Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

Sorti en 2007

 

Réalisé par Alastair Fothergill & Mark Linfield

 

 

Narrateur :

 

Patrick Stewart

-dans la version que j'ai vue... en France c'est la chanteuse Anggun qui sert de narratrice-

 

 

Dontesque ?

 

Ce documentaire suit un an de la vie de la Planète Terre, nous montrant de magnifiques images de ses paysages et habitants.

 

 

7,5/10

 

Embarquée que je suis dans mon projet Disney, je relisais ma liste et je me suis rendue compte qu'il n'y avait dedans aucun documentaire alors qu'il me semblait pourtant bien avoir vu le nom de Disney associé à quelques longs métrages tels que l'excellent Océans ou encore Les Ailes Pourpres -que je n'ai toujours pas vu pour le coup... mais il va falloir, ne serait-ce que pour la musique-. Et en effet c'est bien un label de Disney, « Disney Nature », qui produit ces films. Ils ne font techniquement pas partie de ma liste mais étant donné que j'ai un faible pour les documentaires animaliers, je me suis dit qu'allez, j'allais les regarder quand même et les inclure dans mon projet. Après tout, pourquoi ce priver de regarder des oursons polaires apprendre à marcher :

 

 

Iiiiiiii >3<

 

Mais ce gif est mensonger. Déjà parce que je crois qu'il vient de la série de base mais surtout parce que.... c'est mignon, pas vrai ? Et puis rigolo un peu aussi, pas vrai ? Eh bien ce gif vous MENT. Parce que ce film n'est pas rigolo. Ce film est déprimant. Au début, pourtant, tout allait bien ! Il y avait un mix entre la simple observation, des scènes plutôt mignonnes et des scènes carrément tendues -par exemple à un moment donné un loup chasse un bébé caribou et c'est une scène pleine de suspense!-. Le film nous montre des animaux se faire chasser mais il ne nous les montre pas mourir, probablement parce que le film était en partie destiné aux enfants et qu'il ne faut pas trop les traumatiser. Mais c'est raté parce que si j'avais vu ce film enfant, il m'aurait probablement fait chialer devant l'écran. C'est un documentaire et on est bien d'accord que le but d'un documentaire est de nous montrer la réalité. Et la mort fait partie de la réalité, le réchauffement climatique fait partie de la réalité, la pollution fait partie de la réalité. Donc je ne me plains pas que tout cela soit dans le film mais le film est en grande majorité composé de scènes tristes et l'utilisation de la slow-motion -qui embellit en effet certains plans déjà magnifiques mais qui est un peu trop présente dans la dernière partie- donne au documentaire quelque chose d'assez lourd. Et tout a commencé lors de la scène du bébé éléphant.

 

Voyez-vous dans ce film, il n'y a pas vraiment de scénario mais, tout de même, nous suivons trois familles d'animaux nous dit la promo du film. En vérité, nous en suivons surtout deux : une famille d'éléphants et une famille d'ours polaire. Les éléphants, eux, migrent à la recherche d'un point d'eau, un delta au milieu du désert. Mais ils sont exténués, avancer est difficile et il y a des tornades dans le désert. On les voit avancer, lentement, fatigués et assoifés et à un moment donné ils sont pris dans une tempête et on a subitement le plan d'un éléphant tout seul et là le narrateur nous sort « Mais dans la tempête un jeune éléphant s'est perdu. Exténué et assoiffé, il suit les traces de sa mère.... mais dans la mauvaise direction ».

 

 

La... mauvaise... direction.

 

 

Et à partir de là le film se fait de plus en plus déprimant jusqu'à cette super conclusion en trois temps du côté des ours polaires : d'abord on nous montre le papa ours qui était déséspérément parti chasser, il n'attrape rien et le film nous dit qu'il abandonne et se couche pour mourir parce qu'à ce stade il n'a rien de mieux à faire. Ensuite on nous montre les bébés du début qui ont bien grandi et on nous dit que la vie c'est trop cool, qu'elle est résiliente, que l'esprit du papa vit dans l'esprit de ses gosses et que yay, il y a de l'espoir. Tout cela pour conclure sur « ouais mais bon, les neiges fondent donc ils seront probablement crevés l'année prochaine ». WOUHOU PAYE TA JOIE. Encore une fois, je suis pas contre un peu de dure réalité dans un documentaire hein, mais tout est question d'équilibre. Si vous prenez Océans, que j'adore, il a ses moments raides et finit sur une note très sombre ainsi qu'une mise en garde, mais c'est un film qui m'a laissé avant tout une sensation d'émerveillement, c'est un film que j'ai revu plusieurs fois et que je reverrai encore alors qu'Earth... je ne le relancerai certainement pas.

 

En fait, bien que je sois reconnaissante à Disney d'avoir produit ce film ne serait-ce que parce que, grâce à cela, plein de spectateurs ont pu découvrir ces images sur grand écran -et je n'ose imaginer la beauté du truc parce que ce film a des images SUPERBES, vraiment- je vous conseillerais peut-être plutôt la série. Car en vérité Disney Nature a repris une série intitulée Planet Earth et l'a simplement éditée pour en faire un film. La série de base compte 11 épisodes, elle contient toutes les belles images du film et plus. L'intérêt du film par rapport à la série était surtout de le voir sur grand écran mais puisque le film n'est plus en salle, autant regarder sa version longue/originale. Chaque épisode a un thème -la jungle, les océans, etc- et, pour ce que j'en ai vu -je n'ai pas encore tout regardé, j'en suis à la moitié- chaque épisode est un petit bijou. En plus tout est trouvable en excellente qualité sur youtube ICI ! Alors si vous voulez vous émerveiller de notre planète Terre et de ses habitants, franchement n'hésitez pas, ça vaut le coup, allez-y. Si le film obtient un 7,5/10 de ma part c'est en grande partie par rapport à la série qui, elle, est un 10/10 clairement.

 

En raison de la nature du film, je n'ai pas grand-chose de plus à vous dire mais encore une fois, je vous conseille vraiment la série Planet Earth. Elle est magnifique, je ne crois pas avoir déjà vu quelque chose s'en approchant, et ell contient tout ce que contient le film. Donc je vous encourage vraiment.

Tag(s) : #Cinéma Occidental, #Disney

Partager cet article

Repost 0