Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Tokyo Air Raid

東京大空襲

 

 

Diffusé en 2008

 

2 épisodes

(mais en durée, c'est plus comme si le drama faisait 5 épisodes)

 

 

Avec :

 

Horikita Maki >>> Sakuragi Haruko

Fujiwara Tatsuya >>> Oba Hiroto

Eita >>> Boku Hitoshi

Shibamoto Yuki >>> Yamada Kazue

Kishitani Goro >>> Ishikawa Shigeru

Maya Miki >>> Tanimura Sato

etc, etc

 

 

Dontesque ?

 

Ce drama met en scène divers personnages, dont en particulier une infirmière et un jeune homme récalé par l'armée, qui se retrouvent au cœur du grand bombardement de Tokyo de 1944.

 

 

7/10

 

Hey les gens, vous voulez vous saper le moral jusqu'à avoir envie de vous pendre ? Oui ? Alors super, j'ai exactement le drama qu'il vous faut ! Un drama spécial de deux épisodes de deux heures -donc quasiment deux films- en fait intitulé Tokyo Daikushu -comme l'indique le titre- et qui nous cause d'un événement dont on n'entend pas si souvent parler que cela en occident : le bombardement de Tokyo. Dans l'histoire de la Seconde Guerre Mondiale, par rapport au Japon, c'est vrai qu'on a surtout en tête les deux bombes atomiques ayant ravagé les villes d'Hiroshima et Nagasaki mais en vérité le bombardement de Tokyo a été un événement terrible qui, sur le moment, a fait un nombre de victimes plus élevé que chacune de ces bombes. Des bombardiers ont lâché des bombes incendiaires sur la ville, une ville dont les habitations sont principablement faites de bois, et Tokyo s'est enflammée. Ce massacre de civils est étrangement moins abordé que d'autres mais … heureusement ce drama est là pour vous en parler et rien ne vous sera épargné, JOIE \O/ Non sérieusement, c'était bien comme drama mais c'était aussi atroce.

 

A la base, je ne vous cache pas que je ne suis pas fana de "reconstitutions de guerre". Bien entendu, parfois c'est bien fait mais, souvent, je les trouve maladroites pour différentes raisons. Et puis aussi c'est le genre de film que l'on commence en sachant que cela va mal finir -forcément- et j'en ressors généralement avec des sentiments moins qu'agréables qui me donnent mal au ventre. Du coup, en général, je les évite. Mais Eita oblige, il fallait bien que je regarde ce drama et … au début j'ai presque pensé que cela allait bien se passer -pour moi je veux dire, pas pour les personnages-. Parce que je suis vraiment naïve comme cela. Le début était triste ben entendu, le peuple Japonais vivant dans la peur des bombardements et la misère induite par l'effort de guerre général. Nos deux personnages principaux avaient tous deux leurs tragédies personnelles et j'avais mal pour eux mais je n'étais pas non plus impliquée à fond, d'autant que le drama avait cette tendance à ressortir, pendant les scènes tristes, une insert-song en anglais qui gâchait pas mal ce qu'il se passait à l'écran tant elle semblait hors de propos. On rentre en fait dans le drama avec cette chanson et l'introduction m'a tout de suite fait me dire «... je le sens pas ce truc ». Cela dit dès le début, certaines choses me plaisaient, notamment le fait que le drama ne prenne pas trop de position autre que « la guerre fait des victimes et c'est terrible ». Les américains n'étaient pas diabolisés -le seul personnage américain que l'on voit réellement est même plutôt sympathique- et le gouvernement japonais n'est certainement pas présenté comme étant sans faute. Il y a des officiers qui n'ont pas écouté, sans oublier le massacre des coréens après la catastrophe. Le drama ne cherche donc pas à nous convaincre que le Japon est la meilleure nation au monde et que les méchants américains sont des êtres diaboliques. Il essaie au contraire de nous présenter plusieurs aspects de la question via ses différents personnages. Donc bon point pour cela. Mais honnêtement, je n'étais pas sur-attachée aux personnages. Les acteurs sont tous bons -encore que Fujiwara Tatsuya semble parfois un petit peu forcer sa façon de parler au point que cela en devienne gênant lors de certaines scènes-, en particulier Horikita Maki -que je n'apprécie pas toujours mais en l'occurence...-, et les personnages sont raisonnablement sympathiques mais ils ne sont pas non plus passionants ou ultra-originaux et dans n'importe quelle autre histoire, je pense que j'aurais fini par me désintéresser.

[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲
[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲
[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲

Sauf que nous n'étions pas dans n'importe quelle histoire mais dans celle-là et, dans la seconde partie du premier épisode, les bombes tombent. Et le réalisateur nous plonge en plein dans l'horreur. Corps calcinés, civils apeurés qui se pressent dans une piscine pour échapper au feu et se poussent tellement qu'ils se noient, personnes prises au piège qui asphyxient jusqu'à la mort, on nous montre tout et la panique générale, le sang, et le feu qui s'étend partout, peignent un véritable tableau de l'Enfer. Et le pire c'est que cela dure encore et encore. Pendant une heure il n'y a pratiquement que cela, l'horreur nous tombe dessus de plus en plus lourdement et j'en avais les larmes aux yeux, le mal au ventre, je luttais pour ne pas détourner le regard. Et quand enfin le bombardement s'arrête, quand le silence retombe, ce n'est pas fini, oh non, parce qu'il faut encore compter les victimes, voir le corps des brûlés qui se serrent les uns contre les autres, entendre les plaintes des blessés atteints du tétanos, regarder les blessures gangrénés et attaqués par les vers des gens pour lesquels on ne peut rien. Du coup à partir de là le fait que les personnages ne soient pas forcément originaux n'a plus beaucoup d'importance, on a juste besoin que les acteurs nous les vendent -ce qu'ils font- parce que dans cette tragédie, on peut compatir et s'identifier à n'importe quel être humain. Dans la seconde partie j'ai même fini par ne plus être dérangée par la chanson en anglais -malgré qu'elle soit surjouée à MORT, elle revient sans arrêt- parce qu'à ce stade j'étais tellement investie dans ce drama que ses défauts me passaient au dessus de la tête. Et il y en a : des choix de réalisation pas forcément idéaux ou bien des retournements dans l'écriture qui n'apportaient pas grand-chose et semblaient un peu accélérés. Mais ce n'est rien de fatal. Le fait est que Tokyo Daikushu est un drama que j'ai trouvé vraiment touchant et bien fait, même s'il m'a fallu attendre un petit peu pour être réellement embarquée. Et comme c'est souvent le cas dans ce type de fiction, le désespoir et le pire côtoient également les moments de bravoure et générosité humaines.

 

N'empêche que je suis sortie de ce drama profondément déprimée et les yeux hyper rouges d'avoir trop pleuré. [spoiler] La mort de Junjin -le personnage d'Eita- m'a, je vous avoue, particulièrement fait mal, parce que je ne m'y attendais pas du tout, c'était un véritable choc... il y a d'autres morts « surprise » après cela mais du coup j'étais plus préparée donc cela s'est mieux passé [/spoiler]-. Du coup je le recommanderais mais seulement si vous n'êtes pas déprimé de base parce que cela pourrait bien être le coup de grâce sinon.

[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲
[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲
[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲

 

NOTE – Détails

 

Personnages – 14/20 Comme c'est généralement le cas dans ce type de fiction, il y a plein de personnages et, pour la plupart, je dois bien admettre que je ne les ai pas trouvés forcément marquants. Mais ils sont raisonnablement attachants, ce qui suffit pour ce drama-là

 

L'histoire – 12/15 Il y a certes des soucis d'écriture légèrement sur la fin mais dans l'ensemble je trouve que le drama fait du bon boulot et échappe à plusieurs pièges dans lesquels il aurait facilement pu tomber.

 

Le rythme – 8/10 Franchement, même si je pense que certains passages auraient peut-être pu écourtés, j'ai regardé ce drama d'une traite sans souci, ce que je trouve assez remarquable vu le sujet.

 

Le jeu des acteurs – 12/15 Il y a quelques acteurs secondaires qui auraient pu être meilleur et je trouve que Tatsuya Fujiwara n'était pas excellent dans le rôle masculin principal mais dans l'ensemble, le cast relève vraiment les personnages et tout le monde y met du cœur.

 

La fin – 7,5/10 Quelques retournements inutiles, un petit côté résumé sur certaines choses que j'ai regretté, mais le drama nous laisse quand même sur une idée qui m'a plu alors cela me convient~

 

L'esthétique – 7/10

 

La musique – 5,5/10 Pas mauvaise mais pas non plus très adaptée et un peu trop surjouée

 

Le facteur X – 3/5 OMG le traumatisme T.T

 

Le facteur rewatch – 0/5 J'ai trouvé cela très bien mais il n'est pas question que je le revois, une fois m'a suffi o.o

 

Total – 69/100

[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲
[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲
[Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲 [Au coeur de la destruction]  Tokyo Air Raid  東京大空襲
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0