Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Scary One, the Ghost and I

무서운 놈과 귀신과 나

 

[Invitation à regarder] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나

 

1 épisode

 

Diffusé en 2010

 

 

Avec :

 

Lee Won Jong >>> Kang Du Seob (the Scary One)

Kim Min Ki (the Ghost)

Park Ki Woong >>> Kim Yong Yoo (and I)

 

 

 

Dontesque ?

 

Lorsque Kang Du Seob, un gangster craint et réputé, se retrouve suivi constamment par le fantôme d'une jeune fille qu'il ne connait pas, il engage un détective privé pour en découvrir l'identité, dans l'espoir ensuite de se débarasser de la revenante.

 

 

 

8/10

 

Dernier SP regardé dans le cadre du projet Week afer Week, The Scary One, the Ghost and I est de loin le plus réussi des trois que nous ayons regardés, du moins à mes yeux. Luthien, qui l'a regardé avec nous, a été plus mitigée, puisque, je la cite, « The Scary One, The Ghost And I est », d'après elle, « un SP au scénario bien construit » mais qui ne l'a « malheureusement pas captivée ». Elle donne quand même une mention spéciale à la fin qui l'a surprise. Et en effet la fin était surprenante -j'en avais vu venir une infime partie mais clairement pas le gros du morceau et on y reviendra plus tard- et, pour ma part, le drama m'a en plus embarquée assez rapidement. A la base j''avais mis ce drama sur la liste des propositions simplement parce qu'il y avait « scary » et « ghost » dans le titre et parce que Park Ki Woong avait le rôle princpal -du moins je le pensais parce qu'il est en première ligne de casting sur Dramawiki mais, en vérité, le personnage principal est celui de Lee Won Jong -c'est-à-dire le gangster Kang Du Seob, « the scary one »-, le personnage de Park Ki Woong -« I »- étant plutôt notre personnification dans le drama, tandis qu'il s'attache à Kang Du Seob en même temps que nous. Bref comme je le disais : scary + ghost + Park Ki Woong = wiii \O/. Et c'est en gros 12h avant de lancer le SP que j'ai réalisé que la scénariste est Park Yeon Seon, c'est-à-dire la scénariste de Miss Kim Makes 1 Million, Alone in love, Evasive Inquiry, White Christmas, Wild Romance... des dramas que j'ai tous vus et tous aimés !!! Du coup vous pensez bien, cela a décuplé mon enthousiasme.

 

C'est d'ailleurs amusant, j'ai retrouvé certains éléments d'Evasive Inquiry Agency dans ce SP : une médium qui arnaque ses clients, un détective privé plutôt peureux, un sens de la camaraderie qui se développe et même l'affaire de chatons m'a fait penser à EIA. Alors ne vous méprenez pas, SOGI n'est pas EIA mais c'était sympa quand même de trouver de petites similitudes parce que, tout simplement, j'adore EIA, c'est un de mes kdramas favoris. Et on retrouve également la patte de Park Yeon Seon en cela que le SP est entièrement centré sur ses personnages et, plus particulièrement sur Kang Du Seob. Elle évite également le gros piège dans lequel tombaient les SP vus jusque là : l'éparpillement du thème. C'est-à-dire qu'elle raconte plusieurs petites bribes d'histoires et on a même droit à quelques twists ici et là mais elle ne perd jamais de vue le sujet principal et ce sujet c'est la vie de Kang Du Seob. Contrairement à Rebellious qui perdait de vue son conflit en voulant nous surprendre, SOGI nous surprend tout en restant sur sa lignée et, bien entendu, cela fait une différence énorme. Maintenant, tout de même, si je devais émettre une réserve, parfois le script est un peu confus. Ou alors cela venait des sous-titres, c'est possible, mais il y a quelques scènes où, rapidité des transitions n'aidant pas, j'ai du réfléchir quelques secondes avant de capter ce qui était en train de se passer. Alors faire réfléchir son public à la signification de certaines scènes, c'est très bien, mais lorsque la réflexion ne vise pas à comprendre le sens et la symbolique des scènes mais à essayer de déméler le bordel pour comprendre comment on en est arrivé là et ce qu'il se passe au juste, c'est moins louable. Heureusement le SP restait quand même généralement aisé à suivre à l'exception de ces deux-trois scènes demandant quelques secondes de « gné ? oO què pasa ? ».

 

Et même si certaines transitions étaient en effet un peu rapides, tant au niveau de l'écriture que du montage, la réalisation m'a beaucoup plu. Le réalisateur créait, via la musique et les couleurs, une ambiance mélancolique et à la fois paisible et drôle en accord avec le script qui faisait un mélange agréable de suspense, de décontraction, d'humour et d'une légère tristesse. Et la réalisation, pour y revenir, rendait également l'aspect un peu particulier, plus décalé du scénario. Après tout c'est l'histoire d'un gangster qui se retrouve hanté par un fantôme muet qui ne semble rien lui vouloir de spécial et dont il ignore parfaitement l'dentité, ce n'est pas commun. Et, donc, le réalisateur, afin d'appuyer cette particularité, choisi, par exemple, de tourner ses flash-backs en créant des sortes de photographies qui parlent, ce genre de choses. Cela donne un SP à l'ambiance vraiment particulière et j'imagine que cela pourra perdre certaines personnes mais même si j'admets que parfois c'est fait un petit peu maladroitement, je me suis tout de suite prise au jeu et à l'atmosphère de ce SP. Et puis, bien entendu, le fait que les personnages soient attachants aidait pas mal.

[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나
[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나

Park Ki Woong étant sympathique de base, cela m'a pris à peu près 2 secondes pour l'apprécier, d'autant que le personnage, de toute façon, est plutôt innoffensif. Il a des moments qui m'ont fait plus tiquer que d'autres mais apparemment les sous-titres que j'avais n'étaient pas les mêmes que ceux de tout le monde donc si cela se trouve il y avait un souci de traduction. Enfin, de toute façon, malgré ces quelques moments, son personnage est attachant et c'était à la fois touchant et amusant de le voir enquêter, terrifié qu'il était par son client. Auquel il finit néanmoins par s'attacher un peu tandis qu'ensemble ils reviennent sur la vie du gangster et qu'il s'avère que Du Seob n'est pas si effrayant que cela, du moins pas à ce stade de sa vie où il semble surtout fatigué. Et moi aussi, très bon acteur aidant, je me suis attachée à Du Seob en faisant ce voyage. Je n'arrivais pas à me défaire de cette impression que nous étions en train de faire le bilan de son existence parce qu'elle touchait à sa fin -pas nécessairement dans le sens où je pensais qu'il allait mourir mais au moins dans le sens où ses jours de gloire étaient derrière lui et qu'il était trop fatigué pour continuer- et cela me rendait incroyablement triste, surtout que sa vie semblait faite de pas mal d'opportunités manquées. Par ailleurs, et je ne sais pas trop comment le SP s'y est pris, ce devait être juste un grand combo de plein de petites bonnes choses, mais j'ai même réussi à m'attacher au fantôme. Pendant tout le SP on ne sait pas qui elle est, elle ne parle pas et elle ne fait quasiment rien de plus que regarder les personnages en silence mais lorsque pour la première fois on la voit sourire, j'ai été vraiment toute émue. Et lorsqu'à la fin on découvre qui elle est... j'aurais certainement pleuré si j'avais été toute seule. Là j'avais Luthien et Daisuke avec moi alors ça allait mais si j'avais du affronter cela seule, l'émotion aurait certainement eu raison de moi.

 

Parlons donc de cette fin qui a beaucoup joué pour mon appréciation du SP. [spoiler] Dans les dernières minutes, le gangster décide de ramener les chatons qu'il a nourris pendant tout le SP chez lui. Mais tandis qu'il les prend dans ses bras, subitement, il s'effondre et meurt. Cela faisait déjà un moment que je suspectais que peut-être le fantôme n'était pas un fantôme du tout mais plutôt un sorte d'ange et, en voyant cela, je me suis dit qu'elle devait être effectivement non pas une revenante mais une sorte de messager divin envoyé sur terre pour pousser Du Seob à revenir sur sa vie, faire le point, avant de mourir sur un dernier acte de compassion. Lorsque l'on voit la jeune fille avec les chatons dans les bras, j'ai commencé à me dire que peut-être les chatons étaient morts depuis le début et que peut-être ils n'étaient qu'un test -du genre : si tu finis par sauver les chatons tu vas au Paradis et sinon tu vas en Enfer-. A ce stade, j'avais le moral sérieusement dans les chaussettes parce que non seulement notre gangster était mort après avoir découvert qu'il était passé à côté de toute une vie plus satisfaisante qu'il aurait pu avoir mais en plus les chatons n'étaient pas plus vivants que l'ahjussi. Pas cool. Puis le SP a fini par nous dévoiler toute la vérité.

 

Au tout début de SOGI, on voit Du Seob se faire violemment frapper à la tête avec une brique, ce qui a apparemment provoqué une hémmoragie interne et a fini par le tuer deux semaines plus tard. En quelques sortes il vivant sur du rab ». et ce qu'il voyait comme le fantôme d'une jeune fille était en fait une chatte perdue qu'il hallucinait sous une autre forme à cause de l'hémorragie. L'espace d'une seconde, j'ai failli être déçue par pur réflexe : « Quoi ? Alors c'était tout dans sa tête ? BORDAYL ». Mais c'est un réflexe inculqué par des années de mauvais scénarios choisissant une solution de facilité, cela ne veut pas dire que le « c'était dans sa tête » -déjà très différent du « ce n'était qu'un rêve »- est toujours une mauvaise idée. Et en l'occurence cela fonctionnait. L'idée était un peu la même : Du Seob avait besoin de regarder en arrière, d'examiner sa vie avant de mourir et, smplement, le fantôme n'était pas envoyé par le ciel mais par son inconscient ayant créé exactement le type de messager dont il avait besoin. En fait je trouve cette fin encore plus satisfaisante et encore plus triste : plus satisfaisante parce que tout est encore plus centré sur Du Seob et plus triste parce que jusque là il y avait le sentiment que peut-être notre gangster état spécial, peut-être que le ciel voulait l'aider lui... mais en fait non et son « temps emprunté » n'était pas un cadeau divin non plus. Paye ta dépression.

 

Enfin l'essentiel est que [/spoiler] c'était une très bonne fin, la conclusion parfaite au court voyage que nous avions effectué avec ces personnages. Et, l'histoire de conclure, sans en nier les maladresses certaines, SOGI était un très bon SP. Il m'a très vite plongée dans son ambiance, m'a fait m'attacher aux personnages et a développé son thème de façon satisfaisante, sans se perdre, tout en étant surprenant et en retombant sur ses pattes, tel le chat moyen. Somme toute, une très bonne expérience donc~

[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나
[WaW with you] The Scary One, the Ghost and I  무서운 놈과 귀신과 나
Tag(s) : #Dramas - séries et animes, #Week after week

Partager cet article

Repost 0