Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

7 saisons

-avec environ une vingtaine d'épisodes par saison, sauf la 1 où il y en a 6, et la 7 où il y en a 13... okay c'est le bordel en fait-

 

 

Diffusé de 2009 à 2015

 

 

Avec :

 

Amy Poehler >>> Leslie Knope

Rashida Jones >>> Ann Perkins

Aziz Ansari >>> Tom Haverford

Nick Offerman >>> Ron Swanson

Aubrey Plaza >>> April Ludgate

Chris Pratt >>> Andy Dwyer

Jim O'Heir >>> Jerry Gergich

Retta >>> Donna Meagle

Adam Scott >>> Ben Wyatt

Rob Lowe >>> Chris Traeger

 

 

 

Dontesque ?

 

La série se déroule dans la petite ville de Pawnee, dans le service des parcs et loisirs où Leslie Knope, passionnée de politique et prenant son travail avec sérieux et passion, se bat pour améliorer sa ville.

 

 

9,5/10

 

Une fois n'est pas coutume, les gens, aujourd'hui, comme en plus il n'y a pas d'article In Time With You, nous allons parler d'une série occidentale et non pas d'un drama. Comme vous le savez, je regarde pas mal de séries télé anglophones mais je vous en parle rarement. Il y a quelques exceptions : Darknet, Black Mirror, Sherlock … et la plupart de ces séries ont en commun d'être assez courtes parce que si je vous parle rarement de séries c'est parce qu'en général j'aime bien parler de quelque chose après avoir tout regardé. Sauf que quand il y a plein de saisons et que ces saisons -c'est souvent le cas- sont inégales, cela ne me facilite pas la tâche : j'oublie les premières saisons, il y a des éléments dont j'ai super envie de parler mais je ne peux pas à cause des spoilers, etc etc. Je pourrais bien entendu écrire sur chaque saison, cela simplifierait la tâche en quelque sorte, mais quand je suis à fond dans quelque chose, le temps que je me dise « il faudrait que j'écrive sur la saison 1 », je suis déjà à moitié dans la seconde. En l'occurence pour ce qui est de P&R, j'ai regardé quatre saisons et demie de la série à l'heure où je commence cet article. Lorsque je le terminerai, j'aurai peut-être terminé la saison 5 et entamé la 6ème, qui sait ! -probablement pas quand même-.

 

Mais il fallait que je vous recommande cette sitcom. En plus, si jamais vous aviez peur que la série ne se termine jamais, la saison 7 diffusée cette année -en ce moment en fait- est la dernière donc vous n'aurez pas ce problème. 7 petites saisons de sitcom, ce n'est rien du tout pas vrai ?

 

 

 

 

 

 

CE N'EST PAS ASSEZ SURTOUT T.T J'en voulais plus moi. J'avale tout à une telle vitesse que je peux voir venir la dépression au bout de la route, je fonce en plein dedans et c'est un mur que je vais me prendre violemment en pleine face. C'est le souci des séries à saisons : si c'est un tant soit peu bien foutu, on s'attache. Les personnages finissent par accompagner notre quotidien, on commence à réellement prendre à cœur ce qui leur arrive et puis un jour, paf c'est la fin, et il faut faire son deuil. Et plus on a passé de temps en compagnie des personnages, plus on souffre. Avec P&R, au moins, j'ai concentré les premières saisons donc ce n'est pas comme perdre Buffy ou Friends après avoir véritablement passé des années en leur compagnie... mais quand même, ça pue les gens, je ne suis pas prête à dire au revoir à tous ces personnages. Car je me suis énormément attachée à eux et c'est une des forces de cette série : tout le monde devient attachant. Bien entendu on aura tous nos favoris mais j'aime quasiment tous les personnages de cette série. Ron Swanson le supérieur bourru et terriblement peu social, April Ludgate la secrétaire morbide, Tom Havergate l'obsédé du swag, j'aime tous ces personnages parce que leur excentricité me font rire et également parce qu'au fil de la série, ils ont tous montré, sous ces excentricités, de très bons cœurs qui ont fait fondre le mien.

 

Comme tout le monde, j'ai mes préférés cela dit. Et le premier personnage sur lequel j'ai complètement craqué, c'est tout simplement Leslie Knope, le personnage principal. La première saison de la série -très courte- introduit quasiment tous les personnages principaux -pas tous, certains arrivent plus tard... et pas des moindres- mais ne se concentre réellement que sur Leslie. Et ce que j'ai tout de suite apprécié chez elle c'est le sérieux avec lequel elle prend toutes les situations. Leslie aime son travail, elle croit en ce qu'elle fait, et elle fait tous les efforts possibles pour que cela marche. C'est pour cela que petit à petit, elle se retrouve avec à ses côtés une équipe prête à la soutenir dans à peu près tout sur un seul mot de sa part. Ellle se donne à fond pour les autres, pour son travail, pour la ville qu'elle aime tant, et elle reçoit en retour. Dans sa passion, sa maladresse et ses originalités, Leslie est un personnage attachant, touchant et amusant qui m'a donné envie de voir la suite de la série alors qu'à la base je rentrais dans P&R avec quelques appréhensions car la sitcom appartient à la catégorie « mockumentary » et que je ne suis pas fan du tout du procédé -jamais pu regarder The Office par exemple... mais dans P&R finalement cela fonctionne très bien et maintenant je n'y pense même plus-. Et j'apprécie de la voir interagir avec tous les autres personnages parce qu'avec chacun d'entre eux elle a une relation différente, une dynamique qui fonctionne. Que ce soit sa relation amicale tendant sur le père/fille avec Ron, celle de mentor à protégée qu'elle entretient avec April ou encore l'amitié profonde et intense qu'elle partage avec Ann Perkins -un autre personnage très agréable-, j'aime la voir interagir avec tout le monde.

Le second personnage à avoir particulièrement retenu mon affection est Andy, le petit ami puis ex d'Ann, sorte de loser au bon cœur qui fait partie d'un groupe de rock local et n'est pas exactement futé, ce qu'il compense au fil de la série en étant essentiellement un gros nounours qui marche. Puis, plus tard, vers la fin de la seconde saison, entrent en jeu deux personnages qui deviendront récurrents : Ben Wyatt et Chris Traeger -qui a pour habitude de toujours dire les noms complets des gens chaque fois qu'il les voit et cela a vraiment payé parce que maintenant je connais les noms et prénoms de quasiment tout le monde et je ne dis quasiment plus l'un sans l'autre-. Je ne vous cache pas que j'ai une sorte de gros gros faible pour ces deux-là. Ben a souvent le rôle du mec plus normal que le reste qui assiste à l'étrangeté des autres avec un air décontenancé -qu'il maitrise très bien- mais il a lui-même ses originalités -sa passion pour la comptabilité et tout son côté un peu geek... sans oublier que sa nouvelle compagnie déteint sur lui- et quand le personnage s'y adonne c'est un plaisir. En plus, ce monsieur est purement parfait et je pleure tous les soirs en me demandant pourquoi je n'ai pas de Ben Wyatt dans ma vie parce qu'il est tout ce qu'il faut : drôle, intelligent, prévenant, gentil, désespérément amoureux, etc etc. J'en veux un moi aussi, donnez m'en un ! Quant à Chris, il joue l'homme le plus positif au monde je crois bien... sauf que là où ce serait agaçant chez d'autres, chez Crhis c'est, déjà, hilarant selon les situations et, ensuite, une véritable source de bonne humeur constante -par contre cela veut dire que quand par hasard il est moins heureux, c'est dur à encaisser-. Ce personnage me donne le sourire tout le temps. Tous les personnages, quasiment, me donnent le sourire tout le temps et plus cela va, plus c'est le cas.

 

En effet, la saison 1 -que j'avais déjà beaucoup aimée- n'est pas la meilleure, la série ne faisant que s'améliorer. Il y a une série d'épisodes en particulier dans la saison 3 où je n'ai pas arrêté de dire « oh, c'est mon épisode favori depuis le début ! », « ah non, finalement celui-là », « okay, celui-là » -la série d'épisodes me faisant dire cela ne s'est pas vraiment arrêtée, j'ai juste compris que chaque très bon épisode serait forcément suivi par un autre très bon épisode donc je ne vocalise plus mes pensées-. Plus on avance, plus la série devient drôle mais également touchante parce qu'on a commencé à vraiment apprécier les personnages -j'avoue, j'ai pleuré une ou deux fois... de joie surtout-. Et, bien entendu, la série a son lot de blagues qui reviennent et, ça aussi, cela ajoute à la comédie car P&R construit sur ce qui a déjà été créé, faisant revenir des éléments, les transformant et usant de la connivence qui s'est installée avec le spectateur. On n'est quand même pas au niveau Arrested Development du running-gag -qui en a pas mal perfectionné l'art il me semble... How I met your mother en usait également beaucoup mas pas tout à fait aussi bien- mais le niveau n'en est pas moins élevé. Avant tout, ce que j'apprécie dans P&R cela dit, c'est la bonne humeur dans laquelle me met cette sitcom. Bien entendu, elle me fait rire -aux éclats quasiment dans chaque épisode depuis la saison 2- mais il n'y a pas que cela. Ce qui fait la différence, pour moi, c'est la passion portée par le personnage principal. Oui, en grande partie si P&R me parle autant c'est parce que la série est portée par Leslie qui, dans l'ensemble, est quelqu'un de très positif. Elle aime ses collègues, elle aime ses amis, elle aime sa ville que le monde extérieur méprise, elle aime son travail que la plupart des gens trouvent rasoir, elle présente un sourire dans l'adversité, n'abandonne jamais et finit généralement par ressortir victorieuse d'une manière ou d'une autre, en comptant en partie sur tous les gens qui l'entourent. Sa bonne humeur est vraiment communicative et il y a vraiment beaucoup d'amour dans P&R. J'aime aussi que les relations y durent. En particulier nous avons deux couples qui se forment le long de la série et P&R ne joue pas vraiment sur les aléas de leur relation mais, plutôt, sur l'association des personnages. Je ne sais pas trop comment l'expliquer mais, en gros, la dynamique des personnages ne dépend pas de la grande question du « finiront-ils ensemble ? », au bout d'un moment -pas si long que cela en terme de sitcoms- les personnages sont « casés » ensemble et à partir de là plus rien n'est remis en doute, ils s'aiment, cela nous rend heureux, ils sont drôles juste parce que les personnages sont drôles, et ils s'aiment de plus en plus donc on est de plus en plus heureux. En clair cette série me transforme en bisounours et j'apprécie beaucoup.

 

Je ne sais pas encore ce que donneront les deux saisons qu'il me reste à découvrir mais je ne m'inquiète pas le moins du monde. J'adore les personnages, le casting, la série me fait beaucoup rire, tout ce que je redoute c'est la fin. En attendant, je suis -vous l'avez peut-être vaguement remarqué- super enthousiaste. Et c'est cool parce que j'aime être enthousiaste. Donc, en clair, pour résumer : yay \O/

Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0