Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sorti en 2014

 

Réalisé par Gareth Edwards

 

 

 

Avec :

 

Aaron Taylor Johnson >>> Fort Brody

Elizabeth Olsen >>> Elle Brody

Bryan Cranston >>> Joseph Brody

Watanabe Ken >>> Serizawa Ichiro

etc

 

 

Dontesque ?

 

Le physicien nucléaire Joseph Brody enquête sur de mystérieux phénomènes qui ont lieu au Japon, quinze ans après un incident qui a irradié la région de Tokyo et déchiré sa propre famille. Refusant de s’en tenir à la version officielle qui évoque un tremblement de terre, le scientifique revient sur les lieux du drame accompagné par son fils Ford, soldat dans la Navy. Wikipedia

 

 

 

7,5/10

 

Arf. Pourquoi Mila, pourquoi tu n'as pas été voir ce film au cinéma ? :( J'aurais vraiment du les gens. J'avais hésité en plus mais voilà, je ne suis juste pas exactement vendue à l'univers de Godzilla à la base. Je n'ai vu qu'un bout du film original -parce que je suis tombée à la télé dessus au milieu du film-, je n'ai jamais aimé la version de 1998 -en même temps elle n'a pas très bonne réputation mais à la maison j'étais la seule à ne pas l'apprécier donc à une époque où je n'étais pas tant sur internet, je me sentais un peu isolée- et j'aimais beaucoup la série télé, certes, mais c'était essentiellement pour son générique de début -https://www.youtube.com/watch?v=1b2CtgkwJQA-. J'ai essayé de re regarder la série mais impossible de rentrer vraiment dedans. Par contre l'opening est toujours génial. Mais bref, n'ayant pas toujours été convaincue par les adaptations de Godzilla par le passé, c'est vrai que j'avais fini par me dire « meh, tant pis ». Erreur >< Parce qu'au final j'ai bien aimé ce film et même si je ne vais pas aller vous prétendre que c'est à présent mon film favori de tous les temps, l'élément qui m'a le plus parlé est celui qui aurait le plus bénéficié du grand écran. Donc: tu crains Mila, en gros.

 

Car ce que j'ai préféré dans ce film, c'est Godzilla lui-même et la façon dont le film a choisi de le mettre en scène. Ayant surtout en tête une version « Godzilla est l'ennemi de la race humaine » et une version « Godzilla est le copain d'une bande d'humain et il nous aide parce qu'il est cool en fait », c'était intéressant de voir une troisième vision, une vision dans laquelle Godzilla n'est ni l'ami ni l'ennemi de l'homme mais une force de la nature qui représente la nature elle-même, une nature qui rétablit un équilibre qui, certes, nous arrange en l'occurence mais ne le fait pas pour nous et casse bien quelques buildings au passage. Et c'est là que le grand écran aurait été vraiment un plus. Godzilla est gardé dans l'ombre pendant la majeure partie du film, il n'est finalement pas si présent que cela en terme de temps d'écran. Au début j'ai même failli trouver cela un peu superflu parce que bon, on connait Godzilla. Mais non seulement je ne connaissais pas ce Godzilla-là, non seulement le climat d''anticipation était bien foutu mais en plus trop de Godzilla aurait tué le film car il n'est pas le "monstre d'un film de monstre" -ce rôle est rempli par le MUTO- mais la manifestation de quelque chose de grand qui nous dépasse et n'intervient que quand il le faut. Bref pour revenir à mon histoire de grand écran, afin de bien appuyer sur leur vision de Godzilla, les créateurs du film ont fait de lui un animal vraiment massif. Une présence immense dont on sent le poids chaque fois qu'il fait un mouvement. Son design est nettement moins « fin » que celui de 1998, il se rapproche un peu plus de l'original mais il est plus grand, plus costaud. Il bouge lentement et il y a une certaine majesté à ce personnage. C'était la première fois honnêtement que j'ai ressenti réellement quelque chose à l'égard d'une version de cette créature. Donc bon point pour cela film. Et les scènes le concernant étaient toutes très impressionantes, j'ai adoré la façon dont le réalisateur choisissait exactement quoi nous montrer. Alors c'est vrai que j'ai parfois été frustrée de ne pas en voir plus mais je pense qu'il vaut mieux cela que de m'avoir montré tellement que j'en finisse écoeurée ou juste bien moins impressionnée.

[Nature, équilibre et gros lézard] Godzilla
[Nature, équilibre et gros lézard] Godzilla

Après je dois bien admettre que le reste était moins réussi. Du côté des êtres humains je veux dire. Pourtant cela partait vraiment bien ! Le début du film n'est pas nécessairement original mais Bryan Cranston, qui joue le père du héros, a un jeu qui happe tout de suite. Je connaissais à peine son personnage que déjà le voir pleurer en perdant sa femme me prenait aux tripes. Bryan Cranston est juste bon à ce point, j'avais envie de pleurer. Et chaque fois qu'il est à l'écran, no souci, j'étais investie. De même, quand le personnage de Watanabe Ken était présent, j'étais généralement intéressée parce qu''il semblait être le personnage comprenant vraiment la nature de Gozilla et que j'avais envie qu'il nous en parle plus. Malheureusement Watanabe Ken et Bryan Cranston cèdent la majeure partie du temps d'écran « humain » à notre acteur principal qui est justement nettement moins bon qu'eux. Il n'est pas antipathique du tout, il n'est même pas mauvais, mais il n'a pas un personnage passionant, il n'a pas des choses aussi intéressantes à dire que le personnage de Watanabe Ken et il n'a pas la présence de Bryan Cranston. Du coup chaque fois que le film s'attardait sur lui, j'étais un petit peu moins investie.

 

Bon et puis je dois bien dire que le MUTO n'avait pas le charisme de Godzilla non plus. Peut-être parce qu'il était justement « le monstre d'un film de monstre » et pas grand-chose de plus -non parce qu'il y a des « monstres de films de monstre » qui ont la classe, il n'y a qu'à prendre l'exemple le plus évident : le xénomorphe d'Alien- et peut-être aussi parce que je n'ai juste pas été convaincue par le design. Je ne sais pas, je ne l'ai juste pas trouvé plus inspiré que cela. Alors, le monstre est impressionant quand même et clairement pas facile à maitriser mais cela doit juste être une question d'affinité, je n'ai pas été super convaincue. Maintenant je dois quand même reconnaître qu'il est bien mis en scène et que toutes les scènes d'action ainsi que le suspense menant à sa découverte sont très bien filmés. En général de toute façon, ce film est franchement bien foutu et se regarde vraiment sans mal, sans longueur, c'est juste dommage que le personnag principal n'ait pas pu être un petit peu plus intéressant, cela aurait probablement été le petit truc qui aurait propulsé le film dans la catégorie supérieure.

 

En attendant, j'ai aimé découvrir ce film. J'avais mes appréhensions mais il s'est avéré que le film m'a positive surprise et qui n'aime pas une bonne surprise, pas vrai ?

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0