Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gakkou no Kaidan

学校のカイダン

 

Episodes 1 & 2

 

 

Diffusé en 2015

 

Parti pour faire ? Épisodes

 

 

Avec :

 

Hirose Suzu >>> Haruna Tsubane

Kamiki Ryunosuke >>> Shizukui Kei

 

 

 

Dontesque ?

 

Lorsque l'école d'Haruna est fermée, elle est transférée dans un autre établissement qui a la particularité d'accueillir des étudiants très riches. Pour lui jouer un méchant tour, les élèves les plus puissants de l'école font d'Haruna, sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit, la présidente des élèves, une position dont la jeune fille se serait vraiment passée car elle n'est pas du tout à l'aise en public. Petit à petit elle va se rendre compte que l'école est régie par tout un tas de règles implicites et gouvernée par les huits élèves les plus riches. Motivée et conseillée par Shizukui Kei, un mystèrieux jeune homme qui semble stalker les élèves de l'école, Haruna va tâcher de dépasser ses peurs et de faire exploser le système de l'intérieur.

 

 

 

🌑🌑🌑🌕🌕

 

Techniquement, j'ai déjà atteint mon quota de dramas en cours à regarder mais je continue de jeter un œil sur les nouveautés parce que je suis curieuse, parce qu'il y a un projet collectif en cours -et pour le moment secret- qui m'y « oblige » et parce que comme cela je saurai quoi marathoner lorsque la saison sera terminée. Et Gakkou no Kaidan faisait partie des dramas que j'attendais le plus pour trois raisons -dont une mauvaise- : j'aime bien Kamiki Ryunosuke -il n'a pas toujours été très bon dans tous ses rôles mais je l'ai vu jouer plusieurs fois et, déjà, au fil de sa drama/filmographie qui commence à se faire plus longue que la Bible, il a fait des progrès et, ensuite, je ressens un certain penchant à son égard-, le poster me parlait et j'avais envie de voir un drama surnaturel avec une école hantée -rapport à l'anime du même titre-. Alors pas de pot, le drama n'a -à priori- rien à voir avec l'anime donc pas de fantastique -même si le personnage de Kamiki est stylé comme une sorte de démon et que dans les débuts des épisodes il y a effectivement des parallèles fantastiques... mais le monde de Gakkou no Kaidan n'a rien sinon de surnaturel-, pas de fantôme, pas de dimension horrifique... arf. Mais le poster me parle toujours -rapport aux couleurs- et Kamiki Ryunosuke est bien au casting donc c'est déjà cela. Pour ce qui est du drama lui-même à présent, après deux épisodes je dirais que cela s'annonce sympathique sans être renversant.

 

J'apprécie l'idée du drama. L'idée est que l'école -c'est souvent le cas dans les Jdramas- est un reflet du monde -comme c'est souligné dans chaque épisode en noir sur blanc des fois qu'on ait loupé le message-. Au sommet nous avons les puissants -le platinum 8 qui, en gros, est un double F4- et en dessous le peuple qui se fait marcher dessus tandis que la loi/les organisations/les professeurs ferment les yeux et jouent en leur faveur. Et notre héroïne, dégoûtée par tout ce système et plus encore par le fait qu'elle a fini par l'intégrer, décide, sur les conseils du personnage de Kamiki, de déclarer la guerre, de détruire le régime de l'intérieur, de tout faire exploser. Comment ? Par le pouvoir des mots. L'arme ultime mise à sa disposition, en effet, est le talent d'orateur de Shizukui -Kamiki donc-. Ca me plait comme histoire ! Et le premier épisode m'a laissée une impression positive. Shizukui était interprété de façon un petit peu exagérée mais rien dérangeant, c'était divertissant au contraire, le personnage était charismatique et je me demandais qui il pouvait bien être -même si j'avais ma petite idée et, à priori, l'épisode 2 va dans mon sens : Shizukui est un ancien élève de l'école, ça c'est confirmé, et je pense qu'il a perdu l'usage de ses jambes à cause du maltraitement dont il a été victime... c'est la solution la plus évidente cela dit donc peut-être que le drama nous feinte-. L'héroïne était attachante et il était facile de s'y identifier car sans être forcément aussi introvertie qu'elle, le sentiment d'être dépassé par une institution -ou en tous cas quelque chose qui va plus loin que notre personne-, de voir les injustices sans forcément oser en parler, est un sentiment que nous avons tous ressentis un jour, je pense. Le discours de fin d'épisode 1 avait un double impact : un impact pour son contenu -la façon dont il dénonce l'injustice et le fait qu'elle se répètera tant qu'on y mettra pas fin, la façon dont il souligne que tout le monde est coupable et concerné- et un impact pour sa simple existence, parce qu'au delà de la question de révolution, notre héroïne reconnaît publiquement les règles injustes dont personne ne veut parler et c'est un premier pas en soi.

[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)
[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)
[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)

Seulement dans l'épisode 2 certaines choses ont commencé à me déranger et j'ai un peu perdu patience ce qui, à l'épisode 2, n'est pas une bonne chose. Quand je dis que certaines choses m'ont dérangée, je ne parle pas de colère, je n'ai pas lancé mon poing dans les airs en hurlant « Noooon, drama, comment as-tu PU dire/faire cela ??? ». C'est plus qu'il y a des passages qui m'ont semblé longs. En premier lieu le drama commence déjà à installer son schéma d'épisode et je ne suis pas enchantée par la perspective d'une formule figée : l'épisode introduit l'élément du jour, Haruna essaie de se battre, baisse les bras, Shizukui lui fait la leçon, ils se disputent sur la « perversion sexuelle » éventuelle du jeune homme, Haruna se lance dans un discours d'abord aidée par Shizukui puis non, larmes, on nous montre une page du discours écrit par Shizuku, épiloguei et fin de l'épisode. Deux épisodes c'est trop tôt pour dire que la formule ne va jamais bouger -plusieurs dramas en installent une pour la détourner et cela peut vraiment bien fonctionner- mais c'est ce qu'il se dessine pour le moment et pendant l'épisode 2, il m'est arrivé de soupirer, notamment lors du discours d'Haruna à ses troupes à la fin parce qu'on savait exactement où elle venait en venir. Le long de l'épisode j'avais toujours une longueur d'avance sur les personnages et lorsqu'Haruna fait entendre sa voix, je savais également ce qu'elle allait raconter. Du coup cela a commencé à m'agacer de voir que cela prenait des plombes. Ce serait différent si elle avait plus d'énergie -comme Kamiki Ryunosuke pour le coup... il surjoue souvent mais au moins il capte l'attention- ou si la formulation du discours lui-même était plus belle, plus originale, mais en l'occurence écouter quelqu'un délivrer un message attendu sans que ni les mots ni le jeu ne soient spécialement inspirés... meh. Alors, bien entendu, cela devrait venir -j'espère- avec le temps parce qu'Haruna doit encore prendre pleinement confiance en elle-même. Encore une fois, je n'enterre pas le drama dès maintenant, Haruna doit encore prendre ses marques et, de toute façon, il y a quand même des choses que j'apprécie dans ce school-drama. Essentiellement l'idée, comme je le disais, et les interactions entre nos deux personnages principaux même si Kamiki Ryunosuke retrouve dans ce drama son pire ennemi : le rire forcé. C'est quelque chose qu'on trouve dans beaucoup de dramas et films japonais, principalement ceux ayant une sorte de feeling manga -qu'ils soient réllement adaptés de manga ou pas- et c'est toujours un peu ridicule. Il y a des gens qui gèrent le rire maléfique mais Kamiki Ryunosuke, pour ce que j'en ai vu en tous cas, n'en fait manifestement pas partie. En revanche, en dehors de cela, il est un plaisir à regarder jouer.

 

Le drama est agréable à regarder mais ne me semble pas pour autant extraordinaire et j'ai un peu peur que son premier épisode ne finisse par être ce qu'il avat de mieux à proposer. Je ne pense pas que Gakkou no Kaidan deviendra mauvais, simplement un peu « planplan ». Cela dit c'est vrai que j'aime bien les deux personnages principaux et qu'à la base j'ai tendance à toujours soutenir un « underdog ». Haruna a déclaré la guerre à son monde entier et j'ai envie de la voir renverser le système. Ce sera sans doute satisfaisant de voir ces Platinum 8 en prendre pour leur grade et je veux également découvrir la backstory de Shizukui. Je n'ajoute pas ce drama à la liste de ceux que je regarde en cours de difusion parce que j'ai une règle à respecter mais j'y reviendrai lorsqu'il sera terminé.

[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)
[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)
[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)
[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)[-Rapides- Premières Impressions sur] Gakkou no Kaidan  学校のカイダン  (Episodes 1 & 2)
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0