Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno

るろうに剣心 : 京都大火編

 

 

Sorti en 2014

 

Réalisé par Ohtomo Keishi

 

D'après les mangas de Nobuhiro Watsuki

 

 

 

Avec :

 

Sato Takeru >>> Himura Kenshin

Fujiwara Tatsuya >>> Shishio Makoto

Kamiki Ryunosuke >>> Seta Soujirou

Tsuchiya Tao >>> Makimachi Misako

Tanaka Min >>> Kashiwazaki Nenji

Iseya Yusuke >>> Shinomori Aoshi

Eguchi Yosuke >>> Saito Hajime

Aoki Munetaka >>> Sanosuke Sagara

Takei Emi >>> Kamiya Kaoru

etc

 

 

Dontesque?

 

Après les évènements du premier film, Kenshin a commencé à couler des jours heureux et paisibles en compagnie de sa nouvelle famille. Mais le gouvernment fait appel à lui lorsqu'un ancien assassin, Shishio, successeur de Battousai, plein de haine envers le nouveau régime le menace très sérieusement et commence à aligner les cadavres tout en préparant une véritable guerre.

 

 

 

8/10

 

Comme vous vous en souvenez peut-être, j'avais eu un coup de cœur énorme pour le premier film de la trilogie Rurouni Kenshin. J'avais aimé les personnages, m'étais émerveillée de la beauté des images, m'étais enthousiasmée pendant les scènes d'action et j'en étais ressortie avec l'envie d'en voir plus. Mais j'ai mis des plombes à voir le deux parce que j'attendais toujours le moment parfait pour regarder le film. Puis le trois est sorti alors j'ai attendu le moment parfait de voir les deux films et l'expérience m'a appris que ce n'est pas une bonne chose à faire car les moments parfaits arrivent rarement. Pour finir j'ai donc lancé le deux lors d'une soirée banale. Je vous avoue que j'avais un peu peur car le film est quand même assez long -2h20-, je craignais les temps morts... « ils auraient du garder le format du premier » me disais-je. Ce que j'avais zappé c'est qu'ils *ont* gardé le format du premier film. Simplement le premier film était passé si facilement que dans ma tête je m'étais dit qu'il devait durer 1h40 à tout casser. Et, pour le coup, rebelote. Je n'ai pas vu le temps passer du tout. Arrivée à la fin du film, je n'avais qu'un mot à l'esprit : « déjà ??? ». Du coup j'ai rejoué certaines scènes, écouté un peu l'OST et je me suis fait violence pour ne pas lancer le troisième film -non parce qu'il était tard quand même-. Causons donc de Kyoto Inferno -en se rappelant que je n'ai pas lu les mangas, pas vu l'anime, donc je prends les films sans les comparer à quoi que ce soit-.

 

En premier lieu : qu'est-ce que ce film est beau. J'ai du me contrôler pour ne pas screencaper tout le film et en faire un gigantesque gif, j'avais envie de garder toutes les images, d'acheter un pc par image, et d'en faire mes wallpapers. Au final comme je ne pouvais en garder qu'une, j'ai choisi celle-ci :

[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編

Mais je ne l'ai choisie qu'au terme de longues délibérations et elle a du supplanter plusieurs rivales. Par exemple :

Oui je les mets en gros parce qu'elles sont trop jolies, voilà ><
Oui je les mets en gros parce qu'elles sont trop jolies, voilà ><
Oui je les mets en gros parce qu'elles sont trop jolies, voilà ><
Oui je les mets en gros parce qu'elles sont trop jolies, voilà ><
Oui je les mets en gros parce qu'elles sont trop jolies, voilà ><
Oui je les mets en gros parce qu'elles sont trop jolies, voilà ><

Oui je les mets en gros parce qu'elles sont trop jolies, voilà ><

Ce film, tout comme le premier, est particulièrement plaisant à regarder. Et j'adore le fait que tout en étant constamment aussi joli à regarder, il puisse également être parfois assez sombre. Même dans l'ouverture du film, on a cette scène :

[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編

Et c'est très esthétique mais il y a des hommes qui pendent du plafond et finissent par crâmer dans les flammes au bon vouloir de notre antagoniste, Shishio. De la même façon que Kenshin est un personnage avec plusieurs facettes -il retrouve sa rage d'assassin par moments mais il est souvent drôle, parfois personnage tragique et parfois il court avec un moulin à vent et est la plus adorable de toutes les poupinettes-, le film a un côté manga très prononcé -forcément- et très esthétique qui ne jure pas avec un aspect plus sombre de l'histoire. Oh et dans la catégorie « OMG SO PRETTY », le visage de Sato Takeru exerce toujours sur moi une fascination que je ne m'explique pas. Ce n'est même pas que ce soit mon acteur favori -je l'apprécie beaucoup mais j'en apprécie d'autres plus que lui- que ce soit au niveau du jeu ou du physique, mais quelque chose sur son -très joli- visage m'hypnotise complètement et je continue de penser qu'il était un très bon choix pour le rôle de Kenshin.

 

Pour continuer dans ce qui tient de la réalisation, j'ai adoré la musique de ce film. Bon, comme dans le premier volet, j'ai été prise de court lors du générique de fin quand on entend la chanson de One Ok Rock -en l'occurence Mighty Long Fall- parce que cela me sort un petit peu de l'ambiance du film -à cause du style de rock mais surtout des paroles en anglais je pense-. Mais comme j'aime bien OOR et Mighty Long Fall, j'étais quand même contente. Et la musique dans le film est excellente, usant de plein de plusieurs styles différents qui se mélent joliement les uns dans les autres. Mon morceau favori reste néanmoins Seiseiruten – Shin Jidai He. C'est le morceau qui est utilisé dans les gros combats de fin des deux films et, s'il démarre plutôt calmement, c'est que la guerre se prépare. Et lorsque le combat éclate, il est de toute beauté, à la fois à mes oreilles et sur l'écran. Je suis contente qu'ils aient conservé ce morceau -et d'autres- dans la B.O. du second film. En revanche il y a un élément ramené du premier film que j'ai moyennement apprécié : [spoiler] la fin. Lorsque notre Choupette s'est retrouvée à la guerre j'étais plutôt ravie de la voir se battre et arriver à s'en sortir -même si honnêtement je ne comprenais pas bien comment c'était possible, elle n'a pas le niveau de Kenshin et je trouvais cela étrange qu'elle puisse survivre sans tuer qui que ce soit...- mais d'un autre côté cela se voyait venir gros comme une maison qu'elle allait encore se faire enlever et, une fois de plus, servir à l'antagoniste de moyen de pression pour faire Kenshin renoncer à son serment. C'était la même idée que dans le premier film, la même idée même -un peu réarrangée- que la scène du sauvetage de bébé et bon, c'est pas que cela devient répétitif mais un peu quand même. J'espère franchement que dans le troisième film, ce sera différent. Mais le troisième film me fout un peu les boules... ils vont pas tuer Kenshin pas vrai ? S'ils tuent Kenshin, je pleure. [/spoiler]

[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編

J'ai sinon éprouvé beaucoup de plaisir à retrouver nos personnages et à en découvrir de nouveau. Bien entendu Kenshin est le centre du film mais j'aime également les personnages secondaires avec un faible pour Sannosuke qui me fait rire. Mais toute la petite famille de Kenshin est attachante et heureusement elle ne reste pas entièrement en retrait, j'aurais été triste sinon. La scène où Kaoru demande à Kenshin s'il est en colère qu'elle et Yahiko soient venus le rejoindre et où il lui répond « à moitié » parce qu'il est également soulagé/heureux de les voir... aw, cela m'est allé droit au cœur les gens, j'adore la façon toute douce dont il dit cela -tiens, d'ailleurs, en général je fais également une fixation sur la voix très douce de Sato Takeru, en particulier dans ce rôle mais dans ses autres projets également-. Et déjà lorsqu'il avait du dire au revoir à Kaoru, je m'étais sentie toute triste. Ce n'est pas que je les « shippe » de façon extrême mais simplement il y a une affection calme entre ces deux-là qui parle à mon cœur. Quant aux personnages introduits dans ce volet-là, il y a pas mal de bon. Les antagonistes ne me semblent pas super développés -c'était déjà le cas dans le premier film donc rien de surprenant- mais ils ont du charisme. Kamiki Ryunosuke et Fujiwara Tatuya sont tous deux très divertissants dans les rôles respectifs du joueur Soujiro et du cruel Shisho et, pour le coup, aucun des deux ne surjoue de façon excessive -non parce que je les apprécie tous les deux, surtout Kamiki Ryunosuke, mais ils ont des antécédents on va dire...-. Aoshi est un peu trop absent du film mais je m'attends à ce que le troisième arrange cela et Iseya Yusuke -qui a joué dans plein de choses mais qui m'a surtout marquée dans Memories of Matsuko parce que c'est un film que j'adore intégralement- a beaucoup de présence donc je n'attends que du positif de sa part. En général c'est juste un plasir de voir tous ces personnages colorés se côtoyer et être interprétés par tous ces acteurs que j'affectionne.

 

Et c'est un plaisir de les voir se taper dessus aussi car n'oublions pas que Kyoto Inferno est un film d'action. Pour ma part, je suis très enthousiasmée par tous les combats de ce film. A l'image du reste ils sont très esthétiques, parfois drôles, parfois moins, mais toujours rapides, faciles à suivre et prenants. J'ai vraiment hâte de voir la suite ! En fait au moment où vous me lisez je l'ai probablement déjà regardée et l'article sur The Legend Ends est peut-être même déjà posté mais tandis que j'écris, je ne l'ai pas encore regardé et croyez-moi, je n'attends que cela. Sans prétendre que les films Rurouni Kenshin sont les plus grands chefs d'oeuvre du septième art, ils sont à chaque fois super faciles à regarder, vraiment divertissants et enthousiasmants, peuplés de bons acteurs et, encore une fois, très agréables à l'oeil. Donc j'aime et j'en redemande.

[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
[YES!PLUS!DE!KENSHIN!!!!MOAR !] Rurouni Kenshin : Kyoto Inferno  るろうに剣心 : 京都大火編
Tag(s) : #Cinéma Asiatique

Partager cet article

Repost 0