Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Love in Disguise

戀愛通告

 

 

Sorti en 2010

 

Réalisé par Wang Lee Hom

 

 

Avec :

 

Wang Lee Hom >>> Du Ming Han

Liu Yi Fei >>> Song Xiao Qing

Joan Chen >>> Joan

Yike Zeng >>> Xiao Tao

Quiao Zhenyu >>> Mu Fan

etc

 

 

Dontesque ?

 

Du Ming Han est une popstar très populaire qui, suite à un accident de voiture léger, fait la rencontre de Xiao Qing, une jeune fille sérieuse qui étudie la musique traditionnelle à l'université. Il tombe instantanément amoureux de son talent musical et de la jeune fille en elle-même et décide de se déguiser pour intégrer son université.

 

 

6/10

 

Parce qu'il est parfois presque sympathique, mudaepo, lorsqu'il a composé la liste des trucs que je suis censée regarder pour avoir la vie sauve, a mis plusieurs comédies dans le tas pour que je ne fasse pas *que* me saper le moral -beaucoup de films très bons mais déprimants dans ma vie ces derniers temps...-. Pour cette fois-ci j'ai donc choisi Love in Disguise pour la simple raison qu'une comédie romantique me semblait être une bonne idée et que j'apprécie bien Wang Lee Hom qui tient ici le premier rôle. Quand je dis que je l'apprécie bien, par contre, je veux dire « en tant qu'artiste musical » parce que sinon c'était la première fois que je le voyais jouer. Et il se trouve qu'il est... décent... ni extraordinaire ni mauvais, il est, cela dit, crédible. Il se trouve également qu'il a réalisé et co-écrit ce film.... et quand on voit le film, cela explique pas mal de choses car on sent quand même pas mal la promotion. Ce qui n'est pas nécessairement un problème, c'est juste que cela se sent. Ce qui se sent moins par contre c'est que trois personnes ont écrit ce film. TROIS. Ils s'y sont mis à trois pour pomper sur toutes les comédies romantiques existantes et pondre une histoire qui respecte tous les clichés du genre et suit une structure douloureusement prévisible. Ah ouais, quand même. Mais ne laissez pas la violence de la phrase vous faire croire que j'ai détesté ce film. Ne laissez pas non plus la phrase que je viens de taper vous faire croire que j'ai aimé ce film. Somme toute, je l'ai trouvé simplement passable -pardon mudaepo ><.

 

Le principal souci que j'ai eu avec Love in Disguise est sa grossièreté. Je ne parle pas ici de langage cru mais de la lourdeur d'à peu près tout. L'histoire, comme je le disais, est cousue de fil blanc et écrite avec la finesse de la queue de baleine s'abattant sur la surface marine. Elle est également peu vraisemblable -dans son ensemble et ses détails tels que le camouflage du héros au début qui trompe toutes ses fans alors qu'il est à peu près du niveau City Hunter, cf. le Syndrome Clark Kent- mais ça, bon, je passe dessus parce que je ne regarde pas vraiment les films, surtout ceux qui ont un synopsis comme celui-là, pour leur crédibilité. Ce sont les touches d'humour qui m'ont surtout fait grimacer. Okay, certaines m'ont fait rire -une ou deux scènes lors du concert où notre héros essaie d'être à la fois sur scène et dans le public avec notre héroïne, et également les premières répliques du très narcissique Mu Fan par exemple- mais la plupart sont tombées à l'eau et certaines étaient quasiment douloureuses comme la séquence où Du Ming Han -le héros donc- et son complice vont voir leur styliste, interprétée par une actrice qui en faisait tellement des tonnes que j'avais envie de me cacher le visage dans l'oreiller. Bref, question humour et niveau scénario, ce n'était pas cela.

[Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告 [Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告
[Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告 [Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告 [Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告
[Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告 [Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告
[Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告 [Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告 [Fusion musicale] Love in Disguise  戀愛通告

J'ai également failli tiquer sur les hallucinations du héros qui s'imagine des choses en entendant Xiao Qing -l'héroïne- jouer de son instrument car ces rêveries sont introduites de façon brutale et, à l'image du reste du film, peu subtile mais finalement, au fil de l'histoire, elles sont mieux introduites et si certaines sont un peu malmenées par les effets spéciaux, d'autres sont jolies, comme le voyage dans l'estampe. J'ai aussi beaucoup aimé le fait que la première réaction du meilleur ami lorsque DMH lui parle de ses hallucinations soit « Va voir un médecin » parce qu'à ce stade de l'histoire j'avoue que c'était ce que j'étais en train de penser aussi... mais bref, finalement ces séquences sont bien passées, elles apportaient quelque chose au film, une petite touche de féérie sympathique.

 

Mon second gros souci avec ce film est que les personnages ne m'intéressaient absolument pas. Sans parler des personnages secondaires qui ne m'ont laissé aucune véritable impression, l'OTP était plutôt mignon et sympathique mais pas franchement intéressant. DMH était joli à regarder et plutôt attachant -un peu limite avec ses responsabilités par contre, entre la façon dont il bâcle son boulot, met son agente dans le pétrin, sabote un concert aux dépends de tout un public qui s'est déplacé et, à un moment donné, abandonne carrément une chèvre au bord de la route parce qu'il n'a plus besoin d'elle comme accessoire de costume...-, il est également parfois drôle et fantaisiste... mais ce n'est pas un personnage qui va me marquer et si la demoiselle dont il tombe amoureux est très jolie -sérieusement, elle est très jolie-, elle est aussi carrément fade. Il y a quelques moments où cet OTP est effectivement mignon -j'ai apprécié, par exemple, certaines scènes en rapport avec le poème que notre héroïne écrit le long du film et veut d'abord adresser à Mu Fan- et ils ne sont jamais antipathiques de toute façon, c'est juste que … meh.... en gros.

 

C'est bien cool tout cela, me direz-vous, mais y a t-il quand même un vrai point positif à ce film ? EH BIEN … oui. Oui, il y a un vrai point positif à ce film et il s'agit de la musique. Le scénario et les personnages sont un gros prétexte -enfin peut-être pas pour les gens qui ont fait le film mais c'est comme cela que je l'ai ressenti- pour des scènes musicales. Et même si j'aurais préféré que tout tienne la route, bien entendu, j'étais quand même contente d'entendre la musique et cela tombe bien, il y en a plein. Que Lee Hom nous chante de l'opéra ou de la pop, je prenais. Mais évidemment, c'est la musique traditionnelle la grande star de ce film et je me suis délectée de tous les morceaux qu'on me faisait écouter. Je ne voyais peut-être pas de papillons fantasmagoriques -enfin si, ceux qu'on nous montrait à l'écran, forcément, mais je ne les aurais pas vus de moi-même- mais c'était un plaisir de se laisser transporter par la musique. Elle est véritablement l'âme de ce film et je trouve dommage qu'elle n'ait pas eu un cadre mieux foutu.

 

Au final Love in Disguise, sans être atrocement mauvais, m'a paru être un film assez platement banal élevé uniquement par sa bande-son. Je ne me suis pas trop ennuyée devant parce que les scènes musicales étaient suffisamment fréquentes mais je vous avoue qu'entre ces scènes-là, il m'est arrivée de me demander si la fin du film arrivait bientôt et si je pouvais sauter les passages de scénario puisque de toute façon je savais exactement où le film voulait en venir et comment. J'ai sagement tout regardé mais ce n'est pas un film qui me restera en mémoire et pas un film que j'ai spécialement envie de recommander. N'hésitez cependant pas à aller écouter la bande-son~

Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0