[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood 鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST

Publié le 7 Mars 2015

Fullmetal Alchemist : Brotherhood

鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST

 

 

 

Diffusé en 2009 & 2010

 

D'après le manga d'Arakawa Hiromu

-note : il y a eu un anime avant celui-là, Fullmetal Alchemist qui ne prend en compte que les quatre premiers tomes du manga. Brotherhood en est un autre qui reste sur l'histoire du manga-

 

 

Voir les détails techniques sur Wikipedia

 

 

 

Dontesque ?

 

Ayant perdu leur mère lorsqu'ils étaient enfants, les frères Edward et Alphonse Elric, doués en alchimie -un don hérité de leur père les ayant abandonnés avant la mort de leur mère-, tentent de la ramener à la vie en bravant le plus interdit des interdits : la transmutation humaine. Malheureusement, la transmutation tourne au cauchemar le plus pur : Al perd son corps et Ed se voit obliger d'échanger une partie de son corps pour récupérer son âme et la fixer sur une armure. Les deux frères Elric, depuis, sont à la recherche d'un moyen de retrouver leurs corps. Mais tandis qu'ils mènent leur quête, le pays voit pointer à l'horizon des évènements terribles.

 

 

 

8,5/10

 

FMAB … c'est cool !

 

Fin de l'article \O/

 

Bon, d'accord, non, je ne peux pas juste écrire cela mais comme FMAB c'est assez long et qu'il y a plein de personnages, je ne suis pas super certaine de savoir par où commencer. De toute façon on est bien d'accord que tout le monde ici a déjà entendu parler de cet anime, pas vrai ? Arf mais cela ne veut pas dire que vous l'avez tous vu donc il faut quand même que je tâche de vous convaincre. Parce que moi c'est bon, je l'ai vu deux fois en entier maintenant et je suis convaincue qu'il faudra que je le regarde en entier une troisième fois un jour. Pas tout de suite parce que, bon, tout de même, je ne peux pas passer ma vie à regarder les mêmes séries, mais un jour. Un jour je retrouverai Ed, Al, le colonel Mustang, Ling Yao -LING YAO *O*, Lisa Hawkeye, et tous les autres. Pour le moment je vais me contenter de vous en toucher deux mots. Et pour cela il faut revenir au début, au tout début, à l'époque où j'étais jeune, innocente, et que quelqu'un m'a mis le manga dans les mains. Et de cette lecture, il n'y a qu'une seule chose dont je me souvienne : Nina. Sans vous spoiler trop, il y a un moment dans le manga particulièrement traumatisant qui implique un personnage s'appelant Nina. Fullmetal Alchemist, le manga, de toute façon, est une histoire qui a sa part de glauque et de tragique et Nina est le premier véritable moment dur -avant plein d'autres moments durs, que l'on nous parle de meurtres ou de génocides atroces-. Je n'avais pas lu beaucoup du manga je crois bien, je m'étais arrêtée assez tôt parce que l'ami m'ayant prété les mangas n'avait pas la suite. Des années plus tard, je suis tombée sur l'anime FMAB. J'ai commencé à le regarder, je me suis arrêtée peu après l'affaire Nina. Pas parce que j'étais superbement traumatisée -même si je l'étais un peu aussi parce qu'en plus ce coup-ci il y avait la voix et les « onii-chan, asoubou you » me résonnent encore aux oreilles- mais parce que...

 

Voyez-vous, une des raisons pour lesquelles je n'étais pas allée chercher le manga ailleurs et ai bloqué sur l'anime est en partie, déjà, parce que je n'aimais vraiment pas les dessins. Je ne sais pas trop quoi vous dire, je les trouvais juste moches. C'était une pure question de goût, les traits des personnages ne me revenaient absolument pas, ils me semblaient trop « lisses ». Bon alors, maintenant j'ai changé d'avis. Ce ne sont toujours pas des dessins dont j'achèterais des artbooks mais je ne les trouve plus laids du tout, j'apprécie la tête des personnages, le design de certains éléments -Pride, le gardien de la porte de la vérité, etc-, j'adore la façon dont l'action est animée et tout va bien dans le meilleur des mondes. Mais à l'époque j'avais eu beaucoup plus de mal. Et une autre chose avec laquelle j'ai eu du mal au niveau de l'anime c'est l'humour. Et même en le regardant en entier, même en le revoyant, ce n'est toujours pas mon aspect favori. Je n'ai rien contre l'humour en général -je vous jure, j'aime bien rire et tout-, bien entendu, mais FMAB commence par des aventures qui ont l'air assez anecdotiques -mais ne le sont pas- et le fait avec des moments humoristiques très appuyés où subitement tout part en « dessin simplifié de moindre qualité » -cela doit avoir un nom ce truc...- sauf que je ne les trouve juste pas très drôles et que souvent cela intervient lors de scènes où cela ne cadre pas exactement avec le ton général. Même à la revoyure, je ne suis vraiment pas fan de la façon dont l'humour est forcé dans toute la première partie de l'anime. Heureusement cela finit par s'estomper. Les histoires que l'on croyait anecdotiques prennent une place dans la trame générale et les choses s'emboitent tandis que le ton s'égalise un peu plus pour nous mener vers des épisodes qui se font de plus en plus intenses. Très bien. Mais au début, donc, j'avais du mal. Et, enfin, la troisième raison pour laquelle j'avais eu du mal à adhérer, je pense, est que l'anime n'échappe pas à certaines « obligations » des shonens : les grands discours qui disent un peu la même chose tout le temps, les poings levés, l'intensité sans arrêt... et c'est vrai que, n'étant à l'époque pas habituée aux animes ni vraiment friandes de shonens, ben... j'étais pas à fond. Par contre, s'il y a bien UN truc dans lequel j'étais à fond, c'était l'opening :

Rah ce mouvement d'ouverture de mains après le "nano ni" à 0:28 ♥

Parce que cet opening déchire. L'anime passe ensuite par d'autres openings mais aucun qui soit aussi bon que ce premier. Il n'y en a aucun que je trouve mauvais notez bien -à la limite celui qui m'enthousiasme le moins est le dernier.... et c'est également le dernier ending qui m'enthousiasme le moins, ce qui est quand même dommage parce que c'est là-dessus que l'on termine l'anime après tout-. Je préfère largement le premier car c'est celui qui a la meilleure chanson, je trouve, avec cette prise de vitesse formidable, mais j'apprécie les autres, notamment au niveau des images, ne serait-ce parce que dans ces openings je retrouve en concentré les personnages que j'aime et parce que je surkiffe la débauche d'action. Au niveau des endings mes favoris sont les deux premiers pour la musique, le premier pour le style de l'animation. Mais.....

 

Revenons à ce que je racontais avant de vous montrer l'opening qui tue : quand j'ai laissé l'anime de côté la premère fois, je l'ai laissé en n'aimant pas les dessins, en n'aimant pas la façon dont l'histoire était racontée, en n'aimant pas les tics shonen-esques... du coup, me direz-vous, qu'est-ce qui a bien pu me faire me dire « Eh, si je regardais FMAB ? ». Non parce que cela ne faisait partie d'aucun projet en particulier, je ne l'ai pas relancé pour faire plaisir à qui que ce soit, j'ai juste décidé un jour qu'il fallait que je m'y remette. Et la raison est, tout simplement : l'histoire. J'avais envie de savoir ce qu'il allait se passer. Même à l'époque où j'avais du mal à apprécier l'anime, il y avait des choses que j'aimais dedans ! J'appréciais le fait que l'histoire ne se prive pas pour donner dans le glauque, j'aimais que le personnage de Gluttony me foute la frousse, j'aimais l'idée qu'il y avait une conspiration quelque part et je voulais savoir quelle était son étendue. Alors j'ai repris. Je n'étais pas très confiante parce que les animes, parfois, ont beaucoup de mal à garder mon attention et que celui-là faisait 64 épisodes quand même -et moi jusque là, au delà de 20 épisodes je galérais- ! Mais je m'inquiétais pour rien et j'ai avalé FMAB avec une facilité incroyable. En ayant toujours des soucis avec le ton au début mais en appréciant les dessins ce coup-ci et en n'ayant plus trop de souci avec les clichés du genre. J'ai regardé cet anime à une vitesse frénétique et à la fin, j'ai voulu recommencer du début.

[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST
[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST
[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST
[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST[A corps perdus] Fullmetal Alchemist : Brotherhood  鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST

Parce que l'histoire est vraiment prenante. A la revoyure -et en le revoyant avec ma sœur en plus... or elle est terrible avec cela-, je me rends compte qu'il y a certaines choses qui ne fonctionnent pas aussi bien que je l'avais cru, des scènes qui paraissent un peu bêtes... mais globalement je m'en moque en fait. Parce que ce que FMAB construit est bien trop bon pour que les détails m'empêchent d'adorer le tout finalement. J'adore le fait que l'intrigue se révèle petit à petit, qu'on parte de ces histoires qui n'ont l'air de rien pour se centrer de plus en plus sur la véritable trame jusqu'à un final intense. Les situations se font de plus en plus tendues et j'étais de plus en plus gluée à mon écran. Et encore une fois, j'aime vraiment le fait que FMAB se permette d'écrire des backstories aussi sombres à ses personnages. Nos deux personnages principaux, Ed et Al, bien entendu, ont vécu quelque chose d'atroce : la scène de transmutation de leur mère est droit sortie d'un cauchemar et plus on en sait sur ce qu'il s'est passé, plus c'est à faire froid dans le dos. Et puis il y a ce fameux massacre d'Ishaval dont on nous parle énormément, quasiment tous les personnages y ayant participé en étant ressortis traumatisés. Un de nos personnages principaux, Mustang, a été acteur d'un véritable génocide quand même ! Et c'est un de mes personnages favoris mais l'anime ne manque quand même pas de nous rappeler qu'il est possesseur d'une puissance terrifiante et que lorsqu'il laisse sa rage s'exprimer, il devient lui-même effrayant. A la fin il y a une scène notamment où il s'en prend à un des homunculus -ces êtres créés par alchimie qui nous servent d'antagonistes- et à la fin j'en chialais pour l'homunculus -faut dire qu'il finit de façon assez pathétique mais, surtout, l'acharnement que met le personnage à détruire son ennemi est glacial-. Mais rah, ce personnage....

 

CES personnages. Il y a beaucoup de choses que j'aime dans FMAB. J'aime l'animation, surtout lors des scènes d'action, j'aime la façon dont tout va en crescendo, j'adore voir des personnages complexes évoluer, j'adore que l'anime aille puiser dans des thèmes assez sombres, j'aime qu'il ne s'arrête pas à sérieusement malmener ses personnages, et, surtout, j'adore ces personnages. J'adore le fait qu'il y en ait plein et que je me rappelle de leurs noms à tous. Ou bien, quand ils sont vraiment secondaires et que je ne me souviens pas de leur nom -parce que j'ai une mémoire pourrie-, que je sache malgré tout qui est qui parce qu'en 64 épisodes, ils ont tous un rôle à jouer. En fait, Al et Ed ont beau être les personnages principaux et j'ai beau les apprécier tous les deux -Ed en particulier parce qu'il a la classe, voilà... et aussi parce que le fait qu'il ait des expressions de visage a du rendre plus facile le processus d'identification, désolée Al:(-, ainsi qu'avoir pris à cœur leur quête pour retrouver leurs corps et protéger les gens qu'ils aiment ainsi que le pays -c'est dur de ne pas soutenir ce genre de cause en même temps-, ils ne sont pas mes personnages favoris.

Allez un autre OP pour la route~

Je serais infoutue de choisir UN personnage favori... mais il y a tellement de personnages charismatiques, dans les deux camps, que c'est dur de choisir aussi J'adore Mustang comme je le disais, mais j'adore aussi la force de l'endurcie et inébramlable générale Armstrong, la dévotion à son peuple et la roublardise de Ling Yao, l'aplomb d'Hawkeye, etc etc. Et les homunculus ne sont pas en reste : j'aime le fait que Gluttony me fasse flipper, le design de Pride, et surtout, surtout, Greed qui reste un de mes personnages favoris, simplement au charisme. Il y a beaucoup de personnages alors je ne peux clairement pas les citer tous mais leur nombre et le fait qu'ils soient tous mémorables est un des gros points de forts de la série. Je me suis attachée à beaucoup d'entre eux ! J'avais envie de voir Ed et Winry avancer dans leur relation, j'ai honteusement chialé lorsque Ed, sur le point d'être aspiré derrière la Porte, hurle à Al, qu'il va récupérer son corps, et BORDAYL QU'ON NE ME PARLE PAS DE NINA ;A;

 

Est-ce que FMAB est parfait ? Non. Et en plus il est pas pratique lorsqu'il faut en parler parce qu'il y a plein de choses à en dire mais que je ne peux pas rentrer vraiment dans les détails, de peur de vous spoiler vu que tout arrive progressivement. Mais malgré ses quelques défauts et la frustration de ne pas pouvoir évoquer certaines choses, c'est un anime que j'ai adoré. Deux fois. On n'était pas parti du bon pied lui et moi mais maintenant il fait partie de mes animes favoris et même si je sais que le début rebute certaines personnes -dont moi la première fois-, j'ai envie, si vous ne l'avez pas encore vu, de vous le recommander. Et aussi de vous remontrer l'opening \O/

Rédigé par Milady

Publié dans #Anime, #Coup de coeur-Favori

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :