Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sorti en 1942

 

D'après le roman de Felix Salten

 

Réalisé par David D. Hand

 

 

Cf. Wikipedia pour tous les détails

 

 

 

Dontesque ?

 

Au cœur de la forêt, un faon est né. Son nom est Bambi et il ouvre tout juste les yeux sur un monde entier à découvrir.

 

 

 

7/10

 

Allez, Bambi. Hum, pardon, je sens bien que cette introduction manque un petit peu d'enthousiasme mais il faut que je sois honnête avec vous : Bambi était un des Disneys que j'étais le moins impatiente de revoir. Ce n'est juste pas un film que j'aimais étant enfant. Je m'ennuyais pas mal devant et les seuls moments où je me réveillais sont les moments qui me faisaient pleurer. Et, non, la mort de la mère de Bambi ne fait pas partie de ces moments. Bizarrement cette scène m'était passée au dessus de la tête. Et à la revoyure cette scène, c'est triste à dire, m'a plus ou moins fait rire..........................  Je suis un monstre, pardon T.T … Non, en vérité, la mort de la mère elle-même ne m'a pas fait rire, c'est un moment tragique et voir Bambi l'appeler est en effet très triste. Je n'ai pas pleuré mais c'est triste et personne ne pourrait rire à cela, d'autant que la scène est joliment réalisée dans la façon dont on ne voit rien mais dont, tout comme Bambi, on doit faire l'effort -quand on est enfant vu qu'adulte, forcément, on capte tout de suite- de comprendre ce qu'il s'est passé et laisser la réalisation nous tomber dessus petit à petit. C'est ce qu'il y a après qui m'a fait rire : la transition avec les petits oiseaux. La mère meurt, Bambi l'appelle désespérément, le père arrive pour dire « Bambi tu ne reverras pas ta mère alors viens avec moi » et là, boum, petits oiseaux qui chantent que le printemps c'est quand même trop cool. Bien joué pour la transition !

 

Bref, la mort de la mère de Bambi, aussi triste et bien mise en scène soit elle, ne m'a jamais fait pleurer. De toute façon je n'ai jamais pleuré de tristesse devant ce film mais toujours de peur. Parce qu'il y a des scènes difficiles quand même ! Le combat de Bambi contre le cerf qui veut s'approprier Faline et plus tard son combat contre les chiens sont carrément violents et, bien entendu, il y a cette scène où une perdrix -je pense que c'est une perdrix- a tellement peur du chasseur qu'elle essaie de s'enfuir et se fait abattre en plein vol. Pas facile les gens, pas facile. Enfin maintenant que j'ai grandi, bien entendu, j'ai quand même nettement moins peur de Bambi. Malheureusement le film n'a pas provoqué beaucoup d'autres réactions chez moi. En effet, contrairement à, par exemple, Pinocchio, revoir Bambi ne m'a pas spécialement fait plus apprécier le film, cela n'a pas été une grande redécouverte qui va changer ma vie et, le film a beau ne durer qu'une heure, je vous avoue que je me suis un petit peu ennuyée. Ce n'est pas qu'il n'y ait rien à apprécier dans Bambi mais je ne le trouve juste pas passionant. Essentiellement tout le film consiste à regarder grandir Bambi et il y a un joli thème du passage du temps tandis qu'on regarde les saisons passer et le personnage grandir, traverser les épreuves de la vie -l'apprentissage de la marche, du langage, la séparation du parent, l'amour,... - Lorsqu'on arrive à la fin du film, la boucle est bouclée et, après le feu et la destruction, la vie continue, paisiblement. C'est une jolie idée et je pense que la raison pour laquelle dans ce cas-là je n'ai pas accroché au film c'est parce que le protagoniste, un peu comme dans Dumbo finalement, Bambi, ne me parle juste pas plus que cela. Il est mignon, certes, mais je ne le trouve pas spécialement intéressant. Dans un sens, c'est l'idée car Bambi n'est pas censé être un héros mais plutôt un personnage ordinaire qui ne « parasite » pas le thème central mais pour moi, en l'occurence, cela n'a pas fonctionné.

 

Tout de même, il y a des choses que j'ai aimées dans ce film. Et en premier lieu, il y a quelques scènes qui sont particulièrement belles. Je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas ultra-fan de toute l'esthétique du film. En fait il y a pas mal de moments où je trouve que les décors sont superbes en tant qu'illustrations mais ne m'accrochent pas dans un film d'animation. Les personnages sont particulièrement bien animés -avec un très joli travail sur leurs mouvements animaux, ce qui rend l'apparition du lapin femelle qui séduit Panpan d'autant plus incongrue d'ailleurs- mais les décors ne m'ont parfois pas emballée en tant que décors de film. Néanmoins, comme je le disais, certains passages sont particulièrement beaux. Toutes les scènes enneigées par exemple mais encore toute la fin, avec l'incendie, qui a des couleurs absolument superbes. Il y a aussi une petite séquence où l'on voit tomber deux feuilles dans un très joli ballet qui m'est restée en tête.

[Disney Project] Bambi[Disney Project] Bambi
[Disney Project] Bambi[Disney Project] Bambi[Disney Project] Bambi

J'ai aussi apprécié plusieurs musiques. En général la musique de Bambi ne fait pas partie de mes OST Disney-esques favoris car je ne la trouve pas aussi mémorable que celle d'autres films, moins diversifiée aussi, mais il y a queques mélodies qui m'ont vraiment plu, surtout avec la mise en scène. Ainsi j'ai particulièrement aimé Little April Shower -j'aime beaucoup la façon dont la forêt semble s'illuminer et prendre vie au rythme des gouttes d'eau... après cela l'orage est un peu plus violent mais heureusement le calme revient, c'est une très jolie séquence- et I bring you a song – la mélodie créé une ambiance très romantique et la lueur de la lune achève de rendre la scène vraiment magique-. J'ai regardé le film en anglais -puisque je ne suis pas particulièrement attachée à la VF- mais en français, La chanson de la pluie est également très sympa. En revanche je vous avoue que, pour une raison que je ne cerne pas vraiment, je préfère I bring you a song à Je chante pour toi.

Toujours dans les choses positives, si Bambi n'est pas un protagoniste que je trouve particulièrment intéressant, déjà, il est quand même mignon -les scènes choupies ont tendance à durer un peu trop longtemps à mon goût mais la plupart sont adorables, en particulier celle où il apprend à parler- et surtout il y a Panpan qui m'accroche plus parce qu'il a la langue plus déliée, une personnaliité plus marquée et parce qu'il m'amuse plus, tout simplement. Par contre, une question que je me pose quand même c'est : il était où Bambi entre la mort de sa mère et le moment où il a grandi ? Parce qu'il a clairement quitté la forêt, vu ce que disent le hibou et Panpan, donc j'imagine que son père l'a emmené quelque part mais où ? Ce n'est pas forcément essentiel à l'histoire, c'est juste une question que je me pose.

 

Voilà, j'en suis là avec Bambi. C'est un bon film, il y a plusieurs choses à y apprécier, le thème est joli et il y a suffisamment de choupisme dans le film et les personnages pour vous en donner des carries, mais je n'accroche pas vraiment à cette histoire si bien que parfois le temps en devient long et que cela m'étonnerait que je revois Bambi de sitôt.

Tag(s) : #Cinéma Occidental, #Disney

Partager cet article

Repost 0