Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Days of Future Past

 

 

 

Réalisé par Bryan Singer

 

Sorti en 2014

 

 

Avec :

 

James Mc Avoy / Patrick Stewart >>> Charles Xavier

Michael Fassbender / Ian Mc Kellen >>> Magneto/Erik

Jennifer Lawrence >>> Raven/Mystique

Hugh Jackman >>> Wolverine

Peter Dinklage >>> Bolivar Trask

 

 

 

Dontesque ?

 

Le futur s'est avéré catastrophique pour les mutants mais également pour l'humanité : des robots quasiment indestructibles créés en 1973 ont quasiment exterminé les mutants et leurs sympathisants. Charles et Erik joignent donc leurs forces et envoient Wolverine, grâce aux pouvoirs d'une autre mutante, 50 ans en arrière pour arrêter le geste de Mystique ayant tout provoqué.

 

 

8/10

 

La fin les gens T.T Enfin pas tout à fait parce qu'il y a encore des films à sortir -heureusement- mais pour le moment c'est la fin des X-Men et cela me rend très triste parce que j'en veux plus et j'en veux plus tout de suite. Ils ont vraiment monté la barre très haut pour ces deux nouveaux volets et ça me fait mal de devoir attendre pour tout vous dire. Mais bon y a pas le choix j'imagine. Et puis tant qu'à faire autant qu'ils prennent le temps de faire quelque chose de bien maintenant qu'ils ont la légitimité et le budget qui va avec. Après contrairement à ce que semble apparemment ressentir la majorité, j'ai préféré First Class à Days of Future Past probablement parce que j'aimais bien quand James Mc Avoy et Michael Fassbender étaient copains et aussi parce que la fin de First Class était une claque plus marquante à mes yeux -ou à ma figure puisqu'on parle de claque-. La fin de DOFP est également marquante dans son genre mais elle ne laisse pas autant l'impression de coup de poing, il n'y pas de sentiment de dévastation comme dans First Class. Néamoins, j'ai adoré DOFP. Qui, au passage, m'a pas mal prise de court au début. Lors de la première scène je ne sais pas, j'ai eu un petit sursaut, je ne m'attendais pas à ce type de décor. Je crois que c'est parce qu'on n'avait encore pas vu les X-Men dans véritablement le futur. On les a vus dans le passé, dans le présent, mais jamais dans un univers plus futuristisque et c'est pour cela que j'ai été prise de court. Je crois. Et puis j'ai été happée par l'action et à partir de là j'ai juste kiffé chaque seconde du film. Parce que ce film les gens, … il est cool o.o

 

Et ce pour des tas de raisons mais pour commencer par celle-là : il y a Peter Dinklage dans ce film. Et faut bien dire ce qui est: Peter Dinklage augmente forcément le facteur cool de ce dans quoi il se trouve. Et il n'est pas le seul à avoir rejoint le casting, il faut compter aussi Evan Peters, ressortissant en particulier de la série American Horror Story et qui interprète ici Quicksilver, sans oublier Omar Sy qui n'est pas forcément très marquant mais eh, ça fait toujours plaisir. Et comme en plus on a le cast de la trilogie de base qui s'ajoute à celui de First Class, je vous dis pas le joli monde que cela nous fait. En l'occurence le nouveau que j'ai été le plus ravie de voir cela dit c'était Evan Peters parce que non seulement j'aime bien cet acteur mais, en plus, son personnage a pas mal la classe avec notamment une démonstration de son pouvoir -il va super super vite- qui en jette. Et qui nous montre aussi qu'il ne vaut mieux pas se frotter à lui. Mais en même temps il y a beaucoup de mutants dont je me dis qu'il serait impossible de lutter contre : lui, Magneto, Charles Xavier, Azazel ou Nightcrawler, … j'imagine ce que donneraient les Hunger Games si on les foutait au milieu et bordayl, ce serait sanglant. Mais heureusement la caméra tremblerait suffisamment pour qu'on ne voit rien :DDDD En l'occurence dans ce film néanmoins la caméra ne tremble pas, on voit ce qu'il se passe et ça tombe bien parce que l'action est très réussie et qu'il eut été dommage de la louper du coup. Notamment le pouvoir d'ouverture de « fenêtres dimensionnelles » rend vraiment bien et donne des scènes très dynamiques. Faut dire qu'il fallait bien cela car les sentinelles, les robots menaçants l'existence de tous les mutants, sont des terminators boostés et … ben mettons que c'est pas évident de s'en débarasser. Pour le coup voilà un film qui dure plus de deux heures et que l'on ne voit pas passer parce qu'il s'y passe toujours quelque chose et parce qu'on est investi dans ce qu'il se passe grâce à des personnages prenants.

[Et maintenant on attend la suite o.o] Days of Future Past[Et maintenant on attend la suite o.o] Days of Future Past
[Et maintenant on attend la suite o.o] Days of Future Past[Et maintenant on attend la suite o.o] Days of Future Past

Autant dans First Class c'était véritablement Magneto dont on suivait l'avènement, autant dans Days of Future Past, bien que Magneto soit bien entendu toujours présent et essentiel à l'intrigue, ce sont véritablement Charles Xavier et Mystique dont on suit l'évolution. Aucun des trois personnages n'a encore réellement atteint le stade « trilogie de base » car il manque encore quand même une réponse à « pourquoi Mystique suit-elle toujours Magneto ? » et « pourquoi la relation de Charles Xavier et Mystique ne se fait-elle pas sentir dans la première trilogie ? » -sans oublier « pourquoi James Mc Avoy a t-il vieilli, l'Univers n'a t-il donc aucune appréciation pour ses propres œuvres d'art? »- … mais ils se sont chacun rapprochés de leur version « ultime ». Charles Xavier, tombé au fond du trou et rejetant ses pouvoirs, a pratiquement abandonné tout espoir et doit renaître de ses cendres pour devenir le mentor et le leader compatissant que l'on connait. Tout en se battant pour l'âme de Raven. Car ce film dont l'issu repose en grande partie sur une décision de Raven/Mystique -pas uniquement mais c'est le déclic principal- est effectivement une bataille pour l'âme de celle-ci. En colère, elle s'est lancée sur un chemin de destruction qui malheureusement détruit également la jeune femme que Charles a connue, la jeune femme qu'il veut donc sauver et la jeune femme pour laquelle il accepte de suivre Wolverine. J'ai adoré retrouver leur relation à tous les deux, elle est vraiment touchante et les efforts désespérés de Charles pour ne pas la laisser basculé du côté obscur me sont allés droit au cœur. De même que ce cœur a été brisé lorsqu'il hurle à Erik « Tu m'as abandonné ». Les bromances brisées c'est trop dur pour moi les gens.

 

Mais pour revenir à Charles et à ce qu'il doit devenir, il trouve dans ce film un mentor inattendu : Wolverine. Et pour le coup j'aime beaucoup ce qu'ils ont fait du personnage, c'était une bonne utilisation de Wolverine dans une position dans laquelle on ne l'attendait pas. Alors, bien entendu, notre ami aux griffes luisantes a le caractère qu'on lui connat et sa dose d'action ainsi que de répliques cinglantes parce que sinon ce ne serait pas fun, mais il doit aussi prendre tout ce que Charles lui a appris pour le renvoyer à l'expéditeur et voir Wolverine devenir le mentor de son propre mentor est intéressant, il devient autre chose que le soldat qu'on le voit généralement jouer.

 

J'ai beaucoup apprécié ce film. Après je pense qu'on peut forcément trouver des problèmes de cohérence dans le film mais je vous avoue ne pas m'être arrêtée pour y réfléchir parce que j'étais beaucoup trop occupée à m'amuser. Le casting était très en forme, les personnages sont toujours attachants, le film ne connait pas de temps mort, il y a de l'action de partout mais à la fois des thèmes intéressants et pas mal d'humour également -je pense que bizarrement le « tu es sous-acide » de Charles à Wolverine lorsque celui-ci est momentanément perdu est la réplique qui m'a le plus fait rire de ce film-. C'est un très bon divertissement à mes yeux et j'ai hâte de voir ce que nous réserve Apocalypse !

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0