Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Diffusé en 2000

 

4 épisodes

-de 2h chacun-

 

 

Avec :

 

Kimberly Williams >>> Virginia Lewis

John Larroquette >>> Anthony Lewis

Scott Cohen >>> Wolf

Dianne West >>> Christine White/La méchante reine

 

 

 

Dontesque ?

 

Virginia est une jeune femme plutôt banale qui vit avec son père depuis sa plus petite enfance, lorsque sa mère les a quittés. Un jour qu'elle rentrait chez elle à vélo, elle croise le chemin d'un chien qui est en vérité un prince venu d'un royaume parallèle. Embarquée subitement dans une histoire qui la dépasse, traquée par un être mi-homme mi-loup qui est à la recherche du prince, elle se retrouvera à passer, avec son père, dans le monde des contes de fées pour sauver sa vie.

 

 

7/10

 

Personnages 16/20 + Histoire 10/15 + Rythme 7,5/10 + Casting 10/15 + Esthétique 7/10 + Musique 7/10 + Fin 8/10 + X 2,5/5 + Rewatch 2/5 = 70/100

 

Cette semaine les gens on va un peu virer du côté occidental de la Force et, pour commencer, dans le cadre du projet En dehors de Disney, on va causer de la série The 10th Kingdom. Et je dois dire que dans la liste des adaptations que je devais regarder, celle-là faisait partie de celles que j'avais vraiment hâte de découvrir car j'aimais beaucoup l'idée. Notez tout de même que, bien que je parle d'adaptation, cette série n'en est pas réellement une. Elle utilise un univers emprunté aux contes de fées, elle reprend certains contes pour les détourner ou les intégrer à l'histoire de son monde -par exemple le royaume dans lequel se déroule 90% de la série a été fondé par Blanche Neige tandis que les autres ont pour fondatrices la Belle au Bois Dormant, Cendrillon, etc-.... mais la série n'est pas l'adaptation d'un conte en particulier et il y a plusieurs personnages cités qu'on ne rencontre même pas. Cela dit, 10th Kingdom était sur ma liste « Blanche Neige » et on voit bien le personnage. D'ailleurs je vais prendre 10 secondes pour vous dire que dans cette série, Blanche Neige est une très belle dame bien en chair et que ça fait drôlement plaisir parce que je crois bien que c'est la première fois que je vois cela. Elle nous raconte par ailleurs elle-même son histoire et il est intéressant de constater que celle-ci suit bien le conte que nous connaissons tous mais donne une morale différente. Là où le conte de base incluait un message de « ne faites pas confiance à n'importe qui/aux gens que vous ne connaissez pas », Blanche Neige nous raconte ici qu'elle a ouvert la porte à sa belle-mère tout en étant consciente du danger potntiel car vivre sa vie coupée du monde n'était juste pas une vie. Et pour finir elle a eu son happy-end, la morale se transformant donc en « ne vous coupez pas du monde, allez vers les gens, prenez des risques ». Une leçon dont, clairement, notre héroïne a bien besoin.

 

Notre lead, Virginia, est en effet une jeune femme qui a énormément de mal à faire confiance aux gens. Probablement traumatisée par le départ, dans des circonstances difficiles, de sa mère lorsqu'elle était petite fille, elle n'a confiance en personne et a le sentiment de n'avoir aucune valeur. Rien de tel qu'une bonne aventure et un sauvetage de royaume pour lui faire prendre conscience de sa propre valeur bien entendu ! Sans oublier qu'au début elle se retrouve balancée en plein dans un monde qu'elle ne connait et ne comprend pas avec pour guide la personne à laquelle il est le plus diffiicile de se fier : le loup. Ennemi au début, elle l'a rencontré alors qu'il essayait, selon toute apparence, de manger sa grand-mère dans une sorte de détournement du Petit Chaperon Rouge, … tendu comme première rencontre o.o Mais, à travers sa relation avec lui, elle va apprendre à s'ouvrir aux autres. Virginia fait une héroïne sympathique, une jeune femme qu'on a envie de suivre, mais je dois dire que parfois l'actrice, Kimberly Williams manquait légèrement de charisme. Elle n'est pas mauvaise du tout, c'est plus qu'elle n'a pas tout à fait assez de présence pour tenir toute une série sur ses épaules. Malgré tout, elle reste agréable à regarder et on a envie de voir Virginia dépasser ses complexes et réaliser son potentiel. Ce qui semble être plus ou moins le thème général de toute façon pour nos quatre personnages principaux. En même temps le « réalise ta valeur » ou « exploite ton potentiel » est un thème commun à la plupart des aventures.... en l'occurence nous avons donc quatre personnages qui partent de bas, chacun pour des raisons différentes.

[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom
[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom
[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom
[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom

Par exemple, le loup -simplement appelé Wolf dans la série-, lui, est retenu par sa nature de demi loup -il est en partie humain- et sa réputation -on va dire qu'il n'est pas beaucoup aimé-. Il part du mauvais côté de la Force mais tombe amoureux de notre héroïne au premier regard, reprenant ainsi en quelque sorte le rôle du prince charmant, et va devoir déterminer de quel côté il se situe sans oublier de réfréner ses instincts de prédateur. Wolf est un personnage qui m'a tout de suite conquise. L'acteur -que je connaissais vaguement de Gilmore Girls- livre une prestation énergique et très divertissante, rendant son personnage très attractif et juste fun, en fait. Son association avec l'héroïne est intéressante parce que, comme je le disais, il est la personne à laquelle il est le plus diffcile de se fier -il ne se fait pas confiance tout seul alors- mais aussi parce que s'il reprend, en quelque sorte, le rôle du prince charmant -il tombe amoureux au premier regard et ne cesse de voler au secours de sa dulcinée-, il n'a certainement rien de princier. Mi-homme mi-loup, il est à la fois à la lisière entre le bien et le mal -son amour pour Virginia le tire d'un côté, les attentes de la reine et de la société en général le tirent de l'autre- et entre l'humain et l'animal, ce qu'il a de loup en lui étant bien évidemment utilisée comme métaphore à caractère sexuel -ce n'est pas une coïncidence non plus que le prénom de notre héroïne contienne le mot « Virgin »-. Je ne vous cache pas que, comme pour Virginia, au bout de quatre heures, j'ai commencé à me lasser un tout petit peu de son personnage -en général je pense que la série aurait pu durer une heure de moins- mais je dirais qu'il a été mon personnage favori de cette série et ce dès les premières secondes de sa présence à l'écran. Disons que, quelque part, je pense que son personnage aurait pu être traité un peu plus sérieusement. Mais c'est délicat. La série maintient tout le long, une sorte d'ambiance un peu bon-enfant et kitsh renforcée par des effets spéciaux légèrement cheaps, et c'est ce qui la rend en grande partie attachante, ça et l'enthousiasme de toute l'équipe qui semble transparaitre dans chacun des épisodes. Mais parfois, lorsque des sujets plus sombres étaient abordés, j'aurais aimé que la série se permette de devenir un tout petit plus sérieuse dans le ton, un tout petit peu plus sobre. D'un autre côté cela aurait pu détruire son charme donc je ne sais pas, peut-être que les créateurs ont fait le meilleur choix, nous ne saurons jamais. En tous les cas, Wolf m'a bien plu.

 

Le personnage avec lequel j'ai eu énormément de mal en revanche est le père de l'héroïne. Notre série a quatre héros : Virginia, Wolf, le père de Virginia et le Prince. Le Prince a finalement peu de temps d'écran, passant une certaine partie de la série transformé en statue, mais il a malgré tout droit à son propre axe et, en étant transformé en chien par la méchante reine, en se retrouvant tout en bas de l'échelle sociale et dépendant de la bonté des autres, il apprend le sens des responsabilités et de la loyauté, prend conscience de l'importance et des privilèges de sa positon. Ce n'est pas un personnage que j'ai trouvé forcément attachant mais il n'est pas désagréable. Je ne peux malheureusement pas en dire autant du père de Virginia. Au début il semble plutôt normal mais dès le premier épisode il s'avère être un monstre d'égoïsme, vendant sa fille contre les souhaits que lui propose Wolf. Et après cela il ne fait que des vœux très égoïstes. Enfin, moi aussi si on me proposait des vœux j'en ferais probablement d'égoïstes -en fait j'en ai déjà déterminé 2 sur 3 et ils sont très égoïstes... le dernier serait un voeu en rapport avec la préservation de la planète mais je ne l'ai pas encore bien cerné- mais si j'avais vendu un membre de ma famille pour les obtenir, je commencerais tout de même probablement par assurer sa sécurité. Pas lui. Il vend sa fille -qu'il est censé aimer hein, la série ne nous écrit pas une relation père/fille difficile ou froide- et entreprend ensuite de souhaiter des esclaves, des bières et des femmes soumises à ses envies sexuelles. La série le voit ensuite prendre décision sur décision stupide, motivé par l'appat du gain personnel. Cupide et égoïste, il n'est vraiment pas plaisant. Alors bien entendu, comme tous les autres personnages, son voyage à travers le quatrième royaume le pousse à devenir queelqu'un de meilleur, à être plus loyal, plus généreux, plus héroïquee, etc. Mais jusqu'au bout j'ai eu vraiment du mal à apprécier le personnage et, lorsqu'il était à l'écran, j'avais toujours hâte que l'on passe à autre chose.

[En dehors de Disney] The 10th Kingdom
[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom
[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom
[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom[En dehors de Disney] The 10th Kingdom

En général, bien que Virginia et Wolf m'aient tous deux bien plu et bien que le trajet des personnages soit intéressant, je dirais qu'il s'est déroulé une sorte de transition vers le milieu de la série et que des personnages je me suis retrouvée plus intéressée par le monde dans lequel ils évoluaient ainsi que par leur aventure. J'ai adoré voir la série intégrer certains contes à son histoire, qu'ils nous soient rejoués -de la rencontre Wolf/Virginia en mode « petit chaperon rouge » à cette séquence où Virginia, touchée par une malédiction gitane, devient une autre Raiponce-, fassent partie de l'histoire de ce nouveau monde -avec les histoires de princesses fondatrices par exemple-, de son univers -créatures légendaires et bois enchantés font partie du quotidien du royaume- ou bien juste de son ambiance -dans « la ville du baiser » il y a des fleurs d'animation qui tournent autour des gens qui s'embrassent par exemple... c'est comme entrer dans un film Disney pour de vrai et c'est juste comme cela-.

 

Je me suis beaucoup amusée à regarder cette série. Comme je le disais, j'étais particulièrement enthousiaste à l'idée d'attaquer cette partie du projet et je n'ai pas été déçue. Je ne peux que donc vous pousser à y jeter un coup d'oeil si cela vous intéresse~ Et je vous laisse donc sur le -super- opening de la série~

 

Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0