Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Unbreakable Kimmy Schmidt

 

 

 

Saison 1 diffusée en 2015

 

Avec 13 épisodes

 

 

Avec :

 

Ellie Kemper >>> Kimmy Schmidt

Tituss Burgss >>> Titus Andromedon

Jane Krakowski >>> Jacqueline Voorhees

Carol Kane >>> Lillian Kaushtupper

 

 

Dontesque ?

 

Kimmy Schmidt, après avoir été gardée des années, avec trois autres femmes, lsous-terre dans un bunker par une secte apocalyptique, se retrouve au grand air, prête à reprendre sa vie et à redécouvrir le monde qui a évolué sans elle.

 

 

7,5/10

 

Personnages 15/20 – Histoire 11/15 – Rythme 7,5/10 – Casting 13/15 – Fin de la saison 7/10 – Esthétique 8/10 – Musique 8/10 – Facteur X – 2,5/5 – Facteur rewatch 1/5 = 73/100

 

Il y a peu de temps, j'ai commencé à reregarder 30 rock. C'est une sitcom que j'avais commencée il y a quelques temps et regardée pratiquement en entier mais j'avais fini par trouver qu'elle s'essouflait et n'étais pas allée au bout. Peut-être que ce coup-ci j'irai au bout, qui sait ! En tous les cas, regarder 30 rock sur Netflix a donné à ce dernier l'idée de me recommander Unbreakable Kimmy Schmidt -les deux séries ont été créées par la même personne : Tina Fey- et comme en ce moment j'ai très peu de temps pour commencer quoi que ce soit, je me suis dit « oui, cela me paraît être une bonne idée » et j'ai commencé la saison 1. Et l'ai terminé le même jour. C'était un jour de repos drôlement bien « dépensé » donc. Mais l'idée de base me plaisait juste vraiment bien et j'ai passé un très bon -long- moment devant la première saison de cette série. Ce qui ne signifie pas pour autant que cette série était du pure génie et n'avait pas de soucis mais elle m'a offert exactement ce dont j'ai le plus envie ces derniers temps : plein de positivité. Plein de bonne humeur. Et en cela, Kimmy avait finalement plus en commun avec ma bien aimée Lesle Knope -cf. Parks and Recreation- qu'avec Liz Lemon -de 30 rock donc-. Pas que Liz soit un personnage négatif, inintéressant ou non-attachant mais elle a sa part de cynisme, cynisme dont sont dépourvues Leslie et Kimmy.

 

Leslie, dès le début de sa série, m'avait surprise et conquise par son optismisme, son enthousiasme non-feint pour son travail et sa volonté. Le long de Parks and Recs, elle s'est imposée comme l'un de mes personnages télévisuels favoris pour toutes ces qualités. Kimmy est écrite dans cette veine. Sortant du bunker dans lequel elle a passé une très longue partie de sa vie -pratiquement la moitié en fait-, elle redécouvre le monde et ses possibilités, appréciant le simple fait de sentir le soleil sur sa peau ou encore celui d'avoir une chambre avec une fenêtre. Kimmy est légèrement moins engageante que Leslie -en grande partie je pense que cela vient de l'actrice dont la prestation semble parfois trop forcée mais je pense que le contexte fait aussi que.... on y reviendra-, mais néanmoins j'apprécie énormément sa résilience et son optimisme. Le titre de la série est, après tout, Unbreakable Kimmy Schmidt ! Et Kimmy, effectivement, semble ne pouvoir être brisée par les épreuves que la vie lui soumets. Non seulement cela mais, en plus, elle devient une force pour les gens qui l'entourent. Particulièrement les femmes qui l'entourent car UKS est une série qui parlent en grande parti de femme, comme l'indique tout de suite l'opening, opening frais et dynamique à base de « Elles sont vivantes ! Ces femmes sont incassables » en référence à Kimmy elle-même ainsi qu'aux quatre femmes coincées sous terre avec elle, mais, en vérité, à toutes les femmes de la série: Xan, l'adolescente qui joue un rôle pour ses amies et bien entendu sa mère, femme superficielle et désespérée d'être coincée dans un mariage qui ne fonctionne plus. Pour toute ces femmes, Kimmy devient une force libératrice à différents moments de la série et c'est agréable de voir tout ce monde aller de l'avant. Pas juste les personnages féminins d'ailleurs, il est tout aussi gratifiant de voir Titus, le nouveau collocataire de Kimmy, retrouver la motivation de poursuivre ses rêves.

 

J'aime juste énormément tout l'optimiste et tout l'enthousiasme de cette série. Mais....

Oui : mais. Mais cet enthousiasme et cet optiimisme sont parfois le point faible de la série. En fait ils sont son principal défaut, autant qu'ils sont sa qualité. Parce qu'ils sont tellement constants qu'il arrive un moment donné où ils ne semblent plus réels. La vie propose des épreuves à Kimmy et, ne vous y trompez pas, certaines sont plus que raides mais la série force tellement sur la légèreté que les épreuves ont parfois moins de poids qu'elles devraient en avoir et qu'il en va, forcément, de même, pour les victoires. Il faut plus d'ombre pour mettre la lumière en avant en gros. C'est ce qui, à mon sens, empêche cette série de réellement prendre son envol. Ca et le fait que finalement, aucun personnage de cette série ne me semble aussi marquant qu'il ne devrait l'être. J'aime bien Titus et la gentillesse qu'il essaie de cacher, j'aime bien la proprio de l'appartement et son bon cour sous son excentriciité et sa méfiance à l'égard de la loi et de la race humaine, j'aime bien Dong Nguyen et sa douceur ainsi que son adorable crush sur Kimmy -j'ai été pro-lui tout le long ♥ l'acteur est adorable en plus-, j'aime bien la riche femme au foyer qui se rend compte qu'il est peut-être temps de retrouver un peu d'estime de soi -j'étais ravie de retrouver cette actrice en plus-... j'aime bien le fait en général que tous les personnags de cette série soient des marginaux pour une raison ou pour une autre : que leur orientation sexuelle soit mal acceptée, qu'ils soient étranger dans le pays ou qu'ils sortent d'années passées dans un bunker... mais au bout du compte aucun personnage ne m'est resté en tête une fois la série réellement terminée et si j'avais regardé UKS pendant sa diffusion, je me demande si je serais revenu semaine après semaine, d'autant que les deux premiers épisodes sont loin d'être les meilleurs. La suite s'arrange mais le final est assez faible, encore que les cliffhangers me feront probablement revenir. En même temps je serais revenue pour la saison 2 même sans, juste parce que j'ai besoin de ma dose de bonne humeur. Même si la série ne m'a jamais fait rire aux éclats, elle m'a collé un sourire sur le visage à peu près en continu et j'ai envie de vous dire que cela fait du ben.

 

Et puis, ne vous y trompez pas hein, UKS m'a amusée quand même hein ! De base je pleure plus facilement devant une série que je ne ris de toute façon -sauf si je suis avec des gens auquel cas je ris plus facilement que je ne pleure...- . Et la série a son lot de références étranges, de running gags et de décalage entre Kimmy et son contexte pour nous amuser. La série ne va pas se ranger dans mes favorites mais j'ai pris beaucoup de plaisir à la regarder, Unbreakable Kimmy Schmidt, saison 1, était très plaisante à regarder, comme un petit rayon de soleil que je retrouverai volontiers lorsqu'il percera à nouveau.

Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0