Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Sorti en 1955

 

Réalisé par Clyde Geronimi, Wilfred Jackson & Hamilton Luske

 

 

Plein de détails sur Wikipedia

 

 

 

Dontesque ?

 

Lady est une jeune chienne appartenant à un couple de statut social relativement élevé. Lorsque la jeune femme du couple tombe enceinte la vie de Lady est sur le point de basculer. Par ailleurs elle fait la rencontre d'un chien des rues qui va lui être d'un grand soutien lors de cette transition.

 

 

7,5/10

 

Pauvre projet Disney laissé complètement à l'abandon T.T -moins que le projet Eita cela dit.... je le complèterai un jour, je le jure... quand je pense aussi à tous les dramas que je voulais rattraper... meh tant pis, Disney-. Mais aujourd'hui j'y reviens un peu pour vous parler de La Belle et le Clochard et, oui, j'ai complètement laissé l'ordre chronologique de côté. Encore une fois, bah, tant pis. Après tout, prendre les choses dans l'ordre n'était pas une obligation, simplement un moyen de ne rien oublier, donc tant que je n'oublie rien, tout va bien en fait. Parlons de La Belle et le Clochard. Un film que j'ai assez peu vu d'ailleurs ! Je pense que c'est parce que les personnages sont des animaux et que je n'ai jamais accroché aux Disney avec des animaux autant qu'aux autres – les deux exceptions étaient Le Roi Lion et Robin des Bois-. Cela dit j'aimais bien ce Disney hein, on ne parle pas d'un film que je ne supportais pas genre Les 101 Dalmatiens ou, pire, Les Aristochats. C'est juste qu'il m'accrochait moins que d'autres voilà tout. En partie à cause des animaux et en partie, je pense, parce que quand j'étais jeune -mais c'est toujours un peu vrai maintenant- les films Disney vivaient dans ma tête via les chansons que je chantais en boucle. Et il n'y aucune chanson dans ce film à m'avoir vraiment marquée.

 

Le film a évidemment ses chansons -encore qu'elles soient moins mises en scène et moins nombreuses, il me semble, que dans d'autres classiques Disney- et si certaines sont oubliables, d'autres ont marqué la conscience collective j'imagine : Bella Notte, He's a Tramp et The Siamese Cat Song surtout. Mais je dois bien admettre qu'aucune d'entre elles ne me reste jamais en tête. Les scènes auxquelles elles correspondent oui mais les chansons non. Enfin bref, j'ai peu regardé ce film dans ma vie mais en l'occurence je l'ai relancé pour mon projet Disney et écoutez, j'ai vraiment bien aimé donc yay pour cela. Et avant d'en parler, j'imagine qu'il faut que j'aborde rapidement le sujet qui fâche et qui semble se retrouver dans chacun des articles Disney : le racisme. Eh oui parce que Disney ils aiment bien les stéréotypes et qu'à certaines époques, les stéréotypes n'étaient pas flatteurs. En l'occurence ce sont les chats siamois, stéréotypes asiatiques, qui se retrouvent généralement au banc des accusés et je vous avoue que c'est quelque chose qui m'a toujours perturbée parce qu'en fait, toute mon enfance j'ai été persuadée que ces chats étaient égyptiens =_= Faut dire aussi que si physiquement ils ont été designés pour correspondre à un stéréotype asiatique de l'époque, le stéréotype passe également en grande partie par l'accent, accent qui n'existe pas de la même façon dans le doublage français avec lequel j'ai grandi. Or moi à l'époque j'étais à fond dans la mythologie égyptienne -notamment leur déesse chat-, et en plus ces deux-là avaient une façon de bouger leur tête qui, dans ma tête, sonnait « égypte ». Du coup le jour où j'ai entendu parler de la controverse, forcément, cela m'a fait un choc. Après, maintenant que j'ai revu le film adulte et en VO, il est clair que oui, ces chats correspondent à un stéréotype asiatique associé à un stéréotype félin qui les veut égoïstes et un peu cruels/fourbes aussi -quand j'étais jeune je vous avoue qu'ils me faisaient un peu peur-. Honnêtement, il faut bien que je reconnaisse cela dit que je relève le stéréotype pour ne pas l'ignorer mais que la scène continue de ne pas me révolter plus que cela et que je n'arrive pas à ne pas penser « Egypte » en regardant ces chats ><

Cela dit, j'ai quand même grandi et c'est vrai qu'il y a des trucs à propos desquels je me pose des questions que je ne me posais pas avant. Par exemple : dans un monde où il est clair que les chiens SONT des chiens -ils sont traités comme tels, ne communiquent avec les humains que via des aboiements, etc- à quel point nos deux restaurateurs sont-ils chtarbés ? Non parce qu'ils servent quand même à deux chiens un plat de spaghettis et leur chantent la sérénade.... -en parlant de nourrir les chiens, à un moment donné Jim Dear donne à boire du café à Lady et je n'y connais queudale en chiens mais même moi je sais qu'on est pas censé leur filer du café à boire- Et j'ai eu plein d'autres questions le long du film : comment Lady a t-elle survécu dans la boite sans trou où elle se trouve au début du film ? Qui gardait le bébé tandis que Tante Sarah achetait une muselière pour Lady ? Les chiens savent lire ? Arf, ai-je perdu mon âme d'enfant les gens ? Okay, sans doute un peu mais heureusement clairement pas suffisamment pour ne pas apprécier ce film et son histoire d'amour finalement plutôt classique : la princesse et le pauvre... Il la sauve, elle tombe amoureuse, il lui apprend à être plus libre mais ne s'intègre pas bien dans son monde, elle doute un moment mais ils s'aiment à nouveau. Titanic sans iceberg :D Parce que c'est Disney donc bon, ils ne vont pas tuer notre clochard. Par contre ils ne reculeraient pas devant tuer d'autres personnages et il y a une scène de ce film qui m'avait particulièrement traumatisée, une image qui était restée gravée dans le plus profond de ma mémoire, un peu comme à la fin du Livre de la Jungle. Des fois que nous n'en ayez pas vu l'un des deux, je ne dirai rien, mais si vous les avez vus, vous savez de quoi je parle – [spoiler] Trusty et Baloo... je sais qu'en vrai ils ne sont pas morts mais les images sont dures quand même >< [/spoiler] -.

 

Je pense que ce que j'ai préféré dans ce film finalement, ce n'est ni l'histoire d'amour -qui est toute adorable notez bien- ni vraiment les personnages en général -bien que j'adore Trusty et Jock notamment- mais simplement la mise en scène de la situation canine. Tenez, un détail, j'adore le fait que les chiens de ce film ne parlent qu'entre eux et aboient le reste du temps. Et même lorsqu'ils se parlent, j'aime que leurs dialogues sonnent parfois comme des aboiements. Beaucoup de choses passent uniquement par l'animation et le langage coroporel et c'est vraiment bien foutu. Une de mes scènes favorites, je pense, est celle où Lady court terrifiée à travers la ville après avoir été muselée, je trouve que sa détresse est palpable pour le coup. Et j'aime qu'on voit tout à travers les yeux des chiens, notamment les êtres humains dont on voit assez peu les visages et dont on ne connait les noms que via ce que les chiens entendent. Ainsi les maitres de Lady s'appellent-ils « Jim Dear » et « Darling » parce que c'est comme cela qu'ils s'appellent lorsqu'ils se parlent. C'est une jolie petite touche. Par contre ces deux-là sont assez peu intéressants comme personnage. La tante Sarah a plus de caractère déjà -même si elle n'est pas bien agréable- mais la plupart des êtres humains sont plutôt fades.... mais ce n'est pas une faute, ils ne sont juste pas au centre du film.

 

Bref, je n'avais pas vu ce film depuis longtemps et je suis ravie de m'être reposée devant parce que cela valait le coup. Personnages attachants et très belle animation, ce classique Disney ne sera sans doute jamais mon classique Disney favori mais je pense que je l'apprécie mieux maintenant que je l'appréciais étant jeune donc yay pour cela =) Et bien entendu si vous ne l'avez pas vu, je ne peux que vous encourager à remédier à cela.

Tag(s) : #Cinéma Occidental, #Disney

Partager cet article

Repost 0