Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rio Bravo

 

 

 

Sorti en 1959

 

Réalisé par Howard Hawks

 

 

Avec :

 

John Wayne >>> John T. Chance

Dean Martin >>> Dude

Angie Dickinson >>> Feathers

Ricky Nelson >>> Colorado

Walter Brennan >>> Stumpy

Pedro Gonzalez Gonzalez >>> Carlos

Estelita Rodriguez >>> Consuela

John Russell >>> Nathan Burdette

Claude Akins >>> Joe Burdette

 

 

 

Dontesque ?

 

Lorsque le shérif John T. Chance arrête Joe Burdette, il se met à dos le frère de celui-ci, un éleveur riche et puissant qui veut récupérer son frère et est prêt à payer quiconque il faudra pour le tirer de prison. John T. se retrouve alors dans une situation impossible avec pour alliés des coéquipiers sur lesquels on ne parierait pas vraiment. Et dont, pour certains, John T. ne voulait pas mais ceux-ci ne lui laissent pas vraiment le choix.

 

 

Love.png

Voilà bien un film que je ne m'attendais vraiment pas à apprécier pour tout vous dire. De base le western n'est pas mon genre cinématographique favori, surtout le western « John Wayne », acteur dont je comprends le charme sans y avoir jamais réellement succombé. Cela ne signifie pas, bien entendu, que je n'aime aucun western ni aucun film de John Wayne ! Notamment, dans les films qui allient les deux, j'adore absolument L'homme qui tua Liberty Valance … mais c'est vrai que l'idée de regarder un western avec John Wayne, qui plus est un western qui dure 2h20, ne me plongeait pas exactement dans un enthousiasme jamais égalé. Cela dit vous me l'avez conseillé, je me suis dit qu'il devait bien y avoir une raison. Par ailleurs le film a excellente réputation, je ne voulais pas mourir bête et j'essaie autant que possible de ne pas me trop me limiter. Donc j'ai lancé le film et pour tout vous dire, je l'ai avalé d'une traite sans voir le temps passer. J'ai adoré Rio Bravo. Comme quoi ranger les à prioris au placard peut s'avérer être une excellente idée! En tous cas je m'en félicite pour le coup, il eut été dommage de passer à côté de ce film, merci pour le conseil les gens.

 

Pour commencer par là, j'ai beaucoup aimé John Wayne dans ce film. Pour être honnête je n'ai pas super bien compris pourquoi Feathers -la demoiselle du film- tombait aussi raide dingue amoureuse de John T. Chance aussi rapidement mais c'était du à l'écriture. Disons que cela semblait vraiment très accéléré et que la façon dont elle changeait tous ses plans comme cela était assez étrange. Mais mettons et revenons au fait que j'ai beaucoup aimé John Wayne dans ce film. Il a du charisme, une certaine tranquillité imposante et surtout pas mal d'humour ! Le personnage était très engageant avec sa façon de râler un peu tout le temps mais de prendre soin des gens autour de lui autant que possible. Il bougonne le bougre mais il a le cœur tendre et ce n'est pas difficile à voir. Par ailleurs il bougonne mais le fait de façon amusante et pour tout vous dire c'est ce qui m'a vendue au fim à la base : il est drôle. Les dialogues sont vraiment bien écrits, ils font quasiment tous mouche et je me suis beaucoup, beaucoup amusée tout le long. Finalement même s'il y a un peu d'action et des gens qui se tirent dessus -surtout à la fin mais même la grande scène d'action de la fin donne dans l'absurde-, ce n'est vraiment pas le « focus » du film du tout. Déjà, une grande partie de Rio Bravo est juste de l'attente. Le film est assez lent -ce qui ne signifie pas qu'il est long car encore une fois, je ne me suis pas ennuyée une seconde-, on passe beaucoup de temps à juste patienter, anticiper le dénouement final en regardant les personnages interagir et sentir monter la pression. Et cela fonctionne vraiment bien parce que le fillm a, comme je le disais, beaucoup d'humour dans ses dialogues, si bien que l'on s'amuse. Et tant qu'à faire on apprend à connaître les personnages, ce qui ne fait pas de mal non plus et je dois dire que les personnages de ce film sont particulièrement attachants, le film a du cœur. Et personnellement mon personnage favori, le personnage que j'ai même plus aimé que John T. Chance, est Dude.

[De mains secourables] Rio Bravo[De mains secourables] Rio Bravo
[De mains secourables] Rio Bravo[De mains secourables] Rio Bravo
[De mains secourables] Rio Bravo[De mains secourables] Rio Bravo

Bon, de base, le type s'appelle « Dude ». Et je pense bien que ce n'était pas censé me faire rire mais le mot « dude » est un des mots anglais que je préfère parce qu'il me fait rire et du coup, rien que cela ça me le rendait sympathique. Quand les gens l'appelaient « hey Dude », je ne pouvais pas m'empêcher de sourire. Mais heureusement mon appréciation du personnage n'était pas basée sur son nom ! Non, la raison pour laquelle j'ai apprécié Dude malgré ses tendances un peu « damoiseau en détresse » est qu'il était le personnage le plus en besoin de rédemption. Il n'est pas le seul à avoir besoin de tourner la page, Feathers est également dans cette situation, mais j'ai simplement trouvé que son voyage était mieux mis en scène. Le film a beaucoup de personnages mémorables mais Dude est vraiment celui qui m'a le plus touchée. Il était émouvant de voir cet homme brisé être ramené petit à petit à ce qu'il était par ses amis et par ses propres efforts. Il trébuche une ou deux fois dans le film mais cela ne rend ses victoires que plus éclatantes et en l'espace de deux heures et quelques minutes de plus, je me suis impliquée dans son parcours. Et bien entendu cela n'aurait pas si bien marché avec un moins bon acteur mais heureusement nous avions le bon~ Enfin, comme je le disais, tous les personnages de ce film sont mémorables et véritablement c'est de les voir resserrer les rangs qui rend le film aussi agréable. Ca tombe bien parce que c'est l'idée de base du film : John T. Chance est secouru et soutenu par tout le monde alors même qu'il n'a rien demandé. Mais ouais, voilà, c'est ça d'être un bon ami et un brave type, les gens veulent te filer des coups de mains après ! Et au final il ne s'en portait pas plus mal. Même si c'est une équipe d'underdogs qu'il a autour de lui, ils sont soudés et c'est l'essentiel.

 

Je pense d'ailleurs qu'une de mes scènes favorites de tout le film est celle où Dude, Colorado et Stumpy se font un petit trip musical sous l'oeil attendri et amusé de John T. Ils sont tous là à attendre que les choses « pètent » tandis qu'à l'extérieur notre antagoniste fait jouer inlassablement la même mélodie pour leur foutre la pression et, unis et solidaire dans leur sort, nos compagnons font leur propre musique à l'intérieur. Ce sont de jolies chansons, c'est un joli moment et je ne vais pas vous mentir, j'ai eu la larme à l'oeil. Et j'ai revu cet extrait une ou deux fois -okay mettons 10 ou 20- depuis que j'ai vu le film et chaque fois cela me remplit d'amour pour ces personnages. Stumpy râle pas mal mais il est loyal et il a le cœur bien en place et s'il m'a pas mal amusée -en grande partie grâce à sa voix qui est très particulière et ne manquait pas de me faire sourire quelle que soit la ligne- il m'a pas mal touchée lorsqu'il manque de tirer sur Dude par erreur et panique complètement. Il râle encore mais John T. -qui connait ses coéquipiers par cœur et les aime pour ce qu'il sait d'eux- ne manque pas de remarquer que si Stumpy râle comme cela, c'est parce qu'il est terrifié à l'idée d'avoir manqué de faire du mal à Dude. L'amitié entre ces trois-là m'allait droit au cœur décidément. Quant à Colorado, il a une assurance, une intelligence, un humour et une belle gueule -ce regard!- qui ne pouvaient que me faire l'aimer. Après c'est vrai que les autres personnages, également importants et eux aussi mémorables, sont tout de même un petit peu en retrait. Carlos, l'hôtelier mexicain et sa femme Consuela, sont d'une grande aide et ont de bonnes scènes mais ils ne sont pas les personnages que je retiendrai de Rio Bravo. Feathers, déjà, un peu plus. Parce qu'elle est volontairement mise à l'écart dans un souci de protection, elle est exclue de certains moments clés de l'histoire et, comme je vous le disais, j'ai trouvé son attitude vis-à-vis de John T. précipitée et pas toujours facile à cerner mais le personnage en soi est attachant. Elle a bon cœur, elle n'a pas froid aux yeux et surtout l'actrice a énormément de présence. Notamment il y a cette scène où, après avoir sauvé la vie de John T. avec Colorado, elle finit par craquer et la façon dont l'actrice interprète cela m'a gardée collée à l'écran.

 

Rio Bravo est drôle et émouvant avec des personnages marquants et bien interprétés par des acteurs -et actrices- charismatiques. Il a, en plus de cela, une bande-son mémorable et une bonne gestion de son rythme, de son « build-up ». C'était le dernier fillm auquel je m'attendais à autant accrocher mais eh, j'aime ce genre de surprise et c'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que je vous encourage à regarder à votre tour, si ce n'est déjà fait, ce classique.

[De mains secourables] Rio Bravo[De mains secourables] Rio Bravo
[De mains secourables] Rio Bravo[De mains secourables] Rio Bravo[De mains secourables] Rio Bravo
Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0