Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poltergeist

 

 

 

Sorti en 2015

 

Réalisé par Gil Kenan

 

Remake de Poltergiest -1982-

 

 

Avec :

 

Sam Rockwell >>> Eric Bowen

Rosemarie DeWitt >>> Amy Bowen

Saxon Sharbino >>> Kendra Bowen

Kyl Catlett >>> Griffin Bowen

Kennedi Clements >>> Madison Bowen

Jared Harris >>> Carrigan Burke

 

 

Dontesque ?

 

La famille Bowen arrive dans une nouvelle maison et les enfants ne tardent pas à se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls dans l'habitation.

 

 

5/10

 

Cela va être un article rapide les gens mais wouhou, un film d'horreur, cela faisait longtemps ! Et je ne peux pas passer trop de temps sans regarder de film d'horreur, je ne serais pas moi sinon. Je ne suis pas re-rentrée en pleine horror-fever mais un film de temps en temps cela fait du bien je dois dire. Et même si les remakes de films d'horreur n'ont pas très bonne réputation -la plupart du temps à raison-, je dois dire que j'étais quand même curieuse de découvrir celui-là. Notez quand même que, histoire de vous situer où je me trouve, je ne suis pas spécialement fan de l'original. Je l'ai vu il y a quelques années et je l'avais trouvé raisonnablement divertissant mais je n'avais pas été impressionée outre-mesure non plus. Je sais que c'est un classique mais... je n'étais juste pas tombée plus sous le charme que cela. Et en voyant le remake... je crois bien que j'en suis un peu toujours au même stade : j'ai été divertie -un peu moins parce que depuis on a vu tous les éléments de Poltergeist être repris partout dans le cinéma d'horreur donc, en plus du fait que c'est un remake, il y a vraiment un sentiment de redite- mais je ne suis clairement pas amoureuse de ce film. Cela dit voir ce remake m'a fait me demander ce que cette histoire pourrait donner dans les mains de quelqu'un comme Sam Raimi du temps d'Evil Dead 2. Parce qu'il y a un potentiel comédie dans ce film et qu'il n'est pas assez exploité. Ce film est plus fun qu'il n'est flippant. Mais il pourrait être plus fun s'il essayait vraiment de l'être. Cela dit, parlons des bonnes choses.

 

Pour commencer, j'ai plutôt apprécié les personnages ce qui, dans un film d'horreur, est toujours un plus. Bon je ne vais pas aller vous prétendre que Poltergeist était l'étude de personnages la plus profonde et la plus fine que j'ai jamais vue mais j'ai apprécié les personnages. J'ai vu une famille avec ses problèmes mais deux parents qui s'aiment et se soutiennent, des enfants qui peuvent se montrer ingrats, certes, mais qui ont également des moments plus doux -la grande sœur qui met la petite au lit, le frère qui se prête au jeu de la sœur, etc-. J'ai compati avec la frustration du père de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de sa famille, j'ai eu de la peine pour la mère qui se sent inédéquate, etc. La plupart des acteurs -de la famille parce que sinon les autres personnages étaient assez mal interprétés- se débrouillaient raisonnablement bien même si j'ai été un peu laissée froide par le petit garçon et, somme toute, j'étais plutôt investie dans le destin de ces personnages. Je n'aurais pas chialé toutes les larmes de mon corps s'ils étaient morts mais bon cela m'aurait fait de la peine quand même et tant qu'à faire j'espéraisqu'ils allaient tous s'en sortir vivants.

[Ne vous approchez pas de la télé] Poltergeist -2015-[Ne vous approchez pas de la télé] Poltergeist -2015-
[Ne vous approchez pas de la télé] Poltergeist -2015-

Par ailleurs, le film était joli. Tellement joli même que c'en était limite distrayant parfois. Par exemple lorsque la gamine commence à voir les lumières partir et disparaître dans son placard, je sentais bien que c'était une scène grave mais j'étais très occupée à me dire « wow, c'est super beau ces couleurs ». Et le long du film cela m'est arrivé plus d'une fois, j'étais tellement occupée à me dire que les couleurs étaient belles que j'en oubliais presque d'enregistrer ce qu'il se déroulait à l'écran. Bon et puis c'est vrai qu'outre cela et les jump-scares à la con -qui étaient vraiment forcés ici... en même temps c'est le propre de beaucoup de jump-scares j'imagine-, la débauche de CGI n'aidait pas parce que, de façon générale, dans les films d'horreur, plus on croit à ce qu'il y a à l'écran, plus le film fonctionne et le CGI, on y croit rarement. Ce film ne fait pas exception.

 

C'est pour cela que j'aimerais voir quelque chose qui tape plus dans ce que l'histoire a de fun. Parce que ce film c'est beaucoup de surenchère en fait. Quand les choses commencent à déconner, elles se mettent à déconner de plus en plus et la situation prend des proportions énormes. Et même le poltergiest a le sens de l'humour en fait. Il n'y a qu'à voir la façon dont il s'amuse avec le jeune homme qui fait partie des spécialistes en paranomal ou bien le coup des comics dont il fait une pyramide pour faire une sorte de blague au petit garçon de la famille. Ce poltergeist a clairement de l'humour. Un humour tordu, certes, mais quand même. Du coup si on poussait les choses à fond, qu'on partait dans plus de second degré, qu'on rajoutait un peu de gore sur tout cela tout en restant sur des effets pratiques et non pas dans le CGI, je me demande ce que cela donnerait. Je serais intéressée par ce film.

 

En attendant, cela a tué 1h30 de mon temps on va dire. Ce n'était rien de neuf, rien d'excellent, et je pense que j'aurais tout aussi bien fait de le regarder chez moi plutôt que d'aller au cinéma voir ce film -notez, si je n'avais pas la carte illimitée MK2, je n'y serais probablement pas allée en fait, je ne suis pas optimiste à ce point- car il ne valait pas le temps de transort... donc je ne vous conseille pas de vous déplacer pour voir ce remake. Mais je ne suis pas remontée contre non plus. En fait je pense que dans une semaine je l'aurai oublié.

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0