Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Story of Robin Hood and this Merrie Men

 

 

 

Sorti en 1952

 

Réaisé par Ken Annakin

 

 

Avec :

 

Richard Todd >>> Robin Hood

Joan Rice >>> Marianne

Peter Finch >>> le Sheriff de Nottingham

James Hayter >>> Frère Tuck

James Robertson Justice >>> Petit Jean

Martita Hunt >>> Aliénor d'Aquitaine

Hubert Gregg >>> Le Prince Jean

etc

 

 

Dontesque ?

 

Après que le bon roi Richard soit parti aux croisades, son frère le prince Jean entame un règne de tyrannie. Robin, dont le père est mort de la faute de cette tyrannie, prend la tête d'un groupe de bandits qui vole aux riches pour donner aux pauvres dans ces temps difficilles.

 

 

7/10

 

Ce film a été une surprise pour moi. Pas son contenu, son existence. Parce que je ne sais pas vous mais j'ignorais totalement que Disney avait sorti une version live de Robin des Bois. Quand on y pense cela n'a rien de surprenant, Robin des Bois tombant clairement en plein dans le registre Disney mais je ne savais juste pas que ce film existait. Du coup en voyant le titre sur la liste, j'ai pensé qu'il s'agissait du titre version longue du dessin animé avec les personnages en mode animaux. Cela me paraissait bizarre étant donné qu'il me semblait bien que Robin des Bois -la version animée donc- était sortie plus tard mais n'ayant aucune confiance en ma mémoire et encore moins en ma conception du temps, je m'étais dit « bon okay, regardons des renards tirer à l'arc ! ». Et j'ai donc été surprise de constater que notre Robin des Bois en question était un homme de chair et de sang, interprété ici par Richard Todd -qui, pour l'anecdote, était censé être le premier James Bond à la place de Sean Connery et pour ce que cela vaut, je peux carrément le voir dans ce rôle-. La surprise fut bonne cela dit et j'ai bien apprécié le film !

 

En grande partie grâce aux acteurs et en particulier Richard Todd et Jean Rice, qui interprète Marianne. La Marianne de ce film a beaucoup de personnalité et de dynamisme, ce que je n'ai pu qu'apprécier. Elle reste limitée par sa place et son sexe dans le contexte de son époque, mais elle n'est pas une potiche pour autant et elle et Robin ont une relation dès le début du film ce qui ne me semble pas être le cas dans toutes les versions de l'histoire. Ici ils se connaissent depuis longtemps, ils s'amusent l'un de l'autre depuis longtemps et ils ont des sentiments l'un pour l'autre depuis longtemps. Du coup j'ai trouvé que cela permettait de plus s'impliquer dans cette histoire parce que leurs sentiments ne sortaient pas de nulle part, ils sont fondés sur quelque chose que l'on peut ressentir même si, bien entendu, nous n'en avons qu'un aperçu. Et bien entendu le fait que les deux personnages soient sympathiques aide. J'ai déjà parlé de Marianne mais Richard Todd, dans le rôle principal, fait preuve de beaucoup de charme et je dois dire que je me suis assez rapidement attachée à son personnage. Bon il n'atteint pas le niveau « Errol Flynn » du bandit charmeur mais en même temps c'est un niveau difficile à atteindre donc je ne lui en veux pas et il se situe bien. Entre lui et Marianne on a donc une histoire d'amour engageante à suivre et c'est une bonne chose, cela a même été mon aspect favori du film pour tout vous dire car j'ai trouvé que tout le reste était un peu résumé. Pas fade mais résumé.

 

On a bien toutes les étapes que l'on connait de l'histoire, on passe par chacune d'entre elles une par une et le film ne semble juste pas s'attarder énormément dessus. Ce qui au passage ne m'a pas dérangée plus que cela parce qu'après tout je connais l'histoire, le film ne m'a pas exactement appris quoi que ce soit de nouveau. Et dans le tas il y a de très bonnes performances de la part de tout le monde. Le Sherif de Nottingham est très bon, la reine mère est très bonne, c'était très sympa de retrouver Frère Tuck, Petit Jean et les autres personnages que l'on connait. J'ai eu un petit faible pour le troubadour je dois dire parce que j'aime la musique et que je trouve qu'avoir des chansons dans une adaptation de Robin des Bois... je ne sais pas, cela semble vraiment naturel, ça fonctionnait. J'ai aussi aimé la petite échelle du film. Probablement parce qu'elle est datée et peut-être aussi parce qu'elle n'avait pas forcément un budget de ouf, cette adaptation semble assez « petite ». L'histoire n'est pas étendue, le film ne passe pas des plombes sur tout et même dans la réalisation, les costumes, les décors, il n'y pas de sentiment d'épique. Ce n'est pas du tout quelque chose que je dis négativement, j'ai trouvé cela très attachant et, en plus de cela, j'aime que ce soit une aventure simple et ne cherche pas à aller plus loin. C'est un petit diivertissement familier, plein de charme et de bonne humeur et c'est bien suffisant. Oh et en plus les personnages dedans parlent en vieil anglais et ça aussi, cela a un certain charme, quelque chose d'un peu surrané et théatral qui m'a beaucoup parlé.

 

Vraiment, il n'y a pas beaucoup plus à dire. Nous connaissons tous le mythe de Robin des Bois et si vous voulez le voir dans une forme très simple, en vieil anglais, avec de bons acteurs et quelques sympathiques chansons, alors ce Disney est pour vous. Pour ma part j'ai passé un très bon moment, ce fut, encore une fois, une bonne surprise et également la découverte de Richard Todd, ce que je n'ai pu qu'apprécier.

Tag(s) : #Cinéma Occidental, #Disney

Partager cet article

Repost 0