Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terminator : Genisys

 

 

 

Sorti en 2015

 

Réalisé par Alan Taylor

 

 

Avec :

 

Arnold Schwarzenegger >>> Le T-800/Pop's

Emilia Clarke >>> Sarah Connor

Jai Courtney >>> Kyle Reese

Jason Clarke >>> John Connor

 

 

 

Dontesque ?

 

Alors que Skynet, l'intelligence artificielle ayant provoqué l'apocalypse pour les êtres humains, est sur le point de perdre la guerre contre la résistance, il envoie dans le passé une de ses machines pour tuer Sarah Connor, la mère de John Connor, leader de la résistance. Réagissant ausstôt, John envoie son bras droit, Kyle Reese, dans le passé pour protéger Sarah. Kyle Reese est censé trouver une Sarah Connor sans défense dont il tombera amoureux, devenant le père de John. Mais lorsqu'il arrive sur place, c'est une toute autre réalité qui l'attend.

 

 

5/10

 

Ce dimanche, je suis rentrée à la maison familiale pour juste 2-3 jours et il était convenu que mon père et moi irions voir Terminator : Genisys parce que lui comme moi avions apprécié les 3ème et 4ème volets de la saga -nettement moins que le 1 et encore moins que le 2 qui est un des films ayant constitué une partie majeure de mon enfance et mon adolescence... mais appréciés malgré tout-. Comme prévu, quelques heures après mon arrivée, nous sommes donc allés voir ce que donnait le grand retour de Schwarzi dans la saga Terminator avec enthousiasme mais également une pointe d'appréhension. Il a beaucoup apprécié, j'ai été nettement moins convaincue. Et pour tout vous dire cela m'a un peu surprise. Je ne m'attendais pas à un chef d'oeuvre mais un film de Terminator avec Schwarzi et, en plus de cela, Lee Byung Hun et Matt Smith dans de petits rôles, sans oublier J.K. Simmons qui est un excellent acteur ? Même si je savais que la saga ne retrouverait pas sa gloire d'antan, je pensais vraiment que ce film serait au moins vraiment fun avec plein de scènes d'action mémorables. En fait non. Et pendant le film, je me suis trouvée à faire quelque chose que je n'avais pas fait dans les films précédents : la comparaison avec les premier et second volets -faut dire que les références pleuvent-.

 

Lee Byung Hun a en gros le rôle qu'avait Robert Patrick dans T2 et quand il était à l'écran, je ne pouvais m'empêcher de me dire sur plusieurs expressions « c'est cool que ce soit Lee Byung Hun mais tout ce que m'inspire cette image est qu'elle pourrait facilement devenir un meme 'bitch please' » … alors que Robert Patrick était flippant dans le même rôle ! Vraiment flippant. De même, je me souviens d'à quel point la fin de T2 m'avait émotionnellement détruite -avec le pouce qui dépasse T.T- et lorsqu'ils essaient de recréer en quelque sorte cette même scène dans ce T5, rien, pas une once d'émotion. Cela va sonner un peu « vieille conne » mais, tant pis, c'est vraiment ce que je pense : il y a une époque, Terminator cela avait bien plus de gueule que cela. Je ne parle pas d'effets spéciaux -encore que franchement le T-1000 de T2 n'a strictement rien à envier au T-1000 de T5 pour le coup- mais les premiers Terminator, en plus d'être de bons divertissements et de bons films d'action, étaient simplement mieux écrits et avaient plus d'impact sur le spectateur. En partie parce qu'à l'époque on n'avait pas encore vu 5 fois la même chose -certes avec des variations mais finalement le 4, Salvation, était probablement le plus « neuf » des suites- mais aussi simplement parce qu'ils étaient mieux foutus. T5 est fait de façon compétente mais il manque de cœur, il manque de charisme et il manque de personnages vraiment engageants.

[Back dans un nouveau passé] Terminator : Genisys[Back dans un nouveau passé] Terminator : Genisys
[Back dans un nouveau passé] Terminator : Genisys
[Back dans un nouveau passé] Terminator : Genisys[Back dans un nouveau passé] Terminator : Genisys

Franchement, j'aime bien la Sarah Connor de ce T5, l'actrice rentre petit à petit dans le rôle et elle est attachante, mais elle n'est pas non plus renversante et quand le personnage pour lequel on ressent le plus de choses -le T-800- est une machine, c'est qu'il y a un léger souci. Mais le fait est que l'élément le plus plaisant de ce film était Schwarzenegger à mes yeux. Notre T-800 vieillissant -et oui c'est expliqué dans le film et j'ai trouvé cela sympa que les créateurs nous mettent une explication plutôt qu'ils essaient de rendre Arnold jeune via la magie des effets spéciaux- est drôle, il m'a fait rire à plus d'une reprise et puis même si Arnold a référencé son rôle dans Terminator de façon excessive ces dernières années -comptez le nombre de « I'll be back » ou « I might be back » dans ses films récents- le T-800 résonne de façon très nostalgique à mon cœur et probablement à celui de nombreuses personnes. Alors il fallait qu'il soit correctement écrit, cela aurait pu facilement tourner au désastre mais je pense que beaucoup de gens sont attachés à et ont une petite faiblesse pour Schwarzie dans le rôle de cette machine familière. C'était donc agréable de le revoir à l'écran avec de bonnes répliques. Alors encore une fois à une époque, le T-800 avait plus de gueule que cela, il était réellement impressionant, mais quitte à ce qu'il vieillisse, j'aime bien la façon dont c'est fait.

 

J'ai bien plus de problèmes avec ceux qui l'entourent. Sarah Connor passe bien mais je n'ai pas été plus impressionnée que cela par John Connor et surtout Jai Courtney, dans le rôle de Kyle Reese, est incroyablement fade. Je ne l'ai vu dans aucun autre film donc je n'ai pas d'avis sur lui en général mais en tous cas dans T5 il n'a aucune personnalité, il est ennuyeux à mourir et on aurait tout aussi bien pu s'en passer. Enfin scénaristiquement non mais simplement le type est juste transparent.... J'ai envie de dire qu'ils auraient du lui faire jouer une machine pour rester dans sa palette d'émotions mais il aurait fallu que ce soit une machine mineure parce que même pour jouer un bon Terminator, il faut une certaine prestance. Bref j'ai été moins que convaincue. Et le scénario ne m'a pas plus impressionnée. Au début, j'ai commencé par me dire qu'on était en train de nous refaire le premier film avec un prologue ajouté puis le film part dans une autre direction et, okay, j'étais intéressé et partante, mais après cela le scénario n'arrête pas de nous balancer des moments « hein? O.O » et je n'ai pu me défaire de l'impression désagréable que le tout n'était que de l'esbrouffe, pas un scénario plein de twists bien construits mais plus de la poudre qu'on me balançait aux yeux pour que je ne fasse pas trop attention à ce qui n'allait pas dans le film. Après ce Genisys est le lancement d'une trilogie donc qui sait, peut-être que la suite retombera sur ses pieds mais je ne retiendrai pas mon souffle -soyons cependant honnête, je verrai certainement la suite... peut-être pas au cinéma, peut-être plutôt sur Netflix quand elle s'y trouvera, mais mon attachement au T-800 finira sans doute par l'emporter- et T5 n'est pas grand-chose de plus à mes yeux qu'un film d'action un peu bourrin avec un Schwarzi fun au milieu.

 

Et qu'on soit d'accord : j'aime bien les films d'action bourrins. En fait j'adore cela. Mais je les aime avec moins d'esbrouffe et je les aime avec de l'action plus mémorable. Et si en bonus ils ont plus d'identité t de bons personnages c'est bien aussi. Le truc c'est que voilà, j'ai vu de meilleurs films de Terminator, de meilleurs films de voyages temporels, de meilleurs films d'action, et ce Genisys ne m'a donc pas convaincue. Je comprends très bien que ce film puisse plaire et divertir mais j'ai été déçue et ne peux donc pas vous le recommander.

Cette musique ♥ Et j'ai tâché de vous mettre une BA courte car beaucoup spoilent.

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0