Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

Réalisé par Matthew Vaughn

 

Sorti en 2011

 

 

Avec :

 

Michael Fassbender >>> Erik Lehnsherr / Magneto

James Mc Avoy >>> Charles Xavier / Professor X

Jennifer Lawrence >>> Raven Darkholme / Mystique

Rose Byrne >>> Moira Mac Taggert

January Jones >>> Emma Frost

Nicholas Hoult >>> Hank Mc Coy / Beast

 

 

Dontesque ?

 

Tandis que le jeune Erik Lehnsherr est à la recherche du nazi qui, pour exploiter ses pouvoirs, a assassiné sa mère et que Charles Xavier fait des recherches sur les mutations tout en draguant les demoiselles dans les bars, une menace mutante dans l'ombre risque de transformer la guerre froide en troisième guerre mondiale.

 

 

 

8/10

 

HA! Okay, oui, là c'est une bonne préquelle ! Et pourtant, au début, j'étais un peu réticente. Enfin non, « réticente » n'est pas vraiment le mot mais mettons que je suis entrée dans le film avec un certain degré d'appréhension. Parce que c'est un film qui parle de Charles et Erik -donc le professeur X et Magneto- dans leur jeunesse. Or ce sont deux personnages très intéressants mais … c'était bizarre de les voir jeunes en fait. Surtout James Mc Avoy dans le rôle de Charles Xavier, c'était comme assister en direct à la jeunesse de mon grand-père en quelque sorte, une personne dont j'ai du mal à imaginer qu'elle n'a pas toujours été vieille. Le voir se saouler, draguer dans les bars, c'était un sentiment étrange. Mais pas insurmontable du tout, le film m'a tout à fait embarquée, je suis rentrée dedans, je me suis sentie émotionnellement investie et c'est mon film favori de la saga X-Men pour le moment. Car oui, c'est comme cela qu'on fait une bonne « origin story » à mes yeux.

 

Déjà, c'est vrai qu'à la base l'idée de faire un film sur ces deux-là était probablement plus intéressante que de faire un film sur Wolverine -Wolverine qui fait un caméo dans ce film et, oui, je me suis repassé la scène trois fois en kyattant telle une dinde-. Parce que Xavier, Magneto et Mystique -car le film suit également Mystique- sont des personnages que l'on a appris à connaître et qui sont véritablement la somme de tout ce que la préquelle a à nous montrer, contrairement à Wolverine qui repart un peu de zéro à la fin de son origin story. Du coup ce que l'on voit dans First Class a un impact énorme sur la trilogie de base et tout de suite, cela fait qu'on s'implique plus. Après, il y a certaines choses qui malheureusement ne fonctionnent pas parfaitement avec la trilogie de base justement. Par exemple, la relation entre Charles et Mystique -qui commence de façon super rapide au passage, limite trop rapide- n'est jamais ressentie dans les premiers films X-Men alors que dans First Class on voit bien qu'ils ont un passé ensemble, qu'ils étaient proches, qu'ils ne se sont pas quittés réellement en des termes froids. Alors, c'est vrai qu'entre First Class et le premier X-men il s'est passé beaucoup d'années -à tel point qu'on se demande un peu ce que Magneto a foutu pendant tout ce temps, il a perdu plusieurs soldats assez balèzes entre temps apparemment- mais quand on arrive au premier X-Men, la relation Erik/Xavier se fait encore sentir et il est étrange que celle Mystique/Xavier, pourtant extrêment forte et ancrée dans des années passées à grandir ensemble, semble évaporée à ce point. Mais c'était quand même un bon film, cela donne un bon contexte aux personnages et ces personnages sont servis par de très bons acteurs. Sérieusement James Mc Avoy et Michael Fassbender sont une véritable « dream team ». Je connaissais les deux de noms et j'avais du voir quelques uns de leurs films mais pas tant que cela et à présent je suis convaincue que j'ai loupé quelque chose car ils sont très bons. Et aussi carrément sexy mais c'est une autre question, restons sur le fait qu'ils sont d'excellents acteurs. Ils m'ont vraiment fait croire à la connexion de leurs personnages, ils m'ont vraiment vendu leurs émotions et me les ont fait partager. Lors de certaines scènes j'avais la gorge nouée par l'émotion, notamment à la fin mais également lors de la scène de la grosse parabole -dit comme cela ça hurle pas « scène émotion » mais j'essaie de ne pas vous spoiler là-. Très très bons acteurs. J'ai eu le sentiment de voir d'où venaient leurs personnages, en particulier celui d'Erik.

[La plage du commencement] X-Men: First Class[La plage du commencement] X-Men: First Class
[La plage du commencement] X-Men: First Class[La plage du commencement] X-Men: First Class[La plage du commencement] X-Men: First Class
[La plage du commencement] X-Men: First Class[La plage du commencement] X-Men: First Class

Oui car bien que First Class parle de pluieurs personnages, il est quand même en grande partie centré sur celui-là. Le film s'ouvre sur le jeune Erik et se termine sur l'avènement de Magneto, c'est son évolution que nous suivons le plus et je l'ai trouvée bien écrite. Déjà dans la trilogie de base, il n'était pas impossible de comprendre le raisonnement de Magneto et l'attrait qu'il avait pour les autres mutants mais, dans First Class, avec son parcours sous les yeux, on voit vraiment les pièces du puzzle s'assembler et elles s'emboitent bien. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas des incohérences dans le scénario du film, bien sûr qu'il y en a plein, mais j'ai pu voir ce personnage évoluer sous mes yeux et c'était à la fois fascinant et tragique parce que petit à petit, Erik certes poursuit sa vengeance mais, à la fois, offre la victoire à son ennemi en épousant son idéologie. C'est assez terrible à regarder et c'est pour cela que la fin sur la plage, [spoiler] après la scène atroce où Xavier est contraint de participer à un meurtre qu'il ne voulait pas commettre tout en étant figurativement tué par son ami [/spoiler], est aussi marquante. Sur cette plage, il y a tellement de destruction, de désilusions, de pertes, que j'étais toute nouée par l'émotion. Ce n'est pas qu'ils m'ont brisé le cœur mais un peu quand même et je vous avoue que je ne m'y attendais pas. Trop de tragédies dans ce film les gens.

 

N'allez pas croire d'ailleurs que je n'ai retenu qu'Erik/Magneto, il fonctionnait bien entendu en relation avec les autres. Voir Xavier petit à petit devenir adulte, tout perdre pour trouver un nouveau but était passionant. De même que j'ai adoré découvrir un bout du passé de Mystique qui était un de mes personnages favoris dans la trilogie. Elle est interprétée par Jennifer Lawrence, une actrice que j'apprécie, et on ressent avec elle ses questionnements et ses doutes. Sa relation avec Xavier, même si je regrette qu'on en retrouve peu de trace dans la trilogie après coup, est ici bien mise en scène et on sent le lien qu'il y a entre ces deux-là, il y a un véritable respect et une affection certaine entre eux. Mystique est en plus un personnage qui, je pense, peut facilement parler à beaucoup de gens car son principal conflit est qu'elle ne se sent pas bien dans sa peau, elle n'arrive pas à accepter son apparence. Alors okay dans son cas il s'agit de quelque chose d'un peu plus extrême que la crise de puberté de l'adolescent moyen mais il est très facile de s'identifier à ses sentiments malgré tout. J'ai également trouvé que c'était une bonne idée de caser Hank -Beast- dans ce film aussi parce que cela permettait de nous donner sa backstory et de la mettre en contraste avec celle de Mystique. Et puis je vous avoue que retrouver Nicholas Hoult n'était pas désagréable non plus parce que du coup après avoir vu Fury Road quatre fois, je commence à développer un sacré béguin sur ce type. Bref, en général, tout le monde était intéressant. J'ai également bien aimé l'équipe de mutants qui se forme autour de Xavier -et HA ! ils ont eu droit aux costumes jaunes eux :D-, ils n'étaient pas tous très développés mais ils étaient sympathiques et leurs interactions étaient agréables à suivre, renfonrçant également le sentiment que nous regardions des adolescents grandir et prendre leurs premiers pas dans le monde adulte, définissant leur idendité.

 

Les seuls personnages à n'être finalement pas très intéressants sont les antagonistes mais ils étaient quelque part assez funs dans ce qu'ils avaient de cliché dans l'apparence. Franchement, entre la femme fatale et le type qui avait la gueule du diable.... c'était fun. Et Kevin Bacon a juste un air d'enfoiré qui fonctionne dans ce rôle. Ses plans étaient parfois moyennement efficaces, j'avais envie de lui donner des directions mais, néanmoins, il fait un antagoniste divertissant. Et tout le film est fun de toute façon. Je sais que j'ai dit qu'il était plein de tragédie et c'est le cas mais, tous comme les autres films X-Men, il mélange des éléments sombres à des tas de choses bien plus légères. On a droit à plein de références à l'avenir -la calvitie de Charles, Cerebro, le jet des X-Men, etc-, l'action est rapide, imaginative et très joliement mise en scène -j'ai particulièrement adoré l'attaque d'Azazel qui balance les agents de la CIA du ciel mais il y a des tas de bonnes scènes-, le film est très esthétique et capture une certaine ambiance qui va avec l'époque à laquelle il est censé se dérouler, il se passe plein de choses si bien qu'on ne s'ennuie jamais, c'est toujours super sympa de découvrir de nouveaux mutants et nouveaux pouvoir et j'ai également beaucoup apprécié la musique du film -avec un léger coup de cœur pour toute la séquence sur fond d'instrumental de Run de Gnarls Barkley-.

 

Ce film m'a beaucoup plu. Je ne suis pas partie dans les meilleures disposition mais à la fin, il m'avait gagné à sa cause. Je me suis attachée à ces personnages, j'ai trouvé leurs parcours intéressants, je me suis également beaucoup amusée et somme toute c'était une très bonne expérience. Je suis assez impatiente de découvrir Days of Future Past du coup ! Mais avant cela j'ai The Wolverine à regarder j'imagine~

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0