Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Surely you're joking, Mr Feynman

 

Ralph Leighton & Richard Feynman

 

 

🌑🌑🌑🌓🌕

 

Wouhou livre ! Je sais que dernièrement je vous avais dit que j'essaierais de lire plus, que désormais il y aurait plus d'articles littéraires... je m'étais même enfin réinscrite à la bibliothèque de ma ville ! Mais j'ai commencé le boulot, j'ai été occupée et finalement cela n'a juste pas fonctionné. Cela dit j'ai fini par réaliser que mes trajets en bus et métro pouvaient servir de temps de lecture ! Donc je me suis à nouveau remise à la lecture. Je ne vais pas vous refaire le coup de « cette fois c'est pour de bon » car je n'en sais rien, je ne veux pas faire de promesse de régularité, mais en tous cas pour cette semaine j'ai un bouquin à vous présenter et il s'agit de Surely you're joking, Mr Feynman, comme le titre l'indiquait plutôt bien... en fait...

 

C'est un livre que j'ai pris par hasard un matin dans notre bibliothèque -il y avait été laissé par mon père lors d'une de ses visites apparemment- parce que c'est le premier qui m'est tombé sous la main et j'ai été ravie de constater qu'il était en anglais car cela faisait longtemps que je n'avais pas lu de livre en anglais. Je l'ai donc commencé enthousiaste et prête à découvrir de quoi il allait me causer. Le sujet est Richard Feynman dont, si vous êtes comme moi, vous connaissez peut-être le nom sans savoir réellement qui il est parce que vous êtes de petits incultes en matière de Prix Nobel de physique. Richard Feynman, donc, est un physicien génial extrêmement influent, né en 1918 et mort en 1988. Il a notamment participé à la construction de la bombe atomique -c'est pour cela que j'en connaissais le nom, je l'avais entendu en cours d'histoire- mais bien entendu il a fait faire beaucoup d'avancées à la science auxquelles je ne capte rien et dont je ne sais pas grand-chose. Pardon. Heureusement, cela ne gêne absolument pas la lecture du livre qui, s'il aborde bien entendu le sujet de différentes sciences auxquelles touche Feynman, n'est pas centré dessus du tout. Avant tout, ce livre qui conte différentes anecdotes depuis l'enfance de Feynman jusqu'à son professorat en passant par le projet Manhattan et différentes universités, est un livre drôle. Les chapitres sont courts, faciles à lire et pratiquement tous amusants.

 

Alors, je dois admettre que parfois j'ai eu un petit peu de mal avec l'attitude de Feynman par contre. Je trouve génial de faire apparaître une face de ce grand homme que l'on ne soupçonne pas forcément mais simplement, les temps ayant changé, certaines anecdotes semblent un peu « cruelles ». Ce n'est pas vraiment le mot mais mettons que Feynman a tendance à jouer de mauvais tours aux gens et si certaines fois cela fait rire, parfois je n'ai pu m'empêcher de me dire qu'il s'amusait aux dépends de personnes ne l'ayant pas mérité. Par ailleurs il a une relation avec les femmes qui m'a faite tiquer une ou deux fois. Au delà du fait qu'il courre les bars et drague les demoiselles alors qu'il est marié, il y a tout un chapitre consacré à sa frustration de payer des verres aux femmes sans qu'elles couchent avec lui et sa réflexion à la fin « tu es pire qu'une prostituée » parce qu'une demoiselle ne couche pas avec lui après qu'il ait dépensé son argent.... cela m'est un peu resté en travers de la gorge pour tout vous dire. C'était une époque différente, certes, et un contexte particulier mais je ne peux pas m'empêcher de grimacer. Néanmoins, à côté de tout cela, encore une fois, on découvre en Feynman un homme auquel on ne s'attend pas forcément et c'est assez fascinant. J'ai également beaucoup aimé le lire parler des méthodes d'éducation, des autres cultures, de la façon dont fonctionnent les universités. C'est tout un univers qui ne m'est pas familier du tout et c'était vraiment intéressant à découvrir. Par ailleurs même si certaines choses ne me sont pas familières, ce n'était pas difficile de « traduire » ses propos dans un univers qui m'est plus propre.

 

Je m'explique : il y a par exemple un chapitre où Feynman hésite à aller dans une université ou une autre. Dans l'une, il y a une pièce de recherche super clean et très impressionante où les gens n'ont qu'à appuyer sur des boutons pour faire marcher, dans la pièce d'à côté, une machine qui fait des expériences pour eux. Dans l'autre, les chercheurs sont directement dans la machine, tout est en bordel parce qu'ils travaillent directement dans tous les rouages. J'avais honnêtement du mal à cerner ce que faisait la machine exactement mais lorsque Feynman choisit d'aller vers la seconde université, je comprenais pourquoi car le sentiment qu'il décrivait était facile à identifier. C'est comme si d'un côté on lui offrait un bureau rangé, quasi vide et très design avec plein de gens à qui déléguer les tâches et, de l'autre, un bureau en bordel parce que vivant, plus stimulant et plein de choses à faire lui-même, à chercher, à travailler. Encore une fois, même s'il est clair que les gens ayant connaissance du domaine dans lequel évolue Feynman tirerons quelque chose de plus du livre, ce n'est pas nécessaire du tout pour l'apprécier. Et Surely you're joking, Mr Feynman touche également à des thèmes tels que l'art, le forçage de coffre ou la musique~

 

En quelques trajets, je suis arrivée au bout de ce livre et il a vraiment égayé mes allers et retours. J'ai pas mal souri, j'ai tiré quelques idées intéressantes et, bonus, le format des chapitres courts s'adaptait assez parfaitement aux conditions de lecture. C'est un livre que je recommanderais sans mal à n'importe qui.

Tag(s) : #Littérature

Partager cet article

Repost 0