Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Réalisé par Sam Raimi

 

Sorti en 2002

 

 

Avec :

 

Tobey McGuire >>> Peter Parker

Kirsten Dunst >>> Mary Jane Watson

Willem Dafoe >>> Norman Osborne

James Franco >>> Harry Osborne

etc

 

 

Dontesque ?

 

Suite à la morsure d'une araignée radioactive, le jeune Peter Parker, nerd souffre-douleur de ses camarades de classe, se voit dôté de super pouvoirs qui vont changer sa vie.

 

 

6,5/10

 

Dans un retournement assez étrange, il n'y a pas longtemps, je me suis dit « je reverrais bien la trilogie Spider-Man de Sam Raimi » -enfin techniquement le « reverrais » ne s'applique qu'aux deux premiers volets vu que je n'ai jamais vu le troisième.... apparemment c'est pas une perte mais du coup je vais quand même me rattraper-. Pourquoi « étrangement » ? Eh bien mettons qu'à une époque de ma vie, j'avais apprécié ces films, je me souviens être allée voir les deux premiers au cinéma et m'être amusée devant mais même à l'époque je n'avais pas spécialement accroché à Tobey McGuire -je sais qu'il a ses fans mais pour ma part je suis plus branchée Andrew Garfield- et franchement l'origin story de Spider-Man j'en ai un peu ras le bol. D'autant que celle-là a été parodiée à mort et que j'ai passé des années à regarder des vidéos se moquant de ces films et faisant des memes de « Un grand pouvoir vient avec de grandes responsabilités » et « Aunt May, is that an angel ? ». Oh et des années de plaintes vis-à-vis de Mary Jane aussi. Mais malgré tout, je ne sais pas, je me suis sentie subitement l'envie de regarder ce film et, vous savez quoi, j'ai franchement bien plus apprécié que je ne l'avais anticipé.

 

Et on va commencer par causer de MJ parce qu'elle s'en est vraiment pris plein la gueule au fil des années et... non, okay, je ne peux pas dire que ce soit un personnage que j'adore, elle m'agaçait pas mal aussi. A partir du second volet c'est-à-dire. Parce que dans le premier, tout ce que j'ai ressenti à son égard c'est de lacompassion. MJ est un personnage qui nous est présenté comme généreux, attentionné et malheureusement dôté d'une estime de soi bien trop faible. Elle a grandi dans un foyer difficile, subissant les abus de son père et je ne sais pas trop comment se comportait avec elle son petit ami lycéen mais vu la façon dont il traite les autres, je ne peux pas imaginer que ce soit bien la joie. Lorsqu'elle rompt avec lui, elle se retrouve avec Harry qui s'avère également abusif et lorsqu'elle finit par réaliser que cette relation ne lui convient pas et que fantasmer sur un homme, un héros, qu'elle ne connait finalement pas, n'est pas bien satisfaisant non plus, lorsqu'elle se rend compte que ce dont elle a envie est une relation avec un homme qui la traite mieux, qui la pousse à réaliser ses rêves, la soutient, croit en elle même quand elle ne croit pas en elle-même. Et lorsqu'elle prend son courage à deux mains et se déclare à cet homme que le film tout entier nous a plus ou moins vendu come « le bon choix », que fait-il ? Bam, il lui dit « soyons amis » et il la plante. Alors ce serait acceptable dans d'autres circonstances mais déjà, il lui a en gros fait sa propre déclaration pendant tout le film et plus explicitement encore quelques scènes auparavant mais le vrai problème, en fait, ce sont ses motivations complètement infantilisantes. Non parce que s'il avait juste changé d'avis parce que ses sentiments ont changé, j'aurais quand même eu de la peine pour MJ mais après tout il ne lui doit rien. Ce qui me dérange c'est ce put*** de « je te quitte pour ton bien » digne d'un mauvais Kdrama. Parce que c'est infantilisant donc, mais parce que plus que cela, c'est insensé. S'il coupait les ponts avec elle, je dis pas, mais là il a l'intention de la garder comme amie proche ce qui signifie qu'elle est donc toujours en danger sauf qu'en plus elle n'en a aucune idée. Il ne supprime pas le danger mais la prive de la possibilité de se défendre, lui brise le cœur, se brise le coeur et, bref, rend tout le monde malheureux pour pleurer sur son sort comme un homme qui protège sa dulcinée en se sacrifiant ? Yay ? ^^' Comme je le disais : j'ai de la peine pour Mary Jane. Et oui, elle se fait déjà sauver trois fois par Spider-Man dans ce film et c'est beaucoup mais je n'ai pas encore trouvé cela trop agaçant. Cela risque de fortement changer dans le second volet cela dit...

[Avec de grands pouvoirs, bla bla bla] Spider-Man[Avec de grands pouvoirs, bla bla bla] Spider-Man
[Avec de grands pouvoirs, bla bla bla] Spider-Man[Avec de grands pouvoirs, bla bla bla] Spider-Man[Avec de grands pouvoirs, bla bla bla] Spider-Man

Mais causons vite fait de Tobey McGuire. Comme je vous le disais, je n'étais pas fan de McGuire dans ce rôle et, à la revoyure, je préfère toujours Andrew Garfield mais j'ai été agréablement surprise malgré tout et je crois avoir bien plus apprécié McGuire que la première fois. Le trait est plus accentué sur son côté « paria/gosse non populaire » et j'avoue qu'une ou deux fois j'ai trouvé cela un petit peu trop exagéré et j'ai regretté le charisme de Garfield mais, d'un autre côté, cela rend, c'est vrai, la transformation très satisfaisante. Et il y a tout un tas de trucs que j'ai aimé revoir, comme la conception du costume, la découverte des pouvoirs, le premier combat dans la cage. Je pensais que j'étais lassée de ces éléments et je ne peux pas dire que j'ai été super excitée parce que j'ai déjà vu tout cela mais malgré tout, j'ai aimé revoir Peter découvrir avec enthousiasme et émerveillement ses nouveaux pouvoirs. Ce que j'ai surtout aimé en fait c'est que si le ton du film est résolument plus léger que celui des Amazing Spider-Man, Spider-Man n'en sacrifie pas pour autant tout ce que son histoire peut avoir de difficile. On a plusieurs morts dans ce film ! Et si on se souvient tous de l'Oncle Ben, de sa mort et de la culpabilité écrasante ressentie par Peter parce qu'il a indirectement causé cette mort en n'étant pas la meilleure version de lui-même possible et en se laissant aller à une forme de mesquinerie -au demeurant compréhensible- et, en amont, une utilisation égoïste de ses pouvoirs, si cette mort est importante parce qu'elle appuie le fameux discours sur la responsabilité si cher au défunt, il y a une autre mort que j'avais complètement oubliée et c'est celle du voleur ayant directement causé la mort de Ben. Tuer le responsable de la mort de l'oncle Ben est un des tous premiers actes de Spider-Man, c'est comme cela qu'il « chope » son premier criminel et certes, cette mort est en grande partie un accident pour ne pas faire de Peter un pur assassin mais le regard qu'il jette au cadavre tout de suite après n'est pas un regard plein de remords ni même de stupeur, il y a de la satisfaction dedans. C'est après cela qu'on le voit en plein choc et en pleurs mais ce n'est jamais super clair si cette scène est liée à la mort du voleur ou juste à celle de l'oncle Ben ou des deux. Je trouve d'ailleurs cela un peu dommage car la mort du voleur est importante, elle devrait être plus exploitée et elle se perd un petit peu trop dans le reste. Mais bref, le film a des dessous très sombres, que ce soit dans la situation de MJ, la mort de Ben et du voleur ou encore la façon dont le personnage d'Harry, destiné à devenir un antagoniste comme nous le savons, commence à être installé.

 

Alors, il y a des scènes qui sonnent faux. Les dialogues peuvent s'avérer carrément niaiseux et peu naturels par moments, les combats sont assez cheap et il y a des passages auxquels on croit difficilement comme celui où Parker court de toit en toit.... -par contre je trouve que les scènes où il se balance au bout de sa toile dans la ville, même si on y croit pas toujours totalement, restent malgré tout bien foutues, divertissent et enthousiasment- C'est ce qui fait que parfois j'ai encore du mal à prendre le tout complètement au sérieux, d'autant que notre bouffon vert est surjoué à mort et a droit à des scènes franchement pas subtiles. Mais il est divertissant et même s'il aurait pu être probablement porté à l'écran de manière un petit peu moins cartoonesque, je vous avoue que je l'aime bien quand même. Donc finalement, comme pour beaucoup de gens j'imagine, le plus gros problème de ce film, même si elle-même ne m'agace pas encore, reste Mary Jane parce que non seulement elle est maltraitée/infantilisée par tous les personnages masculins du film mais, en plus, elle est maltraitée par les scénaristes qui, cela deviendra plus évident par la suite, ne voient en elle qu'un joli accessoire, un faire valoir féminin soulignant encore à quel point, bordayl, Spider-Man il est trop cool quand même.

 

Malgré cela, ce premier volet m'a bien plus parlé que je ne l'avais anticipé et j'ai beau n'avoir pas été surprise par le film, j'ai passé un bon moment et cela m'encourage à revoir la suite. J'ai un peu peur du traitement réservé à MJ et des dialogues maladroits à venir mais j'ai envie d'en voir plus sur Peter Parker, j'ai envie d'assister à l'évolution d'Harry et je crois me souvenir d'une scène d'action avec un train -ou un métro, je sais plus- qui gérait quand même pas mal. Donc, bref, je suis enthousiaste.

Tag(s) : #Cinéma Occidental

Partager cet article

Repost 0