Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Disney Project] High School Musical 2

Réalisé par Kenny Ortega

 

Diffusé en 2007

 

 

Avec :

 

Zac Efron >>> Troy Bolton

Vanessa Hudgens >>> Gabriella Montez

Ashley Tisdale >>> Sharpay Evans

Lucas Grabeel >>> Ryan Evans

Corbin Bleu >>> Chad Danforth

 

 

 

Dontesque ?

 

Ce sont les vacances d'été et Troy se fait engager dans un complexe vacancier. Il en profite pour faire engager avec lui tous ses amis mais ce qu'il ne sait pas c'est qu'il a obtenu son poste grâce à l'intervention de Sharpay qui a pour lui des plans bien particuliers.

 

 

 

3/10

 

Comme vous le savez à présent, j'aime réellement bien le premier volet d'High School Musical. Ce n'est pas un grand film mais j'en apprécie beauoup de choses, je l'ai regardé plusieurs fois et bien que ce ne soit pas un film que je prends au sérieux, c'est sans ironie que je l'apprécie. Maintenant le second volet en revanche.... c'est une toute autre affaire. Si vous pensiez qu'HSM 1 était mauvais attendez d'avoir vu le 2 en gros ! Parce que là le niveau est tellement bas que c'en serait triste si ce n'était pas, en fait, hilarant. Et donc, bien entendu, j'adore ce film. Il me fait tellement rire les gens, c'est irrésistible. Et pour le coup celui-là je ne l'avais vu qu'une fois donc le revoir a été une expérience presque nouvelle car je m'en souvenais mal, je ne me rappelais que d'une seule scène -et pour une bonne raison : elle est glorieuse, purement glorieuse... on en reparlera-. Et ce fut une excellente expérience presque nouvelle.

 

Histoire de commencer par ce qui saute aux yeux dès qu'on lance le film les couleurs sont dégueulasses. Je pense que le réalisateur voulait nous faire vraiment ressentir la chaleur de l'été et cela donne quelque chose de très laid dont la première victime est probablement Zac Efron dont les sourcils, la peau et les cheveux prennent subitement des tons très étranges. Mais en oubliant l'ami Zac, les couleurs du film lui confèrent juste un aspect terriblement cheap qui est également souligné par à quel point les décors semblent être faux. Tout a l'air très faux et pour un centre de vacances réservé aux riches, l'hôtel dans lequel Sharpay et sa famille aiment à passer leurs vacances semble vraiment avoir été bâti en carton. C'est fou, dans ce film même l'herbe ne semble pas réelle. Tout est laid, tout est faux, tout est cheap, on grimace devant son écran et à la fois, c'est très très drôle tout cet étalage bon marché de mauvais goût. Et bien entendu, l'histoire est également très grossière avec une Sharpay qui, je pense, n'a jamais été plus over the top -et pourtant elle commençait déjà quelques kilomètres au dessus du top-. Son plan machiavélique ? Attirer Troy dans son monde avec pour but ultime de le séduire et, surtout, de le faire chanter avec elle. On sait comment cela va se passer, se terminer, c'est gros et on y croit pas une seconde.

 

Mais... mais vous savez quoi, même dans cette histoire plutôt ridicule, il y a des choses que j'apprécie. Enfin j'apprécie tout parce que je trouve très drôle la surenchère totale du plan de Sharpay mais il y a des éléments que j'apprécie pour de vrai je veux dire. Par exemple j'aime bien le thème naissant du « que faire après le lycée ? » -qui sera plus exploré, si mes souvenirs sont bons, dans le troisième film- parce que c'est une question légitime à se poser et que donner ce genre de doutes à nos personnages les rend plus humains -ils restent quand même des stéréotypes, on ne va pas parler de portraits nuancés de personnes qui sonnent réelles.... mais malgré tout-. C'est mal exploité mais j'apprécie le thème quand même. Et vous savez quoi, j'aime bien Gabriella dans ce film aussi. J'apprécie le fait qu'elle ne calcule pas vraiment Sharpay au début parce qu'elle a suffisamment confiance en elle-même, en Troy et en leur relation pour ne pas se laisser happer par les plans foireux de la jeune mégalomane. J'aime qu'elle s'énerve lorsque Sharpay finit par causer des problèmes à ses amis et j'aime qu'elle refuse de laisser passer les conneries de Troy et, lorsqu'il devient quelqu'un qu'elle ne reconnaît plus, j'apprécie qu'elle pense à elle et décide de s'en aller non sans avoir expliqué pourquoi. Bon alors, bien entendu, à la fin elle revient de façon assez précipitée parce que c'est du Disney et qu'on ne pouvait pas s'attendre à autre chose qu'à un happy end, mais malgré tout j'aime bien Gabriella dans ce film. Mais, surtout, une bonne partie du film cause de Ryan, le frère de Sharpay qui se sent éclipsé par sa sœur, et j'aime vraiment bien Ryan. L'acteur est adorable, le personnage est adorable et je suis juste contente de le regarder faire quoi que ce soit.

Cependant, bien entendu, nous sommes dans un HSM et dans tout HSM, la musique est centrale, c'est logique, cela ne s'appelle pas High School MUSICAL pour rien. Et oh, les gens, c'est du lourd ce que le film a à nous proposer. Dans le sens où c'est très mauvais. Et en premier lieu je dirais que l'un des premiers problèmes du film est qu'il démarre trop « grand ». Le premier HSM allait progressivement dans des chansons de plus en plus élaborée tandis que là on commence directement par une grande célébration de l'été qui ne m'a pas convaincue du tout, a des paroles drôlement cheloues et finit sur Troy surfant sur le sol du lycée avec un « yeah » tout ce qu'il y a de plus gênant. J'en avais honte pour lui, vraiment, ce « yeah » peu convaincant tombant complètement dans le vide et l'indifférence la plus totale. Après cela, écoutez, Music in Me n'est juste pas aussi engageante que Breaking Free, Work this out est parfois agréable mais a des paroles à mourir de rire -je n'y peux rien, chaque fois que ces gamins chantent qu'ils vont sauver l'été, je rigole dans ma fictive barbe- et surtout inclus des paroles « parlées » qui relèvent carrément de la « gêne de seconde main ». Everyday est oubliable -mais j'adore la façon dont Troy ne fait même plus semblant de chanter dans le micro à ce stade... Gabriella fait encore l'effort mais Troy a atteint le niveau Heechul de « rien à foutre »- et Fabulous passe sans marquer. Mais il y a en revanche des chansons qui m'ont effectivement marquée, des chansons à vraiment retirer de ce film et je vous en ai retenue trois. Enfin trois et une mention honorable qui va à la version Sharpay de Music in Me parce que même si la chanson elle-même est atroce j'adore cette scène pour Zac Efron. Sharpay lance tout ce qu'elle a dans la performance et Troy est complètement pris de court, tout à fait paumé, vaguement terrifié et finalement plutôt blasé. Je trouve que Zac Efron le rend bien et c'est ce qui fait que j'aime cette scène. Mais tout de suite mon TOP3 -et je vous mets les vidéos comme cela vous aurez quand même une bonne idée d'à quoi vous attendre avec ce film-.

 

 

3- Bet On It

 

Je vous disais au début de l'article que je ne me souvenais que d'une scène de ce film : c'était celle-là. Parce que, mon Dieu, ces décors les gens. Regardez-moi cet herbe fluo, ces décors qui n'arrêtent pas de changer et la gravité dramatique avec laquelle Zac Efron joue. On se croirait dans une parodie, c'est extraordinaire. Le pire c'est que j'apprécie plutôt la chanson -du moins certaines parties- mais la mise en scène est tellement ridicule qu'elle est presque géniale. Alors bien entendu, oui, cela m'avait marquée et jusqu'à ce que je le revois HSM2 dans ma tête était « ce film avec la scène ridicule sur le terrain de golf ». A la fin ils n'essaient même plus de chorégraphier, on a du juste dire à Efron « court en bougeant les bras de façon dramatique allez ».

2- I don't dance

 

Dans l'article sur le premier volet je vous disais que je n'écoute pas les musique de ces films sans les vidéos. C'est faux pour deux chansons et celle-ci est la première. Parce qu'en vérité je n'ai juste pas le choix o.o Cette chanson est dans ma tête de façon permanente maintenant. Et je ne lui en veux même pas parce que je la trouve super entrainante. Okay il y a ce foutu passage parlé -enfin je crois qu'ils veulent faire passer cela pour du rap en fait- qui me fait me prendre la tête entre les mains au milieu -en vrai cela dit ça me fait tellement rire que j'apprécie même cela ><- mais malgré tout quand j'écoute cette chanson, cela ne loupe pas, je chante et danse avec eux. Et puis même si je trouve que parfois la mise en scène est un peu trop répétitive, j'adore la choréographie, j'ai un faible déjà établi pour Ryan et en plus je trouve Corbin Bleu -prenons une seconde pour se remettre de ce nom... okay- plus que sympathique à regarder. Ce passage est en fait à deux doigts de me faire shipper les personnages et si vous fouillez un peu internet vous verrez que c'est une réaction plutôt répandue parce qu'il est très facile de trouver un double-sens à cette chanson, sans compter la scène suivante où les deux personnages ont apparemment échangé complètement leurs tenues, scène qui a fait couler beaucoup d'encre. Enfin au final j'ai mieux à faire de ma vie que de me lancer dans le ship de personnages d'HSM mais voilà j'aime bien ce passage et cette chanson ne me sortira plus jamais de la tête.

3 – Humuhumunukunukuapua'a

 

Lorsque j'ai vu HSM2 pour la première fois c'était dans sa version courte. Ce coup-ci, j'ai décidé de regarder la version longue et il se trouve qu'apparemment dans la version que j'avais vu la première fois, cette chanson avait été coupée. Ce qui explique que je ne m'en sois pas souvenue parce que CROYEZ-MOI si j'avais vu ce passage la première fois, oh, je m'en serais souvenue. On pourra dire « oh ils ont eu raison de le virer, cela n'apporte pas grand-chose, c'est un peu la même chose que Music in Me sans l'élément supplémentaire de déformer la chanson de Troy et Gabriela, impliquant que Sharpay cherche à la remplacer » mais d'un autre côté c'est la scène qui illustre la frustration de Ryan à l'idée de faire jeter -et c'est important pour la suite-. Mais surtout... COMMENT LES RESPONSABLES ONT-ILS PU NOUS PRIVER DE CE PUTAIN DE JOYAU DE WTF ? Cette scène est un momument et le fait que tous ces acteurs aient réussi à la tourner sans exploser de rire est incroyable. Les paroles sont hilarantes, la réaction de Troy également drôle, les expressions de visage de Ryan en particulier sont magiques et mon Dieu lorsque le film en arrive au passage « langue des poissons », je n'en peux juste plus. Non seulement cette scène n'aurait jamais du être coupée mais le film aurait juste du être une version longue de cette scène, voilà.

 

 

Bon mais en vérité, non, parce que j'adore ce film du début à la fin. Le scénario est absurde, les chansons sont plus que moyennes et la mise en scène atteint des summuns de ridicule mais justement, justement, je m'éclate complètement devant tout cela. Et puis à côté de cela, noyés dans l'océan d'hilarité, il y a aussi quelques passages que j'apprécie sincèrement. Mais surtout, oh, quelle comédie - partiellement involontaire- les gens ! Donc yep, toujours ravie de suivre les aventures de Troy et compagnie.

Tag(s) : #Cinéma Occidental, #Disney

Partager cet article

Repost 0