Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nemureru Mori no Jujuko

眠れる森の熟女

 

 

 

Diffusé en 2012

 

9 épisodes

 

 

Avec :

 

Kusakari Tamiyo >>> Aizawa Chinami

Seto Koji >>> Takaoka Yusuke

Haba Yuichi >>> Aizawa Hiroshi

Matsuoka Kodai >>> Aizawa Kakeru

Moriguchi Yuko >>> Moriyama Haruko

Isono Kiriko >>> Nitta Kyoko

Asakura Aki >>> Nanao Asammi

etc etc

 

 

Dontesque?

 

Aizawa Chinami, une femme au foyerde 46 ans, voit sa vie basculer le jour où son mari lui annonce qu'il veut divorcer pour épouser son premier amour et refaire sa vie. Elle se voit alors contrainte de trouver un nouveau travail et est engagée dans un hôtel dont le manager est, sous couvert d'une personnalité parfaite, un jeune homme froid et très détaché des autres. Néanmoins, malgré qu'il n'en soit pas ravi, il se retrouve embarqué dans une relation épistolaire avec Chinami. Elle ne sait pas qui il est mais ses lettres lui redonne du courage.

 

 

 

7,5/10

 

Note : Bon du coup j'ai perdu toutes mes screencaps dans la mort de mon pc donc on va faire avec les moyens du bord^^

 

Et c'est reparti pour un tour, les sélections de mudaepo sont de retour les gens. Et j'ai commencé par ce drama-là parce que … euh … des raisons ? Je ne sais pas pourquoi pour être honnête parce qu'en fait le drama ne me tentait pas plus que cela. J'imagine que j'ai du être attirée par la présence au casting de Koike Teppei que je n'ai pas vu jouer depuis un sacré bail. Et après l'épisode 1,... franchement j'étais surtout 1/ déçue parce qu'en fait Koike Teppei n'est pas dans le drama, il s'agit de Seto Koji, j'avais lu trop vite :D -j'aime bien Seto Koji hein ! Cela fait juste vraiment longtemps je n'ai pas vu Koike Teppei- et 2/ inquiète parce que NeMoJu s'annonçait comme un drama un peu niais, un peu planplan et un peu trop superficiel aussi. Pour plusieurs raisons : déjà le drama avançait très vite et nous présentait un personnage féminin qui semblait un peu trop détaché de sa situation. Enfin elle en avait quelque chose à faire de ce qu'il lui arrivait mais c'était présenté de façon très superficielle et du coup il était difficile de s'impliquer émotionnellement dans l'affaire. Et, par ailleurs, c'est vrai que le personnage masculin semblait particulièrement classique. Au début j'ai eu peur qu'il soit un prince charmant de type parfait et donc assez peu intéressant si bien qu'en découvrant sa véritable personnalité j'ai été soulagée mais le soulagement n'a duré que deux secondes quand j'ai réalisé que sa personnalité cachée faisait en gros de lui un « chaebol froid » de base tandis que l'héroïne était plus ou moins la candy qui fait de son mieux envers et contre tout. Bien entendu c'était une fausse idée et le drama est bien plus intéressant que cela.

 

En premier lieu le drama n'est pas vraiment sans sentiments, c'est plutôt qu'au delà du fait qu'il est effectivement rapide -ce qui évite d'avoir des blancs, le drama n'a pas de grosses longueurs malgré que certains épisodes semblent un tout petit peu en répéter d'autres-, ils se nous sont pas soulignés tout le temps et les personnages ne réagissent pas de façon trop violente, ils gardent leur calme, ils réfléchissent, ils prennent sur eux et au final, pour certains, prennent des décisions que l'on n'attendait pas car elles vont à l'encontre des archétypes qu'ils sont "censés" interpréter. Je pense par exemple à la fiancée de notre héros qui, dans les derniers épisodes, semblait prendre la direction hypra classique de la 2nd lead qui se moquait pas mal du personnage principal jusqu'à ce que subitement il tombe amoureux de quelqu'un autre ce qui la lance en mode « jalousie : on » juste par esprit de « on ne joue pas avec mes jouets ». Alors qu'en fait ce n'est pas du tout ce qu'il se passe et je dois dire que j'ai été agréablement surprise par la demoiselle en question, je l'ai même finalement bien appréciée pour le peu qu'on en voit. Et l'autre grande surprise a été le mari ainsi que sa maitresse. Le mari est clairement le personnage que j'ai le moins apprécié car je n'aimais pas son égoïsme, sa lâcheté qui blessait les gens autour de lui, mais le drama n'en fait pas non plus un monstre, il n'en fait qu'un homme. En fait je pense qu'en grande partie ce qui fait qu'on ne le déteste pas non plus à en vouloir l'éventrer est, en premier lieu, qu'on commence le drama avec l'annonce qu'il veut divorcer et qu'on n'a pas toute une portion du drama où il voit sa maitresse derrière le dos de sa femme et, surtout, le fait que Chinami, notre héroïne, n'a plus vraiment de sentiments pour lui. Elle se voyait vivre tranquillement avec lui jusqu'à la fin de sa vie, oui, et elle est blessée par toute l'histoire, elle ne veut pas divorcer, mais elle n'a plus vraiment de sentiments amoureux pour son mari si bien qu'il y a un degré de « cœur brisé » en moins, celui viscéral qui ferait qu'on aurait envie vraiment lui arracher le cœur pour qu'il voit ce que cela fait. Mais il fait bien entendu du mal à Chinami et il y a une partie du drama où j'ai vraiment eu du mal avec son personnage et c'est celle qui concerne la garde du gamin. A mon sens c'est le moment où le personnage a atteint le paroxysme de l'égoïsme parce que juste pour faire plaisir à sa mère, il a voulu obtenir la garde de Kakeru. Non content de tromper sa femme et de la quitter, il a voulu lui prendre son enfant et même pas pour lui-même, ce qui n'est pas horrible uniquement vis-à-vis de sa femme mais également de Kakeru. Kakeru qui, au passage, m'a énormément plu. On ne le voit pas non plus tant que cela mais il est une source de soutien énorme pour sa mère, j'ai adoré tous leurs dialogues et il m'a beaucoup touchée et même rendue très triste lorsqu'il finit par se demander s'il ne sera pas un poids pour sa mère. Ces deux-là avaient une très jolie relation et il était encore moins question, du coup, que son père -et par « son père » je veux dire en vérité « sa grand mère maternelle »- en obtienne la garde, non mais. Cela dit j'ai aimé que tout le long du drama la mère insiste bien pour ne pas prendre son fils en otage, qu'elle lui dise à plusieurs reprises que son père reste son père et que le divorce ne change rien à cela, qu'il doit se sentir libre d'aller le voir et de communiquer avec lui comme il le souhaite. Encore une fois, les personnages semblaient vraiment agir de façon posée et c'est quelque chose que j'ai apprécié.

[Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女 [Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女
[Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女 [Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女

Mais bref, il y a tout de même des moments où le mari m'est sorti par les yeux et je ne peux pas dire que ce soit un personnage auquel je me sois attachée. Lui et la meilleure amie de Chinami sont en fait les deux personnages que j'ai le moins appréciés. Non pardon, il y a aussi le vieux secrétaire de notre héros que je n'aimais pas car, bien que je sois tout à fait pro les secrétaires qui jouent les cupidons dans les dramas en général, il y a quelques scènes qui m'ont vraiment prise à rebrousse-poil. La première c'est lorsqu'il parle de l'enfance de notre héros à Chinami. Je ne sais pas, cela ne la regardait pas et la façon dont il lui balance tout le passé de Yusuke m'a semblé un peu limite quand même. Et ensuite, il y a une scène en particulier où il demande à Yusuke s'il n'a pas un « mother complex » à l'égard de Chinami -bu que Yusuke a été séparé de sa mère- et là, disons que je me serais bien passée qu'il dise tout haut ce que je pensais tout bas. Car le truc voyez-vous c'est que Chinami a effectivement l'âge d'être la mère de Yusuke... ce qui ne serait pas vraiment un problème dans un autre drama -genre dans Sore wa totsuzen arashi no you ni, la différence d'âge devait être à peu près équivalente je pense mais cela ne m'a jamais fait me dire « mother complex »- mais le truc c'est qu'en l'occurence, en plus du fait que la situation deYusuke est un peu mise en miroir avec celle de Kakeru -un peu-, la « romance » entre Yusuke et Chinami se fait principalement via lettres tandis que Chinami pense que Yusuke est quelqu'un d'autre et, dans leurs interactions de tous les jours, le drama ne construit jamais rien de physique entre eux, Yusuke ne semble jamais vraiment ressentir d'attirance physique vis-à-vis de Chinami et Chinami considère Yusuke comme un gosse égaré et a effectivement des affections très maternelles à son égard. Du coup j'étais drôlement inquiète vis-à-vis de la fin du drama car je sentais bien qu'on allait nous mettre ces deux-là ensemble et, dans un sens, j'étais pro cet OTP mais je n'étais pas certaine d'être prête à vraiment l'avaler. Cela dit la conclusion du drama fait quelque chose d'intelligent qui résoud tous les problèmes que j'aurais pu avoir et, encore une fois, mes appréhensions n'avaient pas lieu d'être. J'ai beaucoup aimé la fin et je pense que le drama n'aurait pas pu faire mieux. Et pour rester dans les bonnes surprises tout en revenant sur « ces personnages que j'aurais du/pu détester mais en fait non » : la maitresse.

 

J'ai été surprise de constater que j'appréciais bien ce personnage ! Bien entendu, s'impliquer dans une relation adultère est une erreur et pas quelque chose que je soutiens mais le personnage en soi m'a parlé et j'ai aimé la voir se rendre compte petit à petit que cette relation ne lui convient pas parce que non seulement elle n'aime pas être « l'autre femme », non seulement elle ne peut pas ignorer que son amant a une femme et que cette femme est réelle et en difficulté, mais en plus elle n'aime pas ce que cette relation fait d'elle, ce qu'elle devient. Elle a de la fierté et de la compassion, j'ai aimé son évolution petit à petit et je dois dire que la façon dont change sa relation avec l'héroïne au fil du drama m'a beaucoup plu car je ne m'y attendais vraiment pas. En revanche, c'est triste à dire mais j'ai été moins convaincue par l'héroïne. Le héros, Yusuke, ça allait très bien, Seto Koji s'en sort sans mal, il a quelques jolis moments d'émotion, notamment dans l'avant-dernier épisode, qui m'ont touchée et je trouve que l'on s'attache au personnage. Chinami est également un personnage appréciable. Il y a beaucoup de force chez cette femme, j'ai aimé sa résilience et son refus de laisser sa situation l'abaisser humainement. Elle reprend sa vie en main et elle a ses gros moments de doutes où elle a envie de baisser les bras mais, motivée par les lettres de nos héros et portée par sa propre force, elle se redresse toujours et ne se laisse pas devenir aigrie ou amère vis-à-vis des autres. Je l'ai trouvée admirable et si je vous disais que j'ai eu un peu de mal avec l'héroïne cela n'a rien à voir avec le personnage lui-même mais je n'ai simplement pas trouvé l'actrice si bonne que cela. Je ne dirais pas non plus qu'elle était mauvaise mais il y avait quelque chose de répétitif et « systématique » dans son jeu qui freinait une appréciation plus entière de ma part. Notez que le jeu de Seto Koji l'était également un peu mais le personnage en souffrait moins tandis que Chinami, qui était un personnage plus important aurait mérité une actrice meilleure que cela. Je ne sais pas, quelqu'un comme Suzuki Kyoka par exemple.

 

Tout de même, Nemureru Mori no Jujuko a largement dépassé mes attentes et pour tout vous dire, je l'ai regardé une traite en une après-midi -vu que c'est un drama court- et il m'a donné envie, en plus des dramas en cours que j'ai commencés, de sortir de mon hiatus dramatesque. Donc si vous avez de nouveaux articles dramatesques dans les mois qui suivent, ce sera en partie grâce à lui =) Alors juste pour cette fois, je n'ai rien dit de méchant sur mudaepo -par contre la prochaine fois, faut pas déconner, je recommencerai à vous dévoiler sa véritable personnalité-. NeMoJu est un drama rapide et à petite échelle qui nous offre des personnages engageants et, pour certains, défiant les attentes liées à leurs archétypes. Je l'ai trouvé intéressant, touchant et je vous recommande sans peine d'y jeter un œil.

[Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女 [Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女
[Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女
[Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女 [Lettres au prince charmant] Nemureru Mori no Jujuko  眠れる森の熟女
Tag(s) : #Dramas - séries et animes

Partager cet article

Repost 0