment tenu mon attention et pendant un temps, j'étais vraiment accroc, attendant chaque sortie chaque semaine avec une impatience incontrollable. Plusieurs choses dans cette série me parlaient vraiment. En particulier l'OTP et plus particulièrement encore : le personage féminin. Dans le premier épisode j'avais trouvé Jeon Ji Hyeon maladroite, voire carrément mauvaise -et en revoyant cet épisode, je n'ai pas changé d'avis- mais elle finit par prendre ses marques et, après cela, m'a tout à fait convaincue. Elle donne à son personnage beaucoup de force et de fragilité à la fois, nous faisant nous attacher à cette femme exubérante et parfois complètement irraisonnable mais en même temps admirable dans sa fierté et son aplomb. La romance est prenante, le méchant fait froid dans le dos, j'ai apprécié le 2nd lead masculin, j'ai ri, j'ai pleuré, et généralement ce drama a agi sur moi comme du crack. Malgré tout il a ses failles. Déjà c'est vrai que vers la fin il y a des soucis de rythme, ensuite j'ai un peu regretté que le personnage de Yoo In Na ne soit pas mieux écrit car il y avait du potentiel. Et pour tout vous dire, autant il y a des dramas dont je me souviens vraiment bien datant de la même époque, autant celui-là commence à me sortir un peu de la tête. A l'exception du personnage féminin principal, MFAS apparemment n'est pas si mémorable que cela à mes yeux. Mais sur le moment j'ai passé un très bon moment.

 

La fin ? Elle passe.

[Premières Impressions]

 

 

 

 

 

Marriage not dating

Qualité 3,5 + Appréciation 4 = 7,5/10

 

Marriage Not Dating avait été un gros coup de cœur pour moi lors de ses premiers épisodes. Pas que ses débuts aient été parfaits mais je m'étais très vite retrouvée complètement sous le charme et impatiente de découvrir la suite. Une fois le drama fini, j'étais plutôt satisfaite. Le drama n'était pas sans problèmes mais, malgré tout, il avait suffisamment de points positifs pour que j'en appréciie chaque épisode. Disons que mon souci principal venait, déjà, de l'écriture de l'héroïne dont certains comportements voulaient m'être vendus comme positifs alors que je les trouvais juste sans gêne, parfaitement impolis et simplement désagréables. Oh j'aimais bien ce personnage principal, en partie parce qu'Han Groo était effectivement adorable dans ce rôle et également parce que Jang Mi avait énormament de coeur, mais certaines choses me dérangeaient. Et parfois l'écriture manquait pas mal de subtilité, sans oublier quelques manipulations un peu dérangeantes à mes yeux. J'ai également eu du mal à vraiment cerner certains personnages secondaires qui semblaient parfois carrément … dérangés dans leur tête, disons le comme cela. Mais le drama avançait à un très bon rythme, avait une jolie réalisation, était drôle, touchant, romantique et me proposait trois personnages principaux qui me plaisaient. Ki Tae, notre héros, -interprété par Yeon Woo Jin pour lequel j'ai un faible depuis Arang and the magistrate- était charismatique et attachant de même qu'Han Yeo Reum -interprété par Jin Woon pour lequel j'ai également un gros faible- était très plaisant. Difficile à cerner au début mais il s'est avéré être quelqu'un de tout à fait décent. L'OTP avait énormément d'alchimie, plusieurs personnages secondaires étaient mémorables -la mère de Ki Tae qui n'arrêtait pas de faire des va et viens dans mon affection mais que je trouvais toujours intéressante, Hoon Dong que j'ai commencé par mépriser mais que j'ai fini par prendre en affection, etc-. MnD a été une comédie romantique réussie à mes yeux et un drama que je n'hésiterai pas à revoir un de ces jours.

 

La fin ? La fin parfaite à ce drama.

[Premières Impressions]

 

 

 

 

 

Miss Korea

Qualité 4,5 + Appréciaton 4,5 = 9/10

 

Miss Korea a commencé en 2013 et s'est terminé en 2014. Après l'avoir regardé, dans mon compte-rendu, j'avais écrit que ce drama était parti pour être l'un des meilleurs dramas de 2014, si ce n'était le meilleur. Bien que je sois, dans un sens, un peu triste qu'il n'y ait pas eu une flopée d'excellents dramas pour me contrdire, mon commentaire tient toujours. Miss Korea était excellent et il n'a été surpassé par aucun autre drama cette année à mes yeux. J'ai eu d'autres coups de cœur mais Miss Korea reste ce que j'ai vu de mieux cette année. Cela ne veut pas dire qu'il est sans imperfection : le début traine un peu, la fin également -bien que cela ne m'ait pas dérangée-. Et nul doute que le rythme lent du drama peinera à satisfaire tout le monde. Sans oublier le fait tout simple que les gens ont des goûts différents et qu'un drama ne peut pas plaire à tout le monde. Mais Miss Korea a été un énorme coup de cœur pour moi, alliant un excellent casting à une très jolie réalisation donnant un sentiment délicieusement rétro, une musique qui continue de jouer dans mon Ipod, des personnages complexes et intéressants loins de beaucoup des clichés que l'on nous sert habituellement, etc. Les deux personnages principaux sont imparfaits mais attachants, leur couple semble naturel, ils renvoient un sentiment de chaleur. L'héroïne en particulier est un personnage féminin comme il devrait y en avoir plus, un personnage travaillé qui vient avec toutes ses qualités et ses insécurités, ses motivations et ses inquiétudes. En général de toute façon, j'ai en gros flashé sur tous les personnages féminins de front de ce drama. Ce qui ne signifie pas que les personnages masculins étaient en reste -le héro se révélait très attachant au fil du drama et sa résilience ainsi que sa dévotion à l'héroïne étaient admirables, et dans les personnages secondaires Jung Sun Saeng, le gangster devenu allié, était tout particulièrement touchant- mais les personnages féminins étaient juste particulièrement charismatiques. Je me suis énormément attachée à la petite équipe de Miss Korea et j'ai aimé le fait que le drama me surprenne dans sa gestion des relations et des enjeux. Bref Miss Korea est un excellent drama.

 

La fin ? Traine peut-être un peu mais j'adore quand même ce que le drama en a fait

[Bilan Final]

 

 

 

 

 

My Dear Cat *abandonné à l'épisode 5/119*

Qualité ? + Appréciation 2 = ?/10

 

Okay je vais passer rapidement sur celui-là. Parce qu'honnêtement je n'en ai strictement aucun souvenir. Je n'ai vu que les premiers épisodes et le drama était oubliable. Le spersonnages ne m'étaient pas spécialement sympathques, je n'arrivais pas du tout à prendre l'intrigue au sérieux et pour finir, c'était juste fade. Donc j'ai décroché, j'ai abandonné et cela ne m'a pas manqué : j'avais oublié jusqu'à l'existence de ce drama. Si mydramalist ne m'avait pas rappelé que je l'avais tenté -sans motivations particulières à la base, il m'était juste tombé sous les mains-, je l'aurais probablement zappé dans ce bilan. Comme tout ce que je pourrais vous raconter serait une redite de mes Premières Impressions je vous invite donc, si vous voulez en savoir plus, à aller les lire et vous saurez tout. Mais bon, honnêtement, je ne vous encourage pas à passer trop de temps sur ce drama.

 

La fin ? Aucune idée

[Premières Impressions]

 

 

 

 

 

My Lovable Girl

Qualité 2 + Appréciation 2 = 4/10

 

Ugh. Si vous avez un peu suivi mes Cernes sur la question, vous le savez, j'ai eu énormément de mal à terminer My Lovable Girl. Pourtant au début j'appréciais bien ! Le drama partait de façon très classique -à l'exception du petit twist fantastique... qui a fini par disparaître parce que le drama cherchait activement à tuer tout ce qui aurait pu le rendre intéressant- mais il était mignon et il était léger. Et puis il a cessé d'être mignon et léger. Le héros est devenu un connard, l'héroïne ne conservait son répondant et son estime de soi que lorsqu'elle n'était pas avec lui et j'ai commencé à m'attacher à tout le monde sauf l'OTP. Sauf que pas de pot, l'OTP était le centre du drama et tout devait tourner autour de leur romance ennuyeuse à mourir. J'aurais adoré suivre Shi Woo et sa remontée au sommet, sa rivalité avec son ancien groupe : nope. J'aurais voulu en savoir plus sur cette affaire de fantastique : nope. Non à la place c'est bien mieux d regarder Hyun Woo -,le héros- se lamenter sur son sort, mentir et manipuler notre héroïne -qui se laisse faire de façon rageante-, blesser les gens autour de lui et être un parfait hypocrite. C'est vraiment lui, bien plus que l'héroïne ou les autres défauts du drama -notamment sa lenteur et son ton de plus en plus morne-, qui m'a plombé le drama. Même Rain n'a rien pu y faire. En fait au bout d'un moment j'avais quasiment développé une allergie au visage de Rain. Et les gens, faut le faire ! Non parce qu'à la base j'avais commencé le drama pour lui moi ! Mais je me suis retrouvée à prier pour que son temps d'écran soit donné à L à la place. Bref. My Lovable Girl était une romance fade et ennuyeuse aux personnages frustrants -surtout lorsqu'ils sont ensemble parce que sinon l'héroïne, en dehors de sa romance, elle est plutôt sympathiquee-, au rythme plat et à l'originalité inexistante. JOIE.

 

La fin ? J'ai applaudi. Juste parce que c'était la fin. Rien à faire du contenu, j'aurais applaudi à n'importe quoi pourvu que ce soit fini.

[Premières Impressions][Bilan]

 

 

 

 

 

My Secret Hotel *abandonné à l'épisode 8/16*

Qualité ? + Appréciation 1,5 = ?/10

 

J'ai lu plusieurs personnes rebaptier Discovery of Romance « I need Romance 4 » mais honnêtement, à mes yeux, si un drama méritait d'être rebaptisé ainsi, c'était My Secret Hotel. J'avais espéré que le côté mystère du drama serait son sujet principal et que MSH aurait un certain humour noir mais au lieu de cela le mystère est relégué assez rapidement au second plan et le véritable cœur de l'histoire est l'héroïne tandis qu'elle doit faire son choix entre son patron qui semble quasi-parfait et son ex avec qui elle a une relation conflictuelle. C'est le fameux conflit réalité/fantaisie, aller de l'avant/revenir en arrière enrobé dans une ambiance très romantique que I Need Romance aime tant. Ce qui est dommage c'est que My Secret Hotel ressemble plus à INR3 qu'à INR1 en cela que ses personnages principaux sont imbuvables. Okay, non, l'héroïne et le rival amoureux ne sont pas imbuvables. L'héroïne est frustrante mais sympathique, le rival simplement assez fade. C'est vraiment le personnage masculin principal, interprété par Jin Yi Han, qui est imbuvable. Egoiste et manipulateur, il a la chance d'être interprété par un acteur que je trouve expressif et touchant mais sinon, je vais le dire simplement, c'est un connard. Et c'est la raison pour laquelle j'ai fini par laisser tomber. Parce qu'encore une fois, je n'ai rien contre les personnages qui ont des défauts mais il faut que ces défauts soient écrits comme des défauts. Là apparemment il était tout à fait acceptable que le personnage fasse du chantage à l'héroïne pour la forcer à se marier avec lui. Et c'est lorsqu'il a commencé à reprocher à Sang Mi -l'héroïne donc- d'être rentrée dans le mariage sans amour -sans blague =_= il s'attendait à quoi?- que j'ai décidé de jeter l'éponge. Et au passage, My Secret Hotel est le premier drama que j'ai activement décidé de laisser tomber de toute ma vie. Ce n'est pas ce que j'ai vu de pire mais ce drama était sombré, niveau écriture, dans une médiocrité crasse et je n'avais juste pas la patience de me la farcir. Donc le drama s'est fait sans moi et je ne regrette rien. J'aime toujours bien le casting et l'OST cela dit !

 

La fin ? Aucun idée et c'est très bien comme cela

[Premières Impressions]

 

 

 

La suite demain les gens!

Tag(s) : #Blablas, #Dramas - séries et animes, #Bilans Annuels, #album

Partager cet article

Repost 0