Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Point Break

 

 

 

Sorti en 1991

 

Réalisé par Katrhyn Bigelow

 

 

Avec :

 

Keanu Reeves >>> Johnny Utah

Patric Swayze >>> Bodhi Salver

Gary Busey >>> Angelo Pappas

Lori Petty >>> Tyler Ann Endicott

etc

 

 

Dontesque ?

 

Johnny Utah, un jeune agent du FBI débarquant dans une nouvelle ville, se retrouve à enquêter avec son partenaire sur une bande de braqueurs de banque qui se cachent sous des masques d'anciens présidents des Etats-Unis. Comme son partenaire est persuadé que les braqueurs sont en vérité une bande de surfeurs, Johnny tente d'infiltrer la communauté de surfeurs locaux.

 

 

7,5/10

 

Bon bah écoutez, on est passés par Nicolas Cage et Bruce Willis donc retomber sur Keanu Reeves n'était qu'une question de temps hein! -j'entreverrais bien du Schwarzi dans mon futur mais il y a peu de Schwarzenegger, question films d'action, que je n'ai pas vu en fait- Ah Keanu ♥ Impossible-à-ne-pas-aimer Keanu ♥ Même son nom est rigolo, « Kii-nyou ». J'aime ce type. A l'époque où Matrix était sorti, je n'avais pas spécialement saisi son charme -et franchement Matrix, même si c'est un bon film, ce n'est toujours pas le film dans lequel j'apprécie le plus Keanu, loin de là- mais cela me venait de plus en plus et Speed a été le déclic final. J'aimais déjà bien ce type mais cela a été la grande confirmation on va dire. Donc il fallait bien que je regarde Point Break. Pour tout vous dire ce film trainait depuis longtemps dans ma réserve de films à voir mais je ne m'étais jamais décidée à le lancer parce que j'avais une sorte d'à priori vis-à-vis de Patrick Swayze. Je ne dirais pas que je le détestais du tout mais simplement je ne l'avais vu que dans Dirty Dancing et Ghost et je n'aime ni l'un ni l'autre. Il paraît que c'est une hérésie mais je n'y peux rien, ces films me laissent indifférente et m'avaient laissée avec une image de Patrick Swayze très « beau gosse cliché pour films mièvres ». Enters Kiinyou : j'ai lancé le film. Et ce n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais.

 

Bien entendu, je m'attendais à l'histoire elle-même, ne serait-ce que parce que ce film est culte si bien que j'en avais entendu parler. Je savais qu'il y aurait des gens sautant de véhicules volants et Hot Fuzz m'avait déjà parlé de la fameuse scène où Johnny Utah doit tirer sur Bodhy sans y arriver. J'avais vu des images du gang des ex-présidents, bien sûr. Mais tout cela, associé à l'idée de surf et années 90, m'avait peint le portrait d'un film fun et « cheesy » comme disent nos amis anglophones. Je ne m'attendais vraiment pas à ce que le film me rende triste. Et je ne parle pas d'une tristesse passagère du genre « omg, John McClane a les pieds en sang et cela me fait mal pour lui T.T », Point Break m'a réellement sapé le moral et m'a laissée sur ce moral sapé. Oh, oui, c'est un film qui a ses moments funs, effectivement, mais il peut se montrer particulièrement triste et cela m'a prise de court. Cela dit, histoire de ne pas vous faire trop peur, commençons par une petite liste des éléments divertissants et amusants de ce film, à commencer par ce petit clip qui m'avait été spoilé aussi -oui j'avais beaucoup été spoilée sur ce film... enfin en l'occurence ça dure 6 secondes et cela ne spoile rien de l'intrigue donc tout va bien- :

Oh Kiinyou :') Ce jeu d'acteur :')

 

Mais on ne peut pas lui en vouloir, il est trop attachant pour cela. Keanu est trop bon pour nous les gens, nous ne méritons pas Keanu. Je lui apprendrais à surfer quand il veut. Je ne sais pas surfer donc il faudrait d'abord que j'apprenne mais pour lui je le ferais. Pour le plaisir de moi aussi me réveiller sur une plage avec un Keanu à demi-nu à côté. Oui je vous avoue que j'ai un petit peu été jalouse de l'actrice principale sur ce coup-là parce que Johnny Utah il y va avec les bisous. Par ailleurs, pour rester dans le fun, « Johnny Utah » est un nom qui me fait rire, on dirait un faux nom, il ne manque plus que la date de naissance à la fin : JohnnyUtah64. A côté de cela l'ami John C. McGinley – Perry Cox de Scrubs - qu'on avait déjà retrouvé dans The Rock est dans ce film également, le gang des ex-présidents est divertissant et puis il y a des scènes qui donnent juste dans l'adrénaline comme, justement, la scène où tout le gang saute en parachute d'un avion. Jolie scène au passage, encore que tendue parce que j'étais quasi-persuadée que le reste du gang n'avait pas filé de parachute à Johnny si bien que je m'attendais à ce qu'il commence à sérieusement tomber à chaque seconde -vous verrez bien au final ce qu'il en est mais sachez qu'il y a effectivement une scène de chute complètement libre dans ce film et qu'elle est carrément bad-ass-. Donc, oui, il y a de bons moments dans ce film, des moments qui ne me font pas me dire « pourquoi film, pourquoi ? ;A; ».... mais le souci c'est que ces moments « pourquoi ? T.T » sont là et qu'ils ont eu tendance à apparemment plus me marquer que les autres.

[A la poursuite de la vague] Point Break[A la poursuite de la vague] Point Break
[A la poursuite de la vague] Point Break[A la poursuite de la vague] Point Break
[A la poursuite de la vague] Point Break[A la poursuite de la vague] Point Break
[A la poursuite de la vague] Point Break[A la poursuite de la vague] Point Break

Le truc c'est que voilà, Johnny Utah a un peu le derrière entre deux chaises. Et ce n'est pas juste qu'il s'attache au gang de surfeurs -enfin à Bodhy et à sa nouvelle copine surtout- et qu'il est un agent du FBI, c'est qu'il a aussi une attache sentimentale du côté du FBI justement. Souvent dans les films où des policiers se la jouent undercover, ils s'attachent à ceux dont ils sont censés se rapprocher et cela clashe avec leur sens moral mais en l'occurence il faut ajouter à cela les sentiments de Johnny pour son partenaire, son nouveau mentor, Angelo. Il est vraiment tiraillé et il y a de quoi. Angelo et Bodhy l'ont tous les deux pris sous son aile. Angelo l'a protégé plus d'une fois et Bodhy -qui au passage est effectivement charismatique, j'ai bien aimé Patrick Swayze dans ce rôle finalement !- lui est également venu en aide et l'a introduit à plein de nouvelles choses. Du coup, vu la position dans laquelle est Johnny Utah, on sent bien qu'à un moment donné quelque chose va coincer et effectivement quand les choses commencent à déconner, elles déconnent sévère et cela donne lieu à des scènes qui m'ont pas mal remuée je dois dire. [spoiler] La première étant celle où l'un des potes de Bodhy se fait tuer dans la banque... -et la seconde est l'image du mort à terre avec son parachute qui flotte encore au vent-. [/spoiler] Et la raison à cela je pense est que le film a pas mal de scènes qui semblent exister dans leur propre réalité tandis que les scènes qui m'ont marquée et plongée en plein désespoir ont quelque chose de bien plus réel qui fait rupture avec le reste. A part la fin qui m'a également un peu déprimée -sérieusement où est ma happy-end parfaite ? Tous les films sont censés avoir une happy-end absolument parfaite bordayl- mais qui avait un parfum plus « légendaire ». Ce qui me convient bien notez – [spoiler] je peux penser que Bodhy n'est pas mort comme cela... or je ne veux pas qu'il soit mort ! On va dire qu'il est devenu l'océan ou un truc mièvre dans ce genre-là [/spoiler] -.

 

Du coup, pour écrire cet article, en tapant le titre du film sur google, j'ai découvert qu'un remake était prévu pour la fin de l'année. J'ai regardé la bande-annonce et elle ne m'a pas beaucoup parlé mais en même temps je viens tout juste de voir l'original donc je n'ai pas eu le temps de m'en détacher. Mettons simplement que je m'inquiète un peu de comment ils vont réussir -ou ne pas réussir- à rendre cette histoire qui, à mon sens, a besoin de cet esprit « 90s » pour vraiment fonctionner et être aussi attachant qu'il doit d'être. Et puis Keenu va me manquer aussi. Aw, Kiinyou :( Enfin au final le remake ne fera pas de mal à l'original et par instinct, je suis intéressée car curieuse de voir la transition -et au vu de la bande-annonce il semble que beaucoup de choses aient été changées-. En attendant j'ai enfin vu Point Break et le verdict est : j'ai aimé, cela m'a plu, j'ai juste eu le moral plus sapé que je ne m'y étais attendue. Je vous encourage à le regarder si le synopsis vous inspire !

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0