Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Sorti en 2014

 

Réalisé par Jordan Rubin

 

 

Avec :

 

Rachel Melvin >>> Mary

Cortney Palm >>> Zoe

Lexi Atkins >>> Jenn

Hutch Dano >>> Samedi

Jake Weary >>> Tommy

Peter Gilroy >>> Buck

etc

 

 

Dontesque ?

 

Une bande de jeunes part pour quelques jours dans un chalet au fond des bois et se retrouve bien vite aux prises avec une bande de castors zombis particulièrement belliqueux.

 

 

 

4/10

 

Avec le temps je me suis construit une certaine réputation auprès de certaines personnes si bien que lorsque ce film est sorti, j'ai eu plusieurs messages me disant « eh regarde, c'est trop pour toi, non ? ». Et, oui, j'étais intéressée parce que j'ai un faible pour les films d'horreur un peu « de seconde zone », les films d'horreur tellement mauvais qu'ils en deviennent bons. Par ailleurs, Zombeavers aurait également pu s'avérer juste bon, à la Black Sheep. Bref il était évident qu'un film causant de castors zombis ne pouvait que m'intéresser. Sérieusement dans la bande-annonce il y a un passage où les personnages commencent à s'engueuler et où l'un des personnages sort « Nous ne devons surtout pas nous retourner les uns contre les autres, c'est exactement ce que les castors veulent ».... DANS MES BRAS PETIT FILM. Mais quand je me suis finalement assise devant il y a quelques jours, j'ai juste essuyé une sacré déception. Bien entendu je m'attendais à ce que le film ne fasse pas peur, duh, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il ne me fasse pas rire et c'est ce qu'il s'est passé. Du coup on va parler du film. Rapidement parce que je n'ai pas non plus grand-chose à en dire, mais on va en parler. Et on va commencer par dire que la déception a été d'autant plus grande qu'il commençait pourtant bien ! L'introduction avec les deux conducteurs qui ont le plus absurde des dialogues et rentrent dans un daim est drôle et son « rappel » à la fin du film l'est également. Mais le film s'est assez rapidement cassé la gueule.

 

L'un des premiers problèmes que j'ai eu avec Zombeavers, déjà, est que j'ai trouvé tous les personnages antipathiques. Nos trois héroïnes, peut-être à l'exception de la plus naïve des trois, m'ont tout de suite brossée dans le mauvais sens du poil avec leur mauvais humour et leur manque de délicatesse à l'égard de leur entourage -elles-mêmes comprises-. Qu'elles soient extraverties et à l'aise dans leurs corps c'est une chose et c'est même très bien mais ce n'est pas une raison pour n'avoir aucune considération pour leur entourage et bref, elles ne m'ont pas plu. Et les messieurs du film ne m'ont pas plu non plus, exactement pour les mêmes raisons. Ce sont vraiment des stéréotypes d'adolescents relous. Et dans un film d'horreur ce n'est pas franchement inattendu mais généralement on a quand même une personne à laquelle se rattacher ou bien un antagoniste qui a du charisme -ce qui n'est pas exactement le cas des castors... je veux dire, ils sont funs hein, mais ils ne sont pas Freddy Krueger-. Ou bien de l'humour et c'est là que véritablement le bât blesse parce que j'aurais accepté que nos personages ne soient que de la chair à canon -ou plutôt « chair à castors » en l'occurence- si le film m'avait vraiment fait rire mais cela n'a pas été le cas. Le film n'est pas assez sincèrement mauvais pour en devenir drôle de cette façon mais il n'est pas non plus suffisamment intentionellement drôle pour être une véritable comédie. Pas qu'il n'essaie pas, il ne m'a juste vraiment pas fait rire. Au final, je crois bien que ce qui a le plus retenu mon attention dans ce film, ce sont les castors eux-mêmes. Bien sûr les marionettes utilisées ne semblent jamais prendre vie devant nos yeux et le petit budget du film est évident, mais je trouve que malgré tout les castors sont drôlement bien animés et ce sont eux qui m'ont tiré le plus de sourires le long du film. Oh, eux et une certaine transformation que je ne veux pas vous spoiler des fois que, on ne sait jamais, vous décidiez de regarder Zombeavers.

 

Je n'ai pas spécialement envie de passer plus dedans sur la question. Le film aurait pu marcher s'il avait duré 30 minutes car ce qui fonctionne dedans est avant tout son idée centrale, ce qu'elle a de décalé et de surprenant. Or la surprise ne dure qu'un temps avant que le film semble avoir épuisé ses ressources. Oui, on a quelques scènes qui ressortent un petit peu du lot de temps en temps mais une fois la nouveauté du concept épuisé, il ne nous reste malgré tout pas grand-chose à quoi nous accrocher. Donc mon conseil serait de vous trouver quelque chose de meilleur à regarder car, comme je vous le répète souvent, votre temps est précieux les gens. Regardez Black Sheep à la place :D

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0