Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rouge Rubis

Rubinrot

 

 

Sorti en 2013

 

Réalisé par Felix Fuchssteiner

 

D'après les livres de Kerstin Gier

 

 

Avec :

 

Mariah Ehrich >>> Gwendolyn Sheperd

Jannis Niewöhner >>> Gideon de Villiers

Laura Berlin >>> Charlotte Montrose

Veronica Ferres >>> Grace Shepperd

etc etc

 

 

Dontesque ?

 

Gwendolyn Shepperd est une jeune fille normale née dans une famille bien moins ordinaire dont elle est le mouton noir. Un jour sa vie bascule lorsqu'elle réalise qu'elle est le Rubis, la dernière jeune fille de sa famille à pouvoir voyager dans le temps.

 

 

4/10

 

Bon. J'ai mis du temps à le voir mais ça y est je l'ai vu et pour commencer : personnes qui me l'ont conseillé, vous avez été plusieurs à me pousser à le regarder avec pas mal d'enthousiasme donc je suis un peu désolée. Parce que je n'ai vraiment, vraiment pas aimé. Je n'ai rien réellement aimé à propos de ce film à l'exception du visage de l'acteur principal qui, il est vrai, est très agréable à regarder. Je serais prête à le regarder dans autre chose si il veut mais comme un joli visage ne fait pas un film, cela ne m'a certainement pas sauvé Rubinrot et la suite se fera sans moi car rien dans cette histoire ne me donne envie d'en connaître la suite. Cela dit, histoire de quand même en gros rendre à César ce qui appartient à César, je dirais ceci : le film est, la plupart du temps, réalisé de manière compétente -certaines scènes sont maladroites et je reviendrai sur la question mais la plupart du temps le film a une jolie esthétique- et les acteurs principaux, sans être exactement excellents, se débrouillent -certains acteurs secondaires ont plus de mal par contre-. Par ailleurs c'était agréable d'entendre de l'allemand car c'est vrai que j'ai tendance à regarder surtout des films anglophones, coréens ou japonais et un peu de dépaysement ne fait jamais de mal. Et encore une fois, l'acteur principal a beau jouer un personnage antipathique, il est joli à regarder. Voilà, c'est tout ce que j'ai à dire de positif sur ce film et je vais donc passer au reste en apportant juste une dernière précision : je n'ai pas lu les livres dont les films -deux sont sortis, un troisième sortira sur les écrans en 2016- sont l'adaptation.

 

Okay sur ce, commençons par discuter de la mise en scène. Alors, comme je le disais, la plupart du temps le film ne commet pas de fautes graves, il est agréable à regarder, ses couleurs sont jolies, ses effets spéciaux tout à fait acceptables et en plus il y a de jolis costumes. Donc c'est cool. Mais lors de certaines scènes, le film est extrêmement maladroit. Ce qui ressort le plus sont probablement les scènes d'action qui sont très mal exécutées, pas crédibles un instant mais l'utilisation de la musique est également assez mal gérée par moments. J'ai notamment en tête le premier moment où notre héroïne Gwendoline essaie ses nouveaux costumes : le film nous bazarde subitement une pop song très malvenue car mal calée mais également car mal adaptée au film. Rubinrot est censé être une histoire de conspiration, de destin mondial et de l'Elue qui va... on en parlera plus tard. Mais bref quoi qu'il en soit et même si les personnages sont des ados et qu'on a droit à une romance à la con, jusque là on restait quand même dans quelque chose de plus sérieux que « jouons à la poupée avec la lead parce que quand même, le plus important dans toute cette histoire c'est qu'elle va pouvoir porter plein de fringues cools ». Je ne sais pas très bien comment l'expliquer mais c'était juste complètement incongru comme choix de chanson -alors qu'en soit j'avais rien contre le morceau hein- et malheureusement cela n'arrive pas qu'une seule fois dans le film. Mais revenons à mon « Elue qui ... ». Parce qu'Elue qui quoi justement ?

[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis
[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis
[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis

Bon, pas « Elue » déjà, Gwendolyne est le « rubis » -un titre que je trouve de base assez ridicule d'ailleurs mais bon- mais en gros cela veut quand même dire qu'elle est Elue parce que bien sûr elle l'est. Le truc c'est que le film reste super flou sur à peu près tout pendant bien trop longtemps. On a aucune idée véritablement de qui elle est censée être, de ce qu'elle est censée faire, de pourquoi les choses sont comme elles sont, de qui sont ces gens qui l'entourent, du pourquoi, du comment, du « et alors ? ». Et je comprends fort bien que Rubinrot est le premier film d'une trilogie et qu'il ne peut pas tout nous révéler. En vérité, il n'est même pas vraiment obligé de nous révéler quoi que ce soit mais malgré tout un film a généralement besoin d'une certaine direction, d'un but. Que ce soit détruire l'anneau unique, se taper un vampire, survivre à un jeu sadique ou détruire l'étoile de la mort, si je suis censée suivre des personnages et les soutenir, il faut que j'ai une entreprise dans laquelle les soutenir mais Runbinrot se barre dans tous les sens, j'avais juste le sentiment de voir l'héroïne patauger dans le flou et un coup chercher à y voir clair, un coup détester Gideon mais en fait non, un coup être juste ravie d'essayer de jolis robes et l'autre préoccupée par sa destinée. Bien entendu, elle peut faire tout cela mais en l'occurence ce n'était pas bien fait, cela donnait juste l'impression que le scénariste n'avait aucune idée de ce qu'il voulait raconter.

 

Et puis voilà, le majeur problème de ce film, quand même, ce sont ses personnages. Parce qu'en vérité, ce que j'ai dit n'est pas toujours vrai, on peut avoir un film sans direction claire, mais cela veut dire qu'il vaut compenser en ayant de vrais bons personnages sur lesquels se reposer, des personnages que le public accepte de voir errer pendant tout un film. Et Rubinrot n'a pas de bons personnages. Gideon, notre personnage masculin principal, est assez inintéressant et, en plus de cela, carrément antipathique. Il s'est fait complètement laver le cerveau par une organisation qu'il ne pense pas du tout à remettre en question et c'est un connard sexiste qui catalogue directement l'héroïne dans une catégorie et se plaint d'elle parce qu'omg, elle ose l'ouvrir alors que Charlotte, qu'il regrette quand même franchement, elle, faisait tout qu'il disait sans protester. Alors de temps en temps il va sortir une phrase pour faire chavirer le cœur de ses demoiselles mais au final cela ne change pas grand-chose à un personnage qu'a aucun moment donné je n'ai réussi à apprécier. D'ailleurs pour revenir à Charlotte, elle est drôlement vite oublée, pas vrai ? Charlotte est la cousine de Gwendoline, elle a été élevée toute sa vie pour être l'Elue et elle est amoureuse de Gideon avec qui elle est en couple. Et à la seconde où elle n'est finalement plus l'Elue, à la seconde où Gwendoline doit travailler avec Gideon, boum la voilà complètement remplacée. Charlotte n'est pas excessivement sympathique c'est clair mais même en admettant que cela excuse le fait que Gwen saute sur Gideon -un type qu'elle méprise à moitié- quasiment tout de suite -et cela ne l'excuse pas franchement-, la façon dont Gideon, qui est quand même censé être en couple avec elle et donc l'apprécier, n'a plus une pensée pour elle du tout est juste triste et vraiment pas à l'honneur du personnage. Honnêtement j'ai eu plus de peine pour Charlotte que pour tous les autres personnages parce qu'on lui a monté le chou toute sa vie tout cela pour finalement lui dire « finalement tu n'es pas spéciale du tout, c'est ta cousine qu'on voulait depuis le début » et, comble de tout, elle perd également son copain qui n'avait clairement que très peu de considération, d'affection et de respect à son égard. Alors ouais, elle est arrogante et désagréable mais c'est parce qu'on lui répète depuis qu'elle est toute petite qu'elle est la personne la plus importante au monde et, finalement, ses scènes les plus vindicatives viennent dans la seconde partie du film et j'ai envie de vous dire qu'à se place j'aurais les boules aussi. Bref, elle n'est pas sympathique mais j'avais de la peine pour elle. Quant au reste des personnages, du conte que j'ai trouvé assez grotesque à la meilleure amie qui se croit journaliste parce qu'elle est capable de taper un nm dans google et de lire une page wikipedia, ils sont inintéressants au possible donc je ne prendrai même pas la peine de passer du temps sur la question.

[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis
[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis
[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis
[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis[Affaires sentimentales et sauts temporels] Rubinrot / Rouge Rubis

Non, discutons de l'héroïne, notre chère petite Mary Sue. Gwendolyne nous est présentée par elle-même comme le mouton noir de sa famille. Elle n'est pas censée être très populaire, nous sommes censés la trouver à la fois normale mais finalement hors-norme. Comment vous dire cela... elle est censée être basique : pas aussi jolie que sa cousine -alors qu'au final elle n'avait vraiment qu'à se détacher les cheveux et, niveau corps, les costumes créés pour Charlotte n'avaient même pas besoin d'ajustement- et plutôt maladroite -par maladroite, le film entend en fait : infoutue de tenir son sac ou de boire une tasse de thé, le tout mis en scène de la façon la moins naturelle possible, cela paraît toujours tellement forcé que c'en est triste et même assez gênant-. Mais à la fois elle est censée aussi se révéler moins ordinaire qu'il n'y paraît. Sauf qu'elle est juste super générique en fait. A aucun moment je n'ai réussi à voir ce que Gideon pouvait bien lui trouver. Cela dit je n'ai jamais non plus compris ce qu'elle pouvait bien lui trouver à lui. Bon c'est vrai qu'ils sont tous les deux jolis à regarder hein mais c'est tout, cela s'arrête là, ce sont des personnages creux auxquels le sénariste fait juste semblant de donner une personnalité.

 

En clair cela ne va juste pas être possible en fait. La réalisation n'est pas atroce mais reste maladroite par endroits, les acteurs ne sont pas mauvais mais ne sont pas non plus excellents, le film est écrit n'importe comment et les personnages sont d'une platitutde à pleurer, sans compter que je les trouve pour la plupart antipathiques. Donc je suis désolée vis-à-vis des personnes qui m'ont conseillé le film mais... non vraiment, la suite va se faire sans moi.

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0